publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Demande à FredO > Quand changer de voiture pour réduire mes émissions de gaz à effet de serre (...)

Demande à FredO

Par Frédéric Chomé
1-11-2010

Quand changer de voiture pour réduire mes émissions de gaz à effet de serre ?

doit-on automatiquement succomber aux offres des constructeurs pour "rouler bas carbone" ?

Quand changer de voiture pour réduire mes émissions de gaz à effet de serre ?
(photo sous licence CC par mastroBiggo)

Les primes à la casse et autres offres exceptionnelles de reprise d evotre véhicule ont récemment dopé les ventes de véhicules neufs.

La plupart des constructeurs mettent en avant la performance "environnementale" de leurs véhicules, parfois à coup de publicités mensongères. Mais force est de constater que les émissions de CO2 des véhicules privés neufs ont vraiment été réduites, du moins selon les déclarations des constructeurs, car derrière le volant il y a un conducteur et l’on sait que le style de conduite influence vraiment la consommation.

Je me suis penché sur la pertinence de ce changement de véhicule et vous propose ici un petit calculateur pour vous permettre d’analyser quand c’est le plus rentable pour le climat de changer de voiture en fonction de vos usages de la voiture.

Le principe

Rouler en voiture émet évidemment du CO2, mais fabriquer cette automobile requiert également une grande quantité de GES pour extraire les matières premières, fabriquer les matériaux et ensuite transporter le tout jusqu’à l’assemblage. pour une voiture de 1300 kg, l’ADEME donne le facteur d’émission suivant : 7,2 TCO2

Par ailleurs, les voitures de nouvelle génération font de plus en plus appel à l’électronique qui est elle aussi une source d’émission de GES importante, puisqu’un kg de composants électroniques émet entre 300 et 1000 kg CO2e pour sa fabrication.

En supposant que 10 kg de composants électroniques sont intégrés dans une voiture, cela représente déjà près de 5 TCO2e.

Pour les besoins de l’exercice, nous supposerons donc que la production d’une voiture moderne de 1300 kg nécessite donc l’émission de GES de 8,5 TCO2e.

Reste à voir en combien de temps on rembourse cette production de GES par les gains d’efficience au km parcouru.

Cas N°1 : Vous achetez votre premier véhicule ou un nouveau véhicule dont les émissions de GES sont supérieures au km parcouru à celles du véhicule précédent. Vous augmentez donc les émissions d’utilisation et vous ne rembourserez par conséquent jamais les émissions de fabrication.

Cas N°2 : vous achetez un nouveau véhicule dont les émissions au km parcouru sont légèrement inférieures au véhicule précédent.

Cas N°3 : vous achetez un véhicule dont les émissions de GES au km parcouru sont substantiellement inférieures au véhicule précédent. Dans ce cas, vous avez de grandes chances de rembourser les émissions de fabrication du véhicule sur sa durée d’utilisation, mais cela reste fonction de vos km parcourus par an (les gros rouleurs iront plus vite que les petits rouleurs).

Comment le tableur fonctionne-t-il ?

Excel - 30 ko

Le tableur vous demande de renseigner les informations demandées dans les cellules de couleur orange.
- Poids du nouveau véhicule
- Km parcourus annuellement et le tableau vous renseigne le nombre d’années nécessaires pour rembourser les émissions de fabrication avec les gains en GES en fonction du différentiel entre les émissions de CO2 par km parcouru entre votre ancien véhicule (colonnes) et le nouveau (lignes)

En Vert, les valeurs inférieurs à 4 années : cela signifie que les économies de fonctionnement permettent de rembourser les émissions de GES de fabrication du véhicule en moins de quatre ans.

En Orange, cette période de remboursement est comprise entre 4 et 6 ans de fonctionnement. Cela signifie que si vous achetez un nouveau véhicule compris dans une case de couleur orange vous ne pourrez pas changer de véhicule avant d’avoir roulé au moins 5 ans avec le véhicule actuel sans augmenter les émissions de gaz à effet de serre

En Rouge, les gains d’émissions au km parcouru sont très faibles et ocnduisent à des périodes de remboursement comprises entre 7 et 30 ans. Il convient alors de garder TRES longtemps votre nouveau véhicule.

En blanc, les émissions de GES augmentent car votre nouvelle voiture émet plus que l’ancienne au km parcouru.

Un exemple

Supposons que vous achetez un véhicule de 1500 kg, et que vous roulez 20.000 km par an en moyenne.

Le schéma ci-dessus indique qu’il va être compliqué de rembourser les GES de fabrication dans un délai raisonnable.

Pour le rembourser en moins de 4 ans, il vous faut passer d’une voiture à plus de 200 g CO2 / km à une voiture de 80 ou 90 g CO2 / km. En bref, passer d’une poubelle sur roues à une Prius (car y a pas beaucoup d’autre voitures qui pèsent 1500 kg et font 90 g CO2 / km)

Si vous aviez une voiture "classique", genre 160 g CO2 / km, et que vous achetez une voiture à 110 g CO2 / km, vous ne rembourserez les émissions de fabrication qu’en 11 ans !!!

Le problème, c’est que vous roulez trop peu pour amortir correctement votre nouvelle voiture. Je vous félicite et vous conseille de ne pas augmenter vos km annuels mais plutôt de différer cet achat à plus tard, votre voiture actuelle faisant encore parfaitement l’affaire.

Par contre, dans la même situation (160 —> 110 g CO2/km), si vous faites 30.000 km par an le temps de remboursement de vos émissions de fabrication se réduit à 7 ans, c’est pas génial mais c’est déjà mieux. Reste à voir si vous ferez effectivement 210.000 km avec votre nouvelle voiture !!

30.000 km

Principaux enseignements

On le voit par le calcul, il est assez difficile de rembourser les émissions de fabrication d’une voiture neuve.

Quelques conseils en découlent
- Ne pas acheter de voiture si vous faites moins de 10.000 km par an : l’autopartage ou la location de voiture sont faites pour vous !
- Ne pas succomber aux offres des constructeurs qui sont dans la plupart des cas génératrices d’émissions de GES additionnelles.
- Gardez votre véhicule exisant le plus logntemps possible
- Ne changez de voiture que si votre ancien véhicule est TRES vieux et TRES Polluant.
- Lors d’un achat, choisissez une voiture qui émet au moins 80 g CO2 / km en moins à votre voiture existante
- Préférez une bonne occasion à un véhicule neuf lors d’un achat
- Préférez des voitures petites et légères, sans trop de gadgets électroniques
- roulez le moins possible, marché, faites du vélo et prenez les transports en commun.

En bref, La voiture bas carbone n’existe PAS : FAUSSE SOLUTION !

COMMENTAIRES ( 1 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Ce qui est vrai à l’échelle d’un individu est probablement faux à l’échelle de la société. Le raisonnement est biaisé parce qu’il ne se préoccupe pas de savoir ce que devient la voiture remplacée.
    Or, cette voiture sera revendue et utilisée sans doute par quelqu’un qui se débarrasse d’une voiture plus ancienne.
    La durée de vie moyenne d’une voiture dans le parc français étant de 15 ans, chaque achat de nouvelle voiture permet d’en remplacer une très ancienne.
    Dans une perspective globale, vos calculs démontrent donc que le remplacement du parc doit s’accélérer pour réduire notre production de CO2.

    3.04 à 09h28 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

A PROPOS

Directeur de Factor X, un bureau de conseil en stratégie climatique et développement durable qui a notamment travaillé sur le bilan carbone des JO 2012 de Londres.

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité