publicité
Accueil du site > Actu > Politique > Comment le gouvernement a dépolitisé le ministère de l’« Environnement (...)
Politique

Comment le gouvernement a dépolitisé le ministère de l’« Environnement »

<-  Retour à l'article

Bye-bye « Ecologie », rebonjour « Environnement ». Que signifie le retour de ce vieux vocable au ministère ? Décryptage avec Emmanuel Marty, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication.

5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Pour moi, l’environnement est à l’écologie ce que la déco est à l’architecture.

    23.02 à 08h49 - Répondre - Alerter
  • bonjour Madame la ministre
    suite a vote réforme du chauffage dans les achelemes sachant qu’on est toujours dans la zonne de l’hivert moi en tant que locataire d’un redez- chausser nous avons froid avec les tant qui cour dehors . vous avais pas froid dans vos bureau mais nous si donc je vous demande de revoir votre politique a la noix sinon je me serais obliger de recourir a votre président de la politique pour vous demandez de revoir votre decision moi j’habite dans les vosges n’oublier pas

    23.02 à 11h11 - Répondre - Alerter
  • bonjour Madame la ministre
    suite a vote réforme du chauffage dans les achelemes sachant qu’on est toujours dans la zonne de l’hivert moi en tant que locataire d’un redez- chausser nous avons froid avec les tant qui cour dehors . vous avais pas froid dans vos bureau mais nous si donc je vous demande de revoir votre politique a la noix sinon je me serais obliger de recourir a votre président de la république pour vous demandez de revoir votre decision moi j’habite dans les vosges n’oublier pas

    23.02 à 11h13 - Répondre - Alerter
  • "Il y a au moins une certaine cohérence à faire porter la charge des relations internationales sur le climat par le ministère de l’Environnement plutôt que par les Affaires étrangères."
    Euh, moi plutôt très inquiète sur les efforts déployés surtout en marketing de l’industrie de l’armement, de l’aviation ou du nucléaire, par l’Etat à l’étranger. Déjà que le funeste Ayrault a réussi à soulevé l’indignation + que nationale, avec son GPI à NDDL, je me demande quelles autres funesteries, il va promener avec son ministère...

    A croire que la France s’amuse à faire du yoyo politic(h)ien entre sa joliesse sauce COP 21, et sa crise de testostérone anti-terrorisme ! Même pas fichue d’avoir signé le limité Accord de Paris ! Ne serait-elle pas feignasse ou trop écocideuse elle-même, la Vème République ?
    Ses porte-jarretelles sauce Tafta lui pousseraient-ils sur le bonnet phrygien ?

    24.02 à 10h05 - Répondre - Alerter
  • Quand on observe combien le choix des mots, pardon, des éléments de langage, est important dans la propagande, pardon la communication, du gouvernement, on ne peut que s’alarmer de ce nouvel intitulé volontairement réducteur.

    Le charabia des communicants au pouvoir correspond précisément à la non-volonté d’agir pour transformer un Système a-démocratique, on parle de démocrature, de ploutocratie. C’est le reflet de l’impasse d’une idéologie qui a produit des désastres planétaires qui ne peuvent plus être cachés.

    L’impasse systémique implique le parler pour ne rien dire.

    24.02 à 10h09 - Répondre - Alerter

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité