publicité
Accueil du site > Actu > Société > 27 centimes pour changer une vie
29-08-2013

27 centimes pour changer une vie

Taille texte
27 centimes pour changer une vie
(Crédit photo : flore-aël surun - tendance floue)
 
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 50 - septembre 2013

Déshabillons-nous !

C’était en février 2001. Le monde découvrait, stupéfait, les conditions de travail dans les « usines à sueur » des sous-traitants de la marque Nike en Asie, notamment en Indonésie. Le scandale qui suivit et un bras de fer avec les ONG contraignirent Nike, puis Gap, et d’autres, à assumer leurs responsabilités en imposant à leurs sous-traitants des normes plus strictes. Avril 2013, douze ans plus tard : l’effondrement de l’immeuble Rana Plaza, dans la capitale bangladaise, Dacca, fait au moins 1 127 morts. Et l’on (re)découvre que, chez nous, les paillettes auréolées de petits prix des marques occidentales mondialisées nous mènent à constituer une garde-robe que nous portons à peine. Tandis que loin de nos yeux, à l’autre bout du monde, les conditions d’achat imposées par ces mêmes enseignes à leurs sous-traitants ne permettent pas à ces derniers de garantir la sécurité de leurs salariés.

Génération H&M-Zara

L’ironie veut que, à la fin de l’année 2012, quelques marques aient signé un accord contraignant avec des ONG et des syndicats de la filière textile bangladaise. L’onde de choc consécutive à l’effondrement du Rana Plaza a élevé à près de 31 le nombre des marques signataires de l’accord. Celui-ci prévoit notamment des audits indépendants sur la sécurité des usines. Mais il reste tant à faire. De notre côté, nous, consommateurs, pouvons ouvrir les yeux et « demander » la transparence des grandes marques sur la fabrication de leurs nippes, sur leurs sous-traitants et sur la répartition des marges. Nous pouvons également privilégier les marques qui jouent la carte de la transparence – Honest by – ou porteuses de labels sociaux ou environnementaux, comme Demeter, Ecocert ou l’écolabel européen. Quelques initiatives innovantes ont également fait la démonstration d’une mode à la fois créative et respectueuse des hommes et de l’environnement.

Les baskets Veja, les robes Inedith, les jeans à louer de la marque Mud et même le jean écoconçu et français 1 083 ouvrent la voie d’une mode authentiquement responsable. Enfin, il faut stopper la course irrationnelle aux prix bas, qui anime la génération H&M-Zara. Augmenter de 27 centimes d’euros le prix d’un T-shirt vendu 29 euros en France suffirait pour multiplier le salaire de base d’un ouvrier du textile indien par 2,5. Qui osera dire que ces 27 centimes ne sont pas à la portée de tous ? —

A nos ami(e)s lecteurs(trices) : le prix de vente au numéro de votre magazine, inchangé depuis quatre ans, passe de 4,90 euros à 5,50 euros. Cette évolution, qui permet de contribuer à la viabilité économique du projet « Terra eco », est accompagnée de nouveaux tarifs d’abonnement – à l’année ou à durée libre – que nous vous proposerons dans les prochaines semaines. Pour toute remarque ou question sur nos tarifs, nous sommes à votre disposition à l’adresse suivante : contact@terraeco.net

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Cofondateur et directeur de la publication du magazine Terra eco et du quotidien électronique Terraeco.net

- Suivez-moi sur twitter : @dobelioubi

- Mon blog Media Circus : Tant que dureront les médias jetables

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,
    Je n’ai pas les moyens d’acheter des teeshirts à 27€.
    J’ai 6 ans d’ancienneté dans ma boîte et je suis payé "légalement en plus" moins que le smic.
    Et encore, je me considère comme heureux, je suis à temps plein et toutes mes heures (ou presque car difficile à vraiment vérifier) sont payées.
    Je les achète et ils durent longtemps.
    Ils semblent être corrects pour mon corps (si j’en crois les étiquettes) et donc je suppose pour les "travailleurs"...

    Et même dans les magasins de sport, il est très facile de trouver des teeshirt à moins de 8€

    19.09 à 08h27 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité