publicité
Accueil du site > Actu > Culture > Nantes met l’Amap en culture
Article Abonné
28-10-2011
Mots clés
Culture
France
Ils Changent Le Monde

Nantes met l’Amap en culture

Taille texte
Nantes met l'Amap en culture
(Crédit photo : Amandine Rouzeau)
 
Vous connaissiez le panier de fruits et légumes ? Voici sa version culturelle. Objectifs : soutenir les artistes locaux et intégrer les citoyens à la création.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 30 - novembre 2011

Ralentir… vite !

A Nantes, on reprend la recette mais on change les ingrédients. Qualité des produits et soutien des agriculteurs, c’est le credo des Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). Avec l’AP3C, l’Association pour les circuits courts de la culture, la qualité de l’échange artistique et du lien social remplace celle des fruits et légumes.

Pour la première livraison du panier en janvier, les victuailles vont nourrir l’esprit : une bande dessinée, deux disques, des spectacles dans des apparts, deux concerts, mais aussi une pièce de théâtre et un atelier création avec les artistes. Livré tous les trois mois, le panier coûte 60 euros. Surtout, l’adhérent n’est pas un simple client. Il réinvente la composition de ce fourre-tout culturel, suggère des artistes, accueille des comédiens dans son salon. Bref, il ne se contente pas d’assister aux spectacles ; il participe à leur élaboration.

« Y a-t-il un piano chez vous ? »

Au fond du panier, on peut piocher l’atelier créatif. Pendant un mois, adhérents et artistes le préparent autour d’un thème. Pour celui intitulé « goûter coloré », chacun arrive le jour J avec ses idées, ses matériaux et un gâteau. On planche et à la fin de la journée, les artistes présentent une œuvre à partir du travail collectif. Paul Lyonnaz, pianiste et président de l’AP3C, s’est associé pour ce projet à une dizaine d’artistes.

Leur objectif : casser les frontières entre la scène et le public, caché dans l’obscurité d’une salle de concert. Avoir un rapport direct avec les gens, le pianiste l’expérimente depuis cinq ans, en interpellant les passants. « Bonjour Madame, on ne se connaît pas, mais auriez-vous un piano chez vous ? » Tout a commencé comme ça. « J’avais besoin d’être proche du public pour créer. Un piano est souvent un meuble de famille chargé d’histoires. Composer dans l’espace intime est une expérience très riche. »

Momo, lui, écrit et joue de la chanson française. Son nouvel album sera dans les bacs en février mais sortira en avant-première dans le panier de janvier. Adepte des cafés-concerts, il fait un pas de plus vers son auditoire en se produisant dans des appartements. « Il y a un éclat mystérieux autour de ceux qui sont sur scène : c’est important de tirer le rideau pour voir les coulisses. »

12 000 euros chaque année

Qualité de la culture et de l’échange mais aussi soutien aux artistes locaux. Quand on fait du théâtre ou de la musique, il faut en général un autre métier pour gagner sa croûte. Faire des caricatures pour Ikea par exemple. Paul Lyonnaz glisse qu’« il y a beaucoup de créateurs qui ne mangent pas, n’arrivent pas à montrer leur travail et perdent leur dignité d’artiste ». Les 12 000 euros annuels récoltés grâce aux paniers ne feront pas vivre les artistes impliqués.

Ils financeront en revanche un album ou une exposition. L’association Vide-Cocagne crée, elle, des bandes dessinées. Elle a besoin de plus de 2 000 euros pour son prochain album. Avec les paniers, elle en récoltera 700. Pour Momo, cet argent va servir à rémunérer les musiciens, mais surtout, « ce projet permet de se faire connaître sans passer par les médias et les grandes salles de concerts. Entre adhérents et artistes, la relation humaine est beaucoup plus forte, plus solide aussi ». Et ça, ce n’est pas à jeter au panier. —

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité