publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Comment Nestlé a conquis le Cameroun (et à quel prix)
29-04-2014
Mots clés
Alimentation
Afrique

Comment Nestlé a conquis le Cameroun (et à quel prix)

Taille texte
Comment Nestlé a conquis le Cameroun (et à quel prix)
(Crédit photo : Les films d'ici)
 
Dans son documentaire, Judith Rueff conte l'histoire d'un entrepreneur camerounais engagé, depuis plus de dix ans, dans un combat judiciaire contre le géant suisse.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

« Nous sommes des Camerounais, nous voulons nous battre pour que la croissance de notre pays soit une réalité. Pour que nos enfants aient des enfants au Cameroun. Vous trouvez normal que des enfants aillent mourir à Lampedusa, que le pape se déplace, qu’il pleure. Arrêtons de gérer les jérémiades, qu’on ne vienne pas démolir les usines que nous montons. » Dans son usine désaffectée de la banlieue de Douala, au Cameroun, Pius Bissek, le directeur de Codilait, raconte son combat contre le tout-puissant Nestlé, omniprésent en Afrique à travers ses cubes aromatiques, ses aliments pour bébé mais surtout son lait concentré sucré. L’homme autrefois à la tête d’une entreprise de production de lait concentré accuse Nestlé de concurrence déloyale.

Tout commence en 1994. A l’époque, la dévaluation du franc CFA met en difficulté les sociétés étrangères qui exportent vers le Cameroun. Mis en difficulté, Nestlé lance, l’année suivante, une nouvelle marque : Gloria. Par un étrange tour de passe-passe, ses boîtes sont vendues à des prix plus que compétitifs. Son concurrent local veut en avoir le cœur net. Pius Bissek fait alors analyser la nouvelle poudre de Nestlé au laboratoire de lutte anti-fraude. Résultat : « Ce n’est pas du lait », s’étrangle le directeur camerounais. Dans les boîtes de Gloria : des matières grasses végétales – huile de palme raffinée et huile de coco – mais de matière grasse laitière… point. En 2003, le directeur de Codilait se lance dans un marathon judiciaire qui se poursuit encore aujourd’hui. A travers son documentaire, Judith Rueff nous plonge au cœur de la stratégie offensive de Nestlé en Afrique, au prix de nombreux dommages collatéraux.

« Un empire en Afrique », de Judith Rueff, à voir sur France 5, ce mardi 29 avril à 21h45.



Visionnez ici le webdoc « Un empire dans mon assiette » dont nous sommes partenaires.


Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • - Je viens d’entreprendre la rédaction d’un livre traitant de l’évolution technologique qui permet aujourd’hui, par le biais des réseaux sociaux, à tous d’informer le monde entier et d’organiser des manifestations mondiales (par exemple les mouvements d’étudiants pour le climat ou les manifestations des "Gilets jaunes" pour luter contre les gouvernements qui favorisent les grosses sociétés multinationales en diminuant leurs taxes, en les exonérant des taxes, voir en leur offrant de l’argent, et tout cela au détriment des travailleurs locaux.

    Nestlé est une de ces grosses sociétés multinationales dans le domaine de l’agro-alimentaire. Pour développer un empire en Afrique, Nestlé, par des fraudes douanières et en vendant au Cameroun, sous le nom de "Gloria", un "lait concentré sucré" bien moins cher que le lait produit sur place par l’usine "Codilait". Le lait condensé sucré Codilait était vraiment du lait, fabriqué avec du lait en poudre, alors que le lait "Gloria" ne contenait pas une once de lait. Ces procédés sont ignobles et le monde entier, par les réseaux sociaux devrait pouvoir manifester contre ces riches sociétés qui se permettent de ruiner des petits entrepreneurs locaux, souvent en "achetant" les décideurs politiques de ces pays déjà défavorisés.

    29.03 à 10h02 - Répondre - Alerter
  • this is so amazing, a diligent, pretty incensed buisnesss man struggling with sales of his good quality real milk is greatly undercut by a massive name selling powdered vegatable, greases pretending to be milk is the only human being to go ahead and be a david against a goliath in a underdeveloped country ,putting everyone in the western world as cowards.Hope he wins

    2.05 à 18h27 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité