publicité
Accueil du site > Actu > Ma ville > A Echirolles, quand le bâti va, tout va
Article Abonné
20-12-2012

A Echirolles, quand le bâti va, tout va

Taille texte
A Echirolles, quand le bâti va, tout va
(Crédit photo : Emilie Chaix)
 
Ecoquartier, habitat moins énergivore, logements sociaux rénovés : la ville iséroise se construit un futur économe.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 43 - janvier 2013

L’avalanche du gratuit

A Echirolles, dans l’Isère, c’est l’hôtel de ville qui donne l’exemple. Inauguré en 2006, le bâtiment déploie un arsenal de techniques qui lui permettent de consommer deux fois moins d’énergie qu’une construction classique. Edifié au cœur du nouveau centre-ville, il incarne la mue profonde d’une commune dopée par une croissance démographique accélérée depuis la dernière guerre (35 000 habitants), mais dont l’urbanisme n’a jamais été réfléchi. Pour y remédier, la municipalité a vite pensé développement durable. « En 1999, nous avons été l’une des premières villes françaises à adopter un Agenda 21 », souligne Emilie Rousset, responsable du projet. Puis, en 2005, Echirolles élabore une charte Haute qualité environnementale (HQE). Elle fixe des objectifs ambitieux pour un habitat moins énergivore qu’illustre bien l’écoquartier Centre 2 (480 logements HQE). La ville consacre 10 % de ses investissements aux actions de son plan énergie climat 2008-2014, ce qui l’amène à financer un vaste programme de rénovation du bâti existant, comme au sein du quartier d’habitat social Village 2 (2 500 habitants), construit en 1969.

Echanges européens

Les habitants et associations sont systématiquement associés aux choix de réaménagement urbain, tout en étant sensibilisés aux économies d’énergie. La mairie travaille en outre, depuis 2010, avec la communauté d’agglomération Grenoble Alpes métropole sur le dispositif « mur/mur ». Son objectif : améliorer l’isolation et le confort dans l’immobilier collectif privé. Echirolles pilote même un projet d’échanges entre dix villes européennes, nommé Cash (« Cities action for sustainable housing », Action des villes pour le logement durable). Ce partage d’expérience a déjà fait émerger des solutions de rénovation durable des logements sociaux. « Aujourd’hui, pour une vraie efficacité dans l’isolation par l’extérieur, il faut des compétences techniques, explique Stéphane Durand, responsable du service environnement de la ville. Notre rôle est d’impliquer les collectivités pour qu’elles mettent en place des formations de professionnels du bâtiment. » Ces actions portent leurs fruits : la commune a enregistré une baisse de 8 % de sa consommation d’énergie entre 2004 et 2010 et son objectif pour 2050 est de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre. Echirolles bâtit sa réputation sur du durable. —

Impact du projet

Baisse de 8 % de la consommation d’énergie entre 2004 et 2010

10 % des investissements de la ville alloués au plan énergie climat

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité