publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Taxe sur les transactions financières : on y est presque
22-01-2013

Taxe sur les transactions financières : on y est presque

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET

11 pays (France, Allemagne, Belgique, Portugal, Slovénie, Autriche, Grèce, Italie, Espagne, Slovaquie et Estonie) de l’Union européenne auront bel et bien le droit d’instaurer une taxe sur les transactions financières. Après l’accord de la Commission européenne en octobre et celui du Parlement européen en novembre, « une coopération renforcée a été adoptée » lors de la réunion des ministres des Finances des 27 ce mardi, a en effet expliqué le ministre français de l’Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon. Une procédure qui permet aux pays qui le souhaitent d’avancer ensemble, et sans leurs voisins, sur un sujet.

Désormais, les onze pays concernés attendent « un texte pratique et rapide » de la Commission européenne, a précisé le ministre. En quoi consistera cette taxe ? En clair, les échanges d’actions et d’obligations entre les institutions financières (banques, bourses, sociétés d’investissement, compagnies d’assurance, fonds spéculatifs) devraient être taxés à un taux de 0,1% et les contrats dérivés à un taux de 0,01%. La taxe s’appliquerait dès qu’au moins un établissement financier participant à la transaction est établi dans l’UE, même si la transaction a lieu hors de l’Union. Même si les estimations varient fortement, certains experts estiment que la taxe pourrait rapporter jusqu’à 20 milliards d’euros par an.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • l’idée est excellente surtout appuyée par l’Europe...notons tout de même l’absence de plusieurs grands pays européens qui refusent cette taxe...on peut compter sur les lobbies financiers très puissants en Europe pour faire du rendement de cette taxe une peau de chagrin... les gouvernements européens et l’Europe sont à la merci depuis quelques années des banques et autre organismes financiers... les gouvernements n’ont pas hésité à investir des centaines de milliards pour sauver le secteur financier en Europe mais les dirigeants de ce secteur n’en ont rien à faire...mutualisons les pertes et les risques mais privatisons les profits c’est là la règle de l’ultra libéralisme européen actuel défendu quoi qu’on en dise par Bruxelles...ce libéralisme antédiluvien a vraiment besoin d’être repensé et adapté à notre siècle si on ne veut pas faire exploser le monde social rapidement...

    2.02 à 18h09 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité