publicité
Accueil du site > Dossiers > Et demain, on vivra comment ?
26-09-2012
Mots clés
Architecture
Logement
France

Et demain, on vivra comment ?

Taille texte
Et demain, on vivra comment ?
(Crédit photo : ryerson)
 
Architectes, urbanistes et designers rivalisent d’imagination pour inventer la maison durable du futur. Leurs projets nous permettent d’ouvrir le champ des possibles.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

- La maison potager

Partout dans le monde surgissent des initiatives de fermes citadines. L’expo « Carrot City » explorait ce terrain hypercréatif en septembre au parc de Bercy. Parmi les projets exposés, une maison qui nous fait faire un grand bond vers l’autosuffisance alimentaire. Récupération d’eau de pluie, éolienne, jardin potager à l’avant, arbres fruitiers, poules et cochons à l’arrière, culture de champignons dans les espaces sombres, serre avec potager grimpant sur la façade sud, un bassin pour les poissons nourris par le fumier des animaux au sous-sol… Le tout dans une petite maison typiquement anglaise conçue pour un quartier populaire.

- L’appartement parasite

Séquence science-fiction. Des architectes thaïlandais ont imaginé une chrysalide qui vit en symbiose sur la tour à laquelle elle s’agrippe. Elle en traite les eaux usées grâce à des algues ou des plantes, sa façade est conçue pour récolter les eaux de pluie et produire des végétaux.

- Le conteneur mania

Comme la palette en déco, le conteneur inspire les designers. Solides, modulables, récup, on peut en faire en deux temps trois mouvements des restaurants, chambres d’hôtel, résidences d’étudiants… Le studio Container City a réalisé une vingtaine de projets en commençant par un ensemble d’ateliers et d’appartements pour artistes dans les Docklands de Londres.

- La microferme pour cuisine

Une miniferme rotative high-tech, c’est la proposition d’un studio milanais, Design Libero. Elle s’inspire des recherches de la Nasa pour offrir salades et herbes fraîches à ses astronautes. Une seule lumière, au centre de la roue, éclaire l’ensemble en optimisant l’espace. Les plantes poussent dans un substrat de fibre de coco. Un réservoir à eau permet l’arrosage automatique et on peut commander l’illumination, la température, le niveau d’eau… depuis son smartphone. Pour une solution low-tech, on peut construire une « window farm » avec des bouteilles en plastique.

- La résidence canopée

Le Solar Decathlon est une compétition qui oppose pour la deuxième fois en 2012 des universités du monde entier pour concevoir une maison de 70 m2 n’utilisant que le soleil comme source d’énergie. Une « Team Rhône-Alpes » représente la France avec un projet inspiré de la canopée, cet « étage supérieur de la forêt captant 95% de l’énergie solaire et 30% des précipitations », rappelle l’équipe d’étudiants. Ils ont imaginé des immeubles où chaque étage correspond à un appartement avec vue à 360 degrés. Les toits sont couverts de capteurs photovoltaïques. Au rez-de-chaussée et au dernier étage, se trouvent les services communs (magasins, crèches, bornes de recharge pour voiture électrique, jeux pour enfants…).

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité