publicité
Accueil du site > Actu > Politique > Yannick Jadot : « Je suis le dernier des “Mohicons” »
12-02-2016
Mots clés
Politique
Transports
France
Interview

Yannick Jadot : « Je suis le dernier des “Mohicons” »

Taille texte
Yannick Jadot : « Je suis le dernier des “Mohicons” »
(Crédit photo : Pymouss - Wikimedia)
 
Pour l'eurodéputé Europe Ecologie - Les Verts, l'entrée de Cosse, Pompili et Placé au gouvernement est « pathétique ». Quant au référendum pour Notre-Dame-des-Landes, il pourrait inaugurer la « démocratie environnementale ».
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Terra eco : L’annonce d’un référendum local sur la réalisation du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes est-elle une bonne nouvelle ?

Yannick Jadot : A ce stade, je n’en sais rien. Je dirais oui dans l’absolu, car c’est une opportunité d’expérimenter la démocratie environnementale. Mais attention aux modalités ! Pour moi, il y a plusieurs conditions indispensables à réunir pour que cet outil de démocratie fonctionne. D’abord, il faut une étude sensée sur les coûts-bénéfices d’une telle infrastructure. Ensuite il faut une étude approfondie sur l’optimisation de Nantes-Atlantique (l’infrastructure déjà existante, ndlr). Puis il faut intégrer dans cette réflexion les schémas régionaux de transport, et notamment la desserte Rennes-Paris. Enfin, il faut un débat public digne de ce nom, ponctué par un vote qui s’échelonne sur les deux régions concernées : Bretagne et Pays de la Loire.

Sans ces préalables, la consultation n’aurait pas de sens ?

Je crains en effet que cette idée de référendum qui turbinait depuis des semaines à l’Elysée soit faite à la va-vite. On a eu tellement d’occasions par le passé de sortir par le haut de ce débat… Organiser un référendum à six mois d’une présidentielle, on est bien d’accord que c’est un timing qui n’est pas idéal. Maintenant, je pense que la Commission nationale du débat public (CNDP) est tout à fait capable de mener cette réflexion et d’organiser la consultation. Il faut juste que les modalités soient claires et pertinentes, ce que j’ignore à ce jour et ce à quoi ce gouvernement ne nous a pas habitués depuis le début du quinquennat.

Le gouvernement, parlons-en ! Vos amis y retournent…

Que dire… C’est du débauchage d’opportunistes et un terrible aveu de faiblesse pour Hollande qui ne parvient même pas à ses fins à travers un accord direct avec Europe Ecologie - Les Verts mais par de tristes tractations. Alors, pour ce qui est de Jean-Vincent [Placé] et de Barbara [Pompili], il y a zéro surprise. Ça fait tellement de mois qu’ils rabâchent partout leurs ambitions de carrière…

C’est un peu différent pour votre secrétaire nationale, Emmanuelle Cosse. Elle vous lâche en rase campagne, non ?

Tout cela est pathétique, oui. Emmanuelle a agi contre le parti et sans venir confronter sa décision avec nous. C’est la suite d’un mouvement politique qui se vide et qui a perdu son esprit d’origine. Je crois d’ailleurs que je suis le dernier des « Mohicons ». Cohn-Bendit, Besset, Durand, Bové ne sont plus là... Alors bien sûr que ceux qui ont accepté d’entrer au gouvernement vont essayer de faire des choses de l’intérieur. Mais qu’espérer à quelques mois de la présidentielle quand on connaît la fibre écologique de ce gouvernement ? L’écologie politique, je crois, consiste à secouer les clientèles, bousculer les certitudes qui reposent sur de vieilles visions, comme la croissance telle qu’on l’a toujours connue. Je ne suis pas persuadé que ce soit l’état d’esprit à l’intérieur de ce gouvernement et si près de 2017.

Le président Hollande a tout de même rappelé ce jeudi soir que l’environnement était, avec l’emploi et la sécurité, le maître-mot des derniers mois de son quinquennat…

Et ? Vous croyez que cela l’oblige à quoi que ce soit ? Tous les chefs d’Etat disent cela et ce n’est pas pour autant que les choses avancent. Regardez les investissements dans le renouvelable l’année dernière : en baisse ! Regardez la crise agricole : on baisse les cotisations sociales ! Regardez le nucléaire : on concentre les financements ! Allez, je vais même faire des compliments à Nicolas Sarkozy : quand il était président, il a au moins fait le Grenelle de l’Environnement (en 2007, ndlr). Manque de chance, quand il sort son livre il y a un mois, il oublie d’en parler alors que, même si à l’époque c’était opportuniste, c’était plutôt réussi… Pathétique.

On vous sent totalement désabusé, Yannick Jadot…

Vous savez, quand je me promène dans la rue, on me dit : « Bravo pour vos combats sur le terrain, sur les gaz de schiste, sur les OGM, sur le nucléaire… mais arrêtez avec les ambitions personnelles dans votre parti. » Cette maudite échelle nationale dans laquelle on court après sa propre réélection et son propre plan de carrière est infernale. Notre mouvement est en fin de cycle. Il faut juste espérer que nous allons finir par rebondir.

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Jean-Vincent Placé : « Je suis un des rares à assumer mon ambition d’être ministre »

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Cofondateur et directeur de la rédaction de Terra eco

12 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je dirai Bravo Hollande.
    Qu’importe d’amener la France au gouffre, qu’importe son bilan personnel : lui sera réélu en face de Le Pen.
    Par contre son équipe sera jugée comme responsable et coupable.
    On comprend alors qu’il ne fallait pas mettre trop de socialistes au gouvernement !
    Bref, non seulement il vient de vous sabrer.
    Mais en plus, voilà les écologistes devenus les bouffons du roi.

    15.02 à 10h31 - Répondre - Alerter
    • Hollande, Sarkozy bref PS ou LR (ump nouvelle façade) face au FN je ne ferai pas comme 2002 Chirac face Lepen . Je voterai blanc et je ne suis pas le seul à penser la même chose . Il sera peut être temps de ne plus diriger la France avec moins de 50% de Français qui choisissent par alternance.
      Dans le camps des écologistes, je vous ai écouté sur la chaîne LCP, concernant un débat sur l’Europe et la politique Française , c’est la 1ere foi que j’ai vu quelqu’un de crédible, sans langue de bois ni populisme .
      Je suis désolé de vous le dire , mais EELV n’est qu’une coquille vide ou chacun joue personnel . Un grand parti écologiste devrait pour moi être au centre, des partis politiques et des enjeux économiques et sociaux .
      Nous sommes dans un monde politique corrompu par les lobbies . Une démocratie de patins qui nous font croire qu’ils dirige de mains de maître notre avenir .

      10.03 à 08h41 - Répondre - Alerter
  • Placé s’est enfin placé... Il est d’un ridicule celui-là !
    Le combat est davantage dans les associations aujourd’hui que dans les partis politiques. EELV s’est discrédité depuis bien longtemps avec régulièrement ses feuilletons comiques.
    Yannick je t’ai apprécié quand tu es venu à Poitiers pour la campagne d’Osons Poitiers.
    Courage.

    15.02 à 10h09 - Répondre - Alerter
  • Rien qu’à constater comment EELV s’affiche sur tous les fronts pour défendre les biens communs et leurs défenseurs/zadistes, seul parti sincèrement préoccupé par les atteintes à la Liberté, et les Droits de l’Homme...ce parti n’a pas droit au désespoir !

    En fait, son réel problème est d’exister dans une Vème république dont certains articles de la Constitution la ramène progressivement vers la politique du Pouvoir absolu.
    Je ne pense pas que l’on puisse attendre quoique ce soit de fiable du cirque politic(h)ien formaté et imposé par les réels dirigeants de ce pays et/ou de ce Monde : les multinationales et leurs actionnaires !

    Je pense que pour couper court à ce cinéma, il faut plutôt soutenir des actions telles que celle de Julien Bayou de Notre Affaire à Tous, qui a instruit 1 procédure d’attaque en justice à l’encontre de l’Etat dans son implication dans le réchauffement climatique. Ajoutant celle de José Bové en ce qui concerne les boues rouges. Et celle de En Toute Franchise (http://www.en-toutefranchise.com/) sur la multiplication insensée des grandes surfaces.
    Et de beaucoup d’autres initiatives qui devraient être recensées, et contactées pour proposer une synergie des dynamiques juridiques et politiques. Mais de celle de la vraie politique de vie, pas formatée à coups de médias officiels et de sondages par des instituts soumis aux plus offrants !

    Et le contexte de mécontentement populaire actuel, devrait plutôt tourner en faveur des écologiques plutôt qu’à celle des fascistes.

    Seulement dans un pays gavé et malade pratiquement jusqu’à la schizophrénie, de trop de consommations aveugles, l’appel des sensations fortes efface souvent celui du bon sens et de l’évidence.

    Eh bien soit, attaquer en justice une gouvernance coupable de crimes environnementaux et économiques, permettra également de recycler utilement les adeptes de la haine de l’étranger ou plus simplement de l’inconnu. Et les médias vont s’y jeter goulument, car friands du sensationnel, ils n’ont que contribuer également à faire involontairement la part belle au FN et aux sempiternelles autres obsédé(e)s par le pouvoir, et non pas par l’amour de leur nation !

    L’holocratie est la seule voie possible pour exprimer la voix de la Conscience collective !

    15.02 à 08h27 - Répondre - Alerter
  • Rien qu’à constater comment EELV s’affiche sur tous les fronts pour défendre les biens communs et leurs défenseurs/zadistes, seul parti sincèrement préoccupé par les atteintes à la Liberté, et les Droits de l’Homme...ce parti n’a pas droit au désespoir !

    En fait, son réel problème est d’exister dans une Vème république dont certains articles de la Constitution la ramène progressivement vers la politique du Pouvoir absolu.
    Je ne pense pas que l’on puisse attendre quoique ce soit de fiable du cirque politic(h)ien formaté et imposé par les réels dirigeants de ce pays et/ou de ce Monde : les multinationales et leurs actionnaires !

    Je pense que pour couper court à ce cinéma, il faut plutôt soutenir des actions telles que celle de Julien Bayou de Notre Affaire à Tous, qui a instruit 1 procédure d’attaque en justice à l’encontre de l’Etat dans son implication dans le réchauffement climatique. Ajoutant celle de José Bové en ce qui concerne les boues rouges. Et celle de En Toute Franchise (http://www.en-toutefranchise.com/) sur la multiplication insensée des grandes surfaces.
    Et de beaucoup d’autres initiatives qui devraient être recensées, et contactées pour proposer une synergie des dynamiques juridiques et politiques. Mais de celle de la vraie politique de vie, pas formatée à coups de médias officiels et de sondages par des instituts soumis aux plus offrants !

    Et le contexte de mécontentement populaire actuel, devrait plutôt tourner en faveur des écologiques plutôt qu’à celle des fascistes.

    Seulement dans un pays gavé et malade pratiquement jusqu’à la schizophrénie, de trop de consommations aveugles, l’appel des sensations fortes efface souvent celui du bon sens et de l’évidence.

    Eh bien soit, attaquer en justice une gouvernance coupable de crimes environnementaux et économiques, permettra également de recycler utilement les adeptes de la haine de l’étranger ou plus simplement de l’inconnu. Et les médias vont s’y jeter goulument, car friands du sensationnel, ils n’ont que contribuer également à faire involontairement la part belle au FN et aux sempiternelles autres obsédé(e)s par le pouvoir, et non pas par l’amour de leur nation !

    L’holocratie est la seule voie possible pour exprimer la voix de la Conscience collective !

    15.02 à 08h25 - Répondre - Alerter
  • Salut à toi Yannick

    Bon , tu es en colére.... et ton analyse est juste .... mais bon , moi , je crois que je vais prendre ma carte chez EELV, parce que j’ ai conscience que ce parti doit retrouver du "peps"et des adhérents ... ;Dom. Launay ecrit :""Je crois qu’une refondation complète est indispensable et qu’il faudra revenir aux fondamentaux de l’écologie ! ""

    oui , c’ est tout ...

     ;Avant d aller roupiller, n ’ oublie pas de lire (dispo en PDF en ce moment ) le livre de Françoise Verchére sur NDDL....Un petit bijou de concision et arme de destruction massive pour le projet NDDL...60 pages de rage et de révélations ....

    A bientôt sur le terrain !

    jakez

    15.02 à 00h19 - Répondre - Alerter
  • Je partage tout à fait ton analyse, Yannick... J’ai rendu ma carte après un an seulement au sein d’EELV ; n’empêche, j’ai gardé des amis à l’échelon local : c’est quand même terrible ! EELV est une somme de gens vachement bien avec lesquels on partage plein de choses, qui sont intelligents et bosseurs (sur plein de dossiers, ils dament le pion à beaucoup de vieux routards des partis traditionnels), qui font beaucoup de choses au plan local, souvent reconnues par la population... Et au niveau national, patatras ! Personne n’y croit, et même si c’est parfois injuste, ils se font traiter d’arrivistes qui s’accrochent à leur portefeuille ministériel "comme des moules à leur rocher" (sic...). Je crois qu’une refondation complète est indispensable et qu’il faudra revenir aux fondamentaux de l’écologie !
    Bon courage et Amitiés !

    14.02 à 12h59 - Répondre - Alerter
  • Courage et les Mohicans étaient porteurs d’une philosophie respectable, certes les européens les ont exterminés mais cela confirme la 1° partie de ma phrase. Le pouvoir corrompt, les purs et durs sont ailleurs, il faut tenir le plus possible...

    14.02 à 07h35 - Répondre - Alerter
  • Les tempêtes chez Europe Ecologie-Les Verts, l’arrivée des 3 écolo-arrivistes au gouvernement sapent le travail des petites associations qui se battent sur le terrain. Pas étonnant que les élus nous méprisent et nous ignorent et que nous avons de plus en plus de mal à nous faire entendre.
    Je suis écoeurée, fatiguée, mais je ne lacherai pas, je sais pas faire.

    13.02 à 18h45 - Répondre - Alerter
  • Mais nous sommes aussi tous "con vaincu-e-s"que l’écologie politique est la seule alternative porteuse d’un futur durable pour la vie tout simplement. Merci Yannick, d’être encore là avec nous,oui c’est très fatiguant d’être militant au sein du parti. Nous sommes tout le temps exposé-e-s à nos défauts collectifs , c’est déjà heureux que l’on nous disent bravo,de temps en temps, pour nos combats. La société a du mal à sortir de sa zone de confort mais notre projet en fait tout de même rêver plus d’un-e.En revanche comme elle ne connait qu’un système binaire gauche /droite depuis si longtemps , les électeurs ont peur de se lancer dans le vide d’où les remarques "l’écologie n’est ni de droite ni de gauche", les frileux veulent nous rattacher à un bloc de pensées connues nous obligeant sans cesse si nous voulons agir , à un jeu d’alliances dans lequel à chaque fois nous perdons des militant-e-s et des votes.
    Courage, demeurons "con-cerné-e-s,con-vaincu-e-s,mohi-cons" peu importe, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour garder une force au service de l’écologie politique.

    13.02 à 12h57 - Répondre - Alerter
  • Oui, on est groggy,

    ou "de la difficulté" à assumer à la fois nos idées et le pouvoir,

    mais on va réagir, digérer...

    et répartir, en formation réduite certes, mais convaincue !

    13.02 à 10h44 - Répondre - Alerter
  • Vous avez perdu une arriviste, je ne vois pas ou est le problème, vous avez d’autres talents dans votre parti.

    12.02 à 20h58 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité