publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > « A qui profitent les éoliennes », un docu qui manque d’air
6-05-2015
Mots clés
Médias
Energies
France
Chronique

« A qui profitent les éoliennes », un docu qui manque d’air

Taille texte
« A qui profitent les éoliennes », un docu qui manque d'air
(Crédit photo : Galaxie presse)
 
On attendait beaucoup de ce reportage diffusé dans l'émission « Pièces à conviction », ce mercredi sur France 3. Las, on est restés sur notre faim.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

A qui profitent les éoliennes ? On aurait bien aimé le savoir. Mais, après les cinquante-deux minutes du magazine de « Pièces à conviction » diffusé ce mercredi 6 mai sur France 3, on ne l’apprendra point. Les titres qui accompagnaient le communiqué de presse étaient pourtant alléchants : « les anti-éoliens sur le pied de guerre », « les militants s’organisent », « les cadeaux de mariage de l’éolien »… Le lancement lui-même promettait du scandale : une « gigantesque arnaque » annonçait d’un ton caverneux un témoin anonyme filmé en ombre chinoise. Mais pendant plus de quarante minutes, les voitures des reporters ont beau sillonner les campagnes hexagonales, le téléspectateur n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

A Laramière, dans le Lot, l’anti local ne décolère pas, nous dit-on. On ne voit pas bien pourquoi puisque les élus du village qui ont voté le projet d’installation d’un parc et signé des baux avec la compagnie Eole Res qui concernaient leurs propres terrains ont été condamnés à des amendes. Le projet n’aura pas lieu. En Lorraine, pas de quoi s’exciter non plus pour l’association Les coqs sans éoliennes : la préfète a annulé le permis d’un parc qui plaçait des mâts à 200 mètres d’un cimetière de la Grande Guerre. En Picardie, l’agriculteur Charles Brueder n’avait pas lu les petites lignes du contrat. Deux ans après avoir signé le bail permettant l’installation d’un parc sur ses terres, l’emplacement des moulins à vent et leur chemin d’accès à changé. Il se sent lésé. Mais voilà, le préfet, alerté, a, encore une fois, annulé le permis de construire. Que dire du couple Henrelle, à la tête d’une ferme de 115 hectares à Voulpaix (Aisne), qui a dû résister à de nombreux coups de fil de démarchage, et même à la visite d’un commercial qui a eu le culot de débarquer à l’improviste à l’heure du dîner. Quant au brave maire d’Ablaincourt-Pressoir (Somme), il se réjouit d’avoir un nouveau terrain de boules pour les boulistes et un trottoir pour que les enfants puissent se rendre à l’arrêt de bus sans se faire écraser, cadeaux de la société Maïa Eolis pour l’implantation de cinq éoliennes. Ces mesures compensatoires – d’une exorbitante valeur de 30 000 euros – n’ont certes pas compensé grand-chose, semble-t-il, mais comme depuis 2013 les mesures compensatoires sont encadrées par le ministère de l’Ecologie, les terrains de boules gratos, c’est de toutes façon fini.

Découvrez ici la bande-annonce

Cette première et longue partie du reportage se mélange douloureusement les pinceaux. On pensait en apprendre sur des affaires de gros sous et c’est un pêle-mêle de plaintes bien connues. On y entend les mots « scandale environnemental » ou « pollution visuelle », rengaines servies par tous les anti-éoliens et une partie seulement des riverains – ce qui est un autre sujet, d’ailleurs. Il aurait fallu, pour le creuser, suivre le quotidien de ces maires de petites communes rurales qui hésitent et tergiversent, au moment de prendre des décisions, entre les entrées d’argent que représente l’arrivée de l’industrie éolienne pour leurs villages parfois exsangues et les craintes de leurs administrés…

On aurait pu se réjouir de la seconde partie. Qui dure hélas moins de douze minutes. Elle replonge dans les années 2000, les engagements européens pour augmenter la part des renouvelables dans la production d’énergie et la fixation d’un tarif de rachat obligatoire en France, subventionné par le consommateur d’électricité sous la forme d’une taxe, la CSPE (Contribution au service public de l’électricité). Débarquent dans un appartement sombre Yves Cochet, à l’époque député des Verts, Christian Stoffaës, ancien directeur d’EDF, Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables, filmés comme s’ils allaient nous révéler qui a tué JFK. Ils expliquent qu’il fallait rendre cette industrie attractive pour la faire démarrer, que l’éolien doit être un business, pas une œuvre caritative. Bon.

Viennent enfin quelques minutes consacrées à plusieurs capitaines d’industrie, pionniers dans les éoliennes, qui ont revendu trop chèrement leurs actions de SIIF énergies – devenu EDF Energies nouvelles – à EDF, pour la modique somme d’un milliard d’euros, par l’intermédiaire d’une holding luxembourgeoise. Cette fois, pas de doute, c’est sans doute à eux qu’ont profité les éoliennes. Mais pour cette enquête-là, il aurait fallu brasser moins de vent et plus de chiffres. Reste un débat savoureux où Fabien Bouglé, juriste, porte-parole du réseau anti-éolien Ulysse et heureux propriétaire d’un manoir normand, crie au « scandale du vent contaminé » et au « mépris du peuple » de la part de ces profiteurs qui veulent faire de l’électricité avec le vent. A ne pas manquer.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
128 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • a t on deja calcule la pression de l air lorsque les eoliennes fonctionnent ? a mon avis elles sont un danger pour la sante. Ou sont les preuves qu elles ne sont pas dangereuses ?

    24.05 à 18h36 - Répondre - Alerter
  • Notre conseil, c’est d’utiliser le Healthy Life garcinia pour maigrir rapidement sans soucis sur la durée !

    5.12 à 19h31 - Répondre - Alerter
  • ku,t,kybujbvyujh—hytjg

    26.11 à 14h49 - Répondre - Alerter
  • les personnes impactees par les eoliennes peuvent comprendre tout ces gens malade a cause des eoliennes ! Be aucoup se taisent car ils ne veulent pas se faire mal voir avec leurs elus ! C est bien triste de voir les jeunes enfants des ecoles visités ces machines ! Les grandes personnes ne comprennent deja rien du tout dans l eolien !

    20.07 à 17h59 - Répondre - Alerter
  • Pour le bruit :
    Les normes acoustiques sont illégales ,non finalisées ,le DGPR ayant mis fin aux travaux de celle-ci,
    Ces normes ne sont que du bidonnage ,le DGPR l’a dit lui même lors d’une réunion de septembre 2017
    Les acousticiens utilise en plus une norme incertitude qui élimine les émergence ,c’est un peut le même système que les radars routiers,
    Les acousticiens font des études acoustiques sous le pilotage des Constructeur qui utilisent un mode de fonctionnement dit -Expert se réfugiant sous le secret contructeur ,
    c’est un auto-contrôle accepter par les services de l’état qui ne connaissent rien en l’éolien et l’acoustiques ,les acousticiens de l’AFNOR sont composés principalement d’élément humain travaillant dans l’éolien,voila les raisons que nous à st servant sur oust nous allons mourir dans l’ignorance totale de gens qui sont près à tout pour quelques Kw de plus

    14.03 à 20h57 - Répondre - Alerter
  • Je m’adresse à Mme la ministre Ségolène Royal.
    C’est une Honte, madame la Ministre.
    J’ai un gîte d’accueil dans l’Hérault, un 3 lits pour une famille mais problème pour louer car il est à 700 mètres de la 1ere éolienne. Impossible de faire la location aux vacances depuis. Quant les vacanciers voient ça devant, ils refusent de passer les vacances là. Même si je veux le vendre, j’ai bien peur. Je suis en colère, tout l’argent investi là et on perd tout la paix et le gagne pain à la campagne. Que faites-vous Mme Royal, merci de me répondre pour une solution ou voulez-vous me payer le manque à gagner.

    6.03 à 14h01 - Répondre - Alerter
  • Confirmé, la sénatrice de Cote d’Or, Madame Loisier, vient d’alerter Marisol Touraine : les éoliennes dérogent bien au Code de la Santé qui limite leur bruit à 30 dBA. Or le bruit éolien a été porté à 35 dBA : en acoustique cet écart de 5 dBA est en effet le TRIPLEMENT de la source sonore. AUCUNE autorité sanitaire n’a autorisé cette dérive, il s’agit d’un "arrangement", d’un "copinage" qui permet de mettre les éoliennes sur le nez des gens pour faire de l’argent rapidement. C’est comme si on permettait à quelques zozos de rouler en voiture à 160 km/h sur route avec autorisation d’écraser les piétons... De plus, les éoliennes sont dispensées du contrôle des infra-sons. Dans la République des copains, le "fric plein les poches" est prioritaire et les décideurs, depuis les ministres jusqu’aux petits maires incultes, dorment du sommeil du Juste quand d’autres peuvent bien crever la gueule ouverte.
    Pour infos, voir sur le site de la sénatrice :
    http://acloisier.fr/au-senat/265-qu...

    18.01 à 16h22 - Répondre - Alerter
  • La COP21 est une fumisterie. Les éoliennes vont augmenter les émissions de CO2 au lieu de les réduire. L’Allemagne a augmenté ses émissions et pollue 18 fois plus que la France qui doit lui fournir de l’électricité nucléaire quand le vent ne souffle plus, que le soleil se cache et que les barrages l’abandonnent. Merci la France qui permet aux Allemands de moins polluer. Comme le vent est capricieux et ne se commande pas, les Allemands construisent 25 centrales au charbon ( le lignite bien pourri) et projettent de monter en Pologne des centrales nucléaires après les avoir démolies chez eux. Et ils lorgnent aussi vers le gaz russe. Faut bien trouver une solution à leurs 25000 éoliennes qui ont produit un ridicule 9% de leur électricité et surtout beaucoup de CO2. Pourquoi croyez-vous que Peter Altmaier ai dit : "Nous sommes complètement cinglés". Et c’est ce modèle que la France veut suivre ?

    14.01 à 22h28 - Répondre - Alerter
  • Production éolienne 3% et Production photovoltaïque 1%. Il faudrait 200.000 éoliennes pour garantir nos besoins et d’énormes moyens annexes de production (gaz,charbon,fioul) à cause de l’intermittence du vent qui ne souffle pas hélas à la demande. Nos 5% de thermique (2,7% gaz, 1,5% charbon, 0.8% fioul) servent de perfusion à ces énergies sous assistance médicale permanente. Plus d’éoliennes et de photovoltaïque c’est davantage de CO2 garanti. On a bien compris qu’il ne s’agit pas de sauver la planète du réchauffement mais de faire du profit sous couvert de l’urgence climatique.
    Voir "Mythes et réalités", par Pierre Yves Morvan, Ingénieur à l’adresse :
    http://ecologie-illusion.fr/
    Bonne lecture à tous et Bonne Année 2016, qui, espérons-le, mettra du plomb dans la tête des décideurs, à tous les niveaux.

    12.01 à 11h56 - Répondre - Alerter
  • Vous avez dit Démocratie ou Pépètes ?
    Quand une population dit NON à 70%, que le nouveau conseil municipal dit NON, que le commissaire enquêteur dit NON et qu’un préfet dit OUI d’une seule voix, parce que la société éolienne a fait appel du verdict, comme à Gumières (42560), cela s’appelle un déni de démocratie. Vive le Pognon dans notre belle Loire et dans toute la France.
    Allons enfants de la Patrieeee, la démocratie est en danger !

    12.01 à 11h38 - Répondre - Alerter
  • En France, les éoliennes dépassent le seuil sonore maximum fixé par la loi : 35 dbA au lieu de 30 dBA. Ces 5 décibels en plus correspondent en acoustique au TRIPLEMENT de la source sonore. Ce dépassement n’a JAMAIS ÉTÉ AUTORISÉ par une instance sanitaire : c’est un simple "arrangement" du code de la santé qui permet de planter des éoliennes à 500 m. des maisons, de faire du Pognon vite et maintenant, et de mettre la Santé où vous pensez !
    De plus, accrochez-vous à votre chaise, les infrasons sont niés par la filière éolienne et aucune mesure de ces basses fréquences n’est prévue. Le lobby éolien a le bras très long pour que la santé des citoyens soit ainsi méprisée.
    Madame la Sénatrice de Côte d’Or a alerté la Ministre de la Santé sur ce problème grave qui fait fi des règles les plus élémentaires de santé publique. Voir la question posée à Marisol Touraine par Madame Anne-Catherine Loisier sur sont site internet :
    http://acloisier.fr/au-senat/265-qu...

    12.01 à 11h20 - Répondre - Alerter
  • A Gumières (42 ) la population a élu (85 % de votants au 2° tour ) un nouveau conseil municipal opposé aux éoliennes défendues par l’ancien maire qui n’a même pas été réélu ,ni sa première adjointe. Enquête publique , le commissaire -enquêteur comparant les positions des avis déposés a donné un avis "Défavorable".Le tribunal administratif casse la modification du PLU voulue par l’ancien maire pour installer les machines en zone naturelle .Appel du promoteur qui casse cette décision .La population consultée à nouveau se prononce à 72 % contre les machines .
    Résultat : le nouveau préfet signe le permis de construire .
    Qui parle encore de démocratie locale ?

    19.12 à 20h04 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi de tel propos ??
    Les défenseurs de leur patrimoine n’ont jamais manifeste de colère !!!!!
    Les propos agressifs ont toujours été tenus par leurs opposants qui n’ont jamais eu d’arguments pour convaincre du bien fonde de ce projet .
    Un projet virtuel nous dit madame le maire.
    pourquoi persister a entretenir la fracture sociale pour un projet virtuel : Il faut voir la réalite en face.
    Les elus sont responsables du bien vivre dans leurs commune.

    15.08 à 11h06 - Répondre - Alerter
  • https://secure.avaaz.org/fr/petitio...

    Merci pour les habitants d’Envronville et des communes voisines.

    31.07 à 11h58 - Répondre - Alerter
  • Des personnes sont plus sujettes que d’autres à ces symptômes parfaitement décrits par les scientifiques et dont les effets peuvent se manifester à plus ou moins longue échéance.
    Des fumeurs invétérés mourront du cancer bien plus tardivement que d’autres qui fument moins, ou peut-être auront-ils la chance de passer à côté pour mourrir de vieillesse...
    Les personnes qui ont été exposées aux fibres d’amiante n’ont pas toutes développé un cancer de la plèbe. Mais les faits scientifiques sont là et il est de notoriété publique que l’amiante fut la cause de très nombreux décès, finalement reconnus par les pouvoirs publics. L’alerte des médecins allemands est encore une réalité. Le moratoire décidé par le Danemark en est une autre que l’on ne peut nier et qui s’appuie sur des expériences menées sur les effets des infrasons. Les mortalités et malformations congénitales constatées sur les visons ne sont pas d’ordre psychologique, à moins que ces animaux n’eussent été informés de l’implantation des éoliennes et qu’ils en fissent un excellent prétexte pour s’entretuer !....
    Quant à cette enfant de 4 ans qui connaît, semble-t-il, un problème médical sérieux, prendre le sujet avec autant de désinvolture dénote votre pauvreté intellectuelle et morale.
    Je suppose, vu le niveau de votre discours, que vous lisez probalement très peu, pour ne pas dire pas du tout.
    J’aurai donc souhaité ne pas répondre à votre bêtise caractérisée mais par simple humanisme je ne puis m’empêcher de vous conseiller de vous mettre rapidement à l’ouvrage et de consulter les études scientifiques très sérieuses qui abondent en la matière.

    Austin Coolidge

    4.06 à 21h47 - Répondre - Alerter
  • Il ne faut pas se leurrer : derrière de soi-disant arguments prouvés scientifiquement, les anti-éoliens ne défendent rien d’autre que leurs intérêts privés !
    Mais bon, vu leur moyenne d’âge, dans 20 ans l’opposition à l’éolien ça n’existera plus en France ! Les éoliennes feront tous simplement partie du paysage, comme les pylônes haute tension aujourd’hui !

    4.06 à 17h35 - Répondre - Alerter
  • Les éoliennes : catastrophe écologique et drame de la santé pour TOUS LES HABITANTS SANS EXCEPTION, qu’ils soient riches ou pauvres, châtelains ou chômeurs longue durée !...
    5000 moulins aujourd’hui, et on veut en mettre 15.000 puis 25.000 comme en Allemagne.
    Nos voisins en sont malades et nous aussi déjà !
    VISIONNEZ CETTE VIDÉO : la réalité ce n’est pas du cinéma ni un montage !...
    Allez voir avec vos yeux en Picardie, en Champagne, en Languedoc ...
    Elle sera jolie la France si on veut "rattraper le retard" sur nos voisins !..
    Comme le lien risque d’être pris pour un Spam, vous ajouterez le " http://"
    fr.friends-against-wind.org/testimonies/die-riesenspargel-machen-uns-das-leben-zur-hoelle

    2.06 à 11h11 - Répondre - Alerter
  • Pfeuu !.. 17 Twh de Vent c’est un merdique 3% de toute la production. Comme on n’en a pas besoin et qu’on peut pas stocker, on la vend à -220 € mwh aux Petits Suisses qui pètent de joie. En attendant que le vent soit disposé, on fait turbiner les centrales fumantes qui restent ACTIVES pour répondre à l’instantané des besoins. Donc, ça FUME quand même et ça FUMERA ENCORE PLUS plus avec la multiplication des moulins à vent ! Le PDG de GDF Suez mettait en garde contre l’éolien en octobre 2013, au journal Le Monde : "Ce sont des énergies intermittentes qui vont nécessiter de grandes capacités de réserves qui vont reposer sur le gaz naturel, on va payer 3 fois. D’abord parce qu’il faudra construire deux systèmes (éolien-gaz) ; deuxièmement, il faudra subventionner les éoliennes ; troisièmement les turbines gaz vont fonctionner en continu et le coût de l’électricité va être augmenté d’autant. Outre le prix élevé, le système éolien-gaz va générer des gaz à effet de serre 80% du temps. C’est donc un système pollueur."
    Bon ! la messe est dite depuis longtemps sur le copinage cul-chemise éolien-thermique : C’est le MIX COCHON si vous voulez !
    Alors arrêtez le foutage de gueule avec le Mix décarbonné !... Economie en Europe = ZERO gramme de CO2 !... Putain avec tous le moulins
    que nos voisins ont foutu chez eux !.. C’est pas la Révolution de l’Europe décarbonnée !
    Pour le Fric il faut plutot s’inquiéter des 40 MILLIARDS d’EUROS annoncés par ERDF ( article de Economie Matin du 11/12/2013 )
    pour les Lignes électriques qu’il faudra construire pour raccorder tous les parcs éoliens disséminés comme des mouches à merde sur toute la France.
    40 milliards balancés dans de l’air comprimé !.. 40 MILLIARDS d’€uros c’est plus que le Budget 2015 de la Défense qui est de 31,5 Milliards et quasiment égal au Budget du Ministère de l’Education qui est de 47,2 Millards d’€uros. Combien d’enfants en difficulté on pourrait aider avec ce pognon gaspilé à cause de cinglés et de corrompus. Combien d’emplois permanents on aurait dans l’isolation, l’aide aux PME etc...
    Et après on va demander aux Français de serrer les fesses pour économiser et aider les plus démunis !... Ca, c’est pas du Pipo et du bla bla de bistro !
    Les déchets radiactifs ?... Nicola Hulot et d’autres ont compris qu’on nous prend pour des CONS vu qu’avec le Vent + le Thermique on est mal barré pour dépolluer et faire fonctionner la cafetière dans les foyers.
    Je termine sur l’écologie qui vous sert de vilain alibi. Le bon sens = économies par isolation du bâti, pompes à chaleur par l’énergie su sol, Solaire Thermique pour l’eau sanitaire etc.... et de VRAIS emplois durables pour des PME.
    Avec 40 milliards bien pensés, de la cervelle à la place de l’air comprimé, la France aurait moins de chômeurs.

    30.05 à 12h55 - Répondre - Alerter
  • C’ est 9000 MW éoliens installés en France , soit la 1/2 de l’ objectif de 19000 MW Horizon 2020 ;6 millions de foyers alimentés par éole ;10000 emplois ..../1000 entreprises de technologie de pointe /La prod d’ énergie électrique , c’ est 17 TW/H en France ;

    Pas de déchets radioactifs pour des centaines milliers d’années...
    Une éolienne produit 80 fois l’ énergie nécéssaire à sa construction /démantélement Le nucéaire ne produit que 6 fois cette énergie , encore ne sait t on pas encore aujourd hui "déconstruire" une centrale nucléaire .... L’ Allemagne prévoit 40 milliards pour démanteler son parc e.n ;, mais les derniers chiffres évoquent plutôt 90 milliards !

    Attention à Wikipédia et ses chiffres qui ont souvent de l’ age ...

    Mes sources : l’ Agence Internationale de l ’ Energie , Syndicat des Energies Renouvelables ...
    Mais ce débat , c’ est un débat franco- français ...Ouvrez , mesdames et messieurs et regardez ce qui se fait ailleurs ...

    Mais Mr Valerie Giscard d’ Estaing , Grand Argentier des anti-éoliens -est content :son beau château ne sera pas surplombé par une éolienne .

    29.05 à 23h25 - Répondre - Alerter
  • Les Français, très majoritairement, n’ont pas des "résidences secondaires" qui font face aux éoliennes industrielles, mais simplement une modeste maison, dans une modeste citée, où ils vivent modestement toute l’année, comme cette dame âgée de 80 ans dont parle M. Daniel et qui ne paraît pas être une châtelaine, puisqu’elle risque de se réfugier dans une modeste maison de retraite pour échapper à son calvaire.
    Je n’insisterai pas sur la nocivité de ces machines dont les nuisances ont été démontrées par de très respectables chercheurs en France et à l’étranger et reconnues par l’O.M.S. qui préconise un éloignement des habitations de 3 Km.
    La presse quotidienne abonde de plaintes de ces riverains d’éoliennes qui n’ont rien demandé et qui se voient imposer au nom d’une "écologie bidon", des machines qui vont gâcher leur vie, leur santé physique et morale.
    L’égoïsme, c’est l’intérêt particulier d’une filière dont les poches sont pleines d’argent public, au mépris de la santé et du bien-être des populations.
    Je suppose que les "machines à sous" ne se trouvent pas sous les fenêtres de ceux à qui elles profitent bien grassement et qui ont probablement de luxueuses résidences secondaires au Luxembourg, au Panama ou dans un autre Paradis... fiscal.

    Les éoliennes allemandes, danoises, chinoises, n’enrichissent en aucun cas les territoires ruraux où aucun emploi local et durable n’est créé. Les soi-disant ressources qui devraient revenir aux communes ne sont que des miroirs aux alouettes, la "main forcée" aux élus pour les contraindre à accepter les "retombées financières attrape-nigaud", au détriment des autres communes de France privées de ressources de fonctionnement.
    De même, les "participations citoyennes" aux parc éoliens sont le moyen de faire passer plus facilement la pilule auprès des populations. Mais la prudence doit être de mise !
    En Allemagne, le fabricant d’éoliennes Prokon, avait été financé par les « participations citoyennes », de 75.000 petits investisseurs alléchés par ce « geste pour la Planète », pourvu d’intérêts de 6 % à 8 %. Le dépôt de bilan de Prokon s’est soldé par d’énormes pertes pour les petits épargnants, contraignant le gouvernement allemand à demander aux autorités des marchés financiers un contrôle strict de ce type d’investissement à haut risque.
    L’avenir de l’éolien étant plus qu’incertain dans les proches années, des investissements de ce type équivalent à jouer son argent au casino !

    On laissera sur ce chapitre la parole au regretté Sénateur Monsieur J.Germain :
    « Les promoteurs et leurs agents commerciaux exploitent la pauvreté des territoires ruraux et de leurs populations (…) Mais pourquoi ne pas investir directement dans des travaux utiles, modernisant réellement le pays et favorisant pour le monde rural et périurbain la qualité de vie, les services et le tissu de PME ? L’aberration des éoliennes rappelle la nécessité de repenser l’investissement local comme la manière d’assurer les ressources nécessaires des collectivités territoriales. » Allocution au Sénat le 29/01/2015

    Quant aux biens immobiliers, ils sont dévalués de 20% à 50% contrairement aux affirmations mensongères du lobby éolien. Des jugements de tribunaux condamnant des vendeurs qui avaient caché aux acheteurs des projets de parcs éoliens à proximité du bien en font foi. Tout vendeur convaincu de « dol » verra la vente annulée ou aura l’obligation de verser des dommages et intérêts à l’acquéreur correspondants à la perte de valeur.
    A titre d’exemple :
    1) Arrêt de la Cour Administrative d’Appel de Rennes de 2009 confirmant un jugement du Tribunal de Quimper obligeant le vendeur d’une maison à restituer 30.000 €, soit 20% de la transaction, au nouveau propriétaire, le vendeur avait omis de dire à l’acheteur que le permis de construire d’un parc éolien avait été signé.
    L’arrêt se fonde sur « la nuisance visuelle et sur la nuisance sonore permanentes subies par l’acheteur ». Il fait état d’une dépréciation du bien comprise entre 28 % et 46 % au dire des experts immobiliers consultés par le tribunal.

    2) Jugement du Tribunal de Grande Instance de Montpellier, le 4 février 2010
    Il ordonne la démolition de 4 éoliennes sur les 21 du parc éolien de Névian dans l’Aude, accorde 200.000 € pour préjudice de jouissance et 228.000 € au titre de la dépréciation foncière résultant de la dégradation du paysage et des nuisances auditives subies par les propriétaires.

    3) Jugement de la Cour d’appel d’Angers du 8 juin 2010 annulant la vente d’une maison à la campagne pour rétention d’information d’un projet éolien. Le vendeur, convaincu de dol, versera 18.000 € de dommages et intérêts aux ex-acquéreurs.

    On pourrait encore citer la question posée par le Sénateur de l’Eure, Hervé Maurey, à la Ministre Delphine Batho : « Nul ne peut nier que l’implantation d’éoliennes n’est pas un acte sans conséquences. Celle-ci entraîne en effet des nuisances sonores et visuelles, et même des conséquences financières du fait de la perte de valeur du patrimoine immobilier situé sur ces communes. » ( fin de citation )

    On trouvera encore, dans les archives des tribunaux, de pleins tiroirs de documents bien "concrets et étayés" qui ne sont ni "mensonges", ni "fausses rumeurs" dont le lobby éolien est un vrai champion en la matière, incapable de donner le moindre argument qui ne résiste à l’analyse des faits.

    Quant à savoir si je suis un "bon samaritain, défenseur de la veuve et de l’orphelin" et si je me préoccupe de loin ou de près de dossiers pénibles et regrettables tels que le drame de Sivens, vous ne saurez rien d’autre, sinon que seule m’importe la Vérité toute nue que l’on doit aux Français.

    Comme vous trouvez mon argumentation non recevable, car "vide et non étayée", je laisserai parler à ma place Monsieur Jancovicci : " Si la première priorité pour l’avenir est de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, il y a bien plus efficace à faire que de mettre des éoliennes partout. Au niveau actuel de consommation d’énergie que nous avons, miser beaucoup d’argent et de discours sur l’éolien servira juste à nous précipiter un peu plus vite vers les ennuis".

    En souhaitant que mon discours ne vous rende pas trop désobligeant à mon égard.

    Dino Jean

    18.05 à 00h47 - Répondre - Alerter
  • Monsieur Gesz, les vérités blessent, comme chacun le sait. Les personnes qui vivent, comme cette dame de 80 ans, la mère de Monsieur Daniel, avec des éoliennes sous le nez à 500 mètres des fenêtres, n’en sont pas aussi amoureuses que vous. Pourquoi n’allez-vous pas leur poser la question et vous demander si vous accepteriez vous-même une telle souffrance quotidienne ?
    Si ce n’est pas de l’égoïsme et du mépris pour la santé et le bien-être d’autrui, qu’est ce que c’est ?

    Tous les « sondages bidons » du SER ou de l’ADEME ou autres « baromètres » ne reflètent aucunement la réalité car les gens ne savent pas ce que sont vraiment les éoliennes. Ils commencent à peine à s’en rendre compte grâce à des émissions comme celle de France3 ou lorsqu’ils sont confrontés directement, chez eux, au problème pour la première fois. L’ampleur grandissante et spontanée des contestations en France est par contre un très bon baromètre.
    Pourquoi y aurait-il plus de 1200 associations en France et autant de recours quasi quotidiens contre l’éolien s’il était accepté et plébiscité par les populations ?
    Nous avons une réalité trop diluée ou occultée dans les médias dont beaucoup appartiennent à des groupes financiers ou sont trop liés au pouvoir de l’argent ou au pouvoir politique. Quelques médias « vraiment libres » tels que Charlie Hebdo ou BackchichHebdo ont abordé la question de la grande arnaque et du mensonge écologique de l’éolien, sous un jour caricatural.
    Vous les réfuterez sans doute, vu qu’ils sont acides et cinglants, à leur manière.
    Mais derrière la caricature que vous n’aimez pas quand elle vous concerne, la vérité s’impose, toute nue !
    Les internautes ne sont pas dupes. Ils se feront leur propre opinion en consultant les nombreuses sources chiffrées sur le Net et, je le souligne encore, quitte à me répéter, celles de Scientifiques notoires et reconnus dont j’ai déjà parlé.
    On pourra toujours attendre belle lurette, que vos experts, chiffres et bilan carbone en main, viennent nous montrer par A + B que l’éolien est le miracle annoncé par les gourous et autres prédicateurs de l’énergie verte.
    Pour ce qui est de la « marge thermique », nous sommes obligés d’avoir « sous le pied » une réserve de puissance pour parer aux fluctuations instantanées de la consommation et, éventuellement, à une augmentation non attendue de celle-ci. Il est donc clair que la multiplication par un facteur 3 puis 5 du nombre d’éoliennes imposera d’augmenter en proportion cette capacité de réserve.

    Le « facteur de charge » des éoliennes, dont « le concept » n’est pas votre monopole, oscille entre 21% et 23% en France et, dans certaines régions peu ventées, il ne dépasse pas les 12%. Des éoliennes ont même été installées dans des zones non ventées (production Zéro !..) seulement pour toucher les subventions Europe, aides BEI, aides de l’Etat sur fonds publics, défiscalisations etc...
    Le fonctionnement erratique des éoliennes peut varier entre 100% et 0% en quelques instants seulement, selon la Volonté d’Ecole ( une bourrasque, un petit souffle, le calme plat, etc...).
    Pourquoi essayez-vous de déformer la réalité avec un « 80% de fonctionnement » qui ne correspond pas à la puissance nominale disponible en continu.

    Une éolienne de 2 MW de puissance produit sur l’année, selon une formule toute simple : 365 jours x 24 heures x Facteur de charge x 2 MW
    Soit 8760 heures x 23% x 2 MW = 4029 mégawatts-heure ( payés à 84 € MW/h au promoteur ). Sacrément juteux !...

    Il est vrai que votre Job étant dans l’éolien, vous ne supportiez pas qu’on vous mette les faits sous le nez, et que l’on ose dire la Vérité aux gens.
    Quant au « progrès technologique » et à « l’écologie », il est facile de mentir en s’abritant derrière des mots pour mystifier les Français.
    Pour la Vérité et le Respect qui leur est dû, j’ajoute que les éoliennes consomment parfois de l’électricité au lieu d’en produire et qu’elles peuvent même tourner sans le moindre souffle de vent. Non, ce n’est pas un miracle !...
    L’hiver, la génératrice des grandes éoliennes qui contient jusqu’à 600 litres d’huile non bio-dégradable, doit être chauffée pour éviter que l’huile ne fige. S’il n’y a pas de vent, cas plus fréquent en hiver, envoyez le jus pour le chauffage !… Je passe sur des raisons "commerciales" ou "d’entretien mécanique" qui obligent aussi à les alimenter directement... en électricité. ( Voir sur le Net, les rapports des scientifiques M. Jacky Ruste et J-M Jancovicci )

    Donc, une éolienne qui tourne, ne signifie pas qu’elle produit à plein rendement (puissance nominale) ou même qu’elle produit un tant soit peu.
    Ce que les Français doivent retenir de toutes ces "choses" c’est que 5000 moulins à vent ont produit 3,1% de l’électricité en France, soit 17.000 Gigawatts-heure sur les 540.000 GWh produits, toutes sources confondues. Ridicule !
    Et pour produire 10% d’éolien, puis 20% vers 2030, chacun fera le calcul très simple et jugera s’il est raisonnable de pourrir avec des milliers de machines à sous, notre pays si beau et apprécié dans le monde pour ses paysages d’exception.
    Sans quoi, Bonjour les dégâts, Bonjour l’écologie, Bonjour la paix sociale, Bonjour le porte-monnaie des Français !...
    On rattrapera l’Allemagne, le Danemark et l’Espagne qui ont le bonnet d’âne pour la 1ere place des pollueurs au Dioxyde de Carbonne.
    Je vous renvoie, encore une fois, aux propos de John Hayes et autres personnalités.
    Le progrès technologique - dont je suis partisan - et la véritable écologie ne peuvent se concevoir avec des machines obsolètes, improductives, co-génératrices de Co2 et anti-économiques.

    17.05 à 16h46 - Répondre - Alerter
  • Tout à fait d’accord avec Dino, un des rares à donner des raisons qui tiennent sur la route. Merci Dino pour avoir dit qu’il ya des gens qui soufrent partout et que les égoïstes s’en foutent.
    Moi, j’ai ma mère qui a 84 ans et qui habite à exactement 521 m des éoliennes. Elle n’en peut plus et doit fermer les volets tout le temps. Elle est tombée malade à cause de ca, il y 2 ans. Sa maison est invendable, personne n’en veut. A moins d’aller en maison de retraite, vivre jusqu’à l’appel de Dieu.
    Vous allez visiter ma région en Champagne Ardennes et vous verrez la cata partout !...
    C’est vrai que le gaspillage des fonds publics est une honte et que les éoliennes sont une grosse blague pour le climat et le co2, on prend les gens pour des demeurés.
    Déjà qu’on paye chaud l’électricité, on va trinquer davantage pour tous ces malins
    qui se font des bourses en or avec l’argent du contribuable et des pauvres bougres de consommateurs.
    Quant il y en a dans l’éolien qui reconnaissent que c’est un business et que des élus tirent les marrons chauds du feu, complices du système pourri, on n’a plus que 2 questions : Où est Dieu ? Que fait le Président ?

    16.05 à 13h05 - Répondre - Alerter
  • En réponse à Monsieur Gesz

    Vous interprétez bien mal et déformez mes propos.
    Le thermique doit prendre le relais du vent quand il est absent, insuffisant ou violent, c’est à dire les trois quart du temps. Les éoliennes ne seront utiles que 1/4 du temps en moyenne et ne se substitueront au thermique qu’aux périodes de pointes de consommation, car vous oubliez que les centrales thermiques doivent être maintenues en activité pour répondre instantannément à la demande, dans les 30 secondes qui suivent les Pics de consommation. C’est donc un fait établi et reconnu que les éoliennes vont co-génerer du CO2.
    Des centrales thermiques sont "Sous cocon" mais étant donné les objectifs démentiels de multiplication d’éoliennes ( x 3 d’abord puis par 5 à l’horizon 2030), l’ouverture de centrales thermiques sera une porte obligée.
    L’exemple de l’Allemagne, de l’Espagne et du Danemark devrait vous sauter aux yeux et vous alerter. Les propos des Responsables allemands, Peter Almayer et Sigmar Gabriel devraient éveiller votre esprit critique.
    Je ne citerai pas David Cameron qui, tout frais tout chaud, a fait une priorité de l’arrêt complet des subventions à l’éolien au Royaume Uni et a été réélu grâce notamment à ce programme. Suivez donc l’actualité !...
    J’ai déjà parlé des autres responsables qui "en reviennent" à travers le monde, tant en Europe qu’en en Asie ou aux USA...
    Pour les sources, en voici
    Notez que j’ai remplacé le "http://WWW." par ***** car considérés comme du Spam, les liens sont refusés. Charge à vous de les rétablir.

    Production électrique 2014 avec evolution par rapport à 2013 C’est en page 15 du fichier PDF
    ****rte-france.com/sites/default/files/bilan_electrique_2014.pdf
    En voici une autre pour l’évolution de la production depuis 2010
    ****planetoscope.com/eolienne/804-production-d-electricite-eolienne-en-france.html
    ou bien : ****consostatic.com/wp-content/uploads/2013/09/parc-eolien-france-2013.jpg

    En voici une autre sur Wikipédia que vous sollicitez comme source fiable. Seul point sur lequel je suis entièrement de votre avis.
    ****wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9olienne_en_France#Puissance_install.C3.A9e
    Vous y trouverez notamment ce passage. Je cite :
    " Cette production étant intermittente et mal prévisible, elle nécessite de disposer en parallèle d’une capacité de production d’électricité équivalente pour prendre immédiatement le relais en cas d’absence de vent (ou de vent excessif, car les éoliennes s’arrêtent dès que la vitesse du vent dépasse 90 km/h). Dans la mesure où la production nucléaire est faiblement modulable, il sera nécessaire de construire de nouvelles centrales thermiques (au gaz ou au charbon) d’une puissance équivalente à la production éolienne nouvellement installée ; l’achat de productions d’électricité dispersées et fluctuantes oblige aussi les gestionnaires de réseau à développer le réseau de distribution électrique dans des zones non desservies et à renforcer le réseau existant, ainsi que le réseau de transport en amont ; les éoliennes n’étant pas produites en France, elles n’induisent qu’un très faible développement économique, créent peu d’emplois et causent un déséquilibre de la balance commerciale." ( Wikipédia, chapitre éoliennes ).
    Fin de citation.

    Concernant les sources que vous réfutez, je vous trouve très présomptueux.
    Monsieur Jean-Marc Jancovicci est un ingénieur en énergie et climatologie, membre de la Fondation Nicolas Hulot, de notoriété internationale qui a donné de nombreuses conférences dans le monde, des allocutions au Sénat, rencontré maintes fois des responsables politiques en France et à l’étranger ...
    Vous trouverez facilement sur YouTube des extraits en vidéo, qui ne pourront que mieux vous éclairer. ( entrez simplement "Jancovicci Youtube" )
    Quant à M. Jacky Ruste, il est ancien cadre EDF, physicien et chercheur à l’Universite de Nancy.
    Je pense qu’il vous sera difficile de trouver des experts de renommée internationale capables de plaider avec passion la cause de l’éolien complètement obsolète. Tout au plus, trouverez-vous des politiques intéressés et certaines personnalités du lobbie éolien, incompétents en matière d’énergie et de climatologie et seulement capables de mentir avec aplomb devant des Français malheureusement désinformés.

    En ce qui concerne le rejet des éoliennes, ce sont des raisons écologiques et économiques dictées par le bon sens.
    C’est aussi l’écoute des autres qui devrait vous alerter, notamment de tous ceux qui, partout en France, en souffrent cruellement, au plus grand mépris des politiques, des lobbies et autres exaltés verts pour qui les profits et intérêts personnels sont la seule priorité.

    Pour ce qui est de votre "amour" des éoliennes, demandez donc à ce que l’on vous en mette dans votre jardin, à 500 mètres des fenêtres de votre salon ou vous pourrez les admirer 365 jours par an, 24h/24. Votre "amour" ne vous quittera pas et vous le vivrez plus intensément que lors de vos ballades épisodiques à vélo. Vous comparez encore ces moulins à vent à des "objets les plus majestueux qui soient". En ce qui me concerne, je préfère contempler la flèche de la cathédrale de Reims ou le sommet de la pyramide de Chéops.
    Quand aux "générations futures" nous leur laisserons un bel héritage de la bêtise et de la cupidité.

    Je vous souhaite une excellente journée, auprès de vos amours.

    15.05 à 15h23 - Répondre - Alerter
  • On saccage sans vergogne les somptueux paysages de notre espace rural sans penser que d’ici quelques années l’éolien aura vécu comme il est déjà en train de s’effondrer très sérieusement en Europe et dans le monde, avec l’arrêt des subventions à la filière ou le re-déploiement du nucléaire et du thermique, en Allemagne, en Espagne ou au Japon.
    Un article de Philippe Fabry, publié le 20 mars 2015 dans la revue Technologies, révèle que l’américain de l’armement, Lockheed Martin, pourrait commercialiser, d’ici quelques années, un réacteur à fusion nucléaire de taille incroyablement réduite.
    Les difficultés techniques seraient surmontées grâce à une innovation technologique révolutionnaire. Ce réacteur miniature qui mesure à peine 2m.de long et de haut sur 3 m.de large sera transportable sur une remorque de camion. On est à mille lieu des grosses centrales actuelles.
    Ce réacteur alimenterait en continu une ville de 80.000 habitants pendant un an sans discontinuité, avec à peine 15 kg de combustible dont les déchets seraient particulièrement minimes. Cette technologie embarquée dans des avions sera non polluante, ne relâchant que de l’hélium.
    On pourra l’utiliser également sur des vaisseaux spatiaux qui mettront Mars à un mois de la Terre, au lieu de six, gâce à la maîtrise de la logistique. La conquête de l’espace connaîtrait alors un essor extraordinaire.
    Et enfin, bien sûr, ce qui nous préoccupe en premier lieu, la production d’électricité bon marché et non polluante aura des conséquences incalculables sur l’économie mondiale, relèguant les centrales thermiques, les centrales nucléaires et les moulins à vent au rang d’antiquités.
    D’ici 5 à 8 ans, il est fort possible -comme le pensent certains experts- que nous devrons démanteler tous ces moulins inutiles installés dans la précipitation sur terre et sur mer.
    A moins que, faute de moyens ou de faillite probable des multitudes de sociétés éoliennes qui se seront jetées hâtivement sur le gâteau, nous ne laissions à l’abandon tous ces vestiges de la cupidité et de la bêtise humaine.
    Beaucoup d’argent gaspillé dans une course doublement inutile où la France qui a une des électricités les plus propres du monde s’est fixée pour objectif de "rattraper un retard" qui n’existe pas.

    14.05 à 01h17 - Répondre - Alerter
  • Les éoliens c’est bien. la fin du nuclaire qui va exploser toute la terre et les gens, les enfants et les animaux dans les maisons empoissoné par le radoactif et les jardin en polution avec les legumes imanjables. Avec les eolens on a l’electricité gratuite a la maison et plus d’impos à payé grace aux eolien. La vie est meilleur quavant on a plus le danger de la planete avec le gaz charbonique et nuclaire afixiant. le monde est propre, les abeilles font le miel plus propre et aussi pour respiré mieux.
    Vive les eolens qui vont nous sauvé pour la santé de tout les pays du monde entié.

    13.05 à 23h08 - Répondre - Alerter
  • Marie, un peu de courage, vous habitez près de quel parc éolien ?

    13.05 à 19h39 - Répondre - Alerter
  • Mouais, toujours les mêmes arguments qui tournent en boucle... Les acteurs anti-éoliens savent propager leur argumentaire qui mériterait selon moi une sérieuse mise à jour. Dommage que l’on ne parle pas plus des communes qui ont déjà un parc en fonctionnement. Les avis seraient déjà nettement plus concrets et réalistes...
    Condamner l’éolien pour son intermittence est passéiste et c’est nier les progrès techniques en cours, particulièrement en matière de stockage et de stockage de l’énergie.
    Libre à chacun de se faire son avis sur l’aspect esthétique d’un parc éolien mais quoiqu’il arrive, la transition énergétique se fera avec ou sans la France. Regardez l’évolution des nouvelles capacités de production à travers le monde...
    Petit rappel : le développement de l’éolien s’inscrit dans la construction d’un mix énergétique. L’éolien n’a pas vocation à se substituer à lui seul à nos moyens classiques de production. Rien ne sert de clamer haut et fort que l’on va couvrir la France d’éoliennes, c’est une absurdité.
    A qui profite l’activité économique en général ? A ceux qui ont la capacité d’investir (et au bon moment) ! Il y a des méchants et des plus vertueux, le monde est ainsi fait. Gardez votre esprit critique dans les deux sens et interrogez-vous également sur les motivations des grandes associations éoliennes qui attaquent systématiquement tout projet.
    Il n’y a nul doute que des projets dit "participatifs" pour les riverains et dont les collectivités pourraient prendre des parts amélioreraient considérablement leur acceptation. C’est ce qu’il s’est passé en Allemagne ou le Danemark où les parcs éoliens ont été nettement mieux intégrés par les populations.

    13.05 à 10h18 - Répondre - Alerter
  • Pour ceux qui ont du mal à comprendre ...
    Il faut bien du thermique derrière les éoliennes pour compenser l’intermittence et assurer la continuité de la production.
    Consultez les études des Ingénieurs en Climatologie tels que J.M Jancovicci, membre de la Fondation Nicolas Hulot et bien d’autres spécialistes français et étrangers de la question.
    Nier cette évidence c’est mépriser les Français à qui on doit la Vérité.

    On ne citera que le Ministre Allemand de l’Economie, Peter Almayer, en réponse à son homologue Danois qui lui demandait : "Comment allez vous réduire vos émissions de CO2, avant le sommet de Paris en 2015 ?"
    Réponse : "On ne peut pas sortir à la fois du nucléaire et du charbon."
    C’est donc l’un ou l’autre. Ce qui veut bien dire que le vent est du... Pipo !

    Production d’électricité en France en 2014 :
    Charbon 1,5%, Gaz 2,7%, Fioul 0,8% Total = 5%
    L’éolien a produit 3,1% et le photovoltaïque 1% Total = 4,1%

    Si on continue à mettre des éoliennes il faudra ouvrir des centrales thermiques pour rétablir cet "’équilibre de secours". Donc rejeter du CO2 comme les Allemands et les Danois, 1ers grands pollueurs d’Europe. Et donc, polluer doublement et payer plus cher !

    Le nucléaire et le vent c’est la même filière avec EDF, GDF, Alstom... Les mêmes qui tenbtent de nous manipuler des deux côtés. Propagande vicieuse !
    A savoir : 1 réacteur = 2000 éoliennes.
    Il y a 58 réacteurs en France qui ont produit en 2014, 77% de l’électricité !...
    L’hydraulique a produit 13% . Au total 90% décarbonné pour ces deux secteurs.

    On agite l’épouvantail du CO2 et du Nucléaire pour mieux nous infantiliser !...
    Surtout quand Segolène Royal a dit en 2007 alors qu’elle était candidate à la Présidentielle :
    "Il faut ramener la part du nucléaire à 50% en 2017".
    Nous sommes à la veille de cette échéance et on n’a fermé AUCUN Réacteur !
    Segolène R. a même déclaré le 15/01/2015 "Il faut construire des centrales nucléaires en remplacement des anciennes existantes. Le nucléaire est un atout majeur pour une économie décarbonnée."
    Comme quoi les discours changent au gré du vent et des intérêts politiques et.. financiers.
    Maintenant, si on n’a pas compris à qui profitent les éoliennes c’est qu’on est vraiment C.. Courge !

    10.05 à 12h21 - Répondre - Alerter
  • Excellente émission de France 3 !..
    On aurait aimé que tout soit dit sur l’éolien, notamment sur le mensonge de cette
    énergie improductive et faussement verte, payée au prix fort par le consommateur.

    Pour les prétendus emplois, on sait que les machines viennent d’Allemagne, Danemark, Chine. Transport, montage et maintenance sont assurés par des sociétés étrangères.
    Les emplois locaux durables c’est de la foutaise. Il y même régression vu que le Tourisme local baisse : gîtes ruraux et restauration en chute, immoblier déprécié de 20% à 50%.
    L’éolien est un busines mafieux qui engloutit des milliards d’argent public et d’aides de l’Europe qui ruinent les contribuables. Au lieu d’engraisser les requins de toutes tailles, l’argent public devrait servir à aider les PME dans l’isolation des bâtiments ou la recherche sur le stockage de l’énergie. Et il y aurait de vraies créations d’emplois jeunes et durables !

    On sait encore que l’Eolien et le Nucléaire sont la même filière ( Alstom, GDF, EDF...)
    L’épouvantail du nucléaire qui va atomiser la planète est agité par les syndicats éoliens
    et les promoteurs pour mieux nous endormir.
    Pour remplacer 1 seul réacteur nucléaire, il faudrait 2000 éoliennes et construire des centrales thermiques au gaz ou charbon de puissance équivalente pour compenser l’intermittence de ces machines qui produisent 1 jour sur 5 en moyenne selon les caprices du vent. Actuellement, 5000 éoliennes ont fourni à peine 3,1% de notre électricité ( bilan RTE 2014 ). Et on en exporte 15% vers les pays d’Europe !
    Le Vent coûtera de plus en plus cher et polluera d’autant plus qu’il faudra coupler le nombre d’éoliennes en proportion avec le thermique de soutien.
    Complètement absurde, anti-économique et à l’opposé de la véritable écologie ! On ne peut pascacher cette vérité aux Français !

    Il faudrait 160.000 éoliennes pour remplacer les 58 réacteurs nucléaires en service en France. Mais ce n’est pas tout car il faudrait construire des battaillons de centrales thermiques pour compenser la défaillance de la production éolienne.
    C’est de l’Hystérie qui rapporte du pognon à une minorité d’individus. On ruine et on saccage les paysages de France dans le seul but de profiter de la "ruée vers l’or" et de bâtir rapidement des fortunes.

    Segolène Royal a déclaré au magasine Usine Nouvelle le 15/01/2015 "Il faut construire des centrales nucléaires pour remplacer les anciennes existantes. Le nucléaire est un atout évident pour une économie décarbonnée."
    Et on veut faire avaler le Mensonge du Vent qui va sauver la Planète du méchant CO2 !...
    Et on veut faire avaler la Couleuvre du Vent qui va nous sauver de la radio-activité !...

    Tout le monde sait que le Réchauffement Climatique est un épouvantail car à plus de 93% notre électricité est la plus propre d’Europe avec la Suède. On sait que les Allemands tournent à 58% de thermique mais ont ré-ouvert discrètement 5 réacteurs en 2011 à cause de l’insuffisance du vent. On sait qu’ils érigent de nouvelles centrales au charbon et qu’ils projettent de construire en Pologne des centrales nucléaires indésirables chez eux.
    On sait aussi que Akira Yasui, Ministre Japonais de l’Economie a déclaré en Mars 2015 l’abandon de l’éolien et du photovoltaïque obsolètes et improductifs. Il a annoncé la construction de centrales au charbon et la remise en route des réacteurs nucléaires
    arrêtés après Fukushima.
    On sait que le Ministre anglais de l’Energie, Jonh Ayes, a déclaré en 2012 que l’éolien est "la plus grande escroquerie des temps modernes et le moyen de production d’électricité le plus inefficace jamais imaginé."
    On sait que Sigmar Gabriel, ministre allemand de l’énergie a déclaré : "la transition énergétique est un échec. Nous sommes cinglés".
    On sait que l’Espagne ( ruinée par les EnR ) et les USA ont arrêté de subventionner l’éolien depuis octobre 2014.
    On se souvient des propos de Nicolas Hulot pour qui "les éoliennes sont seulement de l’habillage" ( du Vent, ou du Pipo si vous préférez !...)
    On a encore en mémoire la déclaration au Sénat de Monsieur le Sénateur J.Germain, un des rares hommes politiques honnête et intègre qui a levé l’écran de fumée : "les éoliennes sont des gadgets qu’ils savent inutiles pour toucher des subventions et faire du profit."
    Il y aurait encore des choses pas très jolies à dire et dénoncées par certains médias sur toutes les magouilles de l’éolien où se compromettent, à tous les niveaux, des élus, depuis les petites mairies dirigées par des incompétents incultes qui bavent sur le Fric, jusqu’au sommet de l’Etat ou des politiques bien assis et moralisateurs touchent des pots de vin.

    Les Français doivent savoir que l’éolien ne sert pas à produire de l’électricité verte et à sauver le Monde du CO2 ou de la radio-activité mais à remplir des poches grâce à l’argent public et la bénédiction de l’état. Et très rapidement, tant que le Vent de l’Arnaque souffle du bon côté.
    Et tout ça au mépris des populations et de tous les citoyens, à une époque où le chomage
    atteint des sommets, où les salaires et les retraites sont gelés !... L’éolien est une Insulte à l’intelligence des Français qu’il faut cesser de prendre pour des C.. Courges !

    8.05 à 23h12 - Répondre - Alerter
  • Etre contre certains projets éoliens, pourquoi pas. Il n’y a pas un seul type de projet systématiquement inattaquable.

    Etre contre TOUS les projets ? Si les antis se posaient deux secondes, ils verraient peut-être les tendances favorables et les nombreux avantages offerts par l’éolien. Descendre tous les projets comme ça, c’est tout simplement être buté et aveuglé. Ce n’est pas en sortant la vidéo d’un malheureux oiseau happé par une éolienne (combien d’animaux meurent à cause des routes et combien à cause des éoliennes ?), l’effet "stromboscopique" (véridique, tiré d’un site anti, preuve qu’ils ne savent même pas de quoi ils parlent), la pollution engendré par le cycle de vie d’une éolienne (à 98 % faite de plastique et d’acier recyclable, les plus anciennes éoliennes encore sur pied, une occupation du sol 100 fois moindre que pour une autre structure de production équivalente), un intérêt supposément uniquement financier (quand déjà 4 % de la production d’énergie française vient de l’éolien, 10 % en 2020, et que l’intérêt en conséquence n’est pas "que" financier), des constructions trop chères (seulement quelques euros par personne et par an) et une dénaturation du paysage (alors que plus de 7 Français sur 10 pensent qu’elles sont bien intégrées au paysage et sans doute mieux que la grosse cheminée d’un réacteur nucléaire quinquagénaire) que les antis vont se donner raison.

    Personne ne prétend que les éoliennes sont absolument irréprochables. Mais qu’ils proposent alors une solution qui le soit avant de rejeter en masse tout ce qui a trois pales.

    7.05 à 21h17 - Répondre - Alerter
  • Vraiment dommage que ce documentaire tombe volontairement dans le sensationnalisme. A croire que tout est bon pour faire de l’audimat !
    Il y avait pourtant là un bon sujet à traiter de manière objective, en confrontant et en analysant simplement les arguments des uns et des autres.
    Au final, même le titre est déjà connoté. Quels sont les mots qui viennent à l’esprit de tout un chacun après "A qui profite..." ?

    7.05 à 15h45 - Répondre - Alerter
  • Très bon reportage, j’en retiens deux choses :

    Les gens qui luttent contre les éoliennes le font dans leur intérêt privé (vue "dégradée" depuis sa maison, "c’est pas beau depuis mon manoir"), assez auto-centré d’une certaine façon. Se battent-ils de la même façon lors de la construction d’un nouvel aéroport ou autoroute à l’autre bout du pays ?

    Le gouvernement qui fixe des objectifs d’énergie renouvelable pour les années à venir pense au bien commun, et quand on voit le désastre actuel de l’EPR, on se dit que ce n’est pas trop tôt, à notre santé, à la planète.

    Il y aura toujours des gens qui vivront, près de centrales, près d’une route passante, près d’une ligne à haute tension. La question n’est pas de savoir si nous voulons supprimer toutes les infrastructures de notre pays mais si nous voulons développer une énergie plus propre et qui permet plus d’autonomie à notre pays. Avec les conséquence géopolitiques qui en découlent : moins de "pression" sur les pays où on s’approvisionnent en uranium, moins de financement de pays producteur d’hydrocarbure à l’éthique douteuse, etc.

    Je trouve que ce débat se cristallise sur des considérations tristement égoïstes (que ce soit l’argent d’un coté ou la vue depuis son balcon de l’autre).

    7.05 à 12h07 - Répondre - Alerter
  • A la planète, évidement ! A la fin du pétrole que ferez vous pour éclairer le manoir de Monsieur Bouglé. il ne pourra même revenir à la lampe à...
    Du pire délire complotiste très tendance pour "exister".
    Fabien ce n’est pas le "vent contaminé", c’est le "sang contaminé" !
    Y a même le glissement sémantique !
    Tout la palette paranoïaque de l(obscurantisme, car on peut être juriste et ignorant, la preuve !

    7.05 à 10h47 - Répondre - Alerter
  • Pour le moment, nous n’avons vu que la bande annonce. Mais nous savons aussi comment tout un système de corruption et de lobbying financier s’est mis en places pour enrichir quelques personnes au détriment du contribuable, du consommateur, et des habitants. Que des "politiques" défendent cette filière, si déstabilisatrice pour l’économie (importations massives, déficit budgétaire, baisse du pouvoir d’achat, destruction du potentiel touristique du pays) pour être contreproductif en matière d’environnement, en accroissant les émissions de gaz à effet de serre (la fameuse "énergie intermittente" dépendante des centrales à énergie fossile) en dit long sur le manque d’honnêteté des défenseurs d’éoliennes à l’Assemblée Nationale. Pas vu, pas pris, d’accord, mais il n’y a pas de fumée sans feu, et cette affaire d’éoliennes n’est pas à l’avantage de la démocratie.

    6.05 à 19h51 - Répondre - Alerter
  • Habitant à proximité et en vue directe sur 2 parcs éoliens, je m’en trouve plutôt satisfait et n’ai pu constater ni nuisance ni révolte ou exode des riverains.
    Cette industrie paraît effectivement florissante actuellement, un centre de maintenance a même été créé tout près d’ici avec création d’une dizaines d’emplois locaux à la clef. Faut-il vraiment s’en plaindre par les temps qui courent ?
    La vente d’avions "Rafale" dont on nous rabat les oreilles en ce moment sur tous les médias serait-elle plus "pure" et sans conséquence ?
    La colossale facture à payer suite aux déboires de notre "fleuron nucléaire" aura-t-elle un impact sur nos futures factures d’électricité ?
    De la matière à enquête et reportage mais qui demanderait sans doute un peu plus de courage et de professionnalisme que de reprendre mot à mot et sans les recouper les arguments éculés des organisations anti-éoliennes.

    6.05 à 18h07 - Répondre - Alerter
  • gesz affirme qu’une majorité de Français sont favorables à l’éolien. S’il se fonde sur le "sondage" ridicule financé en toute hâte par le lobby des industriels, afin de peser sur "l’amendement Germain", il est bien léger (504 personnes interrogées par téléphone, sur des fichiers inexistants, cela fait rigoler tout le monde !). D’ailleurs CSA a refusé l’appellation de "sondage" et lui a préféré "consultation". On tient à sa réputation !
    Mais les Français seraient-ils encore "favorables" si on leur expliquait tout ?
    - que le "parc" éolien terrestre français a tourné, en 2014, à 22,8% de la puissance installée (il faut 4 éoliennes pour qu’il y en ait une qui marche !).
    - que l’intermittence suppose toujours une centrale thermique de secours (comme en Allemagne, qui nous empoisonne avec ses particules fines de bauxite et est devenue, en quelques années un colossal émetteur de CO2
    - que toutes les lignes haute tension et THT sont "à reprendre"
    - qu’il faudra payer une augmentation de 70% du coût de l’électricité... (à suivre..)

    6.05 à 17h49 - Répondre - Alerter
  • Sondage.....tu parles, à partir du moment ou l’on paye, on obtient les résultats que l’on veut.
    Avec ce sondage, le SER et FEE se sont ridiculisés.
    L’éolien industriel est uniquement une affaire de fric, avec la complicité des écologistes de EELV.

    6.05 à 13h45 - Répondre - Alerter
  • Tout le monde veut stopper le nucléaire, personne ne veut des solutions alternatives...
    Il serait peut-être intéressant de prendre modèle sur les divers sites éoliens pour lesquels tout s’est bien passé... Souvent des implantations décidées par la commune et pas par les "industriels" !
    De plus, il existe d’autres prototypes que ces immenses éoliennes, comme l’Arbre à Vent par exemple, qui produit moins mais pollue moins et perturbe moins au niveau sonore.

    6.05 à 13h00 - Répondre - Alerter
  • http://www.energiesactu.fr/producti...

    Pour rappel, une majorité de français prône le développement de l’énergie éolienne. Pourquoi alors se laisser influencer par la minorité révoltée, lorsque l’opinion de la majorité silencieuse est quasi unanime ?

    6.05 à 12h28 - Répondre - Alerter
  • Pour l’usine éolienne littorale du Cap Fréhel, les marins-pêcheurs de la baie de Saint-Brieuc se verront verser 6,5 millions d’euros. C’est intéressant, car le promoteur a toujours juré qu’il n’y aurait aucun préjudice. Il s’agit simplement d’acheter le silence de ceux qui auraient pu s’opposer à ce projet fou (62 mâts de 215 mètres, clignotant et tournant), comme leurs collègues du Tréport.
    Le persiflage de votre article est très inapproprié à la gravité du sujet. Pour une fois qu’une télé ose aborder le sujet, tout le lobby se déchaîne...

    6.05 à 12h01 - Répondre - Alerter
  • "Ces mesures compensatoires – d’une exorbitante valeur de 30 000 euros – n’ont certes pas compensé grand-chose, semble-t-il, mais comme depuis 2013 les mesures compensatoires sont encadrées par le ministère de l’Ecologie, les terrains de boules gratos, c’est de toutes façon fini".

    Juridiquement, cela ne s’appelle pas des mesures compensatoires, mais des mesures d’accompagnement, cela n’a donc jamais été illégal et cela est mis en oeuvre pour tout projet quel qu’il soit.

    6.05 à 11h26 - Répondre - Alerter
  • Merci pour cet article qui relate bien le sentiment eu à la vision du reportage. Du sensationnel pour l’annonce, mais rien derrière. Ce documentaire est caricatural des assos anti-éolien, des annonces, de l’esbrouffe, mais aucun élément tangible !

    6.05 à 11h21 - Répondre - Alerter
  • On comprend que certains reportages blessent le politiquement correct et la pensée dominante.
    Peut-on nier l’opposition des populations ? Le taux de recours explosif contre les éoliennes ? La détresse des riverains devant ces machines ?
    Citadins, journalistes , cessons de ridiculiser et de mépriser le monde rural.

    6.05 à 10h40 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité