publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Emplois, bénéfices : coupes claires dans la forêt française
Nature

Emplois, bénéfices : coupes claires dans la forêt française

<-  Retour à l'article

Variée et abondante, la forêt hexagonale devrait avoir la banane. Pourtant les pénuries de bois se multiplient et la filière accuse un déficit commercial abyssal. Cherchez l’erreur.

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • forêt (française) sous exploitée, bois = énergie renouvelable, tous ces "principes communément acquis" me laissent perplexe.
    Si la forêt française a pu doubler de surface en 150 ans, c’est juste parce que le "bois énergie" du 18e siècle a cédé la place au charbon puis au pétrole.
    Une ressource est renouvelable que dans la mesure où on ne prélève pas plus que sa capacité de renouvellement.
    Notre belle forêt se renouvellerait-elle si l’on lui transférait la charge de subvenir à nos besoins actuels en énergie, en plus du bois d’œuvre, de la pâte à papier ? je suggère à Terra Eco de se pencher sur le problème, et je vous propose, en attendant, un petit calcul de coin de bureau :
    la forêt française, c’est 16 millions d’hectares. nous sommes 60 millions de français, cela fait donc 0.26 ha par habitant. Un hectare produisant en moyenne 5.5m3 par an (source : http://inventaire-forestier.ign.fr/...), la forêt française produit donc 1.43 m3 par an et par habitant.
    Bref, cela fait à peu près deux stères par personne et par an. en considérant bien sûr dans cette approximation que la forêt n’est qu’un tas de bois à notre service, et qu’il n’y a plus de parcs nationaux, ou de zones sauvages.
    Et en considérant qu’il n’y a que les français pour se servir, parce qu’on oublie aussi qu’au niveau mondial la forêt régresse déjà comme une peau de chagrin.

    2.12 à 20h57 - Répondre - Alerter
    • Comme on ne se chauffe pas individuellement mais par foyer, et qu’on comptera environ 25 million de foyers en France, le ratio s’élève à un peu plus de 5m3/an et par foyer.
      Évidemment l’idée n’est pas que chaque foyer se chauffe au bois (mais d’avoir entrepris ce calcul le laisse supposer) par contre le calcul laisse entrevoir que c’est une production très intéressante dans cette perspective.
      Dans ce sens, j’ai travaillé pendant des années en Bretagne avec une spécialiste en sylviculture qui m’avouait qu’on ne pouvait pas faire "grand chose" avec certains de nos arbres qui se mettaient visiblement à "gonfler" avec les tendances climatiques. Mois solides, moins denses, ils ne devenaient plus bon qu’à faire du bois de chauffage... ceci à confirmer bien entendu.

      4.12 à 09h50 - Répondre - Alerter
      • A vouloir montrer la fragilité de la "ressource bois", aurais-je démontré l’inverse ? C’est vrai que je n’ai pas été assez explicite ; en même temps c’est un problème assez compliqué et je suis sûr que Terra Eco peut le traiter avec brio !
        Bien sûr le calcul n’est pas de supposer que l’on va tous se chauffer au bois, c’est juste pour essayer de donner un ordre de grandeur de la production française ramenée à chaque habitant. Le convertir en stères donne un ordre de grandeur "chauffage", et il est tentant de penser avec ce calcul que la forêt française pourrait fournir de quoi se chauffer tous au bois. Sauf que, non seulement il n’est pas souhaitable de tout "utiliser", mais surtout il y a bien d’autres usages du bois qui pèsent sur la forêt : le bois d’œuvre et la pâte à papier bien sûr, et le bois énergie qui est aussi utilisé pour des centrales électriques ! la liste des usages potentiels est sans fin et il me semble bien imprudent de considérer cette ressource comme indéfiniment renouvelable.

        4.12 à 20h41 - Répondre - Alerter
    • @Philippe
      Bonjour,
      J’avoue ne pas très bien comprendre votre charge, dans la mesure ou l’article n’évoque pas l’objectif de remplacer toutes les sources d’énergie par le bois...
      Merci à Michel pour la rectification du calcul relatif au nombre de foyers, en effet c’est bien ce calcul qu’il faut faire.
      Ce qui me semble intéressant dans cet article, c’est d’apprendre que malheureusement la France est bien peu avisée de vendre à ce prix une telle matière première pour se précipiter d’importer ensuite des produits manufacturés Chinois...
      Dans un pays aussi instruit et structuré (trop peut-être) que le nôtre, avec autant de décideurs ayant fait de bonne écoles, c’est assez confondant !
      Encore une fois, merci au libre échange économique intégral et à son mantra magique "le marché va réguler"...
      Le marché ne régule rien du tout, il sert les intérêts des plus vifs, des plus malins, voire des plus malhonnêtes !
      Et à ce jeu là on dirait que la France n’est ni vive ni maline, espérons au moins qu’elle soit honnête !!
      Bravo donc à Jean-François Marcheguet pour son initiative Belle Utile et que l’on souhaite Durable !
      Merci également à Emmanuelle Vibert pour cet excellent article !

      4.12 à 12h06 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité