publicité
Accueil du site > Actu > Société > Et demain, où va-t-on enterrer nos morts ?
Article Abonné
28-10-2015
Mots clés
Urbanisme
France
Asie Et Océanie

Et demain, où va-t-on enterrer nos morts ?

Taille texte
Et demain, où va-t-on enterrer nos morts ?
(Vue aérienne du cimetière du Montparnasse, à Paris. Crédit photo : Charles Platiau / Reuters)
 

Alors qu’une partie des cimetières de l’Hexagone sont saturés, les villes cherchent de nouvelles places pour nos défunts. A la verticale, en réattribuant des concessions abandonnées… l’idée est aussi de se réapproprier ces espaces.

LES ARTICLES PRÉFÉRÉS DES ABONNÉS
Brassens, dans sa Supplique pour être enterré à la plage de Sète, chantait : « Mon caveau de famille, hélas ! n’est pas tout neuf. Vulgairement parlant, il est plein comme un œuf. » C’est bien le problème : une partie des cimetières français sont saturés, ou proches de l’être. Désormais, pour être enterré (...)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité