publicité
 
 
Accueil du site > Actu > Politique > Réforme de la PAC : le rêve écologiste envolé ?
25-01-2013
Mots clés
Agriculture
Europe

Réforme de la PAC : le rêve écologiste envolé ?

Taille texte
Réforme de la PAC : le rêve écologiste envolé ?
 
La réforme de la PAC commence mal. Ce jeudi, une Commission du Parlement européen a élargi les critères pour toucher les aides directes. Une décision qui révolte les ONG environnementales.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

Le verdissement de la PAC n’aura pas lieu. Ou si peu. Jeudi 24 janvier, la Commission agriculture et développement rural du Parlement européen a voté sur le projet de réforme de la PAC 2014-2020. Le texte adopté valide bien le principe de conditionner 30 % des aides directes reçues par les agriculteurs au respect de mesures environnementales.

Mais les critères d’éligibilité ont été fortement élargis. Initialement, trois conditions étaient posées : la diversification des cultures (au moins 3), le maintien de prairies permanentes et la présence de réservoirs écologiques (7 % des terres). Et seules les exploitations bio, de très petite taille ou situées sur une zone de protection des oiseaux pouvaient s’extraire de ces critères et bénéficier malgré tout des aides.

Mais les contraintes de diversification ont été réduites par les parlementaires. Seront désormais éligibles aux aides vertes les agriculteurs engagés dans des mesures agroenvironnementales, en zone Natura 2000, ou qui disposent de 75 % de prairies.

Ecartée, la proposition de développer la rotation des cultures pour réduire le recours aux pesticides et aux engrais de synthèse. Exclues, les aides supplémentaires pour les agriculteurs bio qui souhaiteraient développer une agriculture de proximité, notamment près des grandes villes.

Dacian Cialos, le commissaire européen à l’Agriculture et au Développement, est toutefois resté positif : « Ce vote montre que les propositions présentées le 12 octobre 2011, constituent un point d’équilibre sur un grand nombre de sujets », par communiqué de presse.

La réaction a été tout autre du côté du WWF France. Sa présidente, Isabelle Autissier, estime via uncommuniqué de presse que « ce vote constitue une véritable attaque en règle des eurodéputés sur l’environnement ».

Pour José Bové, « les grands objectifs de la PAC vont être détruits ».

Le WWF France appelle l’ensemble des députés français du Parlement européen à rejeter, lors de la plénière qui aura lieu en mars, le vote de la commission agriculture « qui ne reflète ni les aspirations des citoyens, ni celles des contribuables ».

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Comment la FNSEA réussit-elle à berner autant de monde ? A quel niveau de sa hiérarchie se situe la duperie ? Car si je vois très bien l’intérêt des plus gros (tous ceux qui exploitent plus d’une centaine d’hectares par tête), je ne comprends pas comment les autres font pour ne pas se rendre compte qu’ils sont les dindons de la farce. Comment peuvent-ils ne pas savoir, ne pas comprendre que les trois quarts des primes ne serviront qu’à engraisser ceux qui n’en ont pas besoin ? J’en ai marre de cette Europe agricole au service des plus gros, cette Europe qui encourage la concentration et donc la destruction d’emplois, cette Europe qui dans les faits, fait le contraire de ses grands discours sur le maintien d’une agriculture paysanne et de la biodiversité, la protection des sols et des nappes phréatiques. D. DANIEL

    8.02 à 14h01 - Répondre - Alerter
  • Ce n’est pas un rêve qui s’envole, c’est une politique intelligente qui a été construite patiemment avec les représentants du monde agricole. On savait que les lobbys étaient hyper puissants à Bruxelles, mais, à un tel niveau de négation de l’intérêt général de la part d’une majorité de députés européens, c’est vraiment scandaleux ! Isabelle Autissier qui n’a pas l’habitude d’en rajouter a bien raison de mettre en cause directement ces députés et d’appeler à une réactions des députes européens français.

    28.01 à 20h30 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

En route pour la COP21
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité