publicité
Accueil du site > Actu > Société > Du conventionnel au bio, la transition d’un agriculteur (épisode 1) : une (...)
Société

Du conventionnel au bio, la transition d’un agriculteur (épisode 1) : une histoire de famille

<-  Retour à l'article

A Aulnoy, en Seine-et-Marne, Eric Gobard est un céréalier heureux… et de moins en moins traditionnel. Rencontre avec un paysan en mouvement.

14 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je trouve qu’en mangeant bio et en surveillant d’où viennent les aliments, on arrive à être en meilleure santé. Vous ne trouvez pas ?
    Depuis 4 mois je vais acheter mes fruits et légumes au marché le samedi matin, je fais attention à ce que je mange, mais je fais également de l’exercice régulièrement.

    Il faut dire que je dors mieux aussi depuis ce changement de rythme de vie.
    J’ai l’habitude d’utiliser un tracker de sommeil pour suivre mon sommeil au quotidien et l’effet est plutôt positif.

    Je pense qu’il n’y a que comme cela que nous arriverons un jour à mieux contrôler notre santé. L’étape passe par une compréhension de la nature et des règles de bases au niveau de l’alimentation de qualité.

    28.07 à 22h23 - Répondre - Alerter
  • Bravo monsieur, et merci ! C’est avec des gens comme ça que l’on avance dans le bon sens.
    On veut du Bio, on est prêt à payer plus cher pour en avoir, et à récompenser les courageux qui se donnent pour faire les choses bien ! Les chiffres sont pour vous, il n’y a qu’à voir les études réalisées sur le marché du Bio

    [http://www.foliostars.net/infograp...]

    Nous sommes derrière vous !

    11.04 à 18h24 - Répondre - Alerter
  • C’est toujours intéressant dans cette période un peu morose de constater que des personnes prennent des initiatives fortes comme celle-là. Il a pris des risques en passant au bio, celui d’avoir des rendements moindres. Mais au final, c’est payant. Cela fait de lui un précurseur. Le bio est en train de devenir la norme. Les prix des produits issus de l’agriculture conventionnelle s’effondrent. Tous les agriculteurs feraient bien de suivre son exemple. Le bio, c’est bon pour la santé et pour la planète !

    8.04 à 16h56 - Répondre - Alerter
  • L’image en combinaison avec le masque au milieu du champs est impactante et fait réfléchir aussi à tout ce que l’on peut mettre dans la terre et la nature.
    Bravo , on peut nourrir le monde avec l’agriculture biologique, ce n’est plus à démontré....

    3.04 à 09h58 - Répondre - Alerter
  • Très belle conversion, j’aime l’idée que cela donne aux autres agriculteurs. Personnellement cela fait un moment que j’ai opté pour jardiner avec la lune.

    14.12 à 19h43 - Répondre - Alerter
  • Bravo ! J’espère que de plus en plus d’agriculteurs vont suivre l’exemple et passer en agriculture biologique !

    3.05 à 08h06 - Répondre - Alerter
  • Voici plusieurs années que nous ne mangeons plus de mammifères car même en bio il existe en grande majorité bqc de maltraitance...
    Petits enlevés à la naissance, castration à vif, conditions d’élevage limites bio ex des porcs bio qui ne voit jms le jours, que deviennent les femelles non commercialisables (?) et surtout la mort violence douloureuse non laïque dans la quasi-totalité des abattoirs français avec ‘’sacrificateur religieux’’, les bêtes mammifères sont égorgés à vif avec mort lente et bqc de douleurs ! non ?
    Prenez contact, courage, avec les grandes enseignes bio dont la grande distribution ainsi que les certificateurs avec les producteurs – coordonnées sur les étiquettes des produits.
    Les réponses quand elles existent sont vagues, imprécises, idylliques et quand vous demanderez les preuves avec les cahiers des charges... avec témoignages... plus que de rares et courageuses réponses…
    Donc dernièrement recherches sur les conditions de vie, jours qui suivent la naissance pour les mâles et retraite plus exactement réforme, mort des brebis et des chèvres de nos fromages !!! Un des fournisseurs des buches de chèvres des biocoop s’est mis en colère ! J’ai enregistré la fin de la conversation… les consommateurs ne doivent pas poser de questions… la vie des chèvres est belle – 5 ou 6ans maximum en élevage, une chèvre vie normalement 14ans…, après le départ pour la réforme … silence !
    Trop de difficultés dans les élevages… mais oui les pompiers, infirmières, profs, policiers ont aussi bqc de risques et de responsabilité, de burn-out et ils sont aussi très mal payés !....
    En bref le bien être du bio est limité à la vitrine des champs avec l’herbe verte…
    Un petit film sur les gentilles chèvres toutes douces qui viennent chercher des caresses… écouter, imaginer leurs dernières minutes !

    www.youtube. com /watch ? v=Y5VJaff-FNE
    Viande de chèvre de réforme : nouveau débouché pour la filière Caprine ?

    idem bœuf : bio et halal c’est plus pratique : dixit responsable abattoir bio Concarneau

    Écouter 156mn, 2.36mn !!!
    Trahison pour les animaux et les consommateurs qui pense le bio sans maltraitance animal !
    Cupidité !!! la mort doit être rapide sans souffrance surtout en bio !

    Réagissez avant que plus encore deviennent VEGAN

    20.08 à 17h51 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Clem,

      Effectivement il faut fortement réduire notre consommation de viande, voir même ne plus en manger. Le plus difficile c’est de changer les habitudes, car au niveau nutritionnel nous pouvons très bien vivre sans viande, les protéines végétales comme celle de la spiruline bio (plus d’infos ici) sont très assimilables par l’organisme humain.

      14.11 à 09h20 - Répondre - Alerter
  • Un récit exemplaire à diffuser ! bravo et merci pour l’espoir que beaucoup d’autres rejoingne cette pratique plus libre.

    De nombreux agriculteurs réfléchis s’y intéressent ou s’y sont déjà mis. Continuons le PROGRES réel !

    1er.06 à 12h30 - Répondre - Alerter
  • La démarche est très intéressante, en termes de conversion progressive, mais également par l’implication du CNRS sur la qualité de l’air et de l’eau.

    Cependant, je suis persuadé que la recherche de semences bio plus efficaces conduira à délaisser les qualités nutritives et gustatives. Il suffit de comparer les fruits et légumes bio de supermarchés à ceux distribués en amap pour avoir déjà un aperçu des différences gustatives.
    S’agissant des qualités nutritives, je vous invite à lire l’article de Terra eco : http://www.terraeco.net/Pourquoi-un...

    Et puis, cet agriculteur cultive 210 hectares de céréales, qui doivent lui apporter un revenu peut être pas beaucoup plus élevé que celui de mon producteur en amap qui dispose d’une ferme de 4 hectares.

    20.05 à 12h33 - Répondre - Alerter
  • Bravo ! on souhaite que de plus en plus d’agriculteurs suivent votre exemple

    19.05 à 17h13 - Répondre - Alerter
  • le genre d’expérience qui séduira forcément les autres agriculteurs présents autour de cet agriculteur .Bravo à lui .

    Dans mon potager , mon petit jardin

    (les tuyaux d’irrigation sont là par mesure de sécurité en cas de grosse sécheresse ,mais je n’ai pas l’intention de trop m’en servir , je laisse mes plants s’adapter et je selectionnerai les graines au fur et mesure de ceux qui auront le mieux resisté

    méthode ancienne , conventionnelle (une erreur je n’avais pas l’intention de le faire comme ça ) http://hpics.li/b08bd5d

    méthode "bio " http://hpics.li/de0c4b8 je laisse l’herbe entre chaque pied même si j’éclaircie autour de temps en temps . j’ai semé aussi des engrais verts dans le rang ( phacelie , moutarde etc ) . je préfére ça à un sol complétement paillé car des plantes vivantes sont des capteurs solaires , elles structurent le sol en profondeur à coté des mes plants (tomates sur la photo ) et produisent plein de molécule organique que les autres ne savent pas forcément fabriquer .

    plus le jardin devient " sauvage " plus il devient beau . Hier soir j’ai pu observer des vers luisant au milieu des herbes hautes . Quand vous passez en bio vous vous régalez d’observer l’évolution de la faune et la flore .

    19.05 à 09h14 - Répondre - Alerter
  • Quel bonheur de lire des choses comme ça, ça redonne confiance en l’avenir !!!
    Bravo

    19.05 à 09h14 - Répondre - Alerter
  • Continuez , ne vous decouragez jamais , de plus en plus de monde ira dans votre sens, le bio , c ’est l avenir et c ’est grâce à des gens comme vous que l avenir devient présent.
    MERCI

    18.05 à 15h28 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité