Notre Énergie > Un appel par qui, pour qui, pour quoi : le mode d’emploi c’est par (...)
14-04-2011

Un appel par qui, pour qui, pour quoi : le mode d’emploi c’est par ici

Taille texte
 
« Terra eco » fait appel à ses lecteurs pour lancer une expérience citoyenne unique : le premier débat sur l'énergie (nucléaire, pétrole, gaz de schiste, renouvelables, etc. ). Suivez le guide.
SUR LE MÊME SUJET

C’est qui ?

Après Fukushima, Terra eco lance un appel à ses lecteurs et à tous les citoyens, pour lancer un débat national sur l’énergie. Ceci est un appel indépendant, exigeant mais non partisan. Il s’adresse à tous les citoyens soucieux de leur présent, de leur avenir et de celui de leurs enfants. Ces citoyens exigent de pouvoir peser sur les choix énergétiques de leur pays. Ces citoyens estiment que ces choix doivent être faits 1) en connaissance de cause et 2) de façon démocratique. Ces citoyens déplorent l’absence de débat ouvert, contradictoire et constructif sur les questions d’énergie. En plein désastre Fukushima, en pleine montée des prix du pétrole et alors que des permis d’exploration de gaz de schiste sont accordés dans la plus grande opacité, ces citoyens se mobilisent pour que la question énergétique soit mise au cœur de la campagne présidentielle 2012. Et que l’on puisse en débattre en mettant sur la table des faits inattaquables.

C’est quoi ?

Concrètement, il s’agit de former un groupe d’une centaine de citoyens désireux de comprendre les enjeux énergétiques et de pousser les candidats à l’élection présidentielle à prendre des positions claires sur différents sujets : changement climatique, nucléaire, gaz de schiste, pétrole offshore, développement des énergies renouvelables, précarité énergétique.

C’est pour qui ?

Pour tous les citoyens qui, après Fukushima, ne veulent pas rester les bras croisés. Qui se sentent dépassés par les événements mais veulent comprendre et exprimer leur voix.

C’est où ?

Une première réunion publique aura lieu dans les prochains jours à Paris. Elle sera suivie d’autres réunions, au Comptoir général. Pour être informé(e) de cet événement et des événements suivants, c’est très simple : devenez fan de notre page Facebook en cliquant ici ou inscrivez-vous à notre fil Twitter en cliquant là. Vous recevrez ainsi les annonces de rencontres à l’avance.

C’est quand ?

Les débats de « Notre énergie » démarrent en avril et se poursuivre pendant toute l’année 2011. Pour être tenu(e) informé(e) devenez fan de notre page Facebook en cliquant ici, vous recevrez ainsi les annonces de rencontres à l’avance.

Concrètement, qu’est-ce que je peux faire ?

1) Dès maintenant, vous inscrire pour soutenir l’initiative :

- devenez fan de "Notre Energie" sur Facebook

- si vous n’avez pas de compte Facebook, laissez-nous un simple message avec votre adresse e-mail sur ce formulaire de contact (vos coordonnées restent confidentielles, bien entendu) ;

- suivez l’actualité de « Notre Energie » sur Twitter ;

- relayez l’info auprès de vos amis : l’objectif est de réunir un groupe physique de 100 personnes (lors de réunions publiques) et une communauté numérique de 10 000 personnes sur Facebook ;

2) Participer au débat en nous envoyant une contribution : Texte, image, prise de position, toute forme sera publiée ici et relayée dans notre lettre électronique. Et participer aux débats physiquement.

Laissez-nous vos messages et documents en cliquant ici

3) Nous proposer votre aide :
- coups de main informatiques
- organisation des rencontres
- buzz … nous avons besoin de toutes les bonnes volonté, merci !
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
47 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • On ne peut s’inscrire, un texte vient se surimposer systématiquement sur le formulaire.

    15.05 à 02h50 - Répondre - Alerter
  • Bonjour, pour ma part, rien ne sera possible sans une action individuelle à la base sous forme de prise de conscience suivie de décroissance : la meilleure économie d’énergie c’est celle qu’on n’utilise pas dit-on très judicieusement...
    Pour ma part à la maison pour 5 personnes : 1 adulte + 4 enfants, nous avons réussi depuis une dizaine d’année à réduire toutes nos factures en pensant économie avant de penser consommation et personne ne s’en plaint, au contraire, on vit bien mieux avec ce souci de préserver notre planète et cela coûte moins cher au porte-monnaie en plus.
    Par exemple, plus de congélateur, retour avec succès depuis 4 ans au stérilisateur pour viande, fruits, légumes, remplacement de la cuisinière HS par une nouvelle avec four à gaz et non plus électrique, panier de légume local au jardin de Cocagne (bio bien sûr), 3 permis de conduire à la maison mais 2 voitures et 5 vélos et vive le covoiturage !
    Nous sommes restés aux ampoules à incandescence que nous avons remplacées une par une une par des ampoules Leds mais des vraies pas celles de chez Casto&Co...en résistant au piège des ampoules "économiques"qui ne nous avaient pas convaincus.
    Vendue la tondeuse électrique qui n’a plus eu de raison d’être dans nos 250m2 de terrain plantés maintenant uniquement d’arbres, arbustes et vivaces sans entretien( juste un petit coup de rotofil 1 ou 2 fois par an ) et arrosés si besoin par l’eau de nos 2 cuves de récupération soit 600l d’eau, donc jamais une goutte du réseau potable.
    Donc on baisse doucement mais surement toutes nos factures, eau, EDF, carburant et je motive toujours mes troupes devant les résultats accomplis grâce à l’action individuelle pour le bien de la communauté, on ne connait malheureusement pas ce concept en France, j’ai été subjuguée en Allemagne.
    Je ne veux pas faire de surendettement pour des besoins somme toute qu’on veut nous rendre indispensables mais la vraie liberté n’est-elle pas de pouvoir réfléchir à des choix et c’est encore plus gratifiant lorsqu’on agit à contre courant et que c’est doublement positif : intellectuellement et matériellement...
    Nous faisons partie des familles à revenus "modestes"(très même) mais personne ne s’en ressent ici car nous avons une philosophie toute autre de la vie construite sur des besoins identifiés et contrôlés et on peut avoir le sentiment de vivre très heureux avec très peu de moyens :)

    14.05 à 15h19 - Répondre - Alerter
    • Gilles : Stérilisateur

      Bonjour,
      c’est la première que je lis que quelqu’un abandonne le congélateur pour un stérilisateur.
      Questions :
      Est-il simple de passer d’un mode de conservation en congélation à la stérilisation ?
      Comment cela fonctionne ?
      Est-ce une solution pratique pour un mode de vie urbain, quand on dispose de peu d’espace ?
      Merci de m’éclairer, je n’ai jamais vu encore d’infos sur ce système de conservation.
      bonne journée

      16.05 à 09h07 - Répondre - Alerter
      • notnac : Stérilisateur

        Bonjour, oui bien sûr que c’est facile il suffit d’essayer et surtout de sortir des schémas qu’on nous dicte pour toujours consommer plus et dépenser plus !!!
        Pour ma part, j’habite à 16km de Lyon, je m’approvisionne en légumes dans le réseau Jardin de Cocagne, je bloque souvent une demi-journée pour préparer mes ratatouilles & Co et tout le monde se met à la pluche mais c’est tellement meilleur la cuisine maison...
        Les bocaux c’est tout de la récup dans mon réseau (environ 90), recyclés à l’infini bien sûr donc pas de déchets, sans consommer de l’énergie pour les stocker dans un placard au garage tapissé de pare soleil alu pour être hors-gel l’hiver.
        Et voilà une façon de lutter contre l’obsolescence dévoreuse d’énergie.

        22.05 à 18h59 - Répondre - Alerter
  • Conscient des problèmes de logistiques dus à une décentralisation des débats, on peut penser que les participants devront si ils souhaitent vraiment s’y investir, avoir les moyens de se rendre aux réunions parisiennes.
    2 soucis donc, un environnemental du aux déplacements, l’autre social.

    5.05 à 12h12 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    La page d’inscription disparaît dès son appartion, impossible donc de m’inscrire !

    2.05 à 18h05 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    J’essaie de cliquer sur le bouton en haut à droite (je participe je m’inscris) et il redirige immédiatement vers l’article en cours...
    Obligé de repasser par la homepage
    cordialement,
    Pablus

    28.04 à 19h54 - Répondre - Alerter
  • bonjour,
    je rejoins l’idee de romu.. difficile de se deplacer sur paris...
    un live chat serait super et aimerais contribuer au debat et prescisement sur l’energie dans l habitat.

    24.04 à 20h41 - Répondre - Alerter
  • assez du veau d’Or ; avec Moïse et le christ chassait ces marchands du Temple ? et bien non tout est à faire

    23.04 à 10h35 - Répondre - Alerter
  • Bonjour
    Pouvez vous me dire quand aura lieu la réunion ?
    Merci

    22.04 à 19h16 - Répondre - Alerter
  • Alain-Biosfera : OK pour participer au débat

    Bonjour à toutes et tous

    Excellente initiative de Terra eco

    Consultant expert sur le sujet transports/énergie depuis plusieurs années je pourrai proposer des contributions.
    Pour commencer un article sur le pétrole où tout est difficile et va le rester.
    Hausse du prix du pétrole : des facteurs de risques supplémentaires inquiétants !
    Pour le buzz je participe à de plusieurs webs relatifs au même sujet.
    Je suis sur Paris 50% de mon temps donc dispo pour une réunion ASAP.
    Cldt

    ps : il y un bug sur l’URL de lien vers votre formulaire de contact sur cette page, 2 "croches" en trop à la fin

    21.04 à 18h21 - Répondre - Alerter
  • Une centaine de citoyens indignés par la catastrophe nucléaire de Fukushima ont assisté à la réunion organisée à Nantes par Virage Energie-Climat Pays de la Loire, avec le soutien d’Alisee, d’Attac, et de Sortir du Nucléaire.

    Ils ont pris connaissance des premières propositions du scénario Virage Energie-Climat, visant à la descente énergique et à la décarbonification de la région Pays de la Loire.

    Une réunion similaire est prévue à Angers, mercredi 27 avril 2011 à 20h (fin prévue vers 22h)
    salle Le 3 mâts, Place Justice à Angers : http://www.letroismats.fr (plan d’accès dans
    contacts)
    organisation : association Virage Énergie Climat Pays de la Loire, avec le soutien des
    associations Alisée, Attac et le Sortir du nucléaire 49.

    20.04 à 13h46 - Répondre - Alerter
  • Anonyme : moi non plus

    moi non plus je ne suis pas facebookisée ni tweeteurisée
    et je ne souhaite pas y être
    comment on fait ?

    19.04 à 10h44 - Répondre - Alerter
  • Bonjour, Je n’ai ni compte FB, ni compte Twitter, mais je souhaite cependant contribuer à cette initiative. En espérant que la poignée d’humain que nous formerons arrivera à faire bouger les choses !

    19.04 à 08h35 - Répondre - Alerter
  • Je soutiens cette initiative, mais moi non plus je n’ai pas l’intention de m’inscrire sur faceBook ni Twitter, et je ne pourrai pas me rendre aux débats à Paris.

    A priori je suis favorable à une sortie - ou au moins une diminution - du nucléaire. Mais difficile pour moi de répondre aux arguments du style : "c’est l’énergie la moins chère de nos jours"
    J’aimerais pouvoir comparer les coûts des différentes formes d’énergie, en détaillant les coûts de production, d’utilisation, et de gestion des déchets, en tenant compte des subventions de l’état, des aides fiscales, etc...
    Tout cela mérite d’être mis à plat et rendu public en ne dissimulant aucun aspect, que ce soit pour le nucléaire, les énergies fossiles mais aussi pour les renouvelables (qui engendrent elles aussi des déchets et dépendent de matières premières à stocks limités, pour le photovoltaïque par exemple).

    Autre point : ce n’est pas en faisant peur ou en culpabilisant qu’on incitera les gens à changer de comportement, mais en leur donnant envie... ou alors quand il sera vraiment impossible de faire autrement... ou alors quand le mode de vie actuel deviendra financièrement vraiment impossible à supporter pour les ménages.

    Je suis consciente que je n’apporte rien de concret, seulement des interrogations...
    Merci à vous et à bientôt pour la suite

    18.04 à 16h50 - Répondre - Alerter
  • L’initiative est très séduisante : Nous avons TOUS besoin d’informations objectives non-sectaires qui ne soient poluées par AUCUN intégriste décroissant, écolo-populiste, diffusant une idéologie de substitution au marxisme-lénino-trotskisme ou mao(t)iste, pas plus que par un ulta-libéraliste fondamentaliste, ni par un pseudo-scientique fonctionnarisé chez EDF, ou un expert "indépendant" plus ou moins rétribué par des "missions" qui lui seront payées par un lobby ou un autre !!!
    "In medio stat virtus", comme on dit vulgairement : vive la voie du juste milieu, et c’est cette voix-là que nous souhaitons entendre dans des media tels que le vôtre.
    Par contre, qui est assez c.. pour laisser traîner les infos personnelles et confidentielles le concernant sur un machin tel que fessebouc ?!? Qui a effectivement besoin d’un gadget tel qui touiteur  ?!?
    Vous nous dites :
    "si vous n’avez pas de compte Facebook, laissez-nous un simple message avec votre adresse e-mail sur ce formulaire de contact (vos coordonnées restent confidentielles, bien entendu) ;"
    Et où il est, le formulaire ????
    Décevant !

    18.04 à 16h13 - Répondre - Alerter
  • très bonne idée. ça va peut-être me motiver pour aller sur face de bouc ! Plus sérieusement, je suis disponible pour venir aux réunions et débattre de cet enjeu crucial et déterminant pour l’avenir. Une seule question : écouter des experts, réflechir et débatre c’est bien mais à un moment il faudra aussi interroger nos candidats sur nos conclusions : qu’en pensez vous ?

    D’ici là, à bientôt ensemble j’espère

    18.04 à 07h35 - Répondre - Alerter
  • dom... : pb concret :...

    pour divers pbs, je souhaite construire en ossature bois une maison 80 à 100m², passive ou possitive aux alantours de Pontoise. Budget 270 000€, donc le minimum d’électricité et pas de gaz... Le soleil, le bois comme énergies ! Des moutons en gise de tondeuse ! Avez-vous une idée des difficultées pour se passer des énergies conventionnelles : réglement du parc du vexin, du prix.... à quand la multiplication des éco-hameaux et la liberté de l’énergie ? OK pour la participation à votre débat.

    17.04 à 19h33 - Répondre - Alerter
  • Pas de compte Facebook perso non plus. Je reviendrai donc régulièrement sur ce forum pour me tenir informée.
    Des points de vue, on en a tous. J’aimerais aussi entendre sur ce forum ce que des industriels seraient prêts à faire pour ne plus faire du jetable !(exemple ma grand mère a toujours son réfrigérateur de 1963, j’en suis à mon 3ème en 25 ans !!!).

    15.04 à 18h58 - Répondre - Alerter
  • Réunir physiquement une centaine de citoyens pour écouter, réfléchir, débattre et proposer et/ou valider des solutions dans ce domaine notamment me paraît constructif.

    Idéalement, un tel projet devrait être mené par la représentation populaire, le Parlement. Cependant, malheureusement, la majeure partie des formations n’a pas donné le signe, à ce stade, d’un intérêt majeur pour la réflexion de fond dans ce domaine. Surtout, le Parlement a déjà, encore plus malheureusement, fait la preuve d’infiltrations par des intérêts particuliers posant des problèmes graves à l’intérêt général, qui par définition n’ont pas lieu d’être (Cf. par exemple les honneurs accordés à l’industrie du tabac, responsable de la première cause de morbidité et mortalité evitable : http://lci.tf1.fr/science/sante/200...).

    Il me semble que l’enjeu majeur du projet de Terra eco à ce stade, et sa principale difficulté, si situent dans les modalités et l’organisation d’un process aussi peu contestable que possible : permettre d’écouter, de comprendre, de réfléchir, de débattre de manière qualitative, et de formuler et/ou valider des recommandations et solutions à la fois porteuses d’espoir et crédibles.

    À ce sujet, trois aspects me semblent notamment importants : 1) associer très largement, y compris les intérêts économiques particuliers (qui de toutes façons s’exprimeront en coulisses), dans l’écoute mais sous la contrainte de l’expertise contradictoire qualifiée ; 2) assurer, au fur et à mesure de son déroulement, une large publicité au projet (large panel de journalistes,...) : tous les citoyens doivent pouvoir apprendre, comprendre, se faire un avis le plus qualifié possible, le cas échéant pouvoir en changer,... ; 3) prendre le temps nécessaire.

    15.04 à 16h15 - Répondre - Alerter
  • Et exporter le débat en Suisse, c’est possible ?

    15.04 à 15h17 - Répondre - Alerter
  • la communication est importante,il me semble que chacun peut intervenir à un moment donné,ceci n’est pas toujours évident car chaqu’un a un planning différent ou prendre le temps de réfléchir sur telle ou telle notation.alors que des moyens informatiques existent,qu’elle est le meilleur ? il y a t’ils des personnes informaticiennes ?
    il me semble important surtout quand on parle d’écologie de réduire au maximum nos déplacements.j’aspire à apporter ma goutte d’eau à un océan d’intelligence.

    15.04 à 14h20 - Répondre - Alerter
  • bonjour,
    depuis le temps que je hurle dans mon coin contre ce monde qui “marche sur la tête", votre démarche citoyenne et ouverte me donne envie de m’impliquer.
    J’habite aux frontières du Nord-Est, dans le village qui a vu naître Jean-Marie Pelt, mais aussi à une dizaine de km d’un parc éolien allemand et ... à 5 km de la centrale nucléaire de Cattenom ... Donc, autant vous dire que l’idée de sortir du nucléaire m’intéresse.
    Me déplacer sur Paris pour participer aux débats ne me pose aucun problème ( merci au TGV Est ), mais je ne pourrai pas être présente à la première réunion en avril (voyage à l’étranger déjà programmé).
    Alors, comment être tenue au courant du résultat de cette première rencontre et de la suite de cette initiative ?
    A bientôt, je l’espère.
    valérie (la ballou)

    15.04 à 13h37 - Répondre - Alerter
  • La démarche est intéressante mais qui va garantir la parole de tous les menteurs qui vont s’adresser aux français ?

    15.04 à 13h01 - Répondre - Alerter
  • N’ayant pas de compte facebook, ou est le formulaire de contact
    merci

    15.04 à 12h12 - Répondre - Alerter
  • Je viens de lire que le thorium était un combustible abondant en France et moins dangereux que ceux que l’on utilise dans les centrales atomiques (voir Sauve la Terre de SOS planète). Quelqu’un peut-il commenter cette affirmation que ce serait un moindre mal en attendant la longue période nécessaire pour quitter le nucléaire ? Je n’ai aucune connaissance dans ce domaine et j’aimerais bien savoir si c’est une solution intéressante. Car si oui, peut-être doit-on explorer cette voie, en la gardant comme solution de transition, bien sûr.

    15.04 à 11h09 - Répondre - Alerter
  • Si on est pro nucléaire et qu’on considère qu’écologiquement c’est une position responsable, on a le droit d’y participer quand même ?

    15.04 à 11h02 - Répondre - Alerter
    • Le principe de ces débats est d’être ouverts à tous et sans a priori. Toutes les questions qui fâchent seront abordées, comptez sur nous pour cela. Mais elles le seront dans le souci de comprendre et non de juger. Nous souhaitons donc que tous les points de vue puissent être exposés et compris. Bienvenue, donc !

      15.04 à 11h49 - Répondre - Alerter
  • Laurent85 : Coup de pub ?

    ...A conditon de passer par facebook ou tweter !?!

    Terraeco profite-il de l’actualité pour sa campagne de com ?

    Je suis dubitatif...mais je reste à l’écoute d’explications détaillées et satisfaisantes.

    Laurent.

    15.04 à 10h57 - Répondre - Alerter
    • Walter Bouvais : Coup de pub ?

      Facebook ou twitter sont des moyens simples pour rester en contact. Si vous le préférez, vous pouvez consulter ces pages régulièrement ou vous inscrire à la lettre électronique de Terra eco. Cette démarche est d’autant moins un coup de pub que, dans notre édito du mois de mars (publié sur terraeco.net le 16 février et dans le magazine Terra eco début mars), nous appelions à des Etats généraux de l’énergie. Vous pouvez relire cet édito ici. Il a été publié avant Fukushima. C’est finalement l’actualité qui nous a incités à lancer nous-mêmes cette initiative.

      15.04 à 11h55 - Répondre - Alerter
  • votre démarche me mobilise sauf que je ne veux pas que cela se fasse par facebook dommage ! ! !
    Dans ce débat je n’entends pas parler de programmes d’isolation extérieure des maisons individuelles et des immeubles collectifs ni de ventilation double flux ....on construit aujourd’hui des maisons avec des ventilations simple flux qui pompent l’hiver les calories pour les rejetter à l’extérieur . cela me paraît aberrant et personne n’en parle .
    Je suis persuadé qu’il faut travailler sur la réduction de notre consommation énergétique par un vaste programme d’isolation( intelligente )de notre habitat ; ceci couplé bien sûr à un développement des énergies renouvelables .. ;mais il ne faurait pas que ce débat se fasse au détriment de celui qui consiste à faire tout de suite des écomies cela doit aller de paire

    15.04 à 10h49 - Répondre - Alerter
  • Votre initiative est parfaite, enfin un débat démocratique mais je ne vous rejoindrai pas par l’intermédiaire de facebook ou twitter. Le vrai mode citoyen est le face à face dans chaque région et département. Il est temps que chacun se responsabilise et prenne en main sa vie en n’attendant pas qu’un politique résolve ses problèmes...
    Echangeons notre savoir faire pour la mise en place de réunions publiques.

    15.04 à 08h14 - Répondre - Alerter
  • philou37 : reWorld

    je suis depuis quelques semaines sur un nouveau "réseau social solidaire" qui se nomme reWorld, je ne sais pas encore ce s’il est vraiment crédible mais les intentions ont l’air bonnes et je pense que la présence de terraéco serait plus appropriée sur ce site, même si je sais bien que facebook est incontournable. Qu’en pensez vous ? Connaissez vous ce réseau ? Savez vous qui est derrière ? Je suis méfiant...mais tous ces phénomènes liés à la solidarité, l’écologie, ...etc sont devenu une mode et nombreux sont ceux qui souhaitent surfer sur cette vague sans avoir des projets "louables".... Merci de me répondre... !

    15.04 à 07h56 - Répondre - Alerter
  • Super initiative, inscrivez-moi sur vos listes.
    Juste une remarque, de cohérence. Le point de ralliement Facebook n’est pas des plus vertueux, cf. la campagne de Greenpeace qui les incite à carburer aux énergies renouvelables plutôt qu’au charbon et au nucléaire -> http://www.greenpeace.org/internati...
    Alors avis aux personnes sensibles au sujet, "aimez" aussi cette page-là.

    15.04 à 07h46 - Répondre - Alerter
  • Je n’ai pas de compte Facebook, je ne pourrai pas me rendre à Paris mais votre initiative m’intéresse beaucoup. J’aimerais pouvoir suivre ce qui va se passer et vous aider, aussi modestement que mes moyens me le permettent.

    14.04 à 13h12 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Il faut que le débat ait lieu. Un débat non partisan et totalement transparent est-il possible ?
    Des experts "neutres", est-ce que cela existe en France, pays du "consensus-nucléaire-sans-débat" ?
    Il faut sortir de l’alternative simpliste Nucléaire ou Retour à la bougie ! qui est celle qu’on entend le plus souvent actuellement.
    J’habite en région marseillaise. Prêt à participer, s’il se passe quelque chose dans le sud-est.
    Comme Evilona, je ne suis pas sur Facebook et ne veut pas y être.
    Bruno, abonné Terra Eco

    2.04 à 12h23 - Répondre - Alerter
  • Si je comprends bien, tout va se faire à Paris, c’est bien ça ? Si oui, dommage, ce sera sans moi.

    30.03 à 11h54 - Répondre - Alerter
  • Je n’ai pas de compte Facebook mais souhaite être informée des suites de cette initiative et y participer sous une forme ou une autre.

    29.03 à 22h04 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte