publicité
Accueil du site > Actu > Mobilités > Péage urbain : Paris prendra-t-il le départ ?
6-10-2009

Péage urbain : Paris prendra-t-il le départ ?

Taille texte
Péage urbain : Paris prendra-t-il le départ ?
 
La majorité municipale est défavorable à l'idée d'un péage de type londonien. D'autres proposent de rendre payantes les autoroutes d'Ile-de-France.
SUR LE MÊME SUJET

Le sujet revient régulièrement sur la table au Conseil du Grand Paris. Dès 2006, il avait fait l’objet d’une étude de la Direction générale de l’équipement d’Ile de France. Cet été, il a de nouveau été évoqué par Thierry Coudert, conseiller UMP-radical de Paris dans une interview au quotidien Les Echos : “Sur l’espace du Grand Paris, on pourrait imaginer un péage de dissuasion pour l’hypercentre et un péage de financement des infrastructures sur le reste du territoire.”

Alors Paris prête pour le grand saut ? Tout dépend de la couleur de l’atterrissage. “Pour l’instant la majorité municipale est défavorable à un péage urbain dans le sens londonien, explique Denis Baupin, adjoint (Verts) au maire de Paris. Ça créerait une zone dans laquelle ceux qui vivent à l’intérieur bénéficient de très forte réduction et sont donc favorisés au détriment des habitants des banlieues. C’est complètement aux antipodes du projet de Paris métropole.” L’élu vert privilégie donc une autre solution. “ Il serait plus efficace de rendre payante les autoroutes d’Ile-de-France pour les camions, les 4x4 ou les grosses berlines. Ce serait plus juste socialement - après tout, personne n’est obligé de passer par les autoroutes. Et plus efficace écologiquement. En effet, les déplacements en couronne ont tendance à augmenter tandis qu’au centre, ils décroissent.“

A en croire une étude réalisée par la Direction générale de l’équipement d’Ile- -de-France, un péage de ce genre pourraient rapporter 300 millions d’euros par an rien qu’en taxant les camions. De quoi permettre de financer un vrai programme de transports collectifs. Alors mordre à l’expérimentation des sénateurs pourquoi pas ? “Si on peut envisager un péage urbain sous forme d’autoroutes payantes, nous serons prêts à l’étudier”, souligne M. Baupin.


Le Sénat donne le feu vert aux péages urbains
Le 28 septembre, les sénateurs ont voté un amendement autorisant les communes françaises de plus de 300 000 habitants à tenter l’aventure pendant 3 ans. Inclus dans la loi Grenelle II, la mesure pourrait entrer en vigueur en 2010 à condition d’être validée par l’Assemblée nationale.

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité