publicité
Accueil du site > Actu > Politique > Le débat sur la transition énergétique, un fiasco annoncé ?
Politique

Le débat sur la transition énergétique, un fiasco annoncé ?

<-  Retour à l'article

Retards à l’allumage, défections en série, manque de transparence… Le débat sur la transition énergétique est bien mal embarqué.

9 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je remercie Thibaut Schepman de cet article.
    Parce que, d’une part, je l’ai trouvé très instructif et que, d’autre part, il m’a donner encore raison. (J’aime bien me dire que, décidément, j’ai eu raison de m’abonner à Terra Eco !)

    En tout cas, je suis tout à fait satisfait (et pas surpris) de voir que Terra Eco investigue auprès des membres du comité de pilotage pour suivre le dossier.

    Pour ma part, je dirai : "Soyons positif (mais vigilent) !"
    C’est - à ma connaissance - le 1er vrai débat sur l’énergie en France. Il faut, en effet, que cela se mette en place sans précipitation.

    Il y a 1 an, la couverture de Terra Eco titrait "Ralentir… vite !". Nous n’allons pas réclamer qu’un débat de cette importance se fasse en urgence.

    S’il faut un slow-débat pour avoir un débat efficace, je suis pour perdre un peu de temps sur la mise en place, et gagner du temps au final dans la vraie mise en place de la transition énergétique, comprise et acceptée par le plus grand nombre.

    Et vous, qu’en pensez-vous ?

    20.11 à 19h40 - Répondre - Alerter
    • je suis moins optimiste. je pense que débat ou pas il n’y aura pas de transition énergétique, tout du moins pas tel qu’on l’imagine. A mon sens la majorité des Français n’a que faire de ces questions, et si un certain nombre est sensible aux pbs environnementaux, aux rejets de CO2 et l’impact sur le climat, ce n’est pas pour autant qu’ils agissent en conséquences pour réduire leur emprunte sur l’environnement. Autrement qu’en se donnant bonne conscience en achetant un dentrifice ou un rouleau de PQ bio ou vert , j’entends...Car si l’on veut éviter les scénarii les plus pessimistes mis en évidence par le rapport de la banque de mondiale (à voir ici par exemple http://www.banquemondiale.org/fr/ne...) c’est des changements plus profonds dans nos modes de vies qu’il va falloir faire : sur les transports, notre de mode de consommation, nos déplacements "loisirs", bref beaucoup d’acquis concernant notre soi-disant confort auquels il faudrait renoncer...En clair, la transition énergétqiue doit certes passer par des mesures et des choix politiques mais avant tout elle dépend de nous. On ne peut pas sans cesse attendre que des mesures viennent du politique, qui n’en prendra aucune qui soit impopulaire même si elles sont environnementalement justifiées (la preuve le blocage du prix du carburant qui est totalement à l’encontre de ce qu’il faudrait faire), futures élections obligent...c’est à nous de bouger avant d’attendre quoi que ce soit des politiques. et comme il y a assez peut de chance que cela se passe, il y aura une transition énérgétique peut être un peu plus brutale que celle qu’on attend, lorsque les productions d’énergie fossile baisseront plus sérieusement et que parallèlement la demande des pays émergents continuera à grimper ...

      21.11 à 14h02 - Répondre - Alerter
    • "Soyons positifs, c’est le premier débat..."
      Doux rêveur que vous êtes.... Moi aussi j’avais mis beaucoup d’espoirs dans le Grenelle 1 ; dommage que le Grenelle 2 se soit empressé de tout effacer.
      Des fois je me mets à imaginer un parlement avec uniquement des candides et non des professionnels de la langue de bois, plus attachés à leur émoluments qu’à la défense du bien commun... (il suffit de voir avec quel acharnement ils ont refusé toute baisse de rémunération, tout contrôle de leurs "indemnités" et toute loi sur le cumul des mandats).
      Non décidémment, il n’y a rien de plus à attendre de D.Batho (vous avez dit "bâteau") que de Jean-Louis "Bordeaux" (euh pardon, Borloo) ou du François H. qui avait pourtant juré qu’il ne toucherait pas à la TVA !!!!!

      21.11 à 15h41 - Répondre - Alerter
  • Je vois comme d’habitude que le citoyen lambda n’a pas le droit à la parole. Pourquoi ne pas remplacer M. Colombani par un candide ? Quelqu’un qui poserait les questions que la grande majorité des français se posent, eux. Beaucoup de nos politiques, scientifiques, dirigeants d’entreprise, etc. de tout bord s’écoutent parler mais ne nous écoutent pas nous les petits, sans nom, sans grade, j’en ai ras le poêle à granulés !

    21.11 à 10h03 - Répondre - Alerter
  • Je ne comprends pas pourquoi des ONG environnementales se retirent... j’ai quelques hypothèses, mais c’est assez léger. Vous savez pourquoi ?
    (Je ne crois pas vraiment à la raison officielle, puisqu’en s’absentant, le groupe sera encore davantage déséquilibré : on ne doit pas renforcer ce que l’on dénonce)

    21.11 à 11h26 - Répondre - Alerter
  • Bien sûr qu’un débat doit avoir lieu, et en impliquant un maximum de citoyens. Il faudra donc une organisation d’animation solide et une base documentaire qui n’occulte pas les questions qui fâchent.
    Je suis tout de même très surpris qu’on n’annonce toujours pas quelles questions vont être mises en débat. Alors est-il admis comme allant de soi que le volet "énergie" de la feuille de route que s’est donné le gouvernement -à l’issue de la Conférence environnementale d’octobre- est acté, et qu’il s’agit maintenant de chercher le plus large accord sur comment la mettre en oeuvre ?

    21.11 à 11h36 - Répondre - Alerter
  • @lolek
    et oui les gens s’en moque et pire ne veulent pas faire d’effort lorsque le porte-monnaie est en cause.
    sur le site de Greenpeace quelqu’un faisait remarquer qu’il y avait 300 000 adhérents greenpeace et 15 000 sociétaire d’ Enercoop le seul fournisseur d’électricité verte. Donc on milite à greenpeace contre le Nucléaire et pour un autre bouquet énergétique mais on consomme et finance de l’électricité nucléaire !!.
    Pire j’ai interpellé les élus à l’assemblée nationale EELV pour savoir s’ils étaient clients d’Enercoop..... 15 jours après 2 réponses positives sur 15 !! et de même pour les élus des régions !! on en déduit quoi ?
    http://www.bernard-lambert-blog.fr/...

    24.11 à 11h03 - Répondre - Alerter
  • On va causer, pour dire que le débat a eu lieu.

    Mais au fond, le nucléaire restera une valeur sûre de "fonds de portefeuille" énergétique pendant des décennies.

    Et puis, les réalités économiques décideront des orientations, qui seront toujours habillées d’un discours politique "propre, vert, cohérent, et responsable", discours qui fera penser au bon peuple qu’ils sont vraiment aux commandes !

    Ciron

    26.11 à 09h37 - Répondre - Alerter
  • Cécile AeroDuflot et Pascal le clampin avaleront encore quelque couleuvres de quoi agrémenter la soupe déjà bien assez bonne

    29.11 à 13h11 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité