publicité
Accueil du site > Actu > Politique > Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, en neuf citations
2-04-2014
Mots clés
Développement Durable
France

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, en neuf citations

Taille texte
Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, en neuf citations
(Crédit photo : Guillaume Paumier - flickr)
 
L'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007 rejoint le gouvernement dirigé par Manuel Valls. Retour en neuf citations sur son lien particulier avec l'écologie.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Ségolène Royal est devenue mercredi 2 avril ministre du gouvernement Valls. Elle est désormais chargée de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement durable. C’est pour elle un retour aux sources. Elle avait déjà occupé ces fonctions de 1992 à 1993 au sein du gouvernement PS de Pierre Bérégovoy sous la présidence de François Mitterrand.

- A son retour du Sommet de la Terre en 1992 : « Les hommes savent très bien détruire, mais ils savent aussi réparer et reconstruire. Il faut donc que l’intelligence humaine l’emporte pour que toutes nos techniques, nos sciences et nos savoir-faire soient mis au service de la défense de la planète. »

- Sur notre civilisation : « L’idée qu’un autre monde est possible est quand même plus stimulante que l’injonction de se résigner au désordre des choses ! » (23 juin 2006, dans Le Monde)

- Sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim qu’elle réclame dès 2007. Elle se dit favorable à « l’arrêt définitif des deux réacteurs ». (Lettre adressée à Stop Fessenheim, 22 janvier 2007).

- Sur la finance : « Le système est en faillite, nous subissons la finance, la voracité financière. Jamais cette phrase de Roosevelt n’a eu autant d’actualité : “Etre gouverné par l’argent organisé est aussi dangereux que l’être par le crime organisé.” » (RTL, 18 janvier 2012)

- Sur la voiture électrique : « Les pays étrangers sont plus intéressés par la voiture électrique française que le gouvernement français. (...) On aurait pu réorienter la production industrielle française vers le transport propre, les énergies renouvelables, cette mutation écologique qui aurait pu faire de la France la première puissance écologique d’Europe. » (RTL, 18 janvier 2012)

- Sur Delphine Batho, son ancienne protégée, et ministre éphémère de l’environnement du gouvernement Ayrault. « Quand on est ministre, on a plus de devoir que de droits. On a le devoir de continuer de se battre pour la cause qu’on est chargé de défendre », à propos de l’ancienne ministre de l’Ecologie, qui avait accusé le gouvernement d’avoir cédé à des groupes de pression liés au nucléaire et au gaz de schiste demandant sa tête. (Reuters, juillet 2013)

- Sur le non-cumul des mandats, dont elle a proposé l’interdiction « Les gens ne se sentent plus. Ils sont sénateurs, ils sont président de Conseil général, ils ont des masses de collaborateurs, il cavalent d’un truc à l’autre (...) Qui peut penser qu’on peut faire correctement son travail en étant ou député ou sénateur, ce qui exige un travail à plein temps, et en même temps gérer une collectivité locale ? » (Jean-Jacques Bourdin , 22 janvier 2007) Mais ce mercredi la nouvelle ministre semblerait peu disposée à renoncer à son poste de Présidente de la région Poitou-Charente.

- Sur les gaz de schiste : « Notre première exigence est un moratoire immédiat que nous devons poser, quelles que soient les techniques utilisées (…). C’est aussi l’exigence d’un débat sur la mutation énergétique, il faut préparer l’après-pétrole. » (Réunion gaz de schiste - Saint-Sernin, 24 juin 2011)

- Sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : « Notre-Dame-des-Landes sera très difficile à faire », « Aujourd’hui, les gens n’acceptent plus les formes de tension extrême, de combats, de violence... ce n’est pas possible. Donc, ce qu’il faut c’est sortir par le haut et trouver des solutions en s’écoutant, se respectant, en se comprenant ». (19 mai 2013, Le Parisien)

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je n ai pas le sentiment, mais peut etre me trompe je, que les socialistes parlent, militent ou agissent politiquement pour une societe autre que la societe capitaliste.

    J imagine que c est le creux de la vague et que cela pourra revenir grace a l action citoyenne. A mon avis, sans idealiser le animaux, ceux ci presentent cependant des modes d organisations, dison sociales, qui peuvent inspirer des alternatives aux capitalismes.

    Quand a l arbre qui fait payer une pomme... Cela ne veut pas dire qu il ne faille pas servir l arbre !

    7.04 à 09h17 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    eh bien, moi, je m’étais laissé dire qu’elle avait dit que l’allaitement maternel et les couches lavables étaient un retour en arrière pour la femme !
    Pour moi, ce genre de propos est bien plus parlant en ce qui concerne un véritable changement en faveur de la planète et de l’être humain que n’importe quel autre discours de politicienne.
    Les changements ne viendront pas des politiciens, mais de nous tous. Il ne faut pas oublier à quel point ils savent nous mentir et se mentir à eux-même.
    Je trouve dommage qu’un magazine tel que le vôtre publie un article aussi peu objectif... en le lisant, on croirait que l’écologie a trouvé sa grande prêtresse...

    4.04 à 14h20 - Répondre - Alerter
  • Non, non, elle transmet la présidence de la région poitou-charentes sans précipitation, avec responsabilité, s’appliquant, comme toujours depuis fort longtemps le non cumul des mandats. Le transfert se fera avant l’été. Avec concertation, dialogue, respect. Elle ne quitte pas pour autant sa région, chère à ses yeux et son coeur.
    Comme elle l’indique dans un tweet dans la journée :
    "Ségolène Royal @RoyalSegolene 6 h
    Contrairement aux basses attaques de l’UMPje n’abandonne pas Poitou CharentesJe transmets la présidence en respect ds personnes et ds règles"

    3.04 à 21h57 - Répondre - Alerter
  • Merci pour ce petit tour d’horizon à travers des citations :) - http://www.citronjaune.fr

    3.04 à 09h56 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité