publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Scènes, climat et remue-méninges > Les acteurs culturels s’engagent pour le climat

Scènes, climat et remue-méninges

Par Hervé Fournier, Dominique Béhar
4-10-2016

Les acteurs culturels s’engagent pour le climat

Rencontre à Nantes à l’occasion du sommet Climate Chance

Les acteurs culturels s'engagent pour le climat
La métropole Nantaise a été dépositaire pendant quelques heures d’une dynamique réelle, d’un mouvement en marche qui est celui de la place des acteurs culturels dans la lutte contre le changement climatique et les stratégies territoriales d’adaptation.

Le récent séminaire tenu à Nantes lors du Climate Chance, sommet mondial des acteurs non étatiques pour le climat (26-28 sept) illustre une nouvelle fois la diversité des expériences des acteurs culturels sur la question climatique, du recours aux langages artistiques pour poser un diagnostic de durabilité au management bas carbone des projets culturels. L’ambition des festivals britanniques (« The show must go on report » visant à réduire de 50% ses émissions de GES à l’horizon 2025, l’introduction systématique de la rédevabilité environnementale dans les établissements relevant du Art Council caractérisent autant une vision macro et décomplexée de la filière culturelle britannique qu’un pragmatisme opérationnel des autorités centrales et des gestionnaires d’équipements et d‘événements culturels.

Cette dynamique n’est pas exclusive d’une autre sphère d’intervention, celle de l’action politique (« Policy making ») des collectivités provenant des débats sur le 4ème pilier du développement durable.

Ce séminaire, dont la production était assurée par le Réseau Eco évènement de la métropole nantaise, avec le soutien de Julie’s Bicycle, On the Move, COAL et la CGLU Commission Culture, rend compte également de nombreuses variantes sur la compréhension et sur la sémantique utilisées par les interlocuteurs anglosaxons, québécois ou français. Des croisements du champ culturel avec les autres secteurs d’activités aux singularités du champ artistique, par définition cacophonique, la question climatique est apparue à tous comme l’entrée multi acteurs et multi thématiques réunissant les pratiques isolées et collectives, du Nord et du Sud, du spectateur et de l’organisateur….

Au final, les acteurs culturels réunis n’ont pas « formalisé » de coalition en tant que telle en lien avec celles en oeuvre lors du Climate Chance (c’était le souhait initialement exprimé par les organisateurs du Réseau Eco évènement). La métropole Nantaise a été dépositaire pendant quelques heures d’une dynamique réelle, d’un mouvement en marche qui est celui de la place des acteurs culturels dans la lutte contre le changement climatique et les stratégies territoriales d’adaptation. Il faudra à chacun au quotidien dans son projet, son équipement ou son réseau, poursuivre cet effort de reconnaissance du rôle de la filière culturelle sur cet enjeu climatique, auprès des autres filières économiques déjà constituées en coalitions, auprès des pouvoirs locaux et nationaux mais surtout auprès des citoyens, qu’ils soient spectateurs, visiteurs ou voisins.

La restitution sur lien vidéo

Plus d’information (communiqué, album photo) sur le site web du Réseau Eco évènement

COMMENTAIRES
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

A PROPOS

Hervé Fournier et Dominique Béhar animent Terra 21, un bureau d’étude qui intervient notamment dans la sphère des industries culturelles, principalement la filière spectacle.

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité