publicité
Accueil du site > Actu > Nature > Japon-Australie : match nul autour de la baleine
24-06-2010
Mots clés
Biodiversité
Pêche
Monde
Australie
Japon

Japon-Australie : match nul autour de la baleine

Taille texte
Japon-Australie : match nul autour de la baleine
(Crédit photo : f0rbe5 - Flickr )
 
Pas de vainqueur entre les plus gros chasseurs de cétacés au monde et leurs premiers défenseurs à Agadir, au Maroc, cette semaine. Les débats de la Commission baleinière internationale se sont en effet achevés en queue de poisson…
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

La proposition de la Commission baleinière internationale (CBI) n’a pas tenu plus d’une matinée sur la table des négociations d’Agadir, au Maroc. Dévoilée en avril, elle était censée ramener les captures des chasseurs – Japon, Norvège et Islande – sous le contrôle de la Commission et par la même rapprocher les positions radicalement opposées de protagonistes comme le Japon (premier chasseur de baleines avec près de 1 000 prises par an) et de l’Australie (qui demande le respect à la lettre du moratoire).

Si les Japonais étaient prêts à réduire de moitié leurs quotas pour voir s’ouvrir de nouveau la chasse commerciale interdite depuis 1986, les Australiens exigeaient que les baleines de la zone sanctuaire de l’océan Antarctique soient désormais protégées contre les harpons. Une concession de trop pour le Japon. Pourtant, explique Vincent Ridoux, directeur du Centre de recherche sur les mammifères marins et représentant scientifique français à Agadir, il ne s’agit pas d’un échec. « Le gouffre qui sépare les pays membres depuis trente ans n’a pas pu être résolu en un an. D’un côté, les baleines sont considérées comme des ressources marines ordinaires et de l’autre, comme des animaux dont toute forme d’exploitation commerciale devrait être arrêtée pour toujours. Il y a donc un travail énorme à accomplir pour comprendre les positions des autres, analyser les sujets sur lesquels on peut converger, modifier les idées des dirigeants politiques, préparer les opinions publiques, etc. »

Achat de votes et tribunaux

Faute d’accord, rendez-vous a donc été pris dans un an, afin de laisser les positions évoluer. Le débat pourrait néanmoins se poursuivre devant les tribunaux : le 31 mai dernier, Canberra a porté plainte contre le Japon pour violation des conventions internationales. Et récemment, la Nouvelle-Zélande s’est aussi déclarée tentée par une action en justice. Et encore, à Agadir, l’accusation d’achat de votes de petits pays par le Japon n’a pas été abordée. Or selon Serda Ozbenian de l’Institut pour le bien-être animal (Animal Welfare Institute), il est pourtant « connu depuis des années que le Japon utilise ses aides à la pêche pour les petits pays comme moyen de “consolider le vote” ». Le sommet d’Agadir passé, l’affaire pourrait bien refaire surface.

Dans un camp comme dans l’autre, les pays se sont renvoyés la responsabilité de l’absence d’accord. Elément positif cependant, souligne Vincent Ridoux, « les échanges ont été très intenses entre de nombreux sous-ensembles de pays de sensibilités différentes. Ce mode de rencontre est assez différent des réunions en assemblées plénières qui ne sont guère favorables à un dialogue approfondi. »

Une situation loin d’être homogène

La situation des populations de baleines n’est pas homogène. Certaines sont assez prospères, comme la baleine grise de Californie, la baleine du Groenland au Canada et en Alaska, ou le petit rorqual de l’Atlantique nord. D’autres sont en cours de reconstitution assez soutenue des effectifs (baleines à bosse, baleine franche australe…). D’autres enfin demeurent encore à des niveaux très faibles, comme la baleine bleue, la baleine franche de l’Atlantique nord, voire en danger d’extinction, comme la baleine grise occidentale.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité