publicité
Accueil du site > Blogs > Coin couloir > Inspirez-nous !
12-11-2014
Mots clés
France

Inspirez-nous !

Taille texte
Inspirez-nous !
 
Après la mobilisation générale pour « sauver Terra eco », voici la rédaction plongée dans un nouveau défi : donner à Terra eco le fond et les couleurs de demain. Libérez votre imagination !
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 63 - décembre 2014

Cuisinez local !

L’heure est venue. La rédaction de Terra eco, secouée par les dernières semaines de lutte pour la survie du média, a désormais l’avenir entre ses mains. Ou plutôt entre les vôtres. Si nous rêvons de donner la parole à ceux qui l’ont perdue et de questionner plus encore ceux qui la confisquent, alors nous avons besoin de vous. Imaginons ensemble un Terra eco idéal. Engageons aujourd’hui, grâce à votre mobilisation qui nous a maintenus debout, vos soutiens et vos idées, la métamorphose de Terra eco. Plus que jamais, à l’heure où la presse écrite suffoque et que ses financeurs s’éparpillent la queue entre les jambes, Terra eco devient votre média. Embarquez dans l’aventure avec nous ! Faisons basculer ensemble ce vieux monde qui craque et propulsons les idées nouvelles et les modèles révolutionnaires.

Interpellez-nous, réagissez, et nous répondrons. Laissez votre imagination et vos critiques émerger et nous tenterons de les faire fleurir. Dites-nous aussi comment vous voyez votre magazine demain ? Votre site Internet ? Où voulez-vous envoyer nos journalistes ? Qui souhaitez-vous lire en entretien long format ?

Nous attendons avec impatience vos réponses pour tenter de donner chair dans les prochaines semaines à un Terra eco revivifié. —

→ Laissez-nous vos commentaires dans le forum au bas de cet article

→ Une seule adresse pour nous parler : agir[at]terraeco.net

→ Vous n’avez pas encore signé notre Manifeste ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

27 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Haðed : Inspirez-nous !

    Bonjour,

    Bravo et merci pour votre travail et pour l’opportunité que vous nous donnez de prendre la parole à ce sujet. Voici quelques suggestions à étoffer bien sûr, et en complément de toutes celles d’au-dessus auxquelles je souscris globalement, ce qui tend à prouver qu’il y a une cohérence dans ma communauté des lecteurs de TE.
    - travailler sur la transparence du fonctionnement de TE, ses comptes, son processus décisionnel, sa politique salariale... Un travail qui pourrait être fait en association avec un comité de lecteurs et de personnes extérieures compétentes sur ces questions.
    - une enquête sur les monnaies locales.
    - une rubrique "culture" qui met en avant des initiatives prises par des artistes, liées au thématiques de TE (exemple : la tournée sans pétrole d’Emily Loizeau, Elf la pompe Afrique de la compagnie "Un pas de côté", le prix Tournesol...)

    Voilà, je reviendrai probablement vous voir avec d’autres idées bientôt, en attendant je continue de me régaler à vous lire. Bonnes fêtes (locales) de fin d’année.

    13.12 à 15h51 - Répondre - Alerter
  • IDEE :
    SE compter se rassembler et agir ensemble pour cesser de se battre contre un système de fous et/ou de salauds.

    La multitude des initiatives des bonnes volontés pour vivre autrement devrait permettre d’AGIR non plus seulement à la marge, mais sur les institutions, sur le législatif, sur l’exécutif afin de changer ce monde de fous.
    Tous les hommes politiques sauf rares exceptions, admettent que ce monde est injuste, dangereux, délétère.

    Le décalage entre paroles et actes est abyssal.
    Donc inutile de les convaincre
    il reste à les contraindre
    à ne plus dépendre de cette élite de ploutocrates qui dirigent effectivement le monde.

    Comment expliquer ce décalage entre paroles et actes sinon que le politique est contraint (donc nécessairement se laisse corrompre) ?

    Il existe donc une immense force populaire et de la plupart des politiques pour CHANGER
    et rien ne se passe..

    Rassemblons nos forces par les moyens démocratiques
    comme noyer les partis ...
    comme se syndiquer massivement ..

    Rien ne se fera uniquement par les associations, médias alternatifs et autres moyens à la marge du VRAI pouvoir.

    cela fait plus 40 ans qu’on dénonce ce système et il ne fait que devenir plus fort - on ne SAIT pas faire !

    IL FAUT TROUVER DES MOYENS pour casser cette logique suicidaire.

    12.12 à 17h47 - Répondre - Alerter
  • Belle initiative que de nous faire participer.
    Cette idée pourrait être encore plus développée en permettant à des lecteurs d’apparaître dans Terra eco pour écrire sur un sujet, une initiative ou un projet marquant, innovant ou révoltant ! Une page pourrait être réservée à cette rubrique qui permettrait de découvrir de nouveaux sujets et des initiatives locales.

    Je ne me souviens pas avoir lu un article sur le revenu de base dans terra eco (j’avoue ne pas avoir parcouru les archives pour vérifier). Ce sujet mérite à mon sens quelques lignes dans votre journal. Mea culpa d’avance si cela a déjà été fait !

    Pour finir, j’adore les sujets qui nous apprennent à faire nous-même quelque chose (du genre créez votre potager bio, montez vous-même votre PC, etc...). Le DIY version terra eco pourrait prendre une place plus importante dans le magazine.

    Pour le reste, continuez à nous faire découvrir de nouvelles choses, à nous révolter, à nous enchanter, à nous étonner...

    9.12 à 17h25 - Répondre - Alerter
  • Bonjour je suis lecteur depuis 20010 et je suis souvent entre Nantes et Paris.
    Je travaille dans la prévention des déchets et fait des formations et sensibilisation à ce grave problème auquel nous sommes tous rattachés et interdépendants.

    Dans la transition énergétique, c’est un problème latent qui repose sur divers strates de notre société (pas seulement les citoyens..).
    Malgré tout, des consommateurs aussi.
    Les politiques ; les Grandes entreprises (CAC40 en tête) ; l’éducation et l’insertion nationale Républicaine ; Les Associations 1901 ; l’État et ses aménagements (futurs).
    Des besoins de liens deviennent de plus en plus flagrants entre ces divers groupes et dans une société où l’on cloisonne chaque secteur et dans ces segmentations de société (communautaires ; tranche d’âge ; sexe ; professions ; loisirs ; lobby)
    On ne se pose pas la question de ce que je vais laisser à Autrui mais de ce que je vais prendre ou donner à ma communauté..
    Ce qui ne tient pas compte de notre réalité actuelle.
    Il va falloir apprendre le sens de la "réflexivité" essentielle
    pour s’adapter aux prochaines années.Les animaux ont mis des millénaires à être adaptés et ils ne rejettent aucuns déchets qui ne se décomposent en plus de 3 semaines.
    C’est peut être pour cela qu’ils ont pu s’adapter.
    Nous nous préparons un futur virtuel qui ne réalise pas nos idéaux profonds d’où un malaise palpable de société.
    Des valeurs de solidarité, de confiance, écrasées par l’insécurité et la suspicion, distillée par des groupes qui ne veulent que leur Bien être..Il y a beaucoup de confusion semée dans les esprits les plus influencés par des habitudes que nous devons changer ou modifier.
    Bref un nombre incalculable de facteurs d’actions possibles sur notre environnement si nous ne persévérons pas dans la consommation excessive ou
    le "On va tout manger avant que cela ne s’arrête !!".
    D’ailleurs des centaines de plan de prévention existent( PPRI ; PPREDOM ; PPRJ) pour ne pas se retrouver comme aux états unis avec "Katrina" et une population qui pour survivre s’en remet à leur communauté et à ce qu’elle en a apprit.

    J’espère bien un jour vous croiser sur Nantes ou sur le quai de Jemmapes.
    Bon courage !! Ne lâchez pas la barre les moussaillons.. !!!

    5.12 à 17h20 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Vous demandez à vos lecteurs "Où voulez-vous envoyer nos journalistes ?". Dans le Grand Nord à la recherche de l’uranium...
    Deux éléments récents m’inspirent cette suggestion :
    - Je viens de lire "le dernier lapon" d’Olivier TRUC : il y est question d’uranium en Laponie.
    - J’ai lu des articles sur l’enjeu de l’exploitation de l’uranium au Groenland (un sujet chaud lors des toutes récentes élections législatives).
    Mon questionnement : implication française (Areva...) ou de l’UE dans les prospections ? enjeux de pollution environnementale ? impacts sociaux sur les populations locales ? pressions politiques ?
    Bonne continuation dans vos projets éditoriaux.

    4.12 à 19h00 - Répondre - Alerter
  • Martine 44 : Inspirez-nous !

    Petite idée à vous soumettre : et si vous nous donniez votre avis sur les "chemtrails" qui polluent notre ciel (et celui d’autres pays, comme les Etats-Unis par exemple...) ? J’ai, pour ma part, un début de collection de photos de ciel très "parlantes", ne connaissant le sujet que depuis un ou deux mois.
    La famille ROTSCHILD, selon certaines infos du net, serait pour quelque chose dans ce "phénomène" de pollution (aluminium et autres cochonneries, cause, entre autres, de la maladie d’Alzeihmer et Parkinson...)

    4.12 à 11h24 - Répondre - Alerter
    • François Meurisse : Inspirez-nous !

      Bonjour,
      notre consœur Audrey Garric, ancienne collaboratrice de Terra eco, a consacré un long billet de blog aux chemtrails ici : http://ecologie.blog.lemonde.fr/201...
      On y apprend beaucoup de choses.
      Cordialement,
      François Meurisse, journaliste à Terra eco

      4.12 à 14h51 - Répondre - Alerter
      • Martine 44 : Inspirez-nous !

        OK, merci pour votre réponse. Par contre le lien que vous fournissez ne conduit pas en direct sur l’article... Il faut cliquer sur les commentaires pour tomber sur l’article. Par ailleurs, et au vu du nombre de commentaires (plus de 700 je crois me souvenir !), le sujet passionne... Une raison de plus pour que TERRA ECO nous donne son avis perso, non ?

        4.12 à 16h26 - Répondre - Alerter
  • jack76 : Inspirez-nous !

    Bonjour, et merci pour ce que vous faites !
    Peut-être quelques pistes :
    - à l’image de France 3, peut-être avoir quelques pages d’un tour de France des régions, pour rencontrer des entreprises, des associations qui défendent nos/vos positions. Parce qu’elles ont besoin de visibilité, que dans sa région on peut découvrir des gens/des structures que l’on ignorait et avec lesquelles on souhaiterait s’engager. Mais aussi, voir au delà de sa porte
    - la difficulté est souvent de passer à l’acte. Nombre de gens ont conscience des méfaits du développement que nous connaissons et se disent qu’il faut changer. Qui peut aider à démonter notre esprit intoxiqué, faire jaillir l’étincelle ?
    - on perd des emplois, on achète à l’étranger à vil prix (économique, social, environnemental). Mais nous aussi on produit pour l’étranger et même on déséquilibre certains pays. Je pense, c’est d’actualité, aux poulets congelés dont on va sauver élevages et abattoir breton, alors que l’on tue les productions locales alimentaires basiques avec des prix subventionnés. Après cela, on se plaint de l’immigration, mais il nous couterait peut-être moins cher (et nous serions mieux dans nos têtes), si l’on ne contribuait pas à faire qu’ils ne puissent vivre chez eux. Les économistes pourraient développer la connaissance sur tous ces échanges,...
    - dans les portraits, vous faites parler d’éminentes personnes. D’autres, c’est plus limité, qualifiés de green people. Peut-être que, parmi ceux-ci, il pourrait être développé sur des titres/chanteurs qui dénoncent notre système. Je sais qu’ils n’ont pas besoin de cela, mais mettre l’accent sur certains textes (dont souvent on retient une musique mais pas les paroles) apporterait un autre regard
    - enfin, l’éthique me parait être quelque chose d’oublié. Un regard critique sur l’enseignement au plus haut niveau qui ne parle que concurrence, argent, marketing (pour mieux berner tout le monde). Les machines à café à dosette, le rasoir jetable, les multiples gourmandises en part individuelles,... je ne comprend pas que l’on puisse développer encore cela !
    Voici pour ma petite contribution, merci

    30.11 à 19h38 - Répondre - Alerter
  • bernard honig : Inspirez-nous !

    voici quelques idées

    sujets : 1. analyse sur le revenu universel 2. l’évasion et la fraude fiscale, comment y mettre fin

    interviews : 1. Jean Ziegler 2. Pierre Rabhi 3. Patrick Viveret 4. Les responsables d’associations telles Emmaus, Restos du coeur, etc.

    une initiative intéressante qui mérite soutien :
    https://www.atd-quartmonde.fr/senga...

    bon courage

    30.11 à 16h54 - Répondre - Alerter
  • vert 69 : Des idées

    Le lecteur récent, je n’ai pas vraiment de recul.
    Quelques idées, parlez nous :
    - d’expériences positives qui pourraient être reproduites localement
    - de produits écolo qui peuvent se substituer à d’autres
    - des énergies renouvelables bien sûr
    - l’entretien, la réparation de produits plutôt que le rachat perpétuel,
    - des dossiers sur le green washing, la désinformation.....
    Cordialement

    28.11 à 10h05 - Répondre - Alerter
  • Bonjour et bravo pour votre travail remarquable !
    Je partage assez les propositions de mes collegues lecteurs sur :
    - donner la voix aux lecteurs en nous permettant de parler de projets, manifestations , associations
    - parler des initiatives participatives et il y en a qq unes qui émergent actuellement, dont Open Chateau qui aura lieu prochainement a Paris
    Et pour continuer à nous éclairer, je suis pour des articles de fond qui nous éclairent sur tout ce que les industriels nous cachent : les dessous de la fab des telephones mobiles(a la cash investigation), la pollution du boeuf mais encore plein de sujets que vous super journalistes allez decouvrir .
    - nous faire voir ce qui ce fait à l.etranger, ca peut aussi donner des idees !

    28.11 à 09h08 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi ne pas proposer à chaque numéro la désobeissance civile du mois ?
    Puis faire un reportage dessus le mois suivant ?
    Il va sans dire que cet acte doit avoir une raison éco-logique !

    23.11 à 00h19 - Répondre - Alerter
  • Sylvie : Inspirez-nous !

    J’aimerais qu’on interview des grands écrivains américains qui ont une idée personnelle de l’écologie : Barbara Kingsolver, Jonathan Franzen...

    22.11 à 11h56 - Répondre - Alerter
  • Anonyme : Inspirez-nous !

    En puisant dans la "relative" profusion de media presse,radios, TV,"libres",— je veux dire pas trop contraints par toutes sortes de verrous politiques ,scientifiques etc—, je pense qu’il pourrait être intéressant de faire une sorte de" REVUE DE PRESSE " ( un peu à l’image d’ "Efficycle" qui couvre certains domaines de cette manière), avec liens ou références sur les articles ou émissions radio ou TV concernées, ainsi que sur les livres ,ce que d’ailleurs vous faites partiellement .
    Cela peut poser certains problèmes de droit d’ auteurs ,ou bien décupler et mutualiser l’information critique et constructive... ?
    Cette " revue de presse" pourrait aussi être alimentée via une " boite à presse" de vos rédacteurs, par chaque lecteur ou auditeurs des media en question, ayant une information de ce type à vous transmettre.
    Bonne continuation et bon courage .
    André Pascal

    16.11 à 19h34 - Répondre - Alerter
  • Thibault : Inspirez-nous !

    Bonjour,

    Tout d’abord, bravo pour le travail ! Et merci :)

    Il est quelque chose qui parfois fait défaut dans le monde des écolo (dont je fais partie, bien sûr), c’est la référence aux anciens auteurs qui, il y a parfois très longtemps déjà, pointaient les faillent du système. Quand je dis ancien, ce ne sont pas les auteurs d’après guerre, même s’il y en a de très bons, je pense tout particulièrement aux 18e et 19e siècles, et parfois encore avant.

    Finalement, les maux qui touchent notre époque sont tout sauf nouveaux : si notre temps est celui de l’accroissement des inégalités, des dommages à l’écologie, du déni de démocratie, etc., tout cela existait déjà auparavant, au moins depuis la révolution industrielle disons.

    Et depuis cette époque, de nombreux auteurs ont soit écrit des livres à ce sujet, soit ont écrit des passages extraordinaires qui s’appliquent à notre temps. Quelques exemples, je pense par exemple au passage que vous pouvez écouter sur youtube (chercher Liberté OU Démocratie : Despotisme démocratique, Alexis de Tocqueville puisque lien impossible à transcrire ici) de la démocratie en amérique écrit par Tocqueville ; je pense également au contrat social de Rousseau qui débute ainsi : "L’homme est né libre, et partout il est dans les fers. Tel se croit le maître des autres, qui ne laisse pas d’être plus esclave qu’eux. Comment ce changement s’est-il fait ? Je l’ignore. Qu’est-ce qui peut le rendre légitime ? Je crois pouvoir résoudre cette question". Rousseau a également écrit :

    "tout peuple qui n’a par sa position que l’alternative entre le commerce ou la guerre, est faible en lui-même ; il dépend de ses voisins, il dépend des évènements ; il n’a jamais qu’une existence incertaine et courte. Il subjugue et change de situation, ou il est subjugué et n’est rien. Il ne peut se conserver libre qu’à force de petitesse ou de grandeur"

    Bref, il y en a beaucoup (V. Hugo dans les misérables à propos des égouts de paris : "Que fait-on de cet or fumier ? On le balaye à l’abîme. On expédie à grands frais des convois de navires afin de récolter au pôle austral la fiente des pétrels et des pingouins, et l’incalculable élément d’opulence qu’on a sous la main, on l’envoie à la mer. Tout l’engrais humain et animal que le monde perd, rendu à la terre au lieu d’être jeté à l’eau, suffirait à nourrir le monde"

    Tout cela me semble donc particulièrement pertinent pour notre époque, et est de nature à donner de la profondeur au mouvement écolo, trop souvent décrit comme réac, sans idées profondes, etc. :)

    Alors pourquoi ne pas faire, de temps en temps, une chronique sur un auteur ancien, ou choisir des passages ?

    Bon courage, et bonne continuation !

    15.11 à 14h32 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    J’aimerai bien vous voir faire des articles sur le littoral en général, français en particulier. Il s’y joue beaucoup de choses, entre fragilité (risques naturels, urbanisation, disparition des espèces, pollution) et dynamisme (les énergies alternatives maritimes et littoral, la pêche - extensive de préférence ! -, la protection...).

    Et aussi sur les enjeux (y compris de politique internationale) des ressources en eau en général !

    Bon courage et merci de cette initiative de consultation des lecteurs,
    Béatrice C

    15.11 à 13h39 - Répondre - Alerter
  • Géraldine : Du positif !

    Bonjour,

    Un grand merci à vous de nous donner la parole et faire un magazine plus participatif.

    Alors voilà, j’aimerai bien lire des articles positifs, de ceux qui font chaud partout, me remplissent de douceur et me font sourire de bonheur quand je les lis.

    Ceux qui relatent des initiatives collaboratives, des initiatives qui font du bien à la Terre, des reportages sur des gens heureux de vivre leurs aventures différentes et éclairantes, sur des idées d’entraides.

    Bref, des bonnes nouvelles, des initiatives réussies qui redonnent espoir et qui nous font dire "tiens ! Et pourquoi pas moi ?".

    Voilà ce que j’aimerai lire :0)

    Belle journée à tous.
    Géraldine

    14.11 à 10h07 - Répondre - Alerter
  • EsraDT : Inspirez-nous !

    Bonjour,
    Comme cela, spontanément, je trouve qu’il manque une dimension participative, un lien plus direct avec les lecteurs, "le public". Comment leur donner la parole ? Il y a bien la rubrique "blogs" mais il me semble qu’elle est moins active qu’il y a 2 ou 3 ans. Pourquoi ne pas aller davantage vers une approche "media à 3 voix" comme Rue89 par exemple, en laissant plus de places à l’expression de "non-journalistes", des témoignages, des tribunes ? C’est une manière de créer l’échange et le débat.

    Côté thématiques et traitement, je dois avouer que dans les numéros avant la nouvelle formule en 2009, le ton me paraissait plus "caustique", plus sujet à débat, plus ludique aussi (cf les apprentis z’écolos). Peut-être est-ce une simple impression, mais j’ai le sentiment que beaucoup d’articles tendent à présenter des démarches, sans vraiment les critiquer.

    Ensuite il y a peut-être un équilibre à trouver sur le type d’articles. Je crois que les consciences ont tout de même évolué ces dernières années, avec une relative meilleure connaissance des questions éco / environnementales / socio. Par conséquent les articles "découvertes d’initiatives" sont nécessaires, mais pas suffisants. C’est peut-être l’occasion de mettre l’accent sur les thématiques "éco" et d’aborder ce qui spontanément ne semble pas appartenir à la ligne édito de Terra eco et qui pourtant fait vraiment sens (comme vous l’avez fait avec le dernier dossier sur les migrants).

    @EsraDT

    13.11 à 15h25 - Répondre - Alerter
  • Maxime : Inspirez-nous !

    Bonjour,

    Je suis un lecteur récent de Terra Eco, dont j’apprécie la forme et le fond mais je manque de recul ... Une suggestion sur la forme et le fond toutefois car je reste généralement sur ma fin quel que soit le sujet abordé. Peut-être pourrait-on envisager un sujet dans le temps (en plusieurs articles) afin de dissocier les différentes parties à traiter. Outre que cela "fixerait" le lecteur, cela pourrait donner plus de temps pour les journalistes pour approfondir (et murir) les sujets.
    Autre proposition : un même thème pourrait être réactualisé à un pas de temps régulier pour faire apparaitre les évolutions.

    Bonne continuation

    13.11 à 14h37 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    je lis TERRA ECO depuis que j’ai offert un abonnement à ma fille qui faisait ses études de journaliste ; depuis, elle le lit toujours !
    Ca doit être contagieux, puisque, moi aussi, je lis TERRA ECO !
    j’écoute tous les matins Europe 1 et j’aime assez leur façon de traiter rapidement un sujet .... pourvu qu’on puisse en lire le développement quelque part. Alors, si un journaliste de Terra eco pouvait avoir une rubrique, avec toute la pertinence de l’analyse, l’impertinence de la ligne éditoriale, il est patent que ça représenterait une caisse de résonance pour Terra eco !

    13.11 à 07h22 - Répondre - Alerter
  • Sylvie : Mettre en commun

    Moi j’aimerais en plus des sujets de fond de Terra eco qu’on se raconte ce qu’on a trouvé de plus intéressant et de plus respectueux de l’écologie du corps pour se soigner ou rester en bonne santé
    Qu’on parle des techniques psy qui nous semblent maintenant les plus efficaces pour soigner les troubles psy dont on a hérité de nos parents, de nos ancêtres (par l’éducation ou par transmission de caractères acquis) afin de ne pas les transmettre à nos enfants. J’ai testé l’EFT, je n’en pense que du bien, la psychogénéalogie me paraît bien intéressante aussi ...
    Les modes de vacances écolo qui nous permettent de vivre pendant quelques jours en harmonie avec la nature et avec les autres participants, en partageant la cuisine, les ateliers danses, massages, clown, chant.
    Les lieux et les manières d’être tous créateurs, tous musiciens, tous écrivains, tous poètes...
    Tout ce qui permet d’échapper à une société qui nous transforme en spectateurs, consommateurs, acheteurs, admirateurs transis d’êtres exceptionnels ...

    13.11 à 00h39 - Répondre - Alerter
  • Dans le futur de Terra Eco, j’aimerais voir un maximum d’articles sur les alternatives énergétique qui existent et se développent (certaines sont déjà à un stade de commercialisation) et qui sont à la fois durables, propres (pour de vrai, pas comme le nucléaire), efficaces et locales.

    Je pense par exemple aux divers moteurs électriques à haut rendement (voire sur-unitaire pour certains), aux technologies utilisant les principes de la fusion froide (le système E-cat étant le plus aboutis que je connaisse), aux moteurs à eau (ou à hydrogène) et à air, etc.

    Nous avons besoin de libérer un maximum d’informations à propos de toutes ces technologies qui existent depuis des dizaines d’année mais qui sont encore inconnues du grand public.
    Ces technologies sont en effet à l’opposé des intérêts de la plupart des grands groupes financiers actuels qui ont investis en masse dans le nucléaire, le pétrole et autres énergies "sales", et qui ne veulent surtout pas que leur business s’arrête...
    D’où la nécessité de médias libres et indépendant tels que Terra Eco, à qui personne ne viendra dire "non, ce sujet là vous n’en parlez pas, sinon on arrête de vous financer".

    Merci d’avance et bon courage !

    12.11 à 22h36 - Répondre - Alerter
  • Anonyme : Inspirez-nous !

    POURQUOI PAS PROPOSER UN ESPACE SUR VOTRE SITE AFIN QUE LES ABONNES PUISSENT PARLER DE LEURS PROJETS "ÉTHIQUES " ET RECEVOIR DES COMMENTAIRES : ASSOCIATION, CREATION D’ENTREPRISE, AFIN DE SAVOIR SI CES PROJETS INTERESSENT ET ONT UNE CHANCE DE VOIR LE JOUR.

    12.11 à 22h20 - Répondre - Alerter
  • Whynot : Inspirez-nous !

    Difficile de vous proposer beaucoup de choses d’emblée, moi je trouve que la maquette actuelle de Terra Eco est très claire et agréable et j’apprécie de retrouver les mêmes articles en ligne et sur les réseaux sociaux. Peut être pourriez-vous commencer par nous dire ce qui ne va pas ?

    12.11 à 21h30 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    J’aimerais voir des reportages sur Detroit, cette ville anéantie par la crise de 2008 et plus particulièrement la crise du secteur automobile.
    Ses habitants ont dû réapprendre à vivre, à travers le DIY ou faire revivre la ville grâce à des jardins partagés.
    Mais il doit sûrement y avoir des dizaines d’initiatives à une échelle locale ou bien plus importante. Et l’inspiration d’un modèle révolutionnaire peut venir de là.
    Donc j’aimerais être surpris et découvrir des choses vues nulle part ailleurs !

    Thomas

    12.11 à 18h16 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
publicité