publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > « A qui profitent les éoliennes », un docu qui manque d’air
6-05-2015
Mots clés
Médias
Energies
France
Chronique

« A qui profitent les éoliennes », un docu qui manque d’air

Taille texte
« A qui profitent les éoliennes », un docu qui manque d'air
(Crédit photo : Galaxie presse)
 
On attendait beaucoup de ce reportage diffusé dans l'émission « Pièces à conviction », ce mercredi sur France 3. Las, on est restés sur notre faim.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

A qui profitent les éoliennes ? On aurait bien aimé le savoir. Mais, après les cinquante-deux minutes du magazine de « Pièces à conviction » diffusé ce mercredi 6 mai sur France 3, on ne l’apprendra point. Les titres qui accompagnaient le communiqué de presse étaient pourtant alléchants : « les anti-éoliens sur le pied de guerre », « les militants s’organisent », « les cadeaux de mariage de l’éolien »… Le lancement lui-même promettait du scandale : une « gigantesque arnaque » annonçait d’un ton caverneux un témoin anonyme filmé en ombre chinoise. Mais pendant plus de quarante minutes, les voitures des reporters ont beau sillonner les campagnes hexagonales, le téléspectateur n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

A Laramière, dans le Lot, l’anti local ne décolère pas, nous dit-on. On ne voit pas bien pourquoi puisque les élus du village qui ont voté le projet d’installation d’un parc et signé des baux avec la compagnie Eole Res qui concernaient leurs propres terrains ont été condamnés à des amendes. Le projet n’aura pas lieu. En Lorraine, pas de quoi s’exciter non plus pour l’association Les coqs sans éoliennes : la préfète a annulé le permis d’un parc qui plaçait des mâts à 200 mètres d’un cimetière de la Grande Guerre. En Picardie, l’agriculteur Charles Brueder n’avait pas lu les petites lignes du contrat. Deux ans après avoir signé le bail permettant l’installation d’un parc sur ses terres, l’emplacement des moulins à vent et leur chemin d’accès à changé. Il se sent lésé. Mais voilà, le préfet, alerté, a, encore une fois, annulé le permis de construire. Que dire du couple Henrelle, à la tête d’une ferme de 115 hectares à Voulpaix (Aisne), qui a dû résister à de nombreux coups de fil de démarchage, et même à la visite d’un commercial qui a eu le culot de débarquer à l’improviste à l’heure du dîner. Quant au brave maire d’Ablaincourt-Pressoir (Somme), il se réjouit d’avoir un nouveau terrain de boules pour les boulistes et un trottoir pour que les enfants puissent se rendre à l’arrêt de bus sans se faire écraser, cadeaux de la société Maïa Eolis pour l’implantation de cinq éoliennes. Ces mesures compensatoires – d’une exorbitante valeur de 30 000 euros – n’ont certes pas compensé grand-chose, semble-t-il, mais comme depuis 2013 les mesures compensatoires sont encadrées par le ministère de l’Ecologie, les terrains de boules gratos, c’est de toutes façon fini.

Découvrez ici la bande-annonce

Cette première et longue partie du reportage se mélange douloureusement les pinceaux. On pensait en apprendre sur des affaires de gros sous et c’est un pêle-mêle de plaintes bien connues. On y entend les mots « scandale environnemental » ou « pollution visuelle », rengaines servies par tous les anti-éoliens et une partie seulement des riverains – ce qui est un autre sujet, d’ailleurs. Il aurait fallu, pour le creuser, suivre le quotidien de ces maires de petites communes rurales qui hésitent et tergiversent, au moment de prendre des décisions, entre les entrées d’argent que représente l’arrivée de l’industrie éolienne pour leurs villages parfois exsangues et les craintes de leurs administrés…

On aurait pu se réjouir de la seconde partie. Qui dure hélas moins de douze minutes. Elle replonge dans les années 2000, les engagements européens pour augmenter la part des renouvelables dans la production d’énergie et la fixation d’un tarif de rachat obligatoire en France, subventionné par le consommateur d’électricité sous la forme d’une taxe, la CSPE (Contribution au service public de l’électricité). Débarquent dans un appartement sombre Yves Cochet, à l’époque député des Verts, Christian Stoffaës, ancien directeur d’EDF, Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables, filmés comme s’ils allaient nous révéler qui a tué JFK. Ils expliquent qu’il fallait rendre cette industrie attractive pour la faire démarrer, que l’éolien doit être un business, pas une œuvre caritative. Bon.

Viennent enfin quelques minutes consacrées à plusieurs capitaines d’industrie, pionniers dans les éoliennes, qui ont revendu trop chèrement leurs actions de SIIF énergies – devenu EDF Energies nouvelles – à EDF, pour la modique somme d’un milliard d’euros, par l’intermédiaire d’une holding luxembourgeoise. Cette fois, pas de doute, c’est sans doute à eux qu’ont profité les éoliennes. Mais pour cette enquête-là, il aurait fallu brasser moins de vent et plus de chiffres. Reste un débat savoureux où Fabien Bouglé, juriste, porte-parole du réseau anti-éolien Ulysse et heureux propriétaire d’un manoir normand, crie au « scandale du vent contaminé » et au « mépris du peuple » de la part de ces profiteurs qui veulent faire de l’électricité avec le vent. A ne pas manquer.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
120 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je m’adresse à Mme la ministre Ségolène Royal.
    C’est une Honte, madame la Ministre.
    J’ai un gîte d’accueil dans l’Hérault, un 3 lits pour une famille mais problème pour louer car il est à 700 mètres de la 1ere éolienne. Impossible de faire la location aux vacances depuis. Quant les vacanciers voient ça devant, ils refusent de passer les vacances là. Même si je veux le vendre, j’ai bien peur. Je suis en colère, tout l’argent investi là et on perd tout la paix et le gagne pain à la campagne. Que faites-vous Mme Royal, merci de me répondre pour une solution ou voulez-vous me payer le manque à gagner.

    6.03 à 14h01 - Répondre - Alerter
    • le concombre masqué : La vérité est ailleurs...

      Chers amis, évidement qu’il y a une gigantesque arnaque liée aux éoliennes. Elle est tellement énorme que tout le monde la subodore mais personne ne voit rien !

      Outre les nuisances en tous genres évidentes lorsque mal implantées et mis à part les petites magouilles entre amis, il y a quand même un gros souci au niveau du prix. En effet, à plusieurs centaines de milliers, voir millions d’euros l’unité, c’est du niveau de l’escroc qui avait vendu la tour Eiffel. Sauf qu’au lieu d’une victime, là c’est l’ensemble des citoyens européens qui sont les dindons de la farce.

      Du reste je m’étonne qu’une scientifique comme Angela Merkel (Physicienne) n’ai pas relevé la supercherie, car à supposer qu’elle n’ait aucune notion de la valeur des équipements technologiques, elle ne peut ignorer le ratio coût de revient (achat + implantation + exploitation) / "Bénéfices" nets.

      En effet, comme bien souvent lorsque vous achetez du matériel, dès que ce dernier change de destination quant à l’usage, le prix n’a plus rien à voir même si ce dernier est strictement identique.

      Par exemple une pompe à eau de même marque pour l’agriculture coutera 10 x moins cher que pour une piscine, un mini compresseur pour bricolage 100 x moins cher que pour un respirateur dans le traitement de l’apnée du sommeil (remboursé par la sécu), un drone haut de gamme 1000 x moins cher que quand c’est EDF ou la SNCF qui l’achète, etc, etc, etc… Je parle bien de l’élément principal de l’équipement et pas des accessoires.

      Ainsi une éolienne c’est tout bêtement un mat, avec une hélice, et un alternateur, ce dernier étant de loin ce qu’il y a de plus cher. Je vous laisse découvrir sur internet le prix d’un groupe électrogène même pour une unité industrielle de la taille d’une semi-remorque pouvant alimenter en électricité une petite ville, vous allez être édifié !

      A qui profite le crime ? bin comme d’hab aux copains de promo qui font les mêmes écoles !

      Mais comment, cela ce faisse et que fait la police ? Selon une étude internationale de l’OMS, + de 70 % de nos dirigeants politiques et économiques sont des psychopathes de performance (terme clinique). Autrement dit nous sommes des moutons !
      Point de complot et de sociétés secrètes sont nécessaires pour expliquer la simple vérité consternante sur les dysfonctionnements du monde dans lequel nous vivons.

      En résumé cela s’appelle ce que l’on mérite du fait de notre coupable inertie.

      Salutations à tous, je retourne à mes moulins à vent !

      5.07 à 03h25 - Répondre - Alerter
  • Confirmé, la sénatrice de Cote d’Or, Madame Loisier, vient d’alerter Marisol Touraine : les éoliennes dérogent bien au Code de la Santé qui limite leur bruit à 30 dBA. Or le bruit éolien a été porté à 35 dBA : en acoustique cet écart de 5 dBA est en effet le TRIPLEMENT de la source sonore. AUCUNE autorité sanitaire n’a autorisé cette dérive, il s’agit d’un "arrangement", d’un "copinage" qui permet de mettre les éoliennes sur le nez des gens pour faire de l’argent rapidement. C’est comme si on permettait à quelques zozos de rouler en voiture à 160 km/h sur route avec autorisation d’écraser les piétons... De plus, les éoliennes sont dispensées du contrôle des infra-sons. Dans la République des copains, le "fric plein les poches" est prioritaire et les décideurs, depuis les ministres jusqu’aux petits maires incultes, dorment du sommeil du Juste quand d’autres peuvent bien crever la gueule ouverte.
    Pour infos, voir sur le site de la sénatrice :
    http://acloisier.fr/au-senat/265-qu...

    18.01 à 16h22 - Répondre - Alerter
  • La COP21 est une fumisterie. Les éoliennes vont augmenter les émissions de CO2 au lieu de les réduire. L’Allemagne a augmenté ses émissions et pollue 18 fois plus que la France qui doit lui fournir de l’électricité nucléaire quand le vent ne souffle plus, que le soleil se cache et que les barrages l’abandonnent. Merci la France qui permet aux Allemands de moins polluer. Comme le vent est capricieux et ne se commande pas, les Allemands construisent 25 centrales au charbon ( le lignite bien pourri) et projettent de monter en Pologne des centrales nucléaires après les avoir démolies chez eux. Et ils lorgnent aussi vers le gaz russe. Faut bien trouver une solution à leurs 25000 éoliennes qui ont produit un ridicule 9% de leur électricité et surtout beaucoup de CO2. Pourquoi croyez-vous que Peter Altmaier ai dit : "Nous sommes complètement cinglés". Et c’est ce modèle que la France veut suivre ?

    14.01 à 22h28 - Répondre - Alerter
  • Production éolienne 3% et Production photovoltaïque 1%. Il faudrait 200.000 éoliennes pour garantir nos besoins et d’énormes moyens annexes de production (gaz,charbon,fioul) à cause de l’intermittence du vent qui ne souffle pas hélas à la demande. Nos 5% de thermique (2,7% gaz, 1,5% charbon, 0.8% fioul) servent de perfusion à ces énergies sous assistance médicale permanente. Plus d’éoliennes et de photovoltaïque c’est davantage de CO2 garanti. On a bien compris qu’il ne s’agit pas de sauver la planète du réchauffement mais de faire du profit sous couvert de l’urgence climatique.
    Voir "Mythes et réalités", par Pierre Yves Morvan, Ingénieur à l’adresse :
    http://ecologie-illusion.fr/
    Bonne lecture à tous et Bonne Année 2016, qui, espérons-le, mettra du plomb dans la tête des décideurs, à tous les niveaux.

    12.01 à 11h56 - Répondre - Alerter
  • Vous avez dit Démocratie ou Pépètes ?
    Quand une population dit NON à 70%, que le nouveau conseil municipal dit NON, que le commissaire enquêteur dit NON et qu’un préfet dit OUI d’une seule voix, parce que la société éolienne a fait appel du verdict, comme à Gumières (42560), cela s’appelle un déni de démocratie. Vive le Pognon dans notre belle Loire et dans toute la France.
    Allons enfants de la Patrieeee, la démocratie est en danger !

    12.01 à 11h38 - Répondre - Alerter
  • En France, les éoliennes dépassent le seuil sonore maximum fixé par la loi : 35 dbA au lieu de 30 dBA. Ces 5 décibels en plus correspondent en acoustique au TRIPLEMENT de la source sonore. Ce dépassement n’a JAMAIS ÉTÉ AUTORISÉ par une instance sanitaire : c’est un simple "arrangement" du code de la santé qui permet de planter des éoliennes à 500 m. des maisons, de faire du Pognon vite et maintenant, et de mettre la Santé où vous pensez !
    De plus, accrochez-vous à votre chaise, les infrasons sont niés par la filière éolienne et aucune mesure de ces basses fréquences n’est prévue. Le lobby éolien a le bras très long pour que la santé des citoyens soit ainsi méprisée.
    Madame la Sénatrice de Côte d’Or a alerté la Ministre de la Santé sur ce problème grave qui fait fi des règles les plus élémentaires de santé publique. Voir la question posée à Marisol Touraine par Madame Anne-Catherine Loisier sur sont site internet :
    http://acloisier.fr/au-senat/265-qu...

    12.01 à 11h20 - Répondre - Alerter
  • A Gumières (42 ) la population a élu (85 % de votants au 2° tour ) un nouveau conseil municipal opposé aux éoliennes défendues par l’ancien maire qui n’a même pas été réélu ,ni sa première adjointe. Enquête publique , le commissaire -enquêteur comparant les positions des avis déposés a donné un avis "Défavorable".Le tribunal administratif casse la modification du PLU voulue par l’ancien maire pour installer les machines en zone naturelle .Appel du promoteur qui casse cette décision .La population consultée à nouveau se prononce à 72 % contre les machines .
    Résultat : le nouveau préfet signe le permis de construire .
    Qui parle encore de démocratie locale ?

    19.12 à 20h04 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi de tel propos ??
    Les défenseurs de leur patrimoine n’ont jamais manifeste de colère !!!!!
    Les propos agressifs ont toujours été tenus par leurs opposants qui n’ont jamais eu d’arguments pour convaincre du bien fonde de ce projet .
    Un projet virtuel nous dit madame le maire.
    pourquoi persister a entretenir la fracture sociale pour un projet virtuel : Il faut voir la réalite en face.
    Les elus sont responsables du bien vivre dans leurs commune.

    15.08 à 11h06 - Répondre - Alerter
  • https://secure.avaaz.org/fr/petitio...

    Merci pour les habitants d’Envronville et des communes voisines.

    31.07 à 11h58 - Répondre - Alerter
  • Des personnes sont plus sujettes que d’autres à ces symptômes parfaitement décrits par les scientifiques et dont les effets peuvent se manifester à plus ou moins longue échéance.
    Des fumeurs invétérés mourront du cancer bien plus tardivement que d’autres qui fument moins, ou peut-être auront-ils la chance de passer à côté pour mourrir de vieillesse...
    Les personnes qui ont été exposées aux fibres d’amiante n’ont pas toutes développé un cancer de la plèbe. Mais les faits scientifiques sont là et il est de notoriété publique que l’amiante fut la cause de très nombreux décès, finalement reconnus par les pouvoirs publics. L’alerte des médecins allemands est encore une réalité. Le moratoire décidé par le Danemark en est une autre que l’on ne peut nier et qui s’appuie sur des expériences menées sur les effets des infrasons. Les mortalités et malformations congénitales constatées sur les visons ne sont pas d’ordre psychologique, à moins que ces animaux n’eussent été informés de l’implantation des éoliennes et qu’ils en fissent un excellent prétexte pour s’entretuer !....
    Quant à cette enfant de 4 ans qui connaît, semble-t-il, un problème médical sérieux, prendre le sujet avec autant de désinvolture dénote votre pauvreté intellectuelle et morale.
    Je suppose, vu le niveau de votre discours, que vous lisez probalement très peu, pour ne pas dire pas du tout.
    J’aurai donc souhaité ne pas répondre à votre bêtise caractérisée mais par simple humanisme je ne puis m’empêcher de vous conseiller de vous mettre rapidement à l’ouvrage et de consulter les études scientifiques très sérieuses qui abondent en la matière.

    Austin Coolidge

    4.06 à 21h47 - Répondre - Alerter
  • Il ne faut pas se leurrer : derrière de soi-disant arguments prouvés scientifiquement, les anti-éoliens ne défendent rien d’autre que leurs intérêts privés !
    Mais bon, vu leur moyenne d’âge, dans 20 ans l’opposition à l’éolien ça n’existera plus en France ! Les éoliennes feront tous simplement partie du paysage, comme les pylônes haute tension aujourd’hui !

    4.06 à 17h35 - Répondre - Alerter
    • Je pense que vous n’avez pas d’éolienne près de votre logement pour avoir un tel argumentaire !!!!!!
      Qui ne défendrait pas un investissement fait sur 15 ou 20 ans. Travailler pour acquérir une maison au calme à la campagne, et là un promoteur décide d’installer une éolienne à 500m de chez vous dans le seul but de s’enrichir encore un peu plus !!! cette situation est rageante.

      L’écologie n’est qu’un pretexte dans cette histoire d’éolienne, tant que les citoyent n’auront pas compris que ces projet ne profite qu’a des promoteurs étrangers !! Ils pourront continuer de détruite des paysages, des espèces animales, des citoyens, dégager du CO2...

      il existe des articles intéressants a ce sujet vous devriez vous documenter d’avantage.

      24.07 à 16h37 - Répondre - Alerter
    • Merci Boris ... ;Le lobby nucléaire est à l’ évidence derriére le lobby anti -éolien.comme les gérontes de l’ Académie de Médecine qui affirmaient que l’éolien était plus dangereux que le nucléaire !...Plus le mensonge est gros , mieux çà passe !

      1er.08 à 00h11 - Répondre - Alerter
    • Ah, parce que les promoteurs éoliens sont bénévoles ? Ils ne défendent pas leurs profits ? Ou est-ce que c’est aussi inacceptable suivant votre logique ? Vous devriez aussi fustiger les promoteurs éoliens pour vouloir faire de l’argent, non ? Votre discours incohérent vous rend peu crédible et on ne peut que se poser des questions sur votre motivation réelle.

      Bien sur qu’une des raisons parmi beaucoup d’autres d’être contre les éoliennes est une perte de patrimoine ! Si j’achète une maison pour laquelle je paie un emprunt toute ma vie, est-ce que je dois être heureux que la moitié de cet investissement soit perdu a cause de l’arrivée d’éoliennes ? Si vous pensez que c’est acceptable, je connais quelques maisons a vendre près de futurs parcs éoliens, vous allez sans aucun doute vous ruer pour les acheter et y investir toutes vos économies. Les propriétaires sont vendeurs.

      La protection du paysage en est une autre. Des éoliennes de 150m ou 180m de haut ne s’insèrent pas dans le paysage ou la plus grande structure fait souvent moins de 30m (châteaux d’eau ou clochers). Ce n’est même pas une question de gout, c’est simplement une question d’échelle. Vous semblez soutenir que c’est acceptable et qu’on s’y habituera. Encore une fois, je connais quelques maisons sous ces éoliennes pour votre investissement. Vous allez adorer la vue. On organise une visite avant l’achat, ou vous êtes tellement excité par ces monstruosités que vous voulez acheter tout de suite ?

      Réfléchissez avant de parler.

      5.01 à 10h52 - Répondre - Alerter
  • Les éoliennes : catastrophe écologique et drame de la santé pour TOUS LES HABITANTS SANS EXCEPTION, qu’ils soient riches ou pauvres, châtelains ou chômeurs longue durée !...
    5000 moulins aujourd’hui, et on veut en mettre 15.000 puis 25.000 comme en Allemagne.
    Nos voisins en sont malades et nous aussi déjà !
    VISIONNEZ CETTE VIDÉO : la réalité ce n’est pas du cinéma ni un montage !...
    Allez voir avec vos yeux en Picardie, en Champagne, en Languedoc ...
    Elle sera jolie la France si on veut "rattraper le retard" sur nos voisins !..
    Comme le lien risque d’être pris pour un Spam, vous ajouterez le " http://"
    fr.friends-against-wind.org/testimonies/die-riesenspargel-machen-uns-das-leben-zur-hoelle

    2.06 à 11h11 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Armande,
      Merci pour votre témoignage.
      De quelle maladie souffrez-vous actuellement à cause des éoliennes ?
      Qu’est-ce qui vous dérange dans le développement de ce type d’énergie ?

      2.06 à 15h55 - Répondre - Alerter
      • Ma famille vit en Allemagne et est tombée malade gravement avec des machines à 820 m de la maison. Ma fille qui a 29 ans et la petite de 4 ans. Ils ont du déménager il y a 9 mois. Ou qu’on aille il y en a partout, partout. On voit ça tout le temps d’une région à une autre, des milliers partout, le long des routes et des chemins, à Niederhaussem ou pire en région de Dithmarschen où c’est comme de vrais forêts de tubes geants, c’est une ökologische Katastrophe comme disent les gens partout où on va en Allemagne. Ne pas croire que les Allemands sont contents. C’était vrai au début de Energiwende où personne n’imaginait ça mais pas maintenant qu’ils se rendent compte du désastre. Les médecins allemands viennent de lancer une alerte à leur Conseil de Francfort le 15 mai sur les dangers des infrasons jusqu’à 10 km. Tous les gens qui ont laissé faire ça sont complètement fous, c’est ce que disent les allemands maintenant. Ce sera pareil en France si ça continue.
        Bonne nuit, s’il n’y a pas d’éoliennes pour vous réveiller avec le mal au crâne.

        3.06 à 01h18 - Répondre - Alerter
        • Bonjour Armande,
          Merci pour votre retour. C’est très triste ce qui arrive à votre famille ! Quelles sont les maladies apparues ?
          A-t-il été démontré par des études médicales qu’elles sont la conséquence de l’installation des éoliennes ? Si oui, c’est très grave !
          Avez-vous connaissance d’autres cas similaires dans votre région ?
          Bon courage à vous dans votre lutte quotidienne !

          4.06 à 10h37 - Répondre - Alerter
          • Austin Coolidge : UN DANGER SANITAIRE BIEN RÉEL

            Je confirme les soucis de Madame Armande et confirme que les médecins lors de leur Congrès de Francfort ont bien lancé une alerte en Mai 2015 sur la dangerosité des infrasons jusqu’à 10 kilomètres de distance.
            Il y a de nombreuses études sur ce sujet en France et à l’étranger.

            - Etude scientifique de 4 cabinets indépendants en Australie sur les infrasons du site éolien de Mc Arthur, en 2014. Etude menée sur des éoliennes VESTAS type V112 de 3 MW. Tous les résultats concordent. Des citoyens ont été ont affectés par les infrasons jusqu’à 8 km de distance. Etude menée sur un échantillon de 66 personnes, résidant dans un rayon de 8 km autour du parc.
            Le sénateur John Madigan l’a révélé publiquement devant le sénat australien le 17 mars 2014.
            Bien sûr, ces études ont été niées par la puissante filière éolienne, aidée dans sa mauvaise foi par de pseudo-scientifiques complices, comme il fallait s’y attendre.

            Voici un extrait édifiant du discours du sénateur John Madigan
            « En Novembre 2012, la Sté AGL a écrit aux médecins de 12 centres médicaux dans l’ouest de l’État de Victoria à propos d’une de ses unités de production d’électricité, le parc éolien de Mac Arthur. En substance, ce courrier a pour objectif que soit discrédité et ignoré tout patient qui, allant consulter chez un médecin, quel qu’il soit, ferait état d’une détérioration de son état de santé résultant du fait qu’il réside près du parc éolien de Mc Arthur. Voici là un exemple scandaleux de propagande d’entreprise visant à court-circuiter une interaction sociale, et ciblant ici directement les cabinets de consultation des médecins en milieu rural et les centres médicaux au niveau régional. »
            La filière ne recule décidément devant rien !..

            Autre étude remarquable, aux USA, celle du Docteur Carl Phillips titulaire d’une chaire en épidémiologie de l’Université d’Harvard et du Minesota, récompensé par de nombreux prix pour la qualité de ses travaux, notamment le "Kenneth Rothman Epidemiologic Price" en 2004. Il a démontré que les effets des éoliennes sur la santé sont une évidence et affirme après ses tests que la filière éolienne cache la réalité.
            Au Danemark, les effets ont été mis en évidence sur des visons d’élevage qui se sont entretués après avoir été exposé aux infrasons. Les expertises épidémiologiques sont sans équivoque : il ne s’agit pas de virus. Les naissances ont donné des sujets mal-formés ( aveugles ou sans yeux etc..). Suite à ces constats, le Danemark a stoppé son programme éolien en Mars 2015.

            Le rapport LACHAT en France montre le danger des infrasons qui ne sont arrêtés par aucun obstacle, même les murs en béton. Ce sont des fréquences basses, comparables à des battements de tambour, inaudibles par l’oreille humaine et qui agissent sur les organes internes tels que foie ou poumons... et dangereuses sur des distances jusqu’à 10 km.
            Les symptômes les plus courants se manifestent par des maux de tête, des migraines, des bourdonnements d’oreilles de type acouphènes, des troubles du sommeil, des troubles anxio dépressifs, et quelques fois, par l’apparition, comme le souligne le Dr Jean-François Ferrieu, de "nausées, vertiges, palpitations, l’ensemble de ces troubles chroniques pouvant favoriser d’authentiques dépressions". L’exposition aux infrasons est très grave quand on la subit régulièrement et non passagèrement comme sur une autoroute par exemple où on ne circule pas 365 jours par an, 24h/24. Parmi les personnes qui consultent pour ces symptômes, certaines en ignorent l’origine car elles ne sont pas informées et les médecins généralistes n’ont pas pour rôle d’en expliciter l’origine - contrairement aux chercheurs - mais seulement de diagnostiquer la maladie. Qui savait dans les années 30 ou 40 que le tabac était nocif ?
            On sait encore que les très basses fréquences appelées « fréquences tueuses » ont été expérimentées par les militaires et qu’elles peuvent être utilisées comme arme de guerre.

            Des études ont également été faites par
            - La NASA "Technical Memorandum 83288" – Guide to the evaluation of human exposure from large wind turbines, March 1982
            - Le Docteur Nina Pierpont "Le Syndrome éolien : un rapport sur une expérimentation naturelle, décembre 2009"
            - Steven Cooper "Cape Bridgewater Wind Farm Acoustic Study, January, 2015"
            - le docteur Alves Pereira "How to test for the effects of low-frequency turbine noise, Lusofona University, Portugal, March 2014"
            - le docteur Colin Hansen sur le site éolien de Waterloo en Australie qui confirme que les résidants vivant à 8,7 km de la turbine la plus proche sont soumis à des niveaux excessifs d’infrasons.

            Les spécialistes en acoustique et épidémiologie dans le monde, affirment qu’on se dirige vers un des plus gros scandale de la santé publique comme ce fut le cas pour l’amiante que la filière industrielle refusait de reconnaître. Il a fallu pourtant l’admettre et indemniser tous les ouvriers atteints de cancers de la plèbe. Mais le mal était fait à cause d’une filière qui ne voulait pas perdre son argent !
            L’OMS demande depuis longtemps aux gouvernements une distance d’au minimum 3 km. En Australie c’est 2,5 km et les études menées dans ce pays par les experts, comme à Mc Arthur ou Waterlo montrent que c’est nettement insuffisant. Et en France on est à 500 mètres !..
            Sous la pression des syndicats éoliens et de la Puissance de l’Argent on a refusé les petits 1000 mètres demandés par le Sénateur Germain qui était soucieux de la santé des citoyens et non du fauteuil ministériel !
            Certains diront qu’au Mexique des machines sont à 120 mètres des maisons des paysans. Ce qui est vrai ! Mais vu que ce sont de pauvres bougres d’agriculteurs qui ne peuvent ni se défendre ni se plaindre, on peut toujours dire qu’ailleurs c’est plus près qu’en France !..
            Pour faire taire les gens, toute comparaison est facile. On pourrait baisser les salaires de 70% en France ( sauf pour les cadres ) et dire qu’en Chine ils gagnent des clous et qu’il n’y a donc pas lieu de se plaindre puisqu’il existe plus pauvre que soi !...

            Où en est-on aujourd’hui en France ?
            Le poids des multinationales, le pouvoir financier énorme de la filière éolienne, les gigantesques intérêts économiques et politiques marginalisent les plaignants, réfutent par des "contre-expertises bidons" les études scientifiques sérieuses qui mettent en évidence ce problème réel et très dérangeant.
            Conclusion : il faut dénoncer ce scandale des éoliennes qui ne servent à rien d’autre que de provoquer des nuisances et détériorer la Santé.
            Je souhaite du courage à Madame Armande et l’assure de ma sympathie pour toute sa famille.

            Coolidge AUSTIN

            4.06 à 16h10 - Répondre - Alerter
            • Merci Austin pour le moment de franche rigolade !
              Incroyable d’accuser les éoliennes d’autant de méfaits !
              Si tout ce que vous dites était vrai, il y aurait sans doute bien plus de personnes affectées que ces quelques cas isolées !
              A mon sens, il faudrait plutôt creuser du côté de la psychologie pour expliquer ces quelques maladies subites !
              A force de consacrer tant d’attention à ce nouvel élément de paysage, les gens s’en rendent malades !
              PS : attention à vous la prochaine que vous irez au zoo, beaucoup d’animaux émettant eux aussi des infrasons... ;-)

              4.06 à 17h05 - Répondre - Alerter
              • Il est navrant de voir une réponse aussi peu documentée et goguenarde, vous vous moquez de résultats d’études de scientifiques en n’apportant aucun argument sensé, arguant qu’il faudrait plutôt voir un problème psychologique chez les personnes qui souffrent des infrasons cependant utilisé par la NASA comme arme de guerre !
                Vous avez de l’humour mais c’est votre seul argument , Monsieur.

                24.10 à 09h56 - Répondre - Alerter
        • C’est très triste pour la "maladie" de tes parents, mais par pitié, les antis, cessez de trouver des pseudo-arguments fallacieux pour justifier votre haine des éoliennes. Ces symptômes sont vraisemblablement de l’ordre de la névrose, il y a des milliers d’appareils autour de nous qui produisent des infrasons en quantité bien plus importantes, dont les voitures. Faut-il interdire les voitures pour que tes parents aillent mieux ?

          9.06 à 11h06 - Répondre - Alerter
  • Pfeuu !.. 17 Twh de Vent c’est un merdique 3% de toute la production. Comme on n’en a pas besoin et qu’on peut pas stocker, on la vend à -220 € mwh aux Petits Suisses qui pètent de joie. En attendant que le vent soit disposé, on fait turbiner les centrales fumantes qui restent ACTIVES pour répondre à l’instantané des besoins. Donc, ça FUME quand même et ça FUMERA ENCORE PLUS plus avec la multiplication des moulins à vent ! Le PDG de GDF Suez mettait en garde contre l’éolien en octobre 2013, au journal Le Monde : "Ce sont des énergies intermittentes qui vont nécessiter de grandes capacités de réserves qui vont reposer sur le gaz naturel, on va payer 3 fois. D’abord parce qu’il faudra construire deux systèmes (éolien-gaz) ; deuxièmement, il faudra subventionner les éoliennes ; troisièmement les turbines gaz vont fonctionner en continu et le coût de l’électricité va être augmenté d’autant. Outre le prix élevé, le système éolien-gaz va générer des gaz à effet de serre 80% du temps. C’est donc un système pollueur."
    Bon ! la messe est dite depuis longtemps sur le copinage cul-chemise éolien-thermique : C’est le MIX COCHON si vous voulez !
    Alors arrêtez le foutage de gueule avec le Mix décarbonné !... Economie en Europe = ZERO gramme de CO2 !... Putain avec tous le moulins
    que nos voisins ont foutu chez eux !.. C’est pas la Révolution de l’Europe décarbonnée !
    Pour le Fric il faut plutot s’inquiéter des 40 MILLIARDS d’EUROS annoncés par ERDF ( article de Economie Matin du 11/12/2013 )
    pour les Lignes électriques qu’il faudra construire pour raccorder tous les parcs éoliens disséminés comme des mouches à merde sur toute la France.
    40 milliards balancés dans de l’air comprimé !.. 40 MILLIARDS d’€uros c’est plus que le Budget 2015 de la Défense qui est de 31,5 Milliards et quasiment égal au Budget du Ministère de l’Education qui est de 47,2 Millards d’€uros. Combien d’enfants en difficulté on pourrait aider avec ce pognon gaspilé à cause de cinglés et de corrompus. Combien d’emplois permanents on aurait dans l’isolation, l’aide aux PME etc...
    Et après on va demander aux Français de serrer les fesses pour économiser et aider les plus démunis !... Ca, c’est pas du Pipo et du bla bla de bistro !
    Les déchets radiactifs ?... Nicola Hulot et d’autres ont compris qu’on nous prend pour des CONS vu qu’avec le Vent + le Thermique on est mal barré pour dépolluer et faire fonctionner la cafetière dans les foyers.
    Je termine sur l’écologie qui vous sert de vilain alibi. Le bon sens = économies par isolation du bâti, pompes à chaleur par l’énergie su sol, Solaire Thermique pour l’eau sanitaire etc.... et de VRAIS emplois durables pour des PME.
    Avec 40 milliards bien pensés, de la cervelle à la place de l’air comprimé, la France aurait moins de chômeurs.

    30.05 à 12h55 - Répondre - Alerter
  • C’ est 9000 MW éoliens installés en France , soit la 1/2 de l’ objectif de 19000 MW Horizon 2020 ;6 millions de foyers alimentés par éole ;10000 emplois ..../1000 entreprises de technologie de pointe /La prod d’ énergie électrique , c’ est 17 TW/H en France ;

    Pas de déchets radioactifs pour des centaines milliers d’années...
    Une éolienne produit 80 fois l’ énergie nécéssaire à sa construction /démantélement Le nucéaire ne produit que 6 fois cette énergie , encore ne sait t on pas encore aujourd hui "déconstruire" une centrale nucléaire .... L’ Allemagne prévoit 40 milliards pour démanteler son parc e.n ;, mais les derniers chiffres évoquent plutôt 90 milliards !

    Attention à Wikipédia et ses chiffres qui ont souvent de l’ age ...

    Mes sources : l’ Agence Internationale de l ’ Energie , Syndicat des Energies Renouvelables ...
    Mais ce débat , c’ est un débat franco- français ...Ouvrez , mesdames et messieurs et regardez ce qui se fait ailleurs ...

    Mais Mr Valerie Giscard d’ Estaing , Grand Argentier des anti-éoliens -est content :son beau château ne sera pas surplombé par une éolienne .

    29.05 à 23h25 - Répondre - Alerter
    • Oui, 6 millions de foyers quand il y a du vent !
      Si tu veux 1 jour sur 5 en gros. Et quand ça souffle pas, on s’éclaire à la bougie la bidoche est décongelé, le poulet dans le four
      est putain à moitié cuit, on prend la douche froide en hiver et le train tombe en panne en pleine nature.
      Puis on arrête de bosser chez Michelin à 9 h. du mat et on revien le lendemain si le vent se décide.
      C’est bien l’éolien, finalement parse que quand il y a pas de vent on reste au plumard au lieu d’aller au boulot.

      30.05 à 02h58 - Répondre - Alerter
      • La PRODUCTION éolienne est donc de 17 TWH.... c’ est une réalité ! Il faut comprendre que l’ éolien fait partit du MIX énergétique et contribue à la diminution des production énergétique non carbonée et non productrice de déchets radioactifs ;

        Je m’ inquiéte désormais des 5 milliards qu AREVA nous laisse en héritage ...avec la cohorte des déchets radioactifs pour les siecles des siécles/ curieusement , on entends plus les X- MINES et autres orgueilleux énarques nous expliquer le pourquoi de la chose ... aussi le pourquoi l’ EPR coute 9 milliards au lieu des 2,8 prévus et pour un EPR qui peut etre ne fonctionnera jamais ; restera la possibilité de faire un jumelage avec la petite ville de Kalkar en Allemagne dont le surgénérateur n’ a jamais été mis en service et est aujourd hui transformé en parc d’ attraction .
        c’ est l’ avenir possible de l ’ EPR .La cuve a seulement été prévue pour faire du patin à roulettes .

        Vous vous moquez de l’ éolien avec des arguments de comptoirs de bistrot , c’ est votre droit- et je vous trouve tres drôle-, particuliérement lorsque vous evoquez la possibilité de "rester au plumard au lieu d’ aller au boulot"lorsque le vent ne souffle pas .

        Remercions donc l’ éolien pour nous offrir cette qualité de vie .

        30.05 à 10h18 - Répondre - Alerter
        • Pffeu !.. 17 Twh de Vent c’est un merdique 3% de toute la production. Comme on n’en a pas besoin et qu’on peut pas stocker, on la vend à -220 € mwh aux Petits Suisses qui pètent de joie vu que les moutons de citoyens français vont trinquer.
          En attendant que le vent soit disposé, on fait turbiner les centrales fumantes qui restent actives pour répondre à l’instantané des besoins. Donc, ça FUME quand même et ça FUMERA ENCORE PLUS plus avec la multiplication des moulins à vent !
          Le PDG de GDF Suez mettait en garde contre l’éolien en octobre 2013, au journal Le Monde : "Ce sont des énergies intermittentes qui vont nécessiter de grandes capacités de réserves qui vont reposer sur le gaz naturel, on va payer 3 fois. D’abord parce qu’il faudra construire deux systèmes (éolien-gaz) ; deuxièmement, il faudra subventionner les éoliennes ; troisièmement les turbines gaz vont fonctionner en continu et le coût de l’électricité va être augmenté d’autant. Outre le prix élevé, le système éolien-gaz va générer des gaz à effet de serre 80% du temps. C’est donc un système pollueur."
          Bon ! la messe est dite depuis longtemps sur le copinage cul-chemise éolien-thermique : C’est le MIX COCHON si vous voulez !
          Alors arrêtez le foutage de gueule avec le Mix décarbonné !... Economie en Europe = ZERO gramme de CO2 !... Putain avec tous le moulins que nos voisins ont foutu chez eux !.. c’est pas la Révolution de l’Europe décarbonnée !..
          Pour le Fric il faut plutot s’inquiéter des 40 MILLIARDS d’EUROS annocés par ERDF ( article de Economie Matin du 11/12/2013 ) pour les Lignes électriques à construire pour raccorder tous les parcs éoliens disséminés comme des mouches à merde sur toute la France.
          40 milliards balancés dans de l’air comprimé !.. 40 MILLIARDS d’€uros c’est plus que le Budget 2015 de la Défense qui est de 31,5 Milliards et quasiment égal au Budget du Ministère de l’Education qui est de 47,2 Millards d’€uros. Combien d’enfants en difficulté on pourrait aider avec ce pognon gaspilé à cause de cinglés et de corrompus. Combien d’emplois permanents on aurait dans l’isolation, l’aide aux PME etc...
          Et après on va demander aux Français de serrer les fesses pour économiser et aider les plus démunis !... Ca, c’est pas du Pipo et du bla bla de bistro !
          Les déchets radiactifs ?... 5000 moulins qui tournent et pas 1 centrale fermée. Nicola Hulot et bien d’autres ont compris qu’on nous prend pour des CONS vu qu’avec le Vent + le Thermique on est mal barré pour dépolluer et faire fonctionner la cafetière dans les foyers.
          Je termine sur l’écologie qui vous sert de masque et de mauvais alibi. Le bon sens = économies par isolation du bâti, pompes à chaleur par l’énergie su sol, Solaire Thermique pour l’eau sanitaire etc.... et de VRAIS emplois durables pour des PME.
          Avec 40 milliards bien gérés, de la cervelle à la place de l’air comprimé, la France aurait moins de chômeurs !...

          30.05 à 12h42 - Répondre - Alerter
        • Pouvez vous nous préciser la distance entre votre domicile et l’éolienne la plus proche de chez vous ?????

          A mon avis ce n’est surement pas 500m (distance minimum réglementaire) ! Sinon vous n’auriez pas ce discours Mr Mathelin ! C’est évident.
          C’est tellement facile de critiquer les personnes qui lutte contre les faiseurs d’argent pour une cause louable qui est leur santé et leur patrimoine quand vous n’avez aucune éolienne près de chez vous ou a des dizaine de kilomètre.

          31.07 à 11h56 - Répondre - Alerter
          • Bonsoir

            A vol d’ oiseau , ma maison est à environ 3OOm d’une éolienne de 1 MGW qui a environ 10 ans ; elle me permet de savoir d’ ou vient le vent , de me sentir vivant et trouve magique son mouvement ; J’ habite une belle longére de 20 m qui date du XVII e et l’ éolienne ne me dérange pas , mes voisins non plus et un restaurant s’ est crée à 100 m de cet éolienne ; il est tres frequenté ;les terrains augmentent réguliérement de valeur et l’ éolienne véhicule une image plutot positive de créativité , d’ écologie et de modernisme .
            Je pense que les anti éoliens font de l’ intox ; c’ est leur droit .

            1er.08 à 00h20 - Répondre - Alerter
    • Oui, les gens peuvent regarder partout ce qui se fait ailleurs comme vous dites, parce que vos enfants ne sont pas malades
      Je souhaite pour eux et pour vous une longue santé toute votre vie. J’insiste parce que ma fille et ma petite fille sont malades. Pour la petite c’est le plus grave, il y a eu des écoulements dans l’oreille interne. Le docteur Neudorf Ulrich qui la soigne dit que cette lésion est définitive et que c’est à cause des fréquences basses qui se répètent tout le temps. Le seul remède pour ne pas agraver selon lui c’était de quitter la maison.
      Voilà ce que j’ai à dire et je le dis maintenant après la vérité que viennent de dire les médecins au Congres de Francfort.
      Je voudrais pas me repeter et je n’en reparlerai plus jamis sur ce site. Mais je vais maintenant faire savoir tout ça partout sur internet, ou je peux pour ceux qui voudront écouter et ne pas avoir les enfants dans cet état, comme la petite.

      3.06 à 11h40 - Répondre - Alerter
    • 6 millions de foyers ?,de quelle catégorie,celle des plus riches ?,moi chez moi(à quelques km) moins de 1 pour les premières,y’en à plus de 50,ça n’a pas fait baisser nos facture d’électricité pour autant.

      27.11 à 06h59 - Répondre - Alerter
  • Les Français, très majoritairement, n’ont pas des "résidences secondaires" qui font face aux éoliennes industrielles, mais simplement une modeste maison, dans une modeste citée, où ils vivent modestement toute l’année, comme cette dame âgée de 80 ans dont parle M. Daniel et qui ne paraît pas être une châtelaine, puisqu’elle risque de se réfugier dans une modeste maison de retraite pour échapper à son calvaire.
    Je n’insisterai pas sur la nocivité de ces machines dont les nuisances ont été démontrées par de très respectables chercheurs en France et à l’étranger et reconnues par l’O.M.S. qui préconise un éloignement des habitations de 3 Km.
    La presse quotidienne abonde de plaintes de ces riverains d’éoliennes qui n’ont rien demandé et qui se voient imposer au nom d’une "écologie bidon", des machines qui vont gâcher leur vie, leur santé physique et morale.
    L’égoïsme, c’est l’intérêt particulier d’une filière dont les poches sont pleines d’argent public, au mépris de la santé et du bien-être des populations.
    Je suppose que les "machines à sous" ne se trouvent pas sous les fenêtres de ceux à qui elles profitent bien grassement et qui ont probablement de luxueuses résidences secondaires au Luxembourg, au Panama ou dans un autre Paradis... fiscal.

    Les éoliennes allemandes, danoises, chinoises, n’enrichissent en aucun cas les territoires ruraux où aucun emploi local et durable n’est créé. Les soi-disant ressources qui devraient revenir aux communes ne sont que des miroirs aux alouettes, la "main forcée" aux élus pour les contraindre à accepter les "retombées financières attrape-nigaud", au détriment des autres communes de France privées de ressources de fonctionnement.
    De même, les "participations citoyennes" aux parc éoliens sont le moyen de faire passer plus facilement la pilule auprès des populations. Mais la prudence doit être de mise !
    En Allemagne, le fabricant d’éoliennes Prokon, avait été financé par les « participations citoyennes », de 75.000 petits investisseurs alléchés par ce « geste pour la Planète », pourvu d’intérêts de 6 % à 8 %. Le dépôt de bilan de Prokon s’est soldé par d’énormes pertes pour les petits épargnants, contraignant le gouvernement allemand à demander aux autorités des marchés financiers un contrôle strict de ce type d’investissement à haut risque.
    L’avenir de l’éolien étant plus qu’incertain dans les proches années, des investissements de ce type équivalent à jouer son argent au casino !

    On laissera sur ce chapitre la parole au regretté Sénateur Monsieur J.Germain :
    « Les promoteurs et leurs agents commerciaux exploitent la pauvreté des territoires ruraux et de leurs populations (…) Mais pourquoi ne pas investir directement dans des travaux utiles, modernisant réellement le pays et favorisant pour le monde rural et périurbain la qualité de vie, les services et le tissu de PME ? L’aberration des éoliennes rappelle la nécessité de repenser l’investissement local comme la manière d’assurer les ressources nécessaires des collectivités territoriales. » Allocution au Sénat le 29/01/2015

    Quant aux biens immobiliers, ils sont dévalués de 20% à 50% contrairement aux affirmations mensongères du lobby éolien. Des jugements de tribunaux condamnant des vendeurs qui avaient caché aux acheteurs des projets de parcs éoliens à proximité du bien en font foi. Tout vendeur convaincu de « dol » verra la vente annulée ou aura l’obligation de verser des dommages et intérêts à l’acquéreur correspondants à la perte de valeur.
    A titre d’exemple :
    1) Arrêt de la Cour Administrative d’Appel de Rennes de 2009 confirmant un jugement du Tribunal de Quimper obligeant le vendeur d’une maison à restituer 30.000 €, soit 20% de la transaction, au nouveau propriétaire, le vendeur avait omis de dire à l’acheteur que le permis de construire d’un parc éolien avait été signé.
    L’arrêt se fonde sur « la nuisance visuelle et sur la nuisance sonore permanentes subies par l’acheteur ». Il fait état d’une dépréciation du bien comprise entre 28 % et 46 % au dire des experts immobiliers consultés par le tribunal.

    2) Jugement du Tribunal de Grande Instance de Montpellier, le 4 février 2010
    Il ordonne la démolition de 4 éoliennes sur les 21 du parc éolien de Névian dans l’Aude, accorde 200.000 € pour préjudice de jouissance et 228.000 € au titre de la dépréciation foncière résultant de la dégradation du paysage et des nuisances auditives subies par les propriétaires.

    3) Jugement de la Cour d’appel d’Angers du 8 juin 2010 annulant la vente d’une maison à la campagne pour rétention d’information d’un projet éolien. Le vendeur, convaincu de dol, versera 18.000 € de dommages et intérêts aux ex-acquéreurs.

    On pourrait encore citer la question posée par le Sénateur de l’Eure, Hervé Maurey, à la Ministre Delphine Batho : « Nul ne peut nier que l’implantation d’éoliennes n’est pas un acte sans conséquences. Celle-ci entraîne en effet des nuisances sonores et visuelles, et même des conséquences financières du fait de la perte de valeur du patrimoine immobilier situé sur ces communes. » ( fin de citation )

    On trouvera encore, dans les archives des tribunaux, de pleins tiroirs de documents bien "concrets et étayés" qui ne sont ni "mensonges", ni "fausses rumeurs" dont le lobby éolien est un vrai champion en la matière, incapable de donner le moindre argument qui ne résiste à l’analyse des faits.

    Quant à savoir si je suis un "bon samaritain, défenseur de la veuve et de l’orphelin" et si je me préoccupe de loin ou de près de dossiers pénibles et regrettables tels que le drame de Sivens, vous ne saurez rien d’autre, sinon que seule m’importe la Vérité toute nue que l’on doit aux Français.

    Comme vous trouvez mon argumentation non recevable, car "vide et non étayée", je laisserai parler à ma place Monsieur Jancovicci : " Si la première priorité pour l’avenir est de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, il y a bien plus efficace à faire que de mettre des éoliennes partout. Au niveau actuel de consommation d’énergie que nous avons, miser beaucoup d’argent et de discours sur l’éolien servira juste à nous précipiter un peu plus vite vers les ennuis".

    En souhaitant que mon discours ne vous rende pas trop désobligeant à mon égard.

    Dino Jean

    18.05 à 00h47 - Répondre - Alerter
    • vent de colère .... montre toi ! N’as tu jamais compter 2000 pillules d’iodes, ... et ce, tous les ans ..çà donne à réfléchir.
      La critique est facile, la proposition beaucoup plus difficile...

      28.05 à 18h00 - Répondre - Alerter
      • AUSTIN : Vent colère ..

        Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme idioties !
        Les chinois ont abandonné l’éolien improductif depuis 2014. Ils construisent des machines pour les refourguer aux autres. L’Inde et le Brésil, comme le Mexique ou le Maroc... sont des "Terres à Fric" pour les promoteurs qui vont s’y faire les couilles en or en expoitant les pauvres bougres.
        Les Allemands ont arrêté net les subventions à l’éolien et forcément son développement. Le Danemak a décidé un moratoire en Mars 2015 à cause de problèmes de santé constatés officiellement. L’Espagne a arrêté en Octobre 2014, avec 26 milliards de dettes sur le cul à cause des ENR. Aux USA, 14.000 cadavres d’éoliennes sont en train de pourrir ! L’éolien archaïque c’est TERMINÉ chez eux !...
        En Angleterre J. Cameron vient d’être réélu sur son programme : "Vous pouvez choisir la croissance ou le chaos. Nous éliminerons les fonds financiers pour les parcs éoliens. Il n’y a pas d’autre politique" Extrait du ’County Times’ du 7 mai 2015, par Ben Goddard
        Au Japon, Akira Yasui, ministre de l’économie a décidé de stopper le programme éolien et photovoltaïque ruineux et improductif et la remise en route des réacteurs arrêtés après Fukushima.
        Le magasine allemand ’Der Spiegel’ écrivait en décembre 2014 : "Les éoliennes sont des tueuses de climat et n’ont pas réduit les émissions de CO2 de l’Europe d’un seul gramme."
        Bon, on va arrêter là.... Avant de raconter n’importe quoi, lisez la presse et informez-vous.

        29.05 à 16h05 - Répondre - Alerter
        • AUSTIN : Vent colère ..

          A celui qui veut une proposition, c’est simple :
          Eolien = 3% de production d’électricité. Exportation d’électricité = 15% Electricité décarbonnée = 93%
          conclusion : le vent ne sert qu’à emmerder les populations, sachant qu’il ne remplacera pas le nucléaire
          et qu’il polluera avec son copain le thermique.
          Il n’y a RIEN a mettre à la place du Vent car on assez de Jus en France !...
          Si, excusez !.. comme l’a dit monsieur Dina, on peut proposer des Arbres plus écologiques pour sauver la planète.

          29.05 à 16h30 - Répondre - Alerter
  • Monsieur Gesz, les vérités blessent, comme chacun le sait. Les personnes qui vivent, comme cette dame de 80 ans, la mère de Monsieur Daniel, avec des éoliennes sous le nez à 500 mètres des fenêtres, n’en sont pas aussi amoureuses que vous. Pourquoi n’allez-vous pas leur poser la question et vous demander si vous accepteriez vous-même une telle souffrance quotidienne ?
    Si ce n’est pas de l’égoïsme et du mépris pour la santé et le bien-être d’autrui, qu’est ce que c’est ?

    Tous les « sondages bidons » du SER ou de l’ADEME ou autres « baromètres » ne reflètent aucunement la réalité car les gens ne savent pas ce que sont vraiment les éoliennes. Ils commencent à peine à s’en rendre compte grâce à des émissions comme celle de France3 ou lorsqu’ils sont confrontés directement, chez eux, au problème pour la première fois. L’ampleur grandissante et spontanée des contestations en France est par contre un très bon baromètre.
    Pourquoi y aurait-il plus de 1200 associations en France et autant de recours quasi quotidiens contre l’éolien s’il était accepté et plébiscité par les populations ?
    Nous avons une réalité trop diluée ou occultée dans les médias dont beaucoup appartiennent à des groupes financiers ou sont trop liés au pouvoir de l’argent ou au pouvoir politique. Quelques médias « vraiment libres » tels que Charlie Hebdo ou BackchichHebdo ont abordé la question de la grande arnaque et du mensonge écologique de l’éolien, sous un jour caricatural.
    Vous les réfuterez sans doute, vu qu’ils sont acides et cinglants, à leur manière.
    Mais derrière la caricature que vous n’aimez pas quand elle vous concerne, la vérité s’impose, toute nue !
    Les internautes ne sont pas dupes. Ils se feront leur propre opinion en consultant les nombreuses sources chiffrées sur le Net et, je le souligne encore, quitte à me répéter, celles de Scientifiques notoires et reconnus dont j’ai déjà parlé.
    On pourra toujours attendre belle lurette, que vos experts, chiffres et bilan carbone en main, viennent nous montrer par A + B que l’éolien est le miracle annoncé par les gourous et autres prédicateurs de l’énergie verte.
    Pour ce qui est de la « marge thermique », nous sommes obligés d’avoir « sous le pied » une réserve de puissance pour parer aux fluctuations instantanées de la consommation et, éventuellement, à une augmentation non attendue de celle-ci. Il est donc clair que la multiplication par un facteur 3 puis 5 du nombre d’éoliennes imposera d’augmenter en proportion cette capacité de réserve.

    Le « facteur de charge » des éoliennes, dont « le concept » n’est pas votre monopole, oscille entre 21% et 23% en France et, dans certaines régions peu ventées, il ne dépasse pas les 12%. Des éoliennes ont même été installées dans des zones non ventées (production Zéro !..) seulement pour toucher les subventions Europe, aides BEI, aides de l’Etat sur fonds publics, défiscalisations etc...
    Le fonctionnement erratique des éoliennes peut varier entre 100% et 0% en quelques instants seulement, selon la Volonté d’Ecole ( une bourrasque, un petit souffle, le calme plat, etc...).
    Pourquoi essayez-vous de déformer la réalité avec un « 80% de fonctionnement » qui ne correspond pas à la puissance nominale disponible en continu.

    Une éolienne de 2 MW de puissance produit sur l’année, selon une formule toute simple : 365 jours x 24 heures x Facteur de charge x 2 MW
    Soit 8760 heures x 23% x 2 MW = 4029 mégawatts-heure ( payés à 84 € MW/h au promoteur ). Sacrément juteux !...

    Il est vrai que votre Job étant dans l’éolien, vous ne supportiez pas qu’on vous mette les faits sous le nez, et que l’on ose dire la Vérité aux gens.
    Quant au « progrès technologique » et à « l’écologie », il est facile de mentir en s’abritant derrière des mots pour mystifier les Français.
    Pour la Vérité et le Respect qui leur est dû, j’ajoute que les éoliennes consomment parfois de l’électricité au lieu d’en produire et qu’elles peuvent même tourner sans le moindre souffle de vent. Non, ce n’est pas un miracle !...
    L’hiver, la génératrice des grandes éoliennes qui contient jusqu’à 600 litres d’huile non bio-dégradable, doit être chauffée pour éviter que l’huile ne fige. S’il n’y a pas de vent, cas plus fréquent en hiver, envoyez le jus pour le chauffage !… Je passe sur des raisons "commerciales" ou "d’entretien mécanique" qui obligent aussi à les alimenter directement... en électricité. ( Voir sur le Net, les rapports des scientifiques M. Jacky Ruste et J-M Jancovicci )

    Donc, une éolienne qui tourne, ne signifie pas qu’elle produit à plein rendement (puissance nominale) ou même qu’elle produit un tant soit peu.
    Ce que les Français doivent retenir de toutes ces "choses" c’est que 5000 moulins à vent ont produit 3,1% de l’électricité en France, soit 17.000 Gigawatts-heure sur les 540.000 GWh produits, toutes sources confondues. Ridicule !
    Et pour produire 10% d’éolien, puis 20% vers 2030, chacun fera le calcul très simple et jugera s’il est raisonnable de pourrir avec des milliers de machines à sous, notre pays si beau et apprécié dans le monde pour ses paysages d’exception.
    Sans quoi, Bonjour les dégâts, Bonjour l’écologie, Bonjour la paix sociale, Bonjour le porte-monnaie des Français !...
    On rattrapera l’Allemagne, le Danemark et l’Espagne qui ont le bonnet d’âne pour la 1ere place des pollueurs au Dioxyde de Carbonne.
    Je vous renvoie, encore une fois, aux propos de John Hayes et autres personnalités.
    Le progrès technologique - dont je suis partisan - et la véritable écologie ne peuvent se concevoir avec des machines obsolètes, improductives, co-génératrices de Co2 et anti-économiques.

    17.05 à 16h46 - Répondre - Alerter
    • Non monsieur Dino, l’égoïsme c’est de tout faire pour bloquer des projets d’intérêt général juste parce qu’on trouve cela moche d’avoir une éolienne près de son manoir normand ou de sa résidence secondaire à la campagne.
      L’égoïsme c’est de propager des fausses rumeurs, de cultiver la peur dans l’esprit de la population, de freiner le développement des territoires, tout ça parce que l’on a des craintes infondées concernant la valeur immobilière de sa propriété suite à l’installation d’éoliennes.
      Je reste persuadé que votre haine épidermique de l’éolien provient de l’installation récente de turbines proche de votre domicile, mais j’imagine que vous vous en cachez bien, afin de ne pas décrédibiliser votre argumentaire. Et dans l’hypothèse où vous seriez un simple bon samaritain, défenseur de la veuve et de l’orphelin, que faites-vous actuellement sur les dossiers de Sivens et Notre Dame des Landes ?
      Je m’arrête là afin de ne pas devenir désobligeant à votre égard. Je vous laisse me répondre dans un post de 200 lignes vide d’arguments concrets et étayés, comme vous le faites depuis le début, auquel je ne répondrai pas, par simple lassitude. Bon vent !

      17.05 à 19h28 - Répondre - Alerter
    • Ils sont tellement dupes tous ces étrangers : indiens, chinois, américains, brésiliens .... ; qui installent autant d’éloliennes si peu éfficaces, si bruyantes, si intermittante et si peu rentables .... c’est à vraiment rien y comprendre ..... mais ils ne doivent certainenemnt pas avoir de bureau de l’association environnementdurable .... pour les éclairer sur leur erreur .....

      28.05 à 18h21 - Répondre - Alerter
  • Tout à fait d’accord avec Dino, un des rares à donner des raisons qui tiennent sur la route. Merci Dino pour avoir dit qu’il ya des gens qui soufrent partout et que les égoïstes s’en foutent.
    Moi, j’ai ma mère qui a 84 ans et qui habite à exactement 521 m des éoliennes. Elle n’en peut plus et doit fermer les volets tout le temps. Elle est tombée malade à cause de ca, il y 2 ans. Sa maison est invendable, personne n’en veut. A moins d’aller en maison de retraite, vivre jusqu’à l’appel de Dieu.
    Vous allez visiter ma région en Champagne Ardennes et vous verrez la cata partout !...
    C’est vrai que le gaspillage des fonds publics est une honte et que les éoliennes sont une grosse blague pour le climat et le co2, on prend les gens pour des demeurés.
    Déjà qu’on paye chaud l’électricité, on va trinquer davantage pour tous ces malins
    qui se font des bourses en or avec l’argent du contribuable et des pauvres bougres de consommateurs.
    Quant il y en a dans l’éolien qui reconnaissent que c’est un business et que des élus tirent les marrons chauds du feu, complices du système pourri, on n’a plus que 2 questions : Où est Dieu ? Que fait le Président ?

    16.05 à 13h05 - Répondre - Alerter
  • En réponse à Monsieur Gesz

    Vous interprétez bien mal et déformez mes propos.
    Le thermique doit prendre le relais du vent quand il est absent, insuffisant ou violent, c’est à dire les trois quart du temps. Les éoliennes ne seront utiles que 1/4 du temps en moyenne et ne se substitueront au thermique qu’aux périodes de pointes de consommation, car vous oubliez que les centrales thermiques doivent être maintenues en activité pour répondre instantannément à la demande, dans les 30 secondes qui suivent les Pics de consommation. C’est donc un fait établi et reconnu que les éoliennes vont co-génerer du CO2.
    Des centrales thermiques sont "Sous cocon" mais étant donné les objectifs démentiels de multiplication d’éoliennes ( x 3 d’abord puis par 5 à l’horizon 2030), l’ouverture de centrales thermiques sera une porte obligée.
    L’exemple de l’Allemagne, de l’Espagne et du Danemark devrait vous sauter aux yeux et vous alerter. Les propos des Responsables allemands, Peter Almayer et Sigmar Gabriel devraient éveiller votre esprit critique.
    Je ne citerai pas David Cameron qui, tout frais tout chaud, a fait une priorité de l’arrêt complet des subventions à l’éolien au Royaume Uni et a été réélu grâce notamment à ce programme. Suivez donc l’actualité !...
    J’ai déjà parlé des autres responsables qui "en reviennent" à travers le monde, tant en Europe qu’en en Asie ou aux USA...
    Pour les sources, en voici
    Notez que j’ai remplacé le "http://WWW." par ***** car considérés comme du Spam, les liens sont refusés. Charge à vous de les rétablir.

    Production électrique 2014 avec evolution par rapport à 2013 C’est en page 15 du fichier PDF
    ****rte-france.com/sites/default/files/bilan_electrique_2014.pdf
    En voici une autre pour l’évolution de la production depuis 2010
    ****planetoscope.com/eolienne/804-production-d-electricite-eolienne-en-france.html
    ou bien : ****consostatic.com/wp-content/uploads/2013/09/parc-eolien-france-2013.jpg

    En voici une autre sur Wikipédia que vous sollicitez comme source fiable. Seul point sur lequel je suis entièrement de votre avis.
    ****wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9olienne_en_France#Puissance_install.C3.A9e
    Vous y trouverez notamment ce passage. Je cite :
    " Cette production étant intermittente et mal prévisible, elle nécessite de disposer en parallèle d’une capacité de production d’électricité équivalente pour prendre immédiatement le relais en cas d’absence de vent (ou de vent excessif, car les éoliennes s’arrêtent dès que la vitesse du vent dépasse 90 km/h). Dans la mesure où la production nucléaire est faiblement modulable, il sera nécessaire de construire de nouvelles centrales thermiques (au gaz ou au charbon) d’une puissance équivalente à la production éolienne nouvellement installée ; l’achat de productions d’électricité dispersées et fluctuantes oblige aussi les gestionnaires de réseau à développer le réseau de distribution électrique dans des zones non desservies et à renforcer le réseau existant, ainsi que le réseau de transport en amont ; les éoliennes n’étant pas produites en France, elles n’induisent qu’un très faible développement économique, créent peu d’emplois et causent un déséquilibre de la balance commerciale." ( Wikipédia, chapitre éoliennes ).
    Fin de citation.

    Concernant les sources que vous réfutez, je vous trouve très présomptueux.
    Monsieur Jean-Marc Jancovicci est un ingénieur en énergie et climatologie, membre de la Fondation Nicolas Hulot, de notoriété internationale qui a donné de nombreuses conférences dans le monde, des allocutions au Sénat, rencontré maintes fois des responsables politiques en France et à l’étranger ...
    Vous trouverez facilement sur YouTube des extraits en vidéo, qui ne pourront que mieux vous éclairer. ( entrez simplement "Jancovicci Youtube" )
    Quant à M. Jacky Ruste, il est ancien cadre EDF, physicien et chercheur à l’Universite de Nancy.
    Je pense qu’il vous sera difficile de trouver des experts de renommée internationale capables de plaider avec passion la cause de l’éolien complètement obsolète. Tout au plus, trouverez-vous des politiques intéressés et certaines personnalités du lobbie éolien, incompétents en matière d’énergie et de climatologie et seulement capables de mentir avec aplomb devant des Français malheureusement désinformés.

    En ce qui concerne le rejet des éoliennes, ce sont des raisons écologiques et économiques dictées par le bon sens.
    C’est aussi l’écoute des autres qui devrait vous alerter, notamment de tous ceux qui, partout en France, en souffrent cruellement, au plus grand mépris des politiques, des lobbies et autres exaltés verts pour qui les profits et intérêts personnels sont la seule priorité.

    Pour ce qui est de votre "amour" des éoliennes, demandez donc à ce que l’on vous en mette dans votre jardin, à 500 mètres des fenêtres de votre salon ou vous pourrez les admirer 365 jours par an, 24h/24. Votre "amour" ne vous quittera pas et vous le vivrez plus intensément que lors de vos ballades épisodiques à vélo. Vous comparez encore ces moulins à vent à des "objets les plus majestueux qui soient". En ce qui me concerne, je préfère contempler la flèche de la cathédrale de Reims ou le sommet de la pyramide de Chéops.
    Quand aux "générations futures" nous leur laisserons un bel héritage de la bêtise et de la cupidité.

    Je vous souhaite une excellente journée, auprès de vos amours.

    15.05 à 15h23 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Dino,
      Vous pourrez railler tant que vous le voudrez mon "amour" des éoliennes, ce manque de respect à mon égard n’apportera que du discrédit à votre argumentaire.
      Merci pour vos liens (Wikipedia, RTE et Planetoscope), qui confirme tous le chiffre de 4500 MW d’éolien installés en France depuis 2010 (et non 2379 MW comme vous le prétendiez précédemment).
      Le lien Wikipedia que vous citez vous sera également très utile pour saisir le concept de facteur de charge. Dire que "le thermique doit prendre le relais du vent les trois quarts du temps", c’est une simplification abusive de votre part, visant à faire croire au grand public à l’inutilité de l’éolien. A contrario, le vrai chiffre qu’il faudrait citer, comme indiqué dans cet article Wikipedia, c’est les 80% du temps durant lesquels une éolienne fonctionne.
      Au passage, toujours dans ce même article, je vous renvoie à la partie consacrée à l’attitude de l’opinion publique, qui confirme bien l’adhésion majoritaire des français à l’énergie éolienne (baromètre d’opinion sur l’énergie).
      Concernant la partie de l’article indiquant "qu’il sera nécessaire de construire de nouvelles centrales thermiques de puissance équivalente", j’avoue être un peu plus dubitatif. L’article ne citant pas ses sources sur cette partie, je suis encore une fois preneur de tout source fiable démontrant l’installation de 4500 MW de centrales thermiques depuis 2010. Cette absence d’installations supplémentaires me semble au contraire plaider en la faveur d’une substitution du thermique par l’éolien. Et puisque vous faites état de 24.400 MW de thermique installés en France, il y a sans doute encore de la marge avant de devoir installer de nouvelles centrales thermiques à cause de l’éolien.
      Je pense que vous et moi ne serons jamais d’accord concernant l’énergie éolienne. Je vous propose donc d’en rester là dans nos échanges et vous souhaite bon courage dans votre lutte contre le progrès technologique et la préservation de l’environnement.

      17.05 à 10h23 - Répondre - Alerter
  • On saccage sans vergogne les somptueux paysages de notre espace rural sans penser que d’ici quelques années l’éolien aura vécu comme il est déjà en train de s’effondrer très sérieusement en Europe et dans le monde, avec l’arrêt des subventions à la filière ou le re-déploiement du nucléaire et du thermique, en Allemagne, en Espagne ou au Japon.
    Un article de Philippe Fabry, publié le 20 mars 2015 dans la revue Technologies, révèle que l’américain de l’armement, Lockheed Martin, pourrait commercialiser, d’ici quelques années, un réacteur à fusion nucléaire de taille incroyablement réduite.
    Les difficultés techniques seraient surmontées grâce à une innovation technologique révolutionnaire. Ce réacteur miniature qui mesure à peine 2m.de long et de haut sur 3 m.de large sera transportable sur une remorque de camion. On est à mille lieu des grosses centrales actuelles.
    Ce réacteur alimenterait en continu une ville de 80.000 habitants pendant un an sans discontinuité, avec à peine 15 kg de combustible dont les déchets seraient particulièrement minimes. Cette technologie embarquée dans des avions sera non polluante, ne relâchant que de l’hélium.
    On pourra l’utiliser également sur des vaisseaux spatiaux qui mettront Mars à un mois de la Terre, au lieu de six, gâce à la maîtrise de la logistique. La conquête de l’espace connaîtrait alors un essor extraordinaire.
    Et enfin, bien sûr, ce qui nous préoccupe en premier lieu, la production d’électricité bon marché et non polluante aura des conséquences incalculables sur l’économie mondiale, relèguant les centrales thermiques, les centrales nucléaires et les moulins à vent au rang d’antiquités.
    D’ici 5 à 8 ans, il est fort possible -comme le pensent certains experts- que nous devrons démanteler tous ces moulins inutiles installés dans la précipitation sur terre et sur mer.
    A moins que, faute de moyens ou de faillite probable des multitudes de sociétés éoliennes qui se seront jetées hâtivement sur le gâteau, nous ne laissions à l’abandon tous ces vestiges de la cupidité et de la bêtise humaine.
    Beaucoup d’argent gaspillé dans une course doublement inutile où la France qui a une des électricités les plus propres du monde s’est fixée pour objectif de "rattraper un retard" qui n’existe pas.

    14.05 à 01h17 - Répondre - Alerter
  • Les éoliens c’est bien. la fin du nuclaire qui va exploser toute la terre et les gens, les enfants et les animaux dans les maisons empoissoné par le radoactif et les jardin en polution avec les legumes imanjables. Avec les eolens on a l’electricité gratuite a la maison et plus d’impos à payé grace aux eolien. La vie est meilleur quavant on a plus le danger de la planete avec le gaz charbonique et nuclaire afixiant. le monde est propre, les abeilles font le miel plus propre et aussi pour respiré mieux.
    Vive les eolens qui vont nous sauvé pour la santé de tout les pays du monde entié.

    13.05 à 23h08 - Répondre - Alerter
  • Marie, un peu de courage, vous habitez près de quel parc éolien ?

    13.05 à 19h39 - Répondre - Alerter
  • Mouais, toujours les mêmes arguments qui tournent en boucle... Les acteurs anti-éoliens savent propager leur argumentaire qui mériterait selon moi une sérieuse mise à jour. Dommage que l’on ne parle pas plus des communes qui ont déjà un parc en fonctionnement. Les avis seraient déjà nettement plus concrets et réalistes...
    Condamner l’éolien pour son intermittence est passéiste et c’est nier les progrès techniques en cours, particulièrement en matière de stockage et de stockage de l’énergie.
    Libre à chacun de se faire son avis sur l’aspect esthétique d’un parc éolien mais quoiqu’il arrive, la transition énergétique se fera avec ou sans la France. Regardez l’évolution des nouvelles capacités de production à travers le monde...
    Petit rappel : le développement de l’éolien s’inscrit dans la construction d’un mix énergétique. L’éolien n’a pas vocation à se substituer à lui seul à nos moyens classiques de production. Rien ne sert de clamer haut et fort que l’on va couvrir la France d’éoliennes, c’est une absurdité.
    A qui profite l’activité économique en général ? A ceux qui ont la capacité d’investir (et au bon moment) ! Il y a des méchants et des plus vertueux, le monde est ainsi fait. Gardez votre esprit critique dans les deux sens et interrogez-vous également sur les motivations des grandes associations éoliennes qui attaquent systématiquement tout projet.
    Il n’y a nul doute que des projets dit "participatifs" pour les riverains et dont les collectivités pourraient prendre des parts amélioreraient considérablement leur acceptation. C’est ce qu’il s’est passé en Allemagne ou le Danemark où les parcs éoliens ont été nettement mieux intégrés par les populations.

    13.05 à 10h18 - Répondre - Alerter
  • Pour ceux qui ont du mal à comprendre ...
    Il faut bien du thermique derrière les éoliennes pour compenser l’intermittence et assurer la continuité de la production.
    Consultez les études des Ingénieurs en Climatologie tels que J.M Jancovicci, membre de la Fondation Nicolas Hulot et bien d’autres spécialistes français et étrangers de la question.
    Nier cette évidence c’est mépriser les Français à qui on doit la Vérité.

    On ne citera que le Ministre Allemand de l’Economie, Peter Almayer, en réponse à son homologue Danois qui lui demandait : "Comment allez vous réduire vos émissions de CO2, avant le sommet de Paris en 2015 ?"
    Réponse : "On ne peut pas sortir à la fois du nucléaire et du charbon."
    C’est donc l’un ou l’autre. Ce qui veut bien dire que le vent est du... Pipo !

    Production d’électricité en France en 2014 :
    Charbon 1,5%, Gaz 2,7%, Fioul 0,8% Total = 5%
    L’éolien a produit 3,1% et le photovoltaïque 1% Total = 4,1%

    Si on continue à mettre des éoliennes il faudra ouvrir des centrales thermiques pour rétablir cet "’équilibre de secours". Donc rejeter du CO2 comme les Allemands et les Danois, 1ers grands pollueurs d’Europe. Et donc, polluer doublement et payer plus cher !

    Le nucléaire et le vent c’est la même filière avec EDF, GDF, Alstom... Les mêmes qui tenbtent de nous manipuler des deux côtés. Propagande vicieuse !
    A savoir : 1 réacteur = 2000 éoliennes.
    Il y a 58 réacteurs en France qui ont produit en 2014, 77% de l’électricité !...
    L’hydraulique a produit 13% . Au total 90% décarbonné pour ces deux secteurs.

    On agite l’épouvantail du CO2 et du Nucléaire pour mieux nous infantiliser !...
    Surtout quand Segolène Royal a dit en 2007 alors qu’elle était candidate à la Présidentielle :
    "Il faut ramener la part du nucléaire à 50% en 2017".
    Nous sommes à la veille de cette échéance et on n’a fermé AUCUN Réacteur !
    Segolène R. a même déclaré le 15/01/2015 "Il faut construire des centrales nucléaires en remplacement des anciennes existantes. Le nucléaire est un atout majeur pour une économie décarbonnée."
    Comme quoi les discours changent au gré du vent et des intérêts politiques et.. financiers.
    Maintenant, si on n’a pas compris à qui profitent les éoliennes c’est qu’on est vraiment C.. Courge !

    10.05 à 12h21 - Répondre - Alerter
  • Excellente émission de France 3 !..
    On aurait aimé que tout soit dit sur l’éolien, notamment sur le mensonge de cette
    énergie improductive et faussement verte, payée au prix fort par le consommateur.

    Pour les prétendus emplois, on sait que les machines viennent d’Allemagne, Danemark, Chine. Transport, montage et maintenance sont assurés par des sociétés étrangères.
    Les emplois locaux durables c’est de la foutaise. Il y même régression vu que le Tourisme local baisse : gîtes ruraux et restauration en chute, immoblier déprécié de 20% à 50%.
    L’éolien est un busines mafieux qui engloutit des milliards d’argent public et d’aides de l’Europe qui ruinent les contribuables. Au lieu d’engraisser les requins de toutes tailles, l’argent public devrait servir à aider les PME dans l’isolation des bâtiments ou la recherche sur le stockage de l’énergie. Et il y aurait de vraies créations d’emplois jeunes et durables !

    On sait encore que l’Eolien et le Nucléaire sont la même filière ( Alstom, GDF, EDF...)
    L’épouvantail du nucléaire qui va atomiser la planète est agité par les syndicats éoliens
    et les promoteurs pour mieux nous endormir.
    Pour remplacer 1 seul réacteur nucléaire, il faudrait 2000 éoliennes et construire des centrales thermiques au gaz ou charbon de puissance équivalente pour compenser l’intermittence de ces machines qui produisent 1 jour sur 5 en moyenne selon les caprices du vent. Actuellement, 5000 éoliennes ont fourni à peine 3,1% de notre électricité ( bilan RTE 2014 ). Et on en exporte 15% vers les pays d’Europe !
    Le Vent coûtera de plus en plus cher et polluera d’autant plus qu’il faudra coupler le nombre d’éoliennes en proportion avec le thermique de soutien.
    Complètement absurde, anti-économique et à l’opposé de la véritable écologie ! On ne peut pascacher cette vérité aux Français !

    Il faudrait 160.000 éoliennes pour remplacer les 58 réacteurs nucléaires en service en France. Mais ce n’est pas tout car il faudrait construire des battaillons de centrales thermiques pour compenser la défaillance de la production éolienne.
    C’est de l’Hystérie qui rapporte du pognon à une minorité d’individus. On ruine et on saccage les paysages de France dans le seul but de profiter de la "ruée vers l’or" et de bâtir rapidement des fortunes.

    Segolène Royal a déclaré au magasine Usine Nouvelle le 15/01/2015 "Il faut construire des centrales nucléaires pour remplacer les anciennes existantes. Le nucléaire est un atout évident pour une économie décarbonnée."
    Et on veut faire avaler le Mensonge du Vent qui va sauver la Planète du méchant CO2 !...
    Et on veut faire avaler la Couleuvre du Vent qui va nous sauver de la radio-activité !...

    Tout le monde sait que le Réchauffement Climatique est un épouvantail car à plus de 93% notre électricité est la plus propre d’Europe avec la Suède. On sait que les Allemands tournent à 58% de thermique mais ont ré-ouvert discrètement 5 réacteurs en 2011 à cause de l’insuffisance du vent. On sait qu’ils érigent de nouvelles centrales au charbon et qu’ils projettent de construire en Pologne des centrales nucléaires indésirables chez eux.
    On sait aussi que Akira Yasui, Ministre Japonais de l’Economie a déclaré en Mars 2015 l’abandon de l’éolien et du photovoltaïque obsolètes et improductifs. Il a annoncé la construction de centrales au charbon et la remise en route des réacteurs nucléaires
    arrêtés après Fukushima.
    On sait que le Ministre anglais de l’Energie, Jonh Ayes, a déclaré en 2012 que l’éolien est "la plus grande escroquerie des temps modernes et le moyen de production d’électricité le plus inefficace jamais imaginé."
    On sait que Sigmar Gabriel, ministre allemand de l’énergie a déclaré : "la transition énergétique est un échec. Nous sommes cinglés".
    On sait que l’Espagne ( ruinée par les EnR ) et les USA ont arrêté de subventionner l’éolien depuis octobre 2014.
    On se souvient des propos de Nicolas Hulot pour qui "les éoliennes sont seulement de l’habillage" ( du Vent, ou du Pipo si vous préférez !...)
    On a encore en mémoire la déclaration au Sénat de Monsieur le Sénateur J.Germain, un des rares hommes politiques honnête et intègre qui a levé l’écran de fumée : "les éoliennes sont des gadgets qu’ils savent inutiles pour toucher des subventions et faire du profit."
    Il y aurait encore des choses pas très jolies à dire et dénoncées par certains médias sur toutes les magouilles de l’éolien où se compromettent, à tous les niveaux, des élus, depuis les petites mairies dirigées par des incompétents incultes qui bavent sur le Fric, jusqu’au sommet de l’Etat ou des politiques bien assis et moralisateurs touchent des pots de vin.

    Les Français doivent savoir que l’éolien ne sert pas à produire de l’électricité verte et à sauver le Monde du CO2 ou de la radio-activité mais à remplir des poches grâce à l’argent public et la bénédiction de l’état. Et très rapidement, tant que le Vent de l’Arnaque souffle du bon côté.
    Et tout ça au mépris des populations et de tous les citoyens, à une époque où le chomage
    atteint des sommets, où les salaires et les retraites sont gelés !... L’éolien est une Insulte à l’intelligence des Français qu’il faut cesser de prendre pour des C.. Courges !

    8.05 à 23h12 - Répondre - Alerter
    • Ou dit -on que les éoliennes vont REMPLACER le nucléaire ? il faut du mix energétique, travailler sur la diminution de la consommation énergétique, le stockage de l’énergie... Arrêtons de tout mélanger et de tout confondre !
      Pour info, 2 usines pour l’éolien offshore ont été construites près de Nantes, France éole au Creusot et à Dijon construisent des mâts d’éoliennes... l’emploi se crée, je suis française, je travaille dans l’éolien.. mon oncle tenait des chambres d’hôtes dans une commune ou il y a un parc éolien, il n’a pas vu de baisse de sa clientèle..
      Mais bon le dialogue est totalement stérile.. malheureusement !

      11.05 à 11h01 - Répondre - Alerter
      • Pour réduire la consommation énergétique, on n’a aucun besoin d’éoliennes puisque
        le Vent nécessite le thermique en backup. C’est une énergie infirme qui a besoin d’une chaise roulante,
        qui ne peut vivre qu’en milieu hospitalier sous perfusion et qui a besoin d’un aide soignant 24h/24.
        Par ailleurs, la France produit bien plus d’électricité quelle n’en consomme.
        On exporte plus de 15% vers les pays voisins d’Europe.
        De plus, l’électricité éolienne coute TRES CHER.
        Outre le tarif d’achat garanti à 84 € le MW/h ( alors qu’il revient à 34 € en production conventionnelle )
        il faut avoir à l’esprit les aides de l’état sur fonds publics, les aides de la BEI, les défiscalisations... dont
        profite grassement la filière.
        N’oublions pas encore les 40 milliards d’€uros investis dans le réseau de transport et que le contribuable
        paiera sur ses deniers.
        N’oublions pas que cette énergie du Vent qui survient quand elle veut, ne peut-être ajustée à la demande,
        et comme on ne peut pas la Stocker, il faut s’en débarrasser OBLIGATOIREMENT, à perte sur le marché de gros.
        Il s’ensuit souvent des "Prix négatifs", c’est à dire qu’il faut payer pour s’en débarrasser. La Suisse est un bon
        et heureux client vu qu’elle a beaucoup d’hydraulique et qu’elle peut réguler facilement sa production interne.
        On en arrive à payer à la Suisse qui est preneuse, comme l’Autriche, 250 € le Mw/h pour qu’ils nous "aident" à
        évacuer cette électricité inutile dont on ne sait que faire, qui surcharge le réseau et dont on ne peut disposer
        quand on en a besoin ! ( en 2011 on a vendu à perte à moins 255 € à la Suisse ). Et il n’y avait pas encore les 5000
        moulins actuels. Alors quand il y en aura 15.000 puis 25.000, Bonjour les dégâts et les Economies !...
        Au final ça va couter TRES CHAUD aux consommateurs sur qui, évidemment sont répercutés les déficits !
        Qui a dit que l’éolien est une énergie d’avenir compétitive ?...
        Pour finir sur les "ECONOMIES", laissons la parole à Jean Marc Jancovicci : " 1 euro investi dans l’isolation du bâtiment économise 20 fois plus de CO2 que 1 euro investi dans les éoliennes."
        Les milliards escroqués par cette " industrie à la mode" permettraient de créer des milliers d’emplois PLUS UTILES dans les secteurs de l’économie d’énergie ( chauffage thermique, isolation..)
        Pour ce qui est du Nucléaire, la Ministre elle-même annonçait déjà en 2007, le développement de l’éolien et la réduction parallèle du
        nucléaire qu’elle voulait ramener à 50% ( Le Figaro du 25/01/2007 )
        Si on pose la question aux Français volontairement désinformés, ils répondent : " Je préfère dormir près d’une éolienne que d’une centrale nucléaire". On voit bien que le public est ignorant du problème, qu’il ne sait pas que le Vent et le Nucléaire sont la même filière ( EDF, Alstom, GDF...). et que la manipulation fonctionne malheureusement. Et pour la réduction annoncée en 2007, à 50% du nucléaire, ne rêvons pas. En 2015 la France n’a pas réduit la part du nucléaire, celle-ci est de 77% actuellement.
        Quant au stockage de l’énergie à l’échelle d’un Pays, c’est seulement possible avec l’Hydraulique, en l’état
        actuel de la Science. Ou alors grâce aux STEP (Stations de Tranfert d’Energie par Pompage) où l’intermittence est prise en charge
        par les turbines hydrauliques. C’est le seul cas où les éoliennes sont utiles et seraient acceptées par tout le monde, sans exception.
        Mais pourrir le Pays entier avec des machines qui ne produisent presque RIEN, à part du CO2, du FRIC et des ENNUIS,
        merci pour ce MIX !..

        11.05 à 14h57 - Répondre - Alerter
        • Merci d’eteindre votre ordinateur et d’aller vivre dans une grotte vu qu’à priori vous refusez toute sorte de production électrique :)

          " Je préfère dormir près d’une éolienne que d’une centrale nucléaire". On voit bien que le public est ignorant du problème, qu’il ne sait pas que le Vent et le Nucléaire sont la même filière ( EDF, Alstom, GDF...). Le public a je pense rien à faire de qui est derrière les installations lorsqu’il dit ce genre de phrase. Dans cette phrase on sous entend que les éoliennes présentent moins de dangers que le nucléaire...
          Si une centrale nucléaire explose, ou si une éolienne prend feu, les dégâts ne seront pas les mêmes ! peu importe que cela soit une collectivité, EDF ou le dalai lama qui exploite le parc...

          11.05 à 15h55 - Répondre - Alerter
          • Le refus de l’éolien c’est de la lucidité.
            Il ne s’agit pas de rejeter toute forme de production mais simplement de dire honêtement que l’éolien NE SERT A RIEN ( sauf pour les Stations de Transfert d’Energie par Pompage Turbinage ).
            IL NE SERT A RIEN sinon à être OBLIGÉ de renforcer le thermique en puissance équivalente pour assurer la continuité de la production.
            Pourquoi donc implanter des machines qui ne pourront fonctionner sans le secours du thermique de substitution.
            On a produit en France en 2014, 5% de thermique, 3,1% d’éolien et 1% de photovoltaïque.
            En d’autres termes, il y a un équilibre OBLIGÉ : 5% et 4,1%
            Si on met 15.000 éoliennes puis 25.000 comme prévu dans le Grenelle de l’Environnement, cela signifie que la capacité thermique devra être très fortement augmentée en puissance équivalente.
            EOLIEN = CO2 par co-génération.
            Alors, à implanter des moulins INUTILES à la collectivité, autant nous en passer et vivre en paix.
            D’autant plus que pour la France décarbonnée à 93%, on polluera davantage en multipliant le nombre de machines.
            C’est à l’opposé de la Vraie Ecologie.
            Lisez donc les études de climatologues et scientifiques notoires tels que J.M Jancovicci de la Fondation N.Hulot ou J.Ruste, professeur de physique à l’Université de Nancy et ancien cadre EDF. Ou bien consultez les études de J.Etherington .... Et vous parlerez en connaissance de cause.
            Et pour répondre aux sceptiques qui n’ont toujours pas compris et disent : "Vous mettez quoi à la place des éoliennes ?"
            On leur dira simplement : "On met de Vrais Arbres, ceux qui ont des branches, des feuilles et des racines..."
            Au moins ils serviront à quelque chose, ne Co-génèreront pas de Dioxyde de Carbonne et seront très écologiques et... esthétiques.
            Et personne ne s’en plaindra.

            12.05 à 00h37 - Répondre - Alerter
            • Merci Dino pour vos explications.
              Afin pour nous de mieux saisir la problématique du thermique de substitution, pourriez-vous nous indiquer combien de MW de centrales thermiques ont été installés ces cinq dernières années ?

              J’ai regardé de mon côté concernant l’éolien en France. Comme vous pourrez le lire ici et ici, il s’est installé en France environ 4500 MW d’éoliennes depuis 2010.

              Pour compenser l’intermittence de l’éolien, il aurait donc fallu installer 4500 MW de centrales thermiques dans la même période. Je n’arrive cependant pas à trouver trace des centrales thermiques installées. Pourriez-vous nous préciser où se situent les centrales en question ?

              Pour être franc, la seule réponse que j’ai pu trouver c’est cette liste Wikipedia des centrales thermiques en France. Mais comme mentionné dans cet article Energeek, les nouvelles centrales installées semblent surtout y compenser les vieilles centrales arrivant en fin d’exploitation.

              Merci d’avance pour vos précisions sur la question, idéalement en nous indiquant précisément vos sources.

              12.05 à 13h42 - Répondre - Alerter
              • Réponse à Gesz

                La capacité éolienne installée depuis 2010 n’est pas 4500 MW.
                En 2010 la capacité éolienne était de 5764 MW
                Fin 2014 la capacité éolienne était de 8143 MW ( Source RTE )
                Il s’est donc installée de 2010 à fin 2014 : 8143 - 5764 = 2379 mégawatts.
                Et non 4500 MW comme vous le dites.
                Vérifiez votre calcul car vous avez seulement multiplié par 2.
                La puissance thermique installée en France, fin 2014 est de 24.400 MW ( Source RTE )
                Pour ce qui est des centrales thermiques, beaucoup sont "SOUS COCON", notamment des centrales à gaz, du fait
                de la baise du prix du charbon très abondant ( Allemagne, USA, Chine etc.. ) et de la "non rentabilité" du Gaz.
                Quant aux centrales en activité, elles ne fonctionnent jamais à leur capacité maximum, et constituent une "RESERVE DE CAPACITE INDISPENSABLE ET OBLIGATOIRE", une "RESERVE de LISSAGE".
                La multiplication d’éoliennes obligera à maintenir en fonctionnement les unités thermiques du fait de leur modularité, ou bien à re-démarrer les unités sous cocon, ou bien plus grave, du fait du développement excessif de l’éolien ( comme cela se prépare puisqu’on envisage 25.000 Mw en 2030 ) à ouvrir de nouvelles unités thermiques, vraisemblablement au charbon, peu cher, abondant et très polluant.
                Si vous souhaitez en savoir davantage sur la catastrophe écologique qui s’annonce et les émissions de CO2 qui nous attendent avec l’accroissement éolien, consultez les grands spécialistes de la questions, Jean Marc Jancovicci et Jacky Ruste entre autres.
                Je précise bien "spécialistes" du fait que ces Messieurs sont de notoriété internationale et qu’ils ne manqueront pas de s’exprimer lors du sommet de Paris en décembre 2015.
                Une source ici : http://www.manicore.com/documentati...
                En espérant que j’aurai pu vous apporter un nouvel éclairage.

                12.05 à 18h28 - Répondre - Alerter
                • Merci Dino pour vos précisions, qui à mon sens viennent bien confirmer que l’installation d’éoliennes n’entraîne pas d’installations supplémentaires de centrales thermiques. Ces nouvelles éoliennes viennent donc simplement se substituer aux centrales de production classiques, qui reprennent le relais en cas d’intermittence. Et encore, la France bénéficiant de régimes de vents diverses et variés (=le vent souffle toujours quelque part), on peut légitimement considérer ce "relais" comme limité.
                  Concernant la capacité éolienne installée en France depuis 2010, je reprendrai volontiers mon calcul quand vous me citerez précisément vos sources (par exemple avec un lien à cliquer, comme j’ai pu le faire moi-même afin que chacun se fasse sa propre idée).
                  Je précise que j’entends par "sources" un lien neutre (type rapport RTE ou page Wikipedia), et non des blogs "d’experts reconnus" (comme Manicore.com) qui bien souvent s’avèrent totalement subjectifs. Qu’auriez-vous répondu si j’avais de mon côté citer des pages internet "d’experts reconnus" plaidant la cause de l’éolien ?
                  Je vous remercie sincèrement pour cet échange qui me permet de mieux comprendre les motivations des deux parties.
                  Je précise que depuis toujours je vois le développement de l’éolien comme la manifestation concrète de la volonté d’interactions positives entre l’Homme et son environnement. J’ai toujours trouvé que les éoliennes constituent l’objet industriel le plus majestueux qui soit et me suis donc tourné naturellement vers ce secteur au moment de choisir ma voie professionnelle, même si j’aurais pu tout aussi bien me lancer dans des industries plus polluantes (type le secteur pétrolier) et gagner beaucoup mieux ma vie. Travaillant donc aujourd’hui chez un constructeur d’éoliennes, ma préférence va naturellement à la défense de notre industrie et je m’excuse d’avance si parfois je peux manquer d’objectivité en la matière. Cependant, je reste ouvert à entendre tout argument factuel étayé par des sources précises et neutres, ce à quoi je n’ai malheureusement pu avoir accès dans aucun commentaire d’anti-éoliens en réponse à cet article.
                  Pour ma part, je suis "tombé amoureux" des éoliennes lors de longues balades à vélo dans ma Moselle natale au milieu des années 2000 et j’ai alors décidé d’y consacrer ma carrière afin de contribuer à mon échelle au développement de sources d’énergie propres, et ainsi d’essayer de laisser un monde meilleur aux générations futures.
                  Ainsi que je viens de le faire, pourriez-vous de votre côté nous préciser quel a été l’élément déclencheur de votre haine épidermique envers l’industrie éolienne ?

                  14.05 à 16h22 - Répondre - Alerter
                  • Je ne vois pas en quoi le fait que vous aimez faire du vélo sous les éoliennes et que vous vous dites séduit par leur majesté, au point d’en faire votre profession, constitue un argument valable de la part de quelqu’un qui prétend avoir un avis objectif sur la question.

                    De la même manière, je ne comprends pas très bien en quoi un site « neutre » comme Wikipédia devrait représenter une source plus fiable que celle d’un scientifique, quel qu’il soit, dont les conclusions sont étayées par un raisonnement valide. Cette personne peut avoir découvert certaines évidences qui ne s’imposent pas encore aux yeux de la majorité bien pensante. Ce constat n’exclut donc pas qu’une minorité puisse détenir la vérité sur la problématique des éoliennes industrielles. C’est d’ailleurs souvent grâce à ces « précurseurs » que des dispositifs inutiles, voir nuisibles, sont abandonnés afin que des alternatives valables puissent être mises en place.

                    21.06 à 15h15 - Répondre - Alerter
                    • Au bout de ces longs échanges on ne voit toujours pas d’argument décisif montrant clairement que la montée en puissance de l’éolien ai imposé en parallèle l’installation de centrales thermiques de même puissance en France. Et ces argument décisifs n’arriverons jamais car votre affirmation est tout simplement fausse. RTE qui gère le mix énergétique a travaillé sur les conséquences des variations de puissance éolienne. Ses conclusions contredisent clairement vos affirmations.

                      Le cas Allemand est très différent. Suite à l’arrêt rapide du nucléaire, Il est été urgent de développer tout les autres énergies. On constate donc la montée en puissance simultanée ces dernières années du thermique et de l’éolien. Les anti-éolien sautent la dessus pour affirmer : "vous voyez, plus d’éolien génére plus de thermique". Mais s’il y a bien simultanéité, il n’y a pas causalité. Sans la puissance éolienne l’Allemagne aurait du construire encore plus de centrales thermiques et émettrais encore plus de CO2 !

                      Je vois bien que votre argument est répété à l’infini. Mais la répétition ne fait pas l’exactitude. Et votre volonté n’est pas forcément d’apporter des informations fiables. Ce que je vois, c’est votre insistance à apporter des arguments ayant l’apparence d’arguments techniques dans un unique souci de propagande destinée à des personnes non informées. Peu vous importe alors que vos arguments soient vrais ou faux. L’important pour vous, ce n’est pas les faits, c’est l’utilisation d’une propagande pour modifier des rapports de force.

                      22.11 à 13h31 - Répondre - Alerter
                    • Au bout de ces longs échanges on ne voit toujours pas d’argument décisif montrant clairement que la montée en puissance de l’éolien ai imposé en parallèle l’installation de centrales thermiques de même puissance en France. Et ces argument décisifs n’arriverons jamais car votre affirmation est tout simplement fausse. RTE qui gère le mix énergétique a travaillé sur les conséquences des variations de puissance éolienne. Ses conclusions contredisent clairement vos affirmations.

                      Le cas Allemand est très différent. Suite à l’arrêt rapide du nucléaire, Il est été urgent de développer tout les autres énergies. On constate donc la montée en puissance simultanée ces dernières années du thermique et de l’éolien. Les anti-éolien sautent la dessus pour affirmer : "vous voyez, plus d’éolien génére plus de thermique et plus de CO2". Mais s’il y a bien simultanéité, il n’y a pas causalité. Sans la puissance éolienne l’Allemagne aurait du construire encore plus de centrales thermiques et émettrais encore plus de CO2 !

                      Je vois bien que votre argument est répété à l’infini. Mais la répétition ne fait pas l’exactitude. Et votre volonté n’est pas forcément d’apporter des informations fiables. Ce que je vois, c’est votre insistance à apporter des arguments ayant l’apparence d’arguments techniques dans un unique souci de propagande destinée à des personnes non informées. Peu vous importe alors que vos arguments soient vrais ou faux. L’important pour vous, ce n’est pas les faits, c’est l’utilisation d’une propagande pour modifier des rapports de force.

                      22.11 à 13h40 - Répondre - Alerter
          • Rien a rajouter ,c’est exactement ce que je pense.....

            16.05 à 11h11 - Répondre - Alerter
  • Etre contre certains projets éoliens, pourquoi pas. Il n’y a pas un seul type de projet systématiquement inattaquable.

    Etre contre TOUS les projets ? Si les antis se posaient deux secondes, ils verraient peut-être les tendances favorables et les nombreux avantages offerts par l’éolien. Descendre tous les projets comme ça, c’est tout simplement être buté et aveuglé. Ce n’est pas en sortant la vidéo d’un malheureux oiseau happé par une éolienne (combien d’animaux meurent à cause des routes et combien à cause des éoliennes ?), l’effet "stromboscopique" (véridique, tiré d’un site anti, preuve qu’ils ne savent même pas de quoi ils parlent), la pollution engendré par le cycle de vie d’une éolienne (à 98 % faite de plastique et d’acier recyclable, les plus anciennes éoliennes encore sur pied, une occupation du sol 100 fois moindre que pour une autre structure de production équivalente), un intérêt supposément uniquement financier (quand déjà 4 % de la production d’énergie française vient de l’éolien, 10 % en 2020, et que l’intérêt en conséquence n’est pas "que" financier), des constructions trop chères (seulement quelques euros par personne et par an) et une dénaturation du paysage (alors que plus de 7 Français sur 10 pensent qu’elles sont bien intégrées au paysage et sans doute mieux que la grosse cheminée d’un réacteur nucléaire quinquagénaire) que les antis vont se donner raison.

    Personne ne prétend que les éoliennes sont absolument irréprochables. Mais qu’ils proposent alors une solution qui le soit avant de rejeter en masse tout ce qui a trois pales.

    7.05 à 21h17 - Répondre - Alerter
  • Vraiment dommage que ce documentaire tombe volontairement dans le sensationnalisme. A croire que tout est bon pour faire de l’audimat !
    Il y avait pourtant là un bon sujet à traiter de manière objective, en confrontant et en analysant simplement les arguments des uns et des autres.
    Au final, même le titre est déjà connoté. Quels sont les mots qui viennent à l’esprit de tout un chacun après "A qui profite..." ?

    7.05 à 15h45 - Répondre - Alerter
  • Très bon reportage, j’en retiens deux choses :

    Les gens qui luttent contre les éoliennes le font dans leur intérêt privé (vue "dégradée" depuis sa maison, "c’est pas beau depuis mon manoir"), assez auto-centré d’une certaine façon. Se battent-ils de la même façon lors de la construction d’un nouvel aéroport ou autoroute à l’autre bout du pays ?

    Le gouvernement qui fixe des objectifs d’énergie renouvelable pour les années à venir pense au bien commun, et quand on voit le désastre actuel de l’EPR, on se dit que ce n’est pas trop tôt, à notre santé, à la planète.

    Il y aura toujours des gens qui vivront, près de centrales, près d’une route passante, près d’une ligne à haute tension. La question n’est pas de savoir si nous voulons supprimer toutes les infrastructures de notre pays mais si nous voulons développer une énergie plus propre et qui permet plus d’autonomie à notre pays. Avec les conséquence géopolitiques qui en découlent : moins de "pression" sur les pays où on s’approvisionnent en uranium, moins de financement de pays producteur d’hydrocarbure à l’éthique douteuse, etc.

    Je trouve que ce débat se cristallise sur des considérations tristement égoïstes (que ce soit l’argent d’un coté ou la vue depuis son balcon de l’autre).

    7.05 à 12h07 - Répondre - Alerter
    • Gaspillage d’argent publique : un EPR finlandais en construction depuis 8 ans ... que l’on a déjà payé ... Les finlandais qui l’attaque, à juste titre, pour obtenir réparation soit plus de 8 milliards plus au moins autant de dédommagements.... sans compter celui de Flammanville qui est aussi bien parti pour coûter un maximun sans avoir l’assurance qu’il pourra fonctionner un jour .... On est des champions du nucléaire mais cela .. c’était avant ! Question combien de mètre carrés de photovoltaique ( mise en production en 3 mois ) ou d’éoliennes (mise en production en 10 mois) représente un EPR ? et connaissez vous Elon Musk ? Lui n’est pas atteint du syndrome NIMBY...

      28.05 à 18h33 - Répondre - Alerter
  • A la planète, évidement ! A la fin du pétrole que ferez vous pour éclairer le manoir de Monsieur Bouglé. il ne pourra même revenir à la lampe à...
    Du pire délire complotiste très tendance pour "exister".
    Fabien ce n’est pas le "vent contaminé", c’est le "sang contaminé" !
    Y a même le glissement sémantique !
    Tout la palette paranoïaque de l(obscurantisme, car on peut être juriste et ignorant, la preuve !

    7.05 à 10h47 - Répondre - Alerter
    • Ah ! Ça vous a plu, le coup du manoir ? Ça marche toujours, le châtelain qu’il faut décapiter... Et les spéculateurs de l’éolien industriel, les mafieux qui s’empiffrent de subventions, eux, ils travaillent "pour la planète" ? C’est ça ? Les Iles Caïman, c’est votre paradis écologique ?
      Votre petite jalousie envieuse et mesquine semble se tromper de cible.

      7.05 à 11h35 - Répondre - Alerter
      • Ahh les développeurs éoliens ont un compte aux îles caiman ? mince je ne dois pas travailler pour la bonne société.
        L’éolien est une industrie, qui lutte contre le réchauffement climatique en proposant une énergie verte, non emettrice de GES, qui se démantèle, qui coûte peu cher au citoyen, l’éolien n’est pas une oeuvre caritative, forcément les éoliennes rapportent de l’argent, comme tout le reste !

        7.05 à 15h00 - Répondre - Alerter
      • Hahahahaha c’est une blague : Ce n’est pas qu’un Chatelain ce M BOUGLE !!!! C’est surtout un membre du PRINTEMPS FRANCAIS qui est contre tout et qui se présentait sur la liste VERSAILLE FAMILLE AVENIR. Bref un fasciste qui ne supporte pas le progrès social ... Alors bon les méchants industriels en fait ils font leur boulot et quand un secteur marche il s’enrichissent c’est assez logique non ? Et Les éoliennes de part la gratuité du vent, les enjeux climatique et un risque sanitaire 0 (sauf pour les quelques peronnes qui feront une fixation et sont réactionnaire dans l’ame) Par contre les Fascistes invités sur le service publique dans un documentaire mal renseigné et qui ne montre que 3 cas particuliers ... Bravo France 3 et bien dommage que beaucoup d’anti éolien soient en fait un peu simple d’esprit et manipulable par des personnalités comme M Bouglé. Nous sommes en 2015 réveillez vous !

        8.05 à 12h05 - Répondre - Alerter
        • Cette attaque ad hominem est indigne de ce débat.
          On parle d’éoliennes ou de façon de s’habiller, du journal qu’on lit, de la bagnole qu’on préfère ? On n’a plus le droit de posséder une résidence secondaire quand on gagne bien sa vie ? On n’a plus le droit de penser comme on l’entend ?
          Personnellement, je pense que le spéculateur hargneux et arrogant (menteur, qui plus est) qui lui faisait face aurait pu se laver les dents avant le débat, mais, vous voyez, je ne le dis pas !
          C’est le degré zéro de l’argumentation, un témoignage pénible de l’inculture et du sectarisme mesquin.

          8.05 à 14h00 - Répondre - Alerter
  • Pour le moment, nous n’avons vu que la bande annonce. Mais nous savons aussi comment tout un système de corruption et de lobbying financier s’est mis en places pour enrichir quelques personnes au détriment du contribuable, du consommateur, et des habitants. Que des "politiques" défendent cette filière, si déstabilisatrice pour l’économie (importations massives, déficit budgétaire, baisse du pouvoir d’achat, destruction du potentiel touristique du pays) pour être contreproductif en matière d’environnement, en accroissant les émissions de gaz à effet de serre (la fameuse "énergie intermittente" dépendante des centrales à énergie fossile) en dit long sur le manque d’honnêteté des défenseurs d’éoliennes à l’Assemblée Nationale. Pas vu, pas pris, d’accord, mais il n’y a pas de fumée sans feu, et cette affaire d’éoliennes n’est pas à l’avantage de la démocratie.

    6.05 à 19h51 - Répondre - Alerter
  • Habitant à proximité et en vue directe sur 2 parcs éoliens, je m’en trouve plutôt satisfait et n’ai pu constater ni nuisance ni révolte ou exode des riverains.
    Cette industrie paraît effectivement florissante actuellement, un centre de maintenance a même été créé tout près d’ici avec création d’une dizaines d’emplois locaux à la clef. Faut-il vraiment s’en plaindre par les temps qui courent ?
    La vente d’avions "Rafale" dont on nous rabat les oreilles en ce moment sur tous les médias serait-elle plus "pure" et sans conséquence ?
    La colossale facture à payer suite aux déboires de notre "fleuron nucléaire" aura-t-elle un impact sur nos futures factures d’électricité ?
    De la matière à enquête et reportage mais qui demanderait sans doute un peu plus de courage et de professionnalisme que de reprendre mot à mot et sans les recouper les arguments éculés des organisations anti-éoliennes.

    6.05 à 18h07 - Répondre - Alerter
    • Mais ou habitez vous que l’on puisse admirer ces magnifiques machines toutes proches de chez vous ?
      10 emplois pour la maintenance.... pour la maintenance de combien de machines, de quel constructeur ?

      6.05 à 19h48 - Répondre - Alerter
      • 1 technicien pour 5 éoliennes peu importe le constructeur, si vous avez 2 parc de 10 éoliennes qui se construisent avec 10 éoliennes du constructeur X et 10 du constructeur Y vous aurez donc 4 nouveaux emplois. Les centres de maintenance devant être à environ 1h de route des parcs, un nouveau centre de maintenance sera probablement créé si l’on rajouter 5-10 machines de plus. Ces techniciens de maintenance vont installer leurs familles à proximité, faire leurs courses dans la commune.. et voila comment l’éolien crée de l’emploi et une économie locale !
        En espérant avoir répondu à votre question Vent 17

        7.05 à 15h10 - Répondre - Alerter
        • Je ne vois pas d’où vous sortez ce ratio emplois/nombre de mâts. Il serait plutôt de 12/1. Et qu’appelez-vous "maintenance" si ce ne sont pas les techniciens ? En outre, la maintenance, la vraie, est aujourd’hui totalement informatisée, à longue distance, et emploie très peu de personnes, qui surveillent et gèrent plusieurs centrales. Mais il faut faire croire que l’éolienne, complément du clocher du village, produit d’innombrables emplois locaux, pour une bonne petite électricité consommée en temps voulu par les habitants du crû.
          Je ne vois pas, non plus, d’où vous sortez ce chiffre de 50 centimes/mois/abonné pour la CSPE. Il s’agit plutôt de 1,5 ou 1,6 euros. Et 20 euros par an, cela peut suffire à accentuer la précarité énergétique de nombre de nos concitoyens. Quand ils seront dix millions, qui paiera pour eux ?

          7.05 à 17h08 - Répondre - Alerter
          • Les termes techniciens et maintenance sont pour moi la même chose, et je sors ces chiffres de données concrètes d’entreprises qui emploient des techniciens de maintenance... travaillant dans le milieu je sais tout de même de quoi je parle.... donc vous pensez que si il faut changer une pièces sur une machine c’est fait de façon informatique ? Alors oui tout est informatisé et contrôlé à distance par des humains qui sont derrières leurs ordinateurs depuis les centres de maintenance mais ces mêmes personnes se déplacent aussi sur site.
            Le montant de la CSPE et sa répartition est sur le site de la CRE

            7.05 à 17h26 - Répondre - Alerter
            • "La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a estimé à 16,5 €/MWh le prix de la CSPE en 2014. La part de l’éolien ne représente que 13,8 % de ce montant, soit, pour un ménage français*, une charge de 5,69 €/an.

              *Pour un ménage consommant 2500 kWh/an d’électricité (hors chauffage) (source : INSEE)"

              7.05 à 17h29 - Répondre - Alerter
    • Il est intéressant de voir des commentaires en faveur des éoliennes qui dénigre le contenu d’ une émission qui n’est pas encore parue ! A croire que l’auteur des lignes qui précède à un sérieux intérêt dans ces affaires au point de critiquer par avance ce qu’il ignore encore.. Un commentaire qui nous place dans le vif du sujet : la désinformation organisée par les promoteurs éoliens pour faire perdurer un scandale financier. Et la façon de vouloir parler d’autres sujets que le sujet en cours pour détourner l’attention.

      6.05 à 19h58 - Répondre - Alerter
    • OUF ! enfin quelqu’un qui ne se plaint pas de l’éolien...
      Pour ma part j’ai déjà eu à plusieurs reprises l’occasion de passer tout près d’éoliennes lors de randonnées pédestres, et, ma foi, tout le monde avec moi partageait la même opinion : elles tournaient toutes... et le bruit était très supportable, un ronflement... Mais que dire d’une centrale nucléaire qui renvoie dans l’atmosphère ses particules de pollution cancérigène ? Faut-il la préférer à ce ronflement ? Doit-on préférer un bon cancer à une (légère...) pollution sonore ?
      Franchement, ce débat frise le ridicule et me donne une bonne idée de la connerie humaine ! Je comprends qu’il n’y a pas grand chose à espérer de l’avenir avec la mentalité de l’être humain en général...

      11.05 à 09h56 - Répondre - Alerter
      • Vous êtes passée "tout près", ce n’est pas tout à fait la même chose que d’habiter, de vivre en permanence à 500 mètres de ces engins. Ni clignotements nocturnes, ni effet "stroboscopique", ni effet à long terme des infra-sons, vous n’avez pas éprouvé les nuisances réelles de voisins sédentaires. Il est curieux de voir comment le lobby éolien a réussi à faire fixer des normes de bruit plus favorables pour les éoliennes que pour les autres machines. Et pourquoi l’Académie de médecine s’obstine à réclamer 1 500 mètres d’éloignement.
        Et puis, cessons de croire que les aérogénérateurs pourront être autre chose qu’une petite source complémentaire, en appoint. C’est une technologie ringarde et improductive, extrêmement coûteuse. Elle implique fatalement des centrales thermiques en "roue de secours". Et le charbon tue environ 20 000 personnes par an en Europe. Pourtant l’exemplaire Allemagne multiplie ces fournisseurs de particules fines, avec la bénédiction des verts.
        Quant à votre vision apocalyptique de cheminées crachant des becquerels, c’est assez rigolo...
        Vous confondez un peu vapeur d’eau et champignon atomique !

        11.05 à 10h33 - Répondre - Alerter
        • Je ne confonds rien du tout : l’association GREENPEACE a déjà eu l’occasion d’analyser ce qui s’échappe des centrales nucléaires, et ce n’est pas que de la vapeur d’eau comme vous dîtes. Faut vous renseigner, cher Monsieur...

          11.05 à 10h50 - Répondre - Alerter
          • Je pense que vous confondez avec les observations de Greenpeace sur le rejet des effluents liquides en mer, à La Hague. Les cheminées rejettent de la vapeur issue du refroidissement des turbines (circuit secondaire) et en aucun cas, jamais, du réacteur.Enfin, si vous souhaitiez ne fermer que la seule centrale de Fessenheim, il suffirait de planter une éolienne tous les 350 mètres entre Brest et Sarreguemines. Cela vous ferait une belle randonnée, dans des paysages tellement variés et originaux ! Et avec ce doux ronron pour rythmer vos pas, tout en étant persuadée que vous sauvez la planète...
            Vous savez, Anatole France n’avait pas tort : "on croit mourir pour des idées ; on meurt pour des industriels"...

            11.05 à 11h05 - Répondre - Alerter
        • Merci d’arrêter de citer une seule phrase de ce fameux rapport de l’académie de médecine qui si on le lit dit aussi :
          Mais quelle serait cette distance minimum ? Il est difficile de définir a priori une distance minimale, qui serait commune à tous les parcs, car, on l’a vu, la propagation du son, c’est-à-dire l’étendue de cette zone de nuisance, dépend des éléments topographiques et environnementaux propres à chaque site. Une fourchette est pourtant proposée dans le document ministériel de l’ADEME évoqué plus haut 2 ; à la page 76 de celui-ci, il y est estimé que « en deça de 500 m. le projet a fort peu de chance d’être conforme à la réglementation, et qu’au delà de 2000 m. les risques de non-conformité sont très faibles ».
          De plus ils parlent des éoliennes > 2,5MW qui doivent être implantées à plus de 1 500m.. par "principe de précaution"
          Le rapport demande aussi que les risques soient étudiés dans le dossier de demande, ce qui est le cas, nous sommes classés ICPE et nous avons une réglementation plus stricte que dans d’autres pays.
          Concernant les centrales thermiques, j’ai personnellement visité la centrale de Porcheville, ou ils nous ont dit que les centrales thermiques ne sont que trop peu utilisés et que cela coute trop cher de les maintenir en veille et qu’ils vont donc commencer à les fermer.. Pouvez vous me donner les exemples de nouvelles centrales à charbon construites ces derniers temps ?

          11.05 à 11h04 - Répondre - Alerter
  • gesz affirme qu’une majorité de Français sont favorables à l’éolien. S’il se fonde sur le "sondage" ridicule financé en toute hâte par le lobby des industriels, afin de peser sur "l’amendement Germain", il est bien léger (504 personnes interrogées par téléphone, sur des fichiers inexistants, cela fait rigoler tout le monde !). D’ailleurs CSA a refusé l’appellation de "sondage" et lui a préféré "consultation". On tient à sa réputation !
    Mais les Français seraient-ils encore "favorables" si on leur expliquait tout ?
    - que le "parc" éolien terrestre français a tourné, en 2014, à 22,8% de la puissance installée (il faut 4 éoliennes pour qu’il y en ait une qui marche !).
    - que l’intermittence suppose toujours une centrale thermique de secours (comme en Allemagne, qui nous empoisonne avec ses particules fines de bauxite et est devenue, en quelques années un colossal émetteur de CO2
    - que toutes les lignes haute tension et THT sont "à reprendre"
    - qu’il faudra payer une augmentation de 70% du coût de l’électricité... (à suivre..)

    6.05 à 17h49 - Répondre - Alerter
    • - que les exploitants tirent de leur rente, infligée à l’ensemble des consommateurs des "profits excessifs" (dixit la Cour des Comptes) et bénéficient, sur 15 ou 20 ans d’une garantie dont aucun industriel, dans aucun domaine, ne bénéficie
      - que les sept millions de Français en état de "précarité énergétique" seront bientôt dix millions (à votre avis, qui paiera pour eux ?)
      - que les industriels "électro-intensifs" ne tiennent pas à voir disparaître le seul domaine où ils sont avantagés par rapport à l’Allemagne (à votre avis, aussi, qui paiera pour eux ?)
      - que les éoliennes d’Areva sont construites en Allemagne (merci pour l’emploi à Bremerhaven) et que les usines projetées en France nous conduiront à multiplier les centrales en France, dans une fuite en avant comparable à la sidérurgie des années 1970-1980.
      - que personne ne démantèlera ces fichus moulins quand ils auront cessé d’être rentables
      - que les éoliennes ne poussent pas en plein champ, mais nécessitent de 500 à 1500 tonnes de béton et d’acier, des lubrifiants, des "terres rares" (dont la Chine a le quasi monopole, merci pour l’indépendance) et qu’elles mettent 18 mois à deux ans pour amortir leur bilan écologique...
      - qu’il faudrait 120 000 moulin en ferraille pour "sortir du nucléaire" : une nouvelle qualité de vie, sans doute...
      - etc, etc...

      6.05 à 18h00 - Répondre - Alerter
      • Quelques éléments de réponses :
        Démantèlement : merci de lire l’Arrêté du 26 août 2011 relatif à la remise en état et à la constitution des garanties financières pour les installations de production d’électricité utilisant l’énergie mécanique du vent
        Coût pour les ménages : le montant de la CSPE consacré à l’éolien représente 6€/ an et par foyer, soit 50 cents par mois.. je doute que cela pénalise les familles !
        Le tarif d’achat a été mis en place car l’éolien est une jeune industrie. A savoir que des fonds ont été mis en place pour soutenir les PME du nucléaire...
        Une énergie intermittente : les centrales à charbon ne sont pas construites, elles existent déjà et comble en effet les pics lorsque cela est nécessaire.

        J’aimerai rappeler une chose qui me semble importante, nous ne cherchons pas à remplacer le nucléaire par l’éolien, cela est de toute façon impossible. Le maître mot est Mix énergétique ! et 1ère chose, il faut d’abord diminuer notre consommation d’énergie !!

        7.05 à 15h31 - Répondre - Alerter
        • @tiphaine
          Merci de votre modération.
          Mais, en ce qui concerne le démantèlement, je voudrais rappeler au moins deux choses :
          1/ les "disques" de béton-ferraille des soubassements des aérogénérateurs resteront évidemment en place. De 15 à 30 mètres de diamètre sur 2 à 4 mètres d’épaisseur, légèrement recouverts de terre. Et cela multiplié par combien ? 50 000 ? 100 000 ? C’est un cadeau durable aux générations futures. Même chose pour les pales, qu’on ne sait pas recycler. On les enterre.
          2/ l’obligation financière ne contraint nullement les opérateurs à "mettre de côté" réellement les sommes affectées au démantèlement. Ni garantie bancaire, ni dépôt à la Caisse des Dépôts (CDDC), ni à la banque de France. Il s’agit d’une ligne sur leurs bilans. D’autre part, presque tous les "géants" qui interviennent en consortium, créent de petites structures destinées à une centrale en particulier. Ainsi, pour exemple, le projet de Saint-Brieuc (Iberdrola, Eole-RES, Areva...) ont créé une société qui porte ce projet de 3 milliards d’euros, Ailes Marines. C’est une société anonyme simplifiée au capital de... 3000 € ! Dès que l’exploitation cessera des profits à deux chiffres, il y a fort à parier que cette coquille mettra la clé sous la porte. Les contribuables diront merci.

          7.05 à 16h51 - Répondre - Alerter
          • Bonjour Lancieux,

            Merci pour votre contribution, qui fait avancer le débat.
            Comme recommandé par Tiphaine, merci toutefois de vérifier vos sources.
            Pour vous faciliter la tâche, voici les textes de loi auxquels elle faisait référence :

            http://www.legifrance.gouv.fr/affic...
            http://www.legifrance.gouv.fr/affic...

            Vous y lirez noir sur blanc l’obligation des sociétés exploitants les projets éoliens de constituer les garanties financières suffisantes pour pouvoir démanteler les éoliennes en fin d’exploitation et qu’en cas de défaillance de ces sociétés exploitantes, c’est aux sociétés-mère qu’incombe la responsabilité de démanteler.

            Vous y trouverez également les exigences de profondeur en terme de démantèlement : effectivement une partie des fondations restera dans le sol après l’exploitation des éoliennes. Mais vaudrait-il mieux y laisser des déchets radioactifs ?

            7.05 à 17h34 - Répondre - Alerter
    • Je vois que Lancieux ne craint pas de raconter n’importe quoi. Comme d’habitude avec les anti-eoliens avec leur mythe de l’énergie *classique française* pas dangereuse et peu onéreuse...
      Il faudrait se renseigner un peu, et pas que dans la littérature anti-eolienne.

      7.05 à 08h17 - Répondre - Alerter
      • Monsieur Combre (j’ai oublié le prénom) préfère l’invective aux arguments.
        Et l’insulte à la discussion.
        C’est assez typique du caractère quasi-religieux de la Foi dans le catéchisme éolien. Il y a le Bien et il y a le Mal. Le lobby joue parfaitement de cette corde, par exemple en menant nos chères têtes blondes visiter des centrales, sous la houlette de grandes ONG caritatives, comme EDF, Alstom, Areva, etc. Des entreprises dont on connaît la transparence, le désintéressement et la fiabilité !
        Le concombre, c’est bien de la même famille que le cornichon ?

        7.05 à 09h40 - Répondre - Alerter
  • Sondage.....tu parles, à partir du moment ou l’on paye, on obtient les résultats que l’on veut.
    Avec ce sondage, le SER et FEE se sont ridiculisés.
    L’éolien industriel est uniquement une affaire de fric, avec la complicité des écologistes de EELV.

    6.05 à 13h45 - Répondre - Alerter
  • Tout le monde veut stopper le nucléaire, personne ne veut des solutions alternatives...
    Il serait peut-être intéressant de prendre modèle sur les divers sites éoliens pour lesquels tout s’est bien passé... Souvent des implantations décidées par la commune et pas par les "industriels" !
    De plus, il existe d’autres prototypes que ces immenses éoliennes, comme l’Arbre à Vent par exemple, qui produit moins mais pollue moins et perturbe moins au niveau sonore.

    6.05 à 13h00 - Répondre - Alerter
  • http://www.energiesactu.fr/producti...

    Pour rappel, une majorité de français prône le développement de l’énergie éolienne. Pourquoi alors se laisser influencer par la minorité révoltée, lorsque l’opinion de la majorité silencieuse est quasi unanime ?

    6.05 à 12h28 - Répondre - Alerter
    • Un sondage réalisé sur 100 personnes est -il représentatif ? Quand on n’est pas vraiment concerné, on laisse facilement faire.
      Sur le terrain, la réalité est toute autre. Le SER s’en plaint d’ailleurs amèrement. Annoncez un projet, les boucliers se lèvent.

      6.05 à 12h35 - Répondre - Alerter
      • Pardon, 1000 personnes

        6.05 à 12h41 - Répondre - Alerter
        • On peut effectivement se poser la question de la représentativité d’un sondage sur 1000 personnes. Faisons cependant confiance au CSA, institut reconnu en la matière, pour s’assurer de la représentativité de l’étude.
          Entièrement d’accord avec vous concernant la réalité du terrain, où à mon sens chacun doit faire son travail pour répondre au mieux aux craintes et aux interrogations des populations locales.

          6.05 à 12h50 - Répondre - Alerter
          • C’est la "grande" presse, paresseuse et suiviste qui a qualifié ce document marketing de "sondage".
            Pour CSA, ce travail est classé comme une "consultation" et non pas dans la rubrique "sondage".
            Sur le site de CSA, ce document de commande ne figure d’ailleurs pas dans "nos derniers sondages". Je pense qu’ils en ont un peu honte, mais faut bien gagner sa croûte !
            Le lobby éolien aurait quand même pu s’offrir, avec notre argent, un "vrai" sondage plutôt que ce boulot bâclé. Mais il y avait urgence : intoxiquer l’opinion avant la discussion de "l’amendement Germain". Cela a parfaitement fonctionné. Les 506 "sondés" sont devenus "les Français" et de braves gens colportent l’idée que "les sondages disent que..." Ces gens-là savent bien communiquer.
            Petit détail technique : comment faire pour questionner, par téléphone, des citoyens habitant à moins d’un kilomètre d’une éolienne ? Vous connaissez ce fichier spécialisé ?
            Ce pseudo-sondage est donc une arnaque supplémentaire, que n’a pas hésité à rabâcher le hargneux arrogant, représentant du lobby, hier soir sur FR3.

            7.05 à 11h02 - Répondre - Alerter
    • Les minorités, c’est fait pour être écrasé. Alors écrasons nous.
      C’est ce que pensait Charles de Gaulle à son départ vers Londres ?

      6.05 à 12h40 - Répondre - Alerter
  • Pour l’usine éolienne littorale du Cap Fréhel, les marins-pêcheurs de la baie de Saint-Brieuc se verront verser 6,5 millions d’euros. C’est intéressant, car le promoteur a toujours juré qu’il n’y aurait aucun préjudice. Il s’agit simplement d’acheter le silence de ceux qui auraient pu s’opposer à ce projet fou (62 mâts de 215 mètres, clignotant et tournant), comme leurs collègues du Tréport.
    Le persiflage de votre article est très inapproprié à la gravité du sujet. Pour une fois qu’une télé ose aborder le sujet, tout le lobby se déchaîne...

    6.05 à 12h01 - Répondre - Alerter
  • "Ces mesures compensatoires – d’une exorbitante valeur de 30 000 euros – n’ont certes pas compensé grand-chose, semble-t-il, mais comme depuis 2013 les mesures compensatoires sont encadrées par le ministère de l’Ecologie, les terrains de boules gratos, c’est de toutes façon fini".

    Juridiquement, cela ne s’appelle pas des mesures compensatoires, mais des mesures d’accompagnement, cela n’a donc jamais été illégal et cela est mis en oeuvre pour tout projet quel qu’il soit.

    6.05 à 11h26 - Répondre - Alerter
    • Vous avez raison, il suffit de payer des associations et on peut y aller.
      140 000 euros pour que la LPO aille protéger les oiseaux ailleurs à Chanzeaux (49)
      20 000 seulement à Tigné (49), mais le projet est plus ancien.
      60 000 pour aller protéger les chiroptères plus loin que Saint Aubin de Baubigné (79)
      Finalement, c’est seulement payer pour avoir le droit de détruire, et ce n’est pas illégal. Juste peut-être pas très moral, l’éolien et ses "accompagnateurs".

      .

      6.05 à 11h47 - Répondre - Alerter
      • Vous confondez à votre tour l’accompagnement et la compensation...

        Pour ce qui est de la "morale", je ne vois pas ce qu’elle a à faire ici, puisque nous parlons de droit. Si la loi ne convient pas à votre "morale", critiquez la, faites le nécessaire pour qu’elle évolue.

        Mais il est vrai que cela vous imposera au préalable de savoir de quoi vous parlez et de comprendre la portée des mots que vous employez.

        6.05 à 13h21 - Répondre - Alerter
        • Quand on vend l’éolien sous forme d’incantations, d’appel au sauvetage de la planète.
          Quand on appelle nos campagnes à la "bravitude" et à la servitude pour accueillir ces "beaux oiseaux blancs porteurs de paix, propreté et prospérité", ces "jolies fleurs blanches symboles de renouveau, de printemps qui chantent"....l’atterrissage peut être difficile .

          Mais vous le dites fort justement, Jurgen : "on ne voit pas ce que la morale a à faire ici" : c’est bien du business avant tout, et vous nous ramenez à l’émission de ce soir.

          6.05 à 16h09 - Répondre - Alerter
      • On ne risque pas de connaître les finances de vents de colère ... ni d’où viennent ses membres .. l’opacité est totale.... Pas liste de membres , aucune information sur les budgets .... Alors ?

        28.05 à 18h10 - Répondre - Alerter
    • Cher Jurgen, pouvez-vous nous éclairer et nous indiquer à quel titre ces mesures d’accompagnements sont légales ? Et où seraient-elles prévues ? merci

      6.05 à 16h35 - Répondre - Alerter
  • Merci pour cet article qui relate bien le sentiment eu à la vision du reportage. Du sensationnel pour l’annonce, mais rien derrière. Ce documentaire est caricatural des assos anti-éolien, des annonces, de l’esbrouffe, mais aucun élément tangible !

    6.05 à 11h21 - Répondre - Alerter
  • On comprend que certains reportages blessent le politiquement correct et la pensée dominante.
    Peut-on nier l’opposition des populations ? Le taux de recours explosif contre les éoliennes ? La détresse des riverains devant ces machines ?
    Citadins, journalistes , cessons de ridiculiser et de mépriser le monde rural.

    6.05 à 10h40 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité