publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Brasil : Terra nossa > Natal para todos : une nouvelle vie pour des jouets français...

Brasil : Terra nossa

Par Lise Feuvrais
4-01-2011

Natal para todos : une nouvelle vie pour des jouets français...

Natal para todos : une nouvelle vie pour des jouets français...
C’est l’histoire d’un pied de nez à ce bonhomme rouge et blanc qui gâte de façon excessive et ridicule les enfants occidentaux, pour oublier sans culpabilité les enfants, que l’on appelle "du sud"... Alors pourquoi ne pas utiliser cet excès et "recycler" ce trop plein de cadeau occidental ?

30 novembre, embarquement aéroport CDG Paris, 450 jouets embarquent pour Salvador de Bahia. La douane observe, inefficace, ces malles, valises et autres sacs remplis de jouets, certains neufs mais la plupart usagés...elle ne peut pas taxer ces drôles de bagages difformes !

21 décembre, Ilha d’Itaparica, 450 enfants âgés de 0 à 11 ans, se pressent aux portes de l’espace social, ils viennent pour faire la fête, partager avec nous une demie journée de Noël et repartiront chez eux avec leur peluche, corde à sauter, poupée, voiture... venus de très loin...

C’est la revanche d’un petit garçon qui, il y a 40 ans, dans la banlieue de Salvador quartier Plataforma, n’ose pas sortir de chez lui le jour de Noël... le père noël ne passe pas dans sa famille trop modeste...et mieux ne vaut-il pas s’afficher pour éviter les moqueries des plus aisés du quartier.

Le principe est simple : des stages et ateliers, liés à la culture brésilienne, sont organisés en amont en France grâce au réseau d’associations Ginga Nagô, aucun échange financier mais pour participer il faut apporter un jouet en très bon état (neuf ou usagé). Cette année on constate qu’environ 70% des jouets sont de "deuxième main"... "usados"...

Des jouets me diriez-vous, c’est accessoire, lorsque l’on ne mange pas à sa faim chaque jour... Je vous l’accorde mais le monde imaginaire et fantaisiste du jeu ne nourrit-il pas chaque enfance ? Et puis avouons-le nous, le Brésil d’aujourd’hui n’est plus le Brésil d’il y a 10 ans... les bourses sociales permettent à presque tous de manger.

Alors laissez-vous bercer par la vérité : ces jouets évitent (en partie) de permettre à cette frustration permanente de ne jamais rien recevoir, de tourner en révolte contre le monde ou de se laisser aller à la provocante facilité de la drogue...pour oublier, s’oublier ou pour se venger.

Je ne veux en rien effacer la magie de Noël – juste donner à réfléchir sur la réelle utilité / obligation de consommer à outrance !

Petit mot de rentrée : les alternatives se présentent à chacun d’entre nous : subissons ou agissons !

Le projet a lieu depuis 1999, il a déjà distribué près de 5000 cadeaux aux enfants d’Itaparica et de Salvador de Bahia. Il est mené par l’Association Ginga Nagô, à l’initiative de Januy Santos Reis et s’appuie sur des locaux au Brésil : Pedro, Raimundo Dias, Creuza et plein d’autres... Info : www.ginganago.org
COMMENTAIRES
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

A PROPOS

Coordinatrice RSE et Mécénat à « Terra eco ». Franco-Brésilienne de cœur.

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité