publicité
Notre futur, par Edgar Morin

Le média qui change le monde

Nos actualités exclusives, nos archives, 9 ans d'archives,
le magazine papier chez vous et le magazine numérique à télécharger...

Abonnez-vous au magazine papier...

 
 
Accueil du site > Actu > Politique > Conférence environnementale : ce qu’a annoncé François Hollande
20-09-2013
Mots clés
Développement Durable
France

Conférence environnementale : ce qu’a annoncé François Hollande

Taille texte
Conférence environnementale : ce qu'a annoncé François Hollande
 
La seconde conférence environnementale s'est ouverte ce vendredi par un discours très attendu de François Hollande. Il s'est exprimé notamment sur la fiscalité écologique.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
  • Sur la fiscalité écologique :

C’était l’annonce la plus attendue. François Hollande a confirmé la création d’une « assiette carbone » dans le projet de loi de finances 2014 qui va être examiné à l’automne. Les précisions seront données ce samedi par Jean-Marc Ayrault. « Ce n’est pas un impôt en plus, il y en a suffisamment », a ironisé François Hollande qui a seulement précisé que cette mesure fiscale permettra de « calculer une partie du montant des taxes de consommation sur les produits énergétiques en fonction de leur teneur en CO2 ».

  • Sur la transition énergétique :

François Hollande a consacré une très grande partie de son discours à l’énergie et à la transition énergétique. Il a confirmé l’objectif de réduction de 50% de notre consommation d’énergie finale d’ici à 2050, un objectif contesté par le Medef lors du débat national sur la transition énergétique. Il assure qu’ainsi « nous pourrons faire une économie de 20 à 50 milliards d’euros sur notre facture énergétique en 2030 ».

Par contre, il a à nouveau repoussé le vote d’une loi sur la transition énergétique à « avant la fin de l’année 2014 », après les élections municipales donc. Une loi déjà annoncée « avant l’été 2013 » l’an dernier, puis au printemps 2014. Quelques mesures sont prévues d’ici là, notamment l’organisation d’une « Conférence bancaire et financière de la transition énergétique » au printemps prochain et la création d’un « Conseil d’orientation de la transition énergétique » qui sera chargé de réexaminer « la trajectoire et le rythme » de la transition énergétique tous les 5 ans.

  • Sur le nucléaire :

François Hollande a confirmé son objectif - bien mal embarqué - de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim d’ici la fin de 2016. Il a également rappelé son souhait de « réduire de 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici à 2025 ». Surtout, le président a annoncé que « la stratégie du nucléaire civil sera maîtrisée par l’Etat et inscrite dans la loi sur la transition énergétique ». En clair, c’est l’Etat qui va prendre les décisions sur l’avenir du parc nucléaire français, et non pas l’opérateur EDF.

  • Sur les véhicules sobres :

Le président de la République a confirmé l’objectif annoncé l’année dernière d’un véhicule consommant 2L aux 100 kilomètres accessible en France d’ici à 2018. Il a également précisé que « pour l’Etat, 25% des véhicules commandés seront électriques ou hybrides » et qu’il souhaite voir installer dans tout le pays des bornes de recharge pour les voitures électriques d’ici 2015.

  • Sur la rénovation thermique

Comme annoncé hier jeudi, la France va engager un plan de réhabilitation et d’isolation de 500 000 logements par an d’ici à 2017. De nombreuses mesures précises ont été annoncée, notamment la baisse du taux de TVA à 5% sur les travaux d’isolation thermique, la réorientation sur les rénovations lourdes du crédit d’impôt développement durable et de l’éco-prêt à taux zéro ainsi que la création d’une prime de 1350 euros pour l’aide à la rénovation. Enfin, un Fonds national de garantie de la rénovation thermique aidera les ménages à financer les projets et 2000 emplois d’avenir seront créés pour conseiller les ménages.

  • Sur la Conférence sur le climat en 2015 :

C’est par là que François Hollande a commencé son discours. « La France a décidé de s’engager. Notre pays accueillera la conférence climat en 2015. »Il s’est engagé à « abonder le Fonds vert pour le climat créé à Durban afin d’aider les pays pauvres à faire face au réchauffement » et à parvenir à un accord contraignant à l’issue de cette conférence. Enfin, il a rappelé son souhait d’instaurer une taxe carbone aux frontières de l’Union européenne.

- A lire aussi sur Terraeco.net :

Taxe carbone : Hollande s’apprête à la lancer

Un an après, que reste-t-il de la première conférence environnementale ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
Le rédacteur :
Thibaut Schepman

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité