publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Marée noire du Golfe du Mexique : « le pire cauchemar » pour BP
Nature

Marée noire du Golfe du Mexique : « le pire cauchemar » pour BP

<-  Retour à l'article

(de notre correspondante aux Etats-Unis) - Charles Wilson, directeur du Sea Grant College de Louisiane, spécialiste de la gestion des écosystèmes marins, explique pourquoi la marée noire, provoquée par le naufrage d’une plate-forme offshore, est un désastre écologique et économique pour le Golfe du Mexique et le pire cauchemar d’un géant pétrolier comme BP.

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • je ne comprends pas ce titre si BP avait pris des précautions au lieu de vouloir toujours plus de fric on n’en serait pas là que BP aille au diable rotir dans les flammes de leur pétrole ; on devrait envoyer ses dirigeants et ses actionnaires ramasser la M...de au lieu que ce soit les ouvriers et les volontaires qui s’y collent au risque de leur santé comme ça a lieu en France avec Total et les bénévoles qui ont été intoxiqués
    Je ne décolère pas

    2.05 à 17h26 - Répondre - Alerter
  • la vaine : quel gachis !!!!

    Tout est dans le titre !!!! Ca m’rend malade !!!!

    Quelle idée de mettre de puits de pétrole en mer !!!! C’est évident que ça devait arriver un jour, et étonnant que ça n’soit pas arriver plus tôt !!!

    3.05 à 08h55 - Répondre - Alerter
    • C’est effectivement un gachis scandaleux et...totalement évitable.La législation laxiste des lobbys pétroliers américains a jugé trop cher l’installation de vannes de sécurité obligatoires en Europe.Le Brent de la Mer du Nord est beaucoup mieux protégé.
      Le président Obama est coinçé avec les républicains.La soif américaine de pétrole est inextingible et la nature payera de nouveau un lourd tribut à l’effarante négligence des politiciens !!!

      3.05 à 11h39 - Répondre - Alerter
  • Chris : Vive le vent !

    C’est un catastrophe, oui, mais en aurait-on autant parlé si les vents avaient soufflé dans l’autre sens, polluant ainsi les côtes mexicaines ? Non bien sûr, les américains n’en auraient eu rien à faire. Je pense donc qu’il est heureux que les vents poussent le pétrole dans leur direction. Ca leur apprendra à polluer la planète plus que les autres dans tous les domaines sans se préoccuper des conséquences pour le reste du monde. Néamoins je suis malheureuse pour les animaux sauvages qui vont en subir les conséquences. Espérons cette fois que les américains vont commencer à réfléchir et surtout à réagir.

    3.05 à 10h24 - Répondre - Alerter
  • La visite en Louisiane de Barack Obama semble être l’exact contre pied de l’inaptitude de georges Bush junior à réagir lors du hurricane Katrina en août 2005 ... L’environnement est devenu un élément essentiel du politique et de la gestion politique ... En son temps le chancelier Schröder a été réélu, en partie parcequ’il avait bien su gérer les inondations de l’Elbe
    Un récent essai de géographie : la géographie n’est plus ce que vous croyez (http://lageographienestplus.wifeo.com ) explique très bien cela

    3.05 à 10h59 - Répondre - Alerter
  • sylk28 : Tous coupable !

    Je trouve très intéressant de voir les réactions indignées de la population. Cette même population, moi aussi malheureusement, utilise le pétrole sans voir les conséquences à court et long terme sur l’environnement.
    En effet, les coûts externes des carburants fossiles ne sont pas assez visibles et j’espère bien que BP et les autres compagnies augmenteront le prix des produits pétroliers. Cela aidera sûrement les gens à comprendre que le prix du pétrole ne représente pas son vrai coût !

    6.05 à 09h08 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité