publicité
Accueil du site > Actu > Prix COAL : l’art de l’environnement
Article Abonné
27-05-2011
Mots clés
Environnement
Culture
Monde

Prix COAL : l’art de l’environnement

Taille texte
Suiv

Ackroyd & Harvey, artistes britanniques, sont lauréats de la mention spéciale Coal pour l’année internationale des forêts. Ils ont composé une série baptisée « Glands de Beuys », en référence à l’artiste allemand Joseph Beuys. Ils proposent de poursuivre son oeuvre en semant les glands de 7 millions de chênes dans des villes d’Angleterre et d’Europe. Ici, les « Racines d’arbrisseau ». © A&H

Prec
Suiv

Le « champ flottant », une œuvre plus ancienne des lauréats réalisée en 1997. © A&H

Prec
Suiv

La « lentille de glace » (« Ice lens »), réalisée en 2005. © A&H

Prec
Suiv

En 2003, Ackroyd & Harvey ont couvert d’herbe l’intérieur de l’église Dilston Grove à Londres, afin de redonner vie à cet édifice. Ici, l’arrosage des murs végétalisés. © A&H

Prec
Suiv

Le duo d’artistes Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin, alias Art Orienté Objet, sont également lauréats de la mention spéciale pour l’année internationale des forêts. Leur projet : trouver une nouvelle plante dans la forêt primaire et la nommer « Folia Apotropoïca » (« Feuille qui conjure le mauvais sort »), puis écrire ce nom sur la canopée grâce à des lianes rendues phosphorescentes. Ici, une oeuvre de 2009, « Résilience ». © AOo

Prec
Suiv

« Biozones », une œuvre réalisée en 2001 par Art Orienté Objet. © AOo

Prec
Suiv

Art Orienté objet : « L’arbre sans racine », ou « La machine à faire parler les arbres », 2000. © AOo

Prec
Suiv

Stefan Shankland a reçu le Prix Coal 2011 pour son projet « Marbre d’ici ». Il propose de créer un nouveau matériau à partir de gravats provenant de chantiers : une matière première locale destinée à remplacer des matières importées comme le marbre et le granit. Le projet prend forme actuellement à Ivry-sur-Seine. © St.Shankland

Prec
Suiv

De 2002 à 2006, Stefan Shankland a mené le projet « Nucle-R ». © St.Shankland

Prec
Suiv

Arnaud Verley & Philémon faisaient partie des finalistes du prix Coal. Ici, le projet « Pégase », où des panneaux solaires sont installés sur le dos d’un âne. © AV&P

Prec
Suiv

Finalistes du prix Coal, Lucy + Jorge Orta, artistes britannico-argentins, présentent leur « Perpetual Amazonia », réalisé à partir d’une expédition dans la jungle péruvienne en 2009. ©Lucy + Jorge Orta

Prec
Suiv

Olga Kissevala, finaliste, a présenté son oeuvre « Arctic conquistador ». Elle affirme, dans son art, suivre une approche strictement scientifique. © O.Kissevala

Prec

Olga Kissevala - « Arctic conquistador » © O.Kissevala

 
L'association COAL - Coalition pour l'art et le développement durable - a récompensé trois artistes contemporains qui marient créations originales et recherches environnementales.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité