publicité
 
 
Accueil du site > Actu > Mobilités > Les gagnants du concours du pire des pistes cyclables
17-02-2013
Mots clés
Transports
Sports
Ville
France

Les gagnants du concours du pire des pistes cyclables

Taille texte
Suiv

1. « Un nouveau boulevard tout neuf, large, avec toute la place... et puis quelqu’un décale deux arbres et ça dégénère », nous raconte Stéven, qui a enfourché son biclou sur le Boulevard de l’Atlantique, entre Saint-Nazaire et Trignac (Loire-Atlantique).

Prec
Suiv

2. « Tiens, ce matin pour une fois ce n’est pas une poubelle qui bloquait la piste Allée Charles de Fitte à Toulouse », s’amuse Vivien.

Prec
Suiv

3. Une perle prise à Hérouville Saint Clair, dans le Calvados, par Jean-Noël. On cherche à comprendre...

Prec
Suiv

4. Respecter la signalisation ou sauver son cycle ? Le cœur d’Antoine, cycliste à Reims, balance.

Prec
Suiv

5. « La piste la plus étroite de Toulouse (environ 25 cm !) », selon Sébastien.

Prec
Suiv

6. Pour Cyril, cette photo prise en Loire-Atlantique montre que « la prise de conscience des Français pour les déplacements alternatifs et la place du vélo n’est encore que très légère ».

Prec
Suiv

7. « Il y a un feu tricolore pour vélos qui mène d’un trottoir (interdit aux cyclistes) à une place où il est rappelé qu’un arrêté interdit entre autre la pratique du vélo », déplore Antoine à Tinqueux, dans la Marne.

Prec
Suiv

8. A Tinqueux toujours, Antoine a vu une piste cyclable agrémentée d’un joli stop, qui traverse un boulevard et qui se termine.. nulle part.

https://www.facebook.com/media/set/...

">
Prec
Suiv

9. « Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) adore exploiter les trottoirs larges pour mettre des pistes cyclables sans aucune cohérence et sans aucune réflexion », déplore Joachim qui a dédié une page Facebook au sujet, à voir ici : https://www.facebook.com/media/set/...

Prec
Suiv

10. « Une bande cyclable de 33 cm de large, avec un marquage au sol non réglementaire, et une écluse sans by-pass cyclable, c’est une rue dangereuse et 3 erreurs d’un seul coup », note Dominique, l’as du photomontage, qui a pris cette photo en 2008 à Saint-Gaudens (Haute-Garonne).

Prec
Suiv

11. « Une jolie voie tout juste inaugurée a Saint-Denis. Avec un panneau de pub en plein milieu... ! », nous envoie Benoit le 20 février, au lendemain de la pose de cette vilaine pub. Alertée par plusieurs habitants, l’agglomération de Saint Denis (Plaine commune) a fait déplacer le panneau dès le jeudi 21 février, nous fait savoir son service de communication. Qui précise : « Ce problème était lié à une mauvaise coordination entre l’entreprise assurant les travaux de déplacement du mobilier et celle traçant la piste. Nous avons été informé quasi immédiatement de cette incohérence par nos services de terrain, d’où la mise en place très rapidement d’un balisage de sécurité et le retour à une situation normale. »

Prec
Suiv

12. « Je pratiquais régulièrement le vélo sur cette piste cyclable de trottoir a Perpignan (Pyrénées-Orientales, ndlr) pour me rendre au Tecnosud. Le problème est qu’a chaque intersection, on devait descendre du vélo... », se souvient Michael.

http://nantesvelo.tumblr.com/

">
Prec
Suiv

13. Un flagrant délit pris à Nantes (Loire-Atlantique) par Sarah. D’autres photos sont à retrouver sur son Tumblr NantesVelo, ici, http://nantesvelo.tumblr.com/

Prec
Suiv

14. « Il s’agit de la piste du quartier de Trigance à Istres (Bouches-du-Rhône). Manifestement il y avait 2 plans, un où il y avait la piste et un autre où il y avait les arbres... Les deux sont bien... mais pas ensemble ! », nous écrit Pascal.

Prec
Suiv

15. Mohand a repéré cette aberration à Pantin (Seine-Saint-Denis), lors de ses déplacements de vélotafeur.

Prec
Suiv

16. Cette photo de Sébastien a été prise à Toulouse (Haute-Garonne) en bordure du tramway E.

Prec
Suiv

17. « Le pire des modèles de pistes cyclables, à mon avis ! », s’étrangle Pierre-Louis Blaix, qui a pris cette photo à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), avenue de la Légion Tchèque. Il dénonce une « fausse piste, avec le risque des portières et l’inconscience des automobilistes ».

Prec
Suiv

18. L’association de promotion du vélo à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Adava, nous envoie cette photo. Avec le commentaire de Jean Paul, membre de l’association : « Après avoir vu cela, qui osera dire qu’à Aix on ne fait pas assez pour les cyclistes ? Aix est certainement la seule ville ou un ravitaillement est proposé (imposé ?) avant une côte sévère ! »

Prec
Suiv

19. « Attention ! Frémissez vous qui pensiez avoir gagné car Bourges entre dans la course ! », prévient Adrien, président de l’association Mon cher vélo, de Bourges (Cher). Qui commente cette photo : « Faites votre choix, poteau ou boue ».

Prec
Suiv

20. Le second cliché d’Adrien à Bourges (Cher) qui met au défi : « Trouvez l’aménagement cyclable qui se cache sur cette photo (photo garantie sans trucages) ».

Prec
Suiv

21. Raphaël, à Toulouse (Haute-Garonne), a repéré cette piste « transformée en parcours de cyclo-cross par la grâce de travaux de voirie. »

Prec
Suiv

22. Natacha soutient la candidature de Saint-Étienne (Loire) avec cette photo d’automobiliste bien peu exemplaire !

Prec
Suiv

23. Cette photo, envoyée par Denis, nous vient directement de Bangkok (Thaïlande). Elle pourrait bien recevoir la palme dans la catégorie « Meilleure piste étrangère » !

Prec
Suiv

24. Marc nous envoie ce cliché de Caen (Calvados). Entre la route sans piste cyclable et la boue, son cœur balance !

Prec
Suiv

25. Marc nous envoie cette photo de Courseulles-sur-Mer (Calvados), « un modèle du genre ».

Prec
Suiv

26. « Attention au mal de mer sur cette piste type montagnes russes », prévient Adrien, qui a pris cette photo à Bourges (Cher).

Prec
Suiv

27. Une autre photo prise à Courseulles-sur-Mer (Calvados), envoyée cette fois par André-Pierre de l’association Dérailleurs. « Outre que la jurisprudence interdit aujourd’hui les pistes cyclables sur trottoir on s’interroge sur la place laissée aux piétons. La petite bande à gauche peut-être ? »

Prec
Suiv

28. « Inutile de se focaliser sur le tracé non réglementaire de cette bande cyclable. Ni sur son pictogramme à demi-effacé (la peinture, ça coûte cher). Mieux vaut saluer l’effort de la ville pour permettre aux cyclistes de concilier la pratique du vélo avec celle du saut de haie ! », s’amuse Pierre, qui roule à Aix-les-bains (Savoie).

Prec
Suiv

29. Cette photo prise par Pascal devant la gare de Liège nous montre que la Belgique aussi fait des erreurs en matière de pistes cyclables !

Prec
Suiv

30. Benjamin regrettait que Marseille (Bouches-du-Rhône) ne figure pas au palmarès. C’est maintenant chose faite, grâce à sa photo.

Prec
Suiv

31. A Valence (Drôme) « les pistes cyclables entre la rue et les places de parking sont de véritables goulots d’étranglement, avec le risque de se prendre une portière en prime », alerte Cyril. En effet, on y mélange dépose-minute et piste cyclable !

Prec
Suiv

32. Une autre photo de Cyril, à Valence (Drôme), où « les zones 30, à sens unique pour les voitures et à double-sens pour les cyclistes, sont parfaites pour se faire tailler des shorts ».

Prec
Suiv

33. A Paris, dans le 7e arrondissement, Pierre a dégoté ce « passage vélo » pour le moins original.

Prec
Suiv

34. A Saint-Prix (Val-d’Oise), la commune n’a visiblement pas choisi entre piste cyclable et stationnement voiture, souligne Claude.

Prec
Suiv

35. « Lorsque la piste cyclable de Rosheim (Bas-Rhin) se transforme en parking par les parents du collège (bonjour l’exemplarité !). » Une photo envoyée par Thierry.

Prec
Suiv

36. Christelle a eu du mal à garer son vélo à Beaulieu, sur l’île de Nantes (Loire-Atlantique).

Prec
Suiv

37. Pour Elsa, cette scène est typique du paysage parisien.

Prec
Suiv

38. Photo garantie sans trucage, envoyée par notre lectrice Alice.

Prec
Suiv

39. Aymeric, à Nantes, hésite. Rebrousse-t-il chemin ou continue-t-il dans la terre ?

Prec
Suiv

40. A Saint Brieuc (Côtes-d’Armor). « Les jours de marchés, un jour où ceux qui viennent à vélo congestionnent moins la ville ! », s’énerve Philippe.

Prec
Suiv

41. Maxime, cycliste parisien, est tous les matins bloqué par des corbillards, dans le 20e arrondissement.

Prec
Suiv

42. « Pour le vélo, on repassera après le déjeuner », rit Philippe, à Vertou (Loire-Atlantique).

Prec
Suiv

43. Via Twitter, Ludovic nous a fait parvenir cette photo de Drancy (Seine-Saint-Denis). Du vélowashing ?

Prec
Suiv

44. « Une piste cyclable pour automobiles ? », s’interroge J., notre lecteur. Dans ce rond-point à Nantes (Loire-Atlantique), cette piste en plein milieu reste un mystère, et la voie trop petite pour les voitures également…

Prec
Suiv

45. « Ici à Nantes, le nouvel aménagement réalisé à la Hauchère. Une voie verte a été créée, mais par où devons-nous la prendre ? En remontant en sens inverse par le passage piéton ? Allo, bon sens où es-tu ? », nous écrit Thierry.

Prec
Suiv

46. « Voici un aménagement récent de la ville de Montélimar (Drôme), jardinières à la place d’une bande cyclable le long de la mairie, difficile de faire mieux au niveau de la symbolique », note Gilbert, de l’association Montélovélo.

Prec
Suiv

47. Isabelle nous envoie sa photo avec un sacré coup de gueule : « une piste cyclable pour le fun (obligation sans doute de quotas...) sur la route de Chazay d’Azergues (Rhône, ndlr) distante de 1,97 km (oui 1,97 km !) de Civrieux d’Azergues, que les voitures dévalent des fois à 120 km/h !

Il y a donc cette graaaaaande ligne droite bordée de sinistres pistes cyclables avec un pont sur l’Azergues à traverser, plus la voie ferrée ; plus un mur récent qui protège du ravin de part en part, mais pas des voitures ; absolument désertée des cycles tous les jours et toutes les heures de l’année tellement elle est dangereuse.

Donc tous les habitants de Civrieux qui ont des enfants fréquentant le Collège de Chazay préfèrent payer 50€ de transport scolaire par trimestre et la cantine du midi, plutôt que d’envoyer faire tuer leurs enfants en classe à vélo, quitte à les lever tôt le matin pour aller en étude quand ils commencent plus tard ou à prendre leurs voitures quand ils finissent plus tôt pour aller les chercher !

Lamentable, aucun de ces enfants n’a jamais pu prendre son vélo, même quand ils étaient en retard et avaient loupé le car, ils préféraient arriver à pied en faisant un long détour (20 mn dans les chemins) plutôt que de prendre leur vélo... Cela fait des dizaines d’années que la construction d’une passerelle piéton/cycle au-dessus de l’Azergues est évoquée mais jamais avancée, L A M E N T A B L E !!! »

Prec
Suiv

48. Voilà ce qui se passe quand on construit une piste cyclable sans peindre un vélo sur le sol : les voitures se garent dessus. Cette photo nous vient de Jard-sur-mer (Vendée), grâce à Samy.

">
Prec
Suiv

49. « Voici un cliché pris à La Roche-sur-Yon (Vendée). Malgré l’interdiction de circuler à vélo sur les trottoirs, la mairie s’obstine à mettre en place ce type d’aménagement. Vu d’une automobile, on se dit "ils font des choses pour valoriser le vélo". Mais vu du vélo, on se dit qu’ils auraient mieux fait de ne rien faire ! Cet aménagement est très récent, à 50 mètres de la gare SNCF, où la municipalité organisera prochainement une manifestation sur le thème de l’intermodalité (!) », nous explique Sylvain.

Prec
Suiv

50. « Angers à de quoi se placer à une place fort honorable : en effet les pistes cyclables qui sont aussi des voies de bus sont en permanence squatter par les véhicules, ceci afin d’échapper au stationnement payant, en face la gare », dénonce Bernard.

Prec
Suiv

51. « Je tenais à attirer votre attention sur un type d’aménagement répertorié comme cyclable et qui s’avère au final plus dangereux que sécurisant. Malheur au cycliste qui penserait, en toute candeur, que la piste lui garantit un minimum de sécurité… Pour éviter de sacrifier quelques places de parking, une bande cyclable correctement signalée se transforme, pour le contournement, en flèches vertes qui invitent à effectuer une incursion coupe-gorge sur la voie… », décrit Jérôme, d’Orélans

Prec
Suiv

52. « Voici une photo de la piste cyclable avenue de Grande Bretagne à Toulouse. Les cyclistes doivent redescendre brutalement sur la chaussée (très mal éclairée) de cette avenue où les bagnoles foncent comme des dingues », déplore Claire, à Toulouse.

Prec
Suiv

53. « La maréchaussée montre l’exemple », s’amuse Olivier, qui a pris cette photo à la cité universitaire de Paris.

Prec
Suiv

54. « En voilà une autre... Pas tant que la piste a été mal pensée mais plutôt comment les citadins ont une haute estime de la petite reine dans cette ville où ils installent tranquillement leur terrasse et coupe la piste avec des pots de fleurs !! ... », nous envoie Charlotte, à Marseille (Bouches-du-Rhône)

Prec
Suiv

55. « Sur les quais, la piste s’arrête brusquement... Panne de peinture ? Erreur de mesure ? Est-ce qu’on doit s’envoler ? », s’interroge Ilana, de Clichy la Garenne (Haut-de-Seine).

Prec

56. « Voici le Pôle Intermodal de Grasse (Alpes-Maritimes), où l’on se félicite d’une cohérence d’aménagement, créée pour un coût de total 10 020 392,00€. Hélas ils n’y avait pas un sou pour déplacer les feux tricolores et les poteaux plus loin », se moque Saskia.

 
Paris ? Orléans ? Nantes ? Toulouse ? Quelle ville a gagné le concours de la pire plaie des pistes cyclables ?
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

Pendant un mois, Terra eco vous a mis au défi, en lançant le grand concours de la pire plaie des pistes cyclables. Le principe était simple : prendre en photo - avec votre téléphone ou un appareil photo - le véhicule, la poubelle ou l’être humain qui pourrit votre vie de cycliste, ou encore une rue particulièrement mal aménagée pour les vélos dans votre ville. Notre concours s’achève ce 10 mars, voici le résultat de vos votes :

  • 1) Votre photo préférée est la photo 11, prise à Saint-Denis. L’énorme panneau de pub pour un fast-food qui barrait la piste a depuis été retiré. Reste un très beau cliché !
  • 2) Viens ensuite la photo numéro 1. Cet arbre construit, sans concertation, sur la peinture encore fraîche de la piste cyclable entre Saint-Nazaire et Trignac (Loire-Atlantique) est malheureusement un grand classique. Des cas similaires sont à retrouver aussi sur les photos 14, 16, 27, 56...
  • 3) La photo 3 prend la dernière place du podium. Hérouville-Saint-Clair (Calvados) participe au concours de la plus petite piste cyclable du monde, avec Paris (photo 33).

La rédaction attribue le prix de la piste la plus improbable à Perpignan (Pyrénées-Orientales) et ses panneaux contradictoires (photo 12), et le prix de la piste la plus inconfortable à Bourges (Cher) et ses montagnes russes (photo 26) et le prix de la dépense inutile à Bourges (là encore) pour ses poteaux par milliers (photo 20).

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

81 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Vous avez écrit concernant la photo numéro, je cite, qu’un arbre avait été "construit" ?!! Bravo pour un site écolo, vous gagnez le concours du pire jardinier :)

    16.05 à 23h14 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    chargé de communication sur l’espace public à Plaine Commune, j’ai suivi la publication de cette photo. J’avais appelé l’équipe de Terra Eco, fournit un certain nombre de renseignements sur cette erreur qui a été corrigée en 72h environ. L’équipe de Terra Eco s’était engagée à retirer la photo du concours, voyant bien qu’il ne s’agissait pas d’un problème de conception de l’espace public, mais bien d’une erreur ponctuelle vite rattrapée. Nous avions par ailleurs remarqué l’erreur avant même la publication de la photo de l’internaute sur votre site.

    Nous constatons amèrement que la photo de Saint-Denis n’a pas été retirée du concours et a même remporté la première place du concours de "la pire plaie des pistes cyclables". Nous sommes autant navrés que contrariés de l’image faussée que Terra Eco véhicule sur notre collectivité et sur notre territoire. Le détail donné aux internautes de notre échange n’a fait l’objet d’aucune publication. Selon vos propres mots, seule a compté la qualité du cliché, ce qui n’était pas du tout l’objet du concours. Ceci est particulièrement malhonnête, vis à vis de nous et de notre échange, vis à vis de votre public et vis à vis de la population de Plaine Commune.

    Nous faisons un effort particulier quant à la qualité de nos pistes cyclables et au développement de notre réseau et des services associés au vélo. Nous avons développé un Agenda 21 qui a donné lieu à un référentiel d’(a)ménagement durable afin de maîtriser le développement urbain de notre territoire.

    Nous regrettons vos choix et espèrons avoir à l’avenir davantage de considération de la part de vos équipes.

    Cordialement,

    Grégory Morin

    6.05 à 17h38 - Répondre - Alerter
    • Je vous remercie, M. Morin, pour votre témoignage.
      Nous avons effectivement publié cette photo et nous l’avons accompagnée sur le site Internet et dans notre magazine mensuel d’une seconde image montrant que l’erreur de conception avait été vite rattrapée. Nos lecteurs ont donc été informés - contrairement à ce que vous avancez - en toute "honnêteté" et ont pu voir avec quelle efficacité les services de votre commune étaient réactifs et capables de corriger ce problème.
      Je tiens à préciser, qu’à aucun moment, nous n’avons imaginé ni "promis" la dépublication de la première image. Dès lors que le travail journalistique est rigoureux et exigeant, nous n’avons pas vocation à faire marche arrière sur le plan éditorial. Nous assumons pleinement cette enquête et nos lecteurs ont été très nombreux à nous féliciter du travail accompli.
      Je ne doute pas que votre commune ait un engagement fort en matière de développement durable et une vigilance toute particulière pour la place qu’elle souhaite accorder au vélo.
      Dans tous les cas, merci de nous lire et de votre vigilance
      Bien à vous,
      David Solon
      Directeur de la rédaction

      7.05 à 11h59 - Répondre - Alerter
  • dommage ! j’ai dépassé la date de ce concours, tant pis, je vous envoie ce lien vers des photos qui auraient pu friser le premier prix !!!
    http://mdb95.canalblog.com/archives...

    12.03 à 14h51 - Répondre - Alerter
  • La 32 est assez équivoque... c’est celle pour laquelle je vote !

    11.03 à 13h29 - Répondre - Alerter
  • Rectification :

    A Herouville, il faut préciser que cette photo a été prise sur la route de Lion (RD 60), au niveau du passage piéton qui fait face à la rue d’Epron. Elle n’est plus d’actualité depuis bien longtemps !! Elle a été prise alors que les travaux étaient en cours il y a 18 mois environ : les marquages avaient précédé la réalisation de l’enrobé et de la modification de la barrière centrale.

    Mairie d’herouville

    11.03 à 10h54 - Répondre - Alerter
  • Je vote pour la photo 10 car c’est pour moi l’une des plus dangereuses ! Le cycliste est obligé de se rabattre sur la route à cause du trottoir qui vient lui couper la route... Le pire dans tout cela, c’est que c’est un aménagement très RÉCENT !! Toutes ces photos témoignent de l’inconscience de nos aménageurs publics, il y a une sorte de j’menfoutisme généralisé dès qu’il s’agit de piste cyclable.
    La 12 est affligeante aussi. Faire descendre le cycliste tous les 20m consiste à en faire un piéton. S’il veut vraiment faire du vélo, il ira sur la route !
    La 26 car les pistes en montagnes russes sont malheureusement le quotidien de nombreux cyclistes... Inconscience de l’aménageur qui s’imagine qu’on roule à vélo à la vitesse d’un piéton peut-être ?
    La 46 car elle est symbolique de la négligence des pouvoirs publics, toujours prêts à oublier quelle est la fonction d’une piste cyclable !
    Et pour finir la 6 qui témoigne aussi du peu de considération qu’ont les gens en général pour ce genre d’aménagement !

    8.03 à 20h34 - Répondre - Alerter
  • Moi je vote pour la 16 : il faut vraiment bien regarder devant soi si on ne veut pas se fracturer le crâne !
    Par ailleurs, sur la 45, je pense que vous faîtes une erreur : il s’agit de la "Haluchère", et non la "Hauchère".
    Merci de bien vouloir rectifier.

    8.03 à 20h05 - Répondre - Alerter
  • La 9.
    Pour moi elle résume toute la politique des villes concernant l’accès des villes aux vélos.

    8.03 à 17h05 - Répondre - Alerter
  • comment on fait pour voir les photos ?

    8.03 à 13h51 - Répondre - Alerter
  • La 9
    Quelque soit le sens d’ou l’on arrive....la piste cyclacle perd sons sens.

    8.03 à 09h14 - Répondre - Alerter
  • La 11 : formidable ! personne ne s’est posé de questions en construisant ce panneau ?! construire pour détruire derrière, je reste perplexe...

    7.03 à 17h10 - Répondre - Alerter
  • La 9 : parce que c’est plus rigolo de faire deux erreurs plutôt qu’une seule
    La 10 : j’admire l’imagination pour faire baisser le nombre de cyclistes
    La 45 : les bateaux, ce n’est pas que pour les marins !

    7.03 à 15h15 - Répondre - Alerter
  • Erreur pour la photo 44 (rond-point gare sud à Nantes) : il s’agit de matérialiser pour les automobilistes le fait que les cyclistes peuvent se mettre au milieu de la voie.
    Demandez à Place au vélo

    3.03 à 10h28 - Répondre - Alerter
  • Paris
    Aix
    Marseille

    Un bon quota d’escrolos écrabouillés

    2.03 à 13h12 - Répondre - Alerter
  • La 44 n’est peut être pas explicite, mais elle vise à obliger les cyclistes à prendre leur place sur les rond-points pour laisser les voitures derrière. C’est bien moins dangereux qu !e de rouler sur le côté et se faire couper la priorité par les véhicules arrivant à tout vitesse qui veulent sortir du rond-point …

    1er.03 à 22h57 - Répondre - Alerter
    • Oui tu as raison, il vaut mieux cette configuration que le bande étroite tracée sur le bord droit de l’anneau qui a pour effet de cantonner le cycliste sur le côté en le rendant moins visible et circulant sur les point de conflit. Tu parles des véhicules entrant dans l’anneau mais il y aussi ceux qui sortent vers une branche qui sont tout aussi dangereux pour les cyclistes circulant sur le côté (risque de cisaillement). Il est donc conseillé au cycliste de ce rendre visible et de circuler au center de l’anneau sur les petits et moyens giratoires. Partant de ce constat la ville de Nantes a tenté cette expérimentation qui a au moins le mérite de se faire poser des questions aux automobilistes (donc de ralentir) car ils ne peuvent pas circuler sans empiéter sur la bande centrale. Il s’agit en fait plus d’une indication de circuler pour les cyclistes que d’une bande réservée, c’est pour cela, je crois, que la ville de Nantes réfléchit à une évolution de ce marquage.

      2.03 à 08h04 - Répondre - Alerter
      • "La ville de nantes réfléchit !" Il vaudrait mieux réfléchir AVANT de se lancer dans des expérimentations douteuses !
        Cet aménagement est, selon moi le PIRE : il signifie aux automobilistes qu’ils peuvent emprunter une piste cyclable ! Incroyable ! Non ?

        2.03 à 14h40 - Répondre - Alerter
        • Pas sûr que l’idée soit mauvaise : il est question d’organiser le partage lorsque l’isolation n’est pas possible, or il est clair qu’il y a une écrasante majorité de cas, dans nos villes en particulier, ou c’est la règle et non pas l’exception.
          Partant de ce constat, il n’est pas sot de travailler sur un marquage au sol qui matérialise une zone qui dit au cycliste "voici la zone dans laquelle tu doit te trouver pour assurer ta sécurité" et à l’automobiliste "attention, dans cette zone le cycliste tu respectera".
          Notre problème (à nous cyclistes) est de nous faire respecter pour rester en vie, sans pour autant faire de chaque trajet une opportunité d’affrontement avec les autres usagés de la route (C’est fait exprès, j’aime les jeux de mots, et je puis vous assurer qu’il y a beaucoup d’usagers usagés sur nos routes !)
          Donc tout ce qui peut nous permettre d’utiliser notre moyen de transport préféré en toute ’coolitude’ est bon à prendre.
          Vélocyclopédiquement

          2.03 à 16h04 - Répondre - Alerter
          • Je pense que ce n’est pas une mauvaise idée, le tout c’est que cela soit compris par les cyclistes mais surtout par les autres usagers de la route (et pas que les usagés, les jeunes aussi) Je ne sais pas s’il y a des nantais sur le forum, mais il serait intéressant d’avoir leur avis. Merci

            2.03 à 16h39 - Répondre - Alerter
          • Ok pour le partage, mais avec qui ?
            avec les bus ? Comme cela est également le cas à nantes ? Certainement pas !
            avec les automobiles ? Non plus !
            En revanche ce partage est tout a fait possible avec les piétons .
            nos élus, que l’on rencontre aux 4 coins du monde, devraient en profiter pour regarder quelles bonnes solutions ont été trouvées ailleurs et nul besoin de faire des milliers de km pour ce faire, il suffit de traverser le Rhin !

            2.03 à 19h08 - Répondre - Alerter
        • Le principe de l’expérimentation est bien de tester une solution qui semble bonne et de voir "en vrai" comme cela fonctionne. Derrière il y évaluation et si elle n’est pas positive on oublie. Maintenant s’il y des personnes suffisamment visionnaire pour tout savoir et comprendre sans évaluation...

          2.03 à 16h42 - Répondre - Alerter
  • La 11 me plait beaucoup ! Je vote pour celle-ci. Je glisse juste ici une initiative qu’on lance avec un ami pour que la mairie de notre ville accepte enfin la mise en places de bornes Autolib’... Après les travaux -risibles- d’aménagements aux cyclistes que j’essaierai de mettre en valeur dans ce classement, on est la seule commune de l’ouest sans bornes... Si vous voulez nous donner un coup de main, on a créé la page AutolibéronsNeuilly sur facebook. Petite reine ou électriquement vôtre

    1er.03 à 18h30 - Répondre - Alerter
  • Salut,
    On mélange un peut tout ici : de l’aménagement (récent et moins récent) et du comportement. Dans le premier cas (pour les aménagements récents) on peut se dire que ce n’est pas très normal que les collectivités ne soient pas plus conscientes de ce qu’elles font, c’est carrément incroyable sur certains clichés. Pour le comportement, c’est général, cela ne vise pas que les cyclistes en particulier, les incivilités sont pour les piétons, pour les cyclistes pour les automobilistes les moins téméraires etc... C’est moins choquant (mais pas moins énervant) car cela met en cause un individu et non les compétences d’une collectivité.
    S’il y a urgence je ne vois pas pourquoi une voiture de police ne pourrait pas s’arrêter sur les aménagements cyclables ?? A mon avis il faut enlever ces clichés (ainsi que tous ceux qui sont de l’ordre du comportement) si vous voulez rendre cette base crédible. D’ailleurs quel est le but de ce recueil ?

    1er.03 à 18h20 - Répondre - Alerter
  • Je demande vérification pour la première photo de la piste cyclable Saint-Nazaire - Trignac.

    27.02 à 14h01 - Répondre - Alerter
  • Moi j’ai mieux à Arras, je peux vous trouver le pire feu bicolore piétons : un feu qui ne se met JAMAIS au vert ! Même quand on appuie sur le bouton ! Cette ville voue un culte à la déesse Bagnolle !

    27.02 à 10h11 - Répondre - Alerter
  • Il n’y a pas de bicloo à Saint Nazaire ! (situé à 60km de Nantes)

    27.02 à 08h46 - Répondre - Alerter
  • Des ingénieurs sont payés très cher pour nous pondre de telles abérations !!!
    Et qui paie ?
    Nous, comme d’ab !

    26.02 à 21h23 - Répondre - Alerter
  • Nantaise, je vote pour la n°13 : "Faites ce que je dis, pas ce que je fais" ;)

    26.02 à 15h10 - Répondre - Alerter
  • 7 je vote pour la 7 qui montre une situation symptomatique des mauvais aménagements cyclistes en ville où l’avenir du vélo de masse est en jeu. Que d’argent gaspillé en panneaux et feux qui servent des situations ubuesques, et nous font passé pour des guignoles

    26.02 à 10h45 - Répondre - Alerter
  • Heureux ceux qui peuvent parler de pistes cyclables...même mal foutues...chez nous en PACA, dans le Var ou j’habite elles sont INEXISTANTES....les routes sont très étroites et il est même dangereux de circuler à vélo...pourtant vu le prix de l’essence, de temps à autre pour le porte-monnaie et la santé, j’aimerais bien circuler à vélo.

    25.02 à 20h05 - Répondre - Alerter
    • Il est vrai que dans le var nous sommes très mal équipés en matière de pistes cyclables et le peu de pistes qu il existe sont souvent obstruées par des promeneurs . L’état est plus que médiocre surtout a cause des bouts de verres ... Les gens qui vont en soirée jettes leurs bouteilles etc... Le cycliste est vu comme un con tout comme le sportif... Dans cette région on est mieux vus si on roule en BMW pour faire 100 mètres ou en voiture tunning pourrie clope au bec et musique a bloc ... Bref vive le velo

      26.02 à 16h09 - Répondre - Alerter
      • Bravo très bien vu...Les mecs font 300 mètres en voiture se garent en double ou triple file pour poster une lettre, acheter des clopes ou discuter avec le copain sans se soucier des autres...c’est le "moi d’abord"... Peut-être faudrait-il organiser des manifs "tous à vélo" et boucher toutes les grandes artères des Bouches du Rhône et du Var ?

        26.02 à 16h25 - Répondre - Alerter
  • Le problème de ces photos est qu’elles ne font pas un bêtisier mais résument le quotidien des cyclistes. On connaît tous ces situations partout en France. A Montpellier, croyez-vous que les erreurs du passé servent de leçon ? Les travaux les plus récents réitèrent les mêmes erreurs, avec des pistes qui s’arrêtent n’importe où. Mais au moins on peut dire : xx km de pistes cyclables à Montpellier !
    Le pire est quand même d’imaginer que derrière ces cas, il y a un type avec un cerveau qui a décidé cela : sciemment, des panneaux onéreux indiquant fin et début de piste cyclable par exemple. Sciemment, faire arriver une piste sur un trottoir, sciemment, poser sa pub devan la piste... Voir une belle série de panneaux de début et fin le long du tramway à proximité de Rondelet à Montpellier.

    24.02 à 10h08 - Répondre - Alerter
    • Montpellier L2 Rondelet n’est pas un aménagement qui me semble des plus critiquable sur cette ville. jusqu’à décembre 2011 les panneaux fin de piste et débute de piste étaient rendus obligatoires à chaque intersection par une instruction interministérielle (IISR). Donc on peut dire que la collectivité a bien appliqué la réglementation. On la félicite. Depuis décembre 2011 la réglementation a évolué et les panneaux peuvent être remplacés par des pictogrammes au sol.

      1er.03 à 18h30 - Répondre - Alerter
  • Manque le classique contrôle de police subi par des automobilistes que les représentants de l’Autorité font s’arrêter sur la piste cyclable (prévue pour ça à Nantes ?) : absence de feux de détresse du véhicule de police ou gendarmerie lui-même stationné sur la piste ; déboulé inopiné sur la voie restante (pour tous véhicules) de fonctionnaires ou de militaires à peine visibles sans gilet de sécurité, surgis sans prévenir de derrière leur carrosserie y compris en plein virage ou rond-point ; voire (là fallait la vidéo) queue de poisson par véhicule d’assermentés pressés de contrôler quelque conducteur/trice. Y’en a qui ont une veine de ne pas se faire emboutir par cyclistes enragé/e/s ou simplement lent/e/s à réagir...

    23.02 à 19h43 - Répondre - Alerter
  • Insouciance rime avec inconscience ? ou à vous de me le dire...Quelle aberration !!! no comment.

    23.02 à 13h08 - Répondre - Alerter
  • groumpf : Je ne vote pas :)

    Il y a énormément de problèmes avec les pistes cyclables, il faut les traiter tous, donc toutes ces photos sont importantes.

    22.02 à 19h18 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    je vous écris pour vous faire part de la position de Plaine Commune. Au sujet de la photo n°11, ce problème était lié à une mauvaise coordination entre l’entreprise assurant les travaux de déplacement du mobilier et celle traçant la piste. Nous avons été informé quasi immédiatement de cette incohérence par nos services de terrain, d’où la mise en place très rapidement d’un balisage de sécurité et le retour à une situation normale.

    J’ai donc le plaisir de vous informer que les services publics savent souvent faire preuve d’une grande réactivité face aux problématiques qui se posent sur l’espace public. Bien évidemment, l’œil averti et citoyen des habitants nous est d’une grande aide. Nous espérons que la photo sera rapidement retirée et que les autres photographes auront également alerté les services compétents.

    Grégory Morin,
    Chargé de la communication Espaces publics et environnement

    22.02 à 11h33 - Répondre - Alerter
  • Bonne nouvelle :

    Saint Denis (Plaine Commune) que j’ai alerté ce matin suite à la publication de la photo a rectifié le tir en moins de 24h :

    la photo 11 appartient désormais au passé grâce à M. D.C. l’élu en charge des circulations douces

    Je vous joins une photo : la bonne nouvelle, c’est que la piste ne contourne pas la pub, celle-ci a tout bonnement été déterrée et posée (provisoirement) hors de la piste et des cheminements piétons en attendant de trouver un emplacement moins gênant.

    Rendons hommage à TERRA ECO, sans cet article, le problème serait toujours d’actualité, j’invite donc tous les lecteurs à faire de même avec leurs élus : ceux-ci préfèreront certainement faire disparaître au plus vite ces anomalies.

    Eric, Abonné Terra Eco

    22.02 à 00h58 - Répondre - Alerter
  • La 11 bien entendu !
    Entre la 11 et nous, c’est juste une histoire de goût :)

    21.02 à 15h25 - Répondre - Alerter
  • Je vote pour la 1 !
    Je ne vois pas comment circuler sur cette piste avec un triporteur !
    Toutes ces photos sont la preuve que les concepteurs de pistes ou bandes cyclables ne circulent pas à vélo... et encore moins avec un triporteur !
    Une cycliste de Saint-Nazaire.

    21.02 à 12h06 - Répondre - Alerter
  • La 11, car c’est elle qui est la plus drole, par son côté absurde

    20.02 à 22h51 - Répondre - Alerter
  • jean-yves : La 1, bien sur !

    Il y en a quelques autres perles à St Nazaire, mais celle-là sort du lot !

    20.02 à 22h00 - Répondre - Alerter
  • je vote pour la 11 ! c’est absolument incroyable !

    20.02 à 15h08 - Répondre - Alerter
  • Titouan : la 11 !!

    J’aime pas la pub donc je vote pour la 11. Mais sérieusement, ces photos montrent bien, outre le manque de civisme (autorités comprises), un énorme gâchis financier (panneaux superflus, peintures en abondance...) causés par des responsables politiques qui veulent afficher du km de piste cyclable au lieu de penser sereinement et intelligemment les choses. Nous vivons dans une société qui veut tout tout de suite. Je préfère une piste bien conçue et sure pour tous les usagers à des bouts de pistes fait à la va vite !!

    20.02 à 13h45 - Répondre - Alerter
    • Philippe : la 11 et la 12

      Je vote aussi pour la 11 et pour le commentaire précédent.
      Ainsi que pour la bêtise de la 12.

      20.02 à 14h01 - Répondre - Alerter
  • jeja : mon vote

    je votre pour la photo 13 !! wow !

    20.02 à 11h23 - Répondre - Alerter
  • La numéro 1 bien-sûr !!
    encore que la 3 la suit de près...
    On veut faire bien, mais on ne réfléchit à rien... Pistes conçues dans des cerveaux de bureaucrates qui n’ont pas enfourché de vélo depuis leur enfance...
    Et mises en œuvre par des ouvriers qui respectent scrupuleusement les directives sous peine de perdre leur job...

    20.02 à 11h03 - Répondre - Alerter
  • pour la trois, trop drôle !!

    19.02 à 19h24 - Répondre - Alerter
  • titi44 : comme d’hab !

    Je vais travailler tous les jours à vélo, pour 25km journalier, et des cas comme ceux là j’en rencontre beaucoup. Il nous faut être hyper vigilant à l’état de la route et aux automobilistes qui ne nous voient pas, de jour comme de nuit.
    Demain je pars avec mon appareil photo et je vous envoie mes merveilles.
    je vote pour la 2, des voitures, portières, poubelles et autres c’est tous les jours.
    Portez-vous bien Thierry

    19.02 à 12h11 - Répondre - Alerter
  • Difficile de choisir parmi toutes ces photos !
    Entre poubelles et autos sur la bande vélo y’a pas photo faire du vélo c’est chaud !...
    La photo 8 qui ne va nulle part représente bien la création d’un chef d’aménagement ne sortant jamais de son bureau et bien évidemment ne pratiquant pas ce mode de déplacement doux, continuons dans le registre avec la photo 4 : la borne ! Je me demande s’il ne s’agit pas de photos pour vidéo gag !!! La photo 5 , superbe piste de 25 cm !
    Alors faire une place au vélo n’est pas encore bien au point.... peut mieux faire !
    Bravo et zou envoyons nos photos !

    19.02 à 10h01 - Répondre - Alerter
  • Rouxbarbe : Pour la 3 !

    Je vote pour la n°3, c’est beau, c’est propre, c’est vert, c’est n’importe quoi, bravo.

    19.02 à 09h22 - Répondre - Alerter
  • La photo 2 est un classique qui m’a coûté une fourche , mais le plus dangereux est la 4 qui a coûté un poignet à mon frère (le vélo à fini à la poubelle) .

    Je répète qu’il est moins dangereux de rouler avec les voitures en zone urbaine car notre vitesse est semblable .

    19.02 à 09h19 - Répondre - Alerter
  • Ventilair : La 5

    Du grand n’importe quoi !

    18.02 à 20h18 - Répondre - Alerter
  • La n°1. De plus, le commentaire est savoureux !

    18.02 à 17h28 - Répondre - Alerter
  • casal : Numéro 3 !

    La municipalité avait-elle juste un petit rab de peinture ? Trop top la piste !

    18.02 à 16h00 - Répondre - Alerter
  • Numéro 2 ! Parce que les pistes cyclables sont utiles à Toulouse quand elles ne servent pas de parking !

    18.02 à 12h10 - Répondre - Alerter
  • Par ailleurs, le numéro 5 est la plus absurde... quoique le numéro 1 me plait bien...

    18.02 à 11h15 - Répondre - Alerter
  • Navrant aussi, les pistes cyclables aménagées (et en cours de finition) partiellement le long de l’avenue du Roule (Avenue Achille-Peretti) à Neuilly-sur-Seine qui s’interrompent inopinément, ne sont pas physiquement inaccessibles aux autos et donc SYSTÉMATIQUEMENT impraticables à 1, 2, 3... endroits à chaque fois que j’y passe (2 fois par jour).

    18.02 à 11h13 - Répondre - Alerter
  • galicia : La 1

    mes préférées :
    La 1 pour son coté artistique et sélectif, les cyclistes doivent être en possession de tous leurs moyens pour s’y aventurer
    La 2 : elle est symptomatique du comportement des automobilistes
    La 3 : elle est symptomatique l’intérêt des aménageurs

    18.02 à 11h00 - Répondre - Alerter
  • Olev : La 5

    Je vote la 5 à Toulouse car c’est assez symptomatique. On respecte la loi bêtement par des bandes impraticables.Ridicule.

    17.02 à 22h43 - Répondre - Alerter
  • la 4, la photo est juste énorme.

    17.02 à 13h59 - Répondre - Alerter
  • Halize : Le Num 3

    Le 3 Gagne bien que je sois partagée avec le 6

    17.02 à 13h23 - Répondre - Alerter
  • Narbé : Mon top 4

    Mes préférées :
    - la 3 à Hérouville Saint-Clair parce que c’est un travail d’artiste, parfait, rien à dire. Tout y est. Un chef d’œuvre.
    - la 5 à Toulouse, parce qu’elle illustre à quel point les cyclistes ne comptent pas dans l’esprit de nombreux aménageurs ; On imagine bien le jour de l’inauguration du tronçon routier : "Chef, on a fait une boulette, on a oublié la piste cyclable", "Ah oui, mince, tant pis de toute façon il n’y a pas trop de cyclistes par ici", "Oui mais chef, la ville s’est engagée à faire une piste", "Ah, ils font ch... ces illuminés", "Bon, chef on fait quoi ?", "Écoute, tu prends un stagiaire avec toi et tu me peinturlures une piste qui prenne pas trop de place, hein".
    - la 1 à Trignac, à tester de préférence de retour d’une bonne cuite
    - la 2 à Toulouse parce que c’est juste notre lot quotidien et que les automobilistes n’en ont rien à cirer.

    Bravo et merci, à ce rythme on doit pouvoir faire une collection de centaines de photos.

    17.02 à 11h36 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

En route pour la COP21
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité