publicité
Accueil du site > Actu > Le chiffre > 3,1 millions de km²
14-06-2012
Mots clés
Biodiversité
Australie

3,1 millions de km²

Taille texte
3,1 millions de km²
(Le « Loch and Gorge » sur la côte méridionale australienne. Crédit photo : Justine Boulo )
 
Soit plus d'un tiers des eaux territoriales australiennes. Sydney s'apprête à créer le plus vaste réseau au monde de réserves naturelles marines, afin de protéger la vie aquatique.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

« Il est temps que la planète franchisse une nouvelle étape dans la protection des océans », a déclaré Tony Burke, le ministre de l’Environnement. Le nombre de réserves passera ainsi de 27 à 60. Un tel réseau renforcera la protection d´animaux comme la baleine bleue, la tortue verte, mais aussi les espèces menacées d’extinction tels le requin-taureau et le dugong (mammifère marin herbivore).

Le réseau de parcs interdit l’exploration gazière et pétrolière dans la région du nord-est qui abrite la Grande barrière de corail. Si les eaux méridionales sont protégées, la côte ouest reste ouverte aux activités de prospection.

L’industrie de la pêche a elle vivement réagi : « C’est une nouvelle terrible et ceux qui en souffriront le plus sont les communautés des bords de mer », s’est insurgé Dean Logan, responsable de l’Alliance marine australienne qui représente les pêcheurs. Selon lui, la création de ces parcs entraînerait la disparition de 36 000 emplois. Ce secteur devrait recevoir l’équivalent de 79,2 millions d’euros de compensation.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Née au bout de la Loire, un pied dans l’Atlantique, l’autre embourbé dans la terre, elle s’intéresse aux piafs et aux hortensias, observe ses voisins paysans et leurs élevages bovins. Elle enrage devant les marées noires. Licenciée en lettres, elle sort diplômée de l’Institut pratique du journalisme de Paris en avril 2012. Elle scrute les passerelles qui lient les hommes à leurs terres. Parce que raconter la planète, c’est écrire au-delà des pommes bio et du recyclage de papier.

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • YalAbnBmPPUF : 3,1 millions de km²

    Stay with this guys, you’re helping a lot of plepoe.

    9.07 à 05h40 - Répondre - Alerter
  • nfournier : 3,1 millions de km²

    Quelle reaction defensive et purement reactionnaire de l’industrie de la peche !! Et dire qu’a long terme ils seront les premiers a profiter des bienfaits de cette AMP : poissons en plus grande abondance, de plus grande taille et matures ; meilleure reproduction des individus ; effet de deversement des poissons adultes et des larves vers les zones de peches ; meilleur diversite genetique ; ecosystemes sains et resistants aux changements climatiques...
    bref ouvrez les yeux et regardez plus loin que le bout de votre nez !! Cet AMP est une vraie chance pour votre profession

    14.06 à 13h10 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité