publicité
Accueil du site > Actu > Enquêtes > Sommes-nous prêts à consommer mieux ?
Article Abonné
29-03-2009

Sommes-nous prêts à consommer mieux ?

Taille texte
 
D’un côté, 6,5 milliards d’êtres humains. De l’autre, ou plutôt sous leurs pieds, une planète, amochée, mais encore solide qui laisse supposer – tout au moins au Nord et dans certaines catégories sociales – que tout ne va finalement pas si mal. Question : comment faire progresser librement tout ce monde...
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

n°2 - avril 2009

Sommes-nous prêts à consommer mieux ?

D’un côté, 6,5 milliards d’êtres humains. De l’autre, ou plutôt sous leurs pieds, une planète, amochée, mais encore solide qui laisse supposer – tout au moins au Nord et dans certaines catégories sociales – que tout ne va finalement pas si mal. Question : comment faire progresser librement tout ce monde vers plus de confort, de sécurité, de mobilité, sans entamer de façon rédhibitoire les ressources physiques de la Terre ? Equation insoluble. Les incessants appels à la relance économique par la consommation – changez de voiture, partez en vacances, achetez un nouvel ordinateur, etc. – se fracassent contre un mur de contradictions.

D’abord parce que les Terriens accumulent, utilisent et ingurgitent trop et mal. Les chiffres donnent le vertige : chaque année, 760 millions de téléphones portables finissent à la poubelle, 330 millions de tonnes de papier sont utilisées, 1,55 milliard de tonnes équivalent pétrole sont absorbées par le transport mondial. Ensuite, parce que cette ultraconsommation est mal répartie. Si tous les habitants de notre planète, demain, consommaient comme un Parisien du IIIe arrondissement, une seule planète ne suffirait pas. Il en faudrait 2,3.

Renoncements ?

Cette impasse décrite par le club de Rome au début des années 1970 est désormais largement admise. On l’entend même ces jours-ci, commentée dans la bouche de responsables politiques. C’est dire si notre société évolue plus vite qu’on ne l’imagine. Pour prendre la mesure de ce changement, nous avons suivi la trace de quelques pionniers. Aux quatre coins du monde, des bobos, des radicaux, des avant-gardistes et souvent de simples citoyens sont passés à l’action pour vivre – vraiment – autrement. Ils ont choisi, chacun à leur façon et à des degrés divers, de consommer mieux, moins, différemment, bio, équitable, en raisonnant.

Sommes-nous prêts à de tels choix, et parfois à de tels renoncements ? Notre sondage exclusif, réalisé avec l’institut OpinionWay, semble l’indiquer : 92 % des Français sont même disposés à… réduire immédiatement leur consommation. Et dans les faits ?

A LIRE SUR LE MEME THEME

- Exclusif : 92% des Français se disent prêts à réduire leur consommation
- Un tour du monde en Caddie vert
- Comment consommer mieux
- Le consommateur citoyen vu de profil
- Ces ressorts qui font bondir nos achats
- Nicolas Hulot : « Nos écogestes ne sont pas à la hauteur des enjeux »
- Quiz. Quel genre de consommateur êtes-vous ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Allons ! Arrêtons d’être politiquement correctes. Osons le titre "Sommes-nous prêts à consommer moins ?"

    30.12 à 00h07 - Répondre - Alerter
  • Beaucoup de personnes aimeraient consommer mieux mais les industriels sont-ils prêts à produire ce dont nous avons besoin ou vont-ils continuer à produire ce qui leur permet de faire plus de profit.Lorsque j’ai fait changer la pile de ma montre, l’horloger m’a demandé depuis combien de temps je l’avais. (achetée il y a 20 ans l’équivalent de 50 euros)
    Il m’a dit que ce type de modèle lui était demandé par de nombreuses clientes mais qu’il n’en trouvait nulle part.
    Dans sa boutique, il y avait des centaines de montres. Aucune que j’aurais eu envie d’acheter. Ce n’est qu’un exemple. Je peux vous en citer bien d’autres.

    19.04 à 21h51 - Répondre - Alerter
  • Encore faudrait-il faire attention aux normes de comportement véhiculées à travers l’argument du "consommer mieux". Pour une réflexion sur la manière dont la problématique de la "consommation durable" enferme dans une appréhension individualisante au détriment d’une prise en compte des contraintes systémiques, voir http://yannickrumpala.wordpress.com/2009/03/30/sur-les-objectifs-de-la-%c2%ab-semaine-du-developpement-durable-%c2%bb-la-consommation-ou-le-consommateur/

    11.04 à 17h07 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Je suis surpris par l’empreinte écologique qui est indiquée pour un parisien : 2,3 planètes. J’ai récemment recherché des informations sur ce sujet et en parcourant plusieurs sites ai retenu pour un Français, non pas 2,3 planètes mais 3,2 planètes (5,8 ha/pers/an pour 1,8 ha maxi) serait-ce une inversion de chiffres ?

    P Rottier

    1er.04 à 11h17 - Répondre - Alerter
    • Une chose et sûr,parisien ou pas nous allons vers le suicide assuré. Et pour revenir aux chiffres si vous dites à un parigeu : vous devez consommer un 1/2 ou 1 planète de moins qu’est ce que vous croyez qu’il va vous repondre dans 99% de cas ? Imaginez un chinois, un brésilien...L’histoire le dira me je m’aventure à dire que la raison d’Etat s’imposse, mais eux, ils n’ont en tête que à relancer la consommation donc tout ceci n’est q’un vaste, ordinaire, contradictoire,hypocrite et très illusoire débat !!

      2.04 à 13h07 - Répondre - Alerter
      • Parce qu’en France on n’a pas en tête que de relancer la consommation peut-être ?? je vois pas en quoi c’est illusoire voir hypocrite, faut être réaliste et voir les choses en face, certes les chinois sont plus nombreux et surproduisent et exportent des produits en quantité astronomique mais la politique économique des pays développés est la même partout : produire, vendre, consommer !
        Ce n’est pas en disant que c’est un débat hypocrite, contradictoire et illusoire qu’on va faire avancer les choses !
        écologiquement,
        Nicolas

        9.04 à 10h57 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité