publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Que faites-vous à la COP21, Stéphanie Pageot ?

Que faites-vous à la COP21, Stéphanie Pageot ?

Taille texte
Que faites-vous à la COP21, Stéphanie Pageot ?
(Crédit photo : Claire Baudiffier)
 
Présidente de la Fédération nationale d’agriculture biologique, cette éleveuse de Loire-Atlantique plaide pour un changement radical de notre modèle agricole.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

« Je suis éleveuse bio de vaches laitières en Loire-Atlantique et présidente de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab). Je suis venue à la COP21, tout comme d’autres membres de la Fnab, pour parler du rôle de l’agriculture dans le changement climatique. Elle est à la fois la responsable, la victime et la solution du problème. La responsable, ou plutôt l’une des responsables, parce qu’elle émet, au niveau mondial, un quart des gaz à effet de serre. Victime, car je pense notamment au sujet de l’importation massive de soja d’Amérique du Sud pour l’élevage qui entraîne pauvreté des populations et déforestation. Mais elle est aussi la solution, et c’est ce que nous souhaitons montrer.

Bien sûr, pour cela, il faut revoir notre modèle. L’idée est que les agriculteurs soient autonomes et ne dépendent plus des marchés extérieurs, c’est une forme de résistance. Cela passe notamment par le fait de produire nos propres protéagineux (en associant céréales et légumineuses) pour nourrir nos bêtes. La France a arrêté cela depuis des années et c’est pourtant la clé. Il faut aussi diversifier et mettre en place une rotation des cultures, arrêter la monoculture, travailler en préventif, supprimer les engrais de synthèse…

Nous avons l’impression que les consciences des consommateurs évoluent. En ce qui concerne les agriculteurs, c’est différent et beaucoup plus compliqué. En 2015, seulement 70 000 hectares ont été convertis en bio, c’est trop peu. Je crois que beaucoup ont peur de ne pas réussir à se passer de produits chimiques. Et c’est certain que simplement arrêter les engrais de synthèse en conservant leur organisation ne fonctionnerait pas. L’agriculture bio est un système plus complexe, plus global. Nous n’attendons pas grand-chose de l’accord qui sera signé à la COP21, puisqu’il ne fera même pas mention de l’agriculture, ce qui est incroyable ! Nous misons davantage sur la mobilisation citoyenne. »

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Sept plaies agricoles à repanser
- Que faites-vous à la COP21, Yuhan Li ?
- Que faites-vous à la COP21, Tom B.K. Goldtooth ?
- Que faites-vous à la COP21, Lino Mamaní Huarca ?
- Que faites-vous à la COP21, Gregorio Mucu Maas ?
- Que faites-vous à la COP21, Adrien Brunetti ?
- Que faites-vous à la COP21, Mickaël ?
- Que faites-vous à la COP21, Liz Conor ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité