publicité
Accueil du site > Actu > Le chiffre > 98,5%
4-10-2011
Mots clés
Santé
France

98,5%

Taille texte
98,5%
(Crédit photo : National Archives)
 
C'est le pourcentage de refus essuyés par les victimes d'irradiations liées aux essais nucléaires français. Ceux-là ne toucheront pas d'indemnisations.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 30 - novembre 2011

Ralentir… vite !

« Sur 129 dossiers déposés auprès de la commission d’indemnisation, il y a eu 127 refus », résumait Michel Verger, fondateur et président honoraire de l’Association des vétérans des essais nucléaires (Aven) lors d’un point presse fin septembre.

La loi Morin du 5 janvier 2010 sur l’indemnisation avait « redonné espoir aux victimes », mais son décret d’application a statué que le lien de causalité entre les maladies des vétérans et les essais nucléaires était négligeable. Désormais, seuls 260 dossiers de victimes – sur les 597 constitués – peuvent prétendre à un dédommagement.

Selon l’Aven, chaque année, une quarantaine de décès sont liés aux irradiations et près de 150 000 personnes, militaires et civils, sont touchées par les conséquences des essais nucléaires français, menés pendant presque quarante ans, notamment dans le Sahara et en Polynésie française.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité