publicité
 
 
Accueil du site > Actu > Culture > Gaz de schiste : des paysans polonais tiennent tête au géant Chevron
29-01-2013
Mots clés
Energies
Agriculture
Pologne

Gaz de schiste : des paysans polonais tiennent tête au géant Chevron

Taille texte
Gaz de schiste : des paysans polonais tiennent tête au géant Chevron
(Crédit photo : Arte)
 
En Pologne, des petits paysans bombent le torse face au puissant Chevron. Ils tentent d'empêcher le géant américain de forer pour extraire du gaz de schiste comme il l'a fait en Pennsylvanie. Un reportage diffusé ce mardi soir sur Arte.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE

Ils font front, le pied obstinément collé à la route, le regard brillant d’affront. Les paysans polonais de Zamosc, dans l’est du pays, entendent bien bloquer le travail des camions dépêchés par Chevron, deuxième compagnie pétrolière des Etats-Unis. Des camions chargés de prospecter les champs de la région en vue de trouver du gaz de schiste. Mais voilà. A quelques encablures de là, de premières prospections menées par le géant américain ont fissuré les murs des fermes, pollué les puits des habitants. Alors les paysans de la région ont commencé à s’interroger. Faut-il voir dans le gaz de schiste une opportunité économique pour la région (l’eldorado aura finalement des allures de pétard mouillé) ? Ou une menace pour la santé des hommes et des bêtes et pour l’environnement ? Dans les salles des fêtes des villages, les habitants se sont réunis et le ton est monté. Chevron a bien tenté de calmer les ardeurs en venant s’expliquer. Il a même, dans un ultime effort, distribué d’affreux tigres en peluche aux paysans. Ils finiront pendus sur les machines de chantier.

Des milliers de kilomètres plus loin, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis, le mal est déjà fait. Le paysage est marqué par le triste spectacle des têtes de puits et, sur les routes, les camions défilent dans un ballet incessant. Ici, des habitants brandissent des bidons d’eau polluée, là, des agriculteurs montrent leurs bêtes au pelage abîmé ou décrivent la fragilité de leur état de santé. En Pennsylvanie, c’est trop tard, assure le réalisateur Lech Kowalski. Mais en Pologne ? Tout est encore possible. Et l’immense Chevron peut craindre l’ire des petits paysans.

Regardez la bande-annonce de « La malédiction du gaz de schiste » :

« La malédiction du gaz de schiste », de Lech Kowalski, 75 min. Diffusion ce mardi 29 janvier, à 20h50 sur Arte. Rediffusion samedi 2 février à 10H25 et mercredi 13 février à 09H55.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • bonsoir,

    j’ai un blog "chronique ordinaire d’une femme ordinaire" sur lequel j’édite des poèmes et à la suite du reportage de Lech Kowalski qui m’a effrayé, j’ai écrit un poème qui s’intitule gaz de schiste : de l’énergie à revendre sur le problème des maladies et de la pollution.
    Je viens de l’éditer , si vous désirez le lire, bienvenue
    J’ai fait un lien avec les recherches qui ont lieu en France
    Bonne nuit
    Françoise

    4.05 à 22h58 - Répondre - Alerter
  • Bravo à ces paysans qui n’ont pas peur de se battre contre bien plus fort qu’eux pour espérer rendre aux futurs générations un environnement sain et durable.

    Paul Schroetter (professionnel dans le domaine des échelles)

    18.04 à 17h49 - Répondre - Alerter
  • Mais rien n’arrêtera donc l’appétit de toutes ces grandes compagnies, qui se croient tout permis à n’importe quel endroit de la planète ! on n ’en a qu’une de planète ! quand ils auront tout saccagé, on se retrouvera tous sur un caillou vide, comme les habitants de l’Ile de Pâques, à une certaine époque... mais nous déménagerons où ?

    30.01 à 11h05 - Répondre - Alerter
    • Il faut préciser : Mais rien n’arrêtera donc l’appétit de tous ces consommateurs de gaz... En effet, c’est facile de taper sur les compagnies qui extraient les combustibles fossiles, mais si personne ne leur achetait leurs produits, ils ne feraient pas ce sale boulot ! A nous de changer notre manière de voir l’énergie pour éviter ça dans nos campagnes.

      30.01 à 12h24 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

En route pour la COP21
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité