publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Enfants + Ecologie = joli défi > « Moi, la finance et le Développement durable »... en application

Enfants + Ecologie = joli défi

Par Famille_toulousaine
23-07-2012

« Moi, la finance et le Développement durable »... en application

Pour ce nouveau poste, je reprends ici le titre du documentaire « Moi, la finance et le Développement durable » de Jocelyne Lemaire-Darnaud. Dans le cadre de mon virage écologique, j'ai en effet décidé de passer à l'action sur ce sujet. L'argent n'est-il pas le nerf de la guerre ?

Moi, je suis toujours un peu longue à la détente, et c’est seulement très récemment que j’ai réalisé, grâce à ce documentaire, que mon argent à la banque pouvait être plus ou moins bien employé par mon banquier, et surtout que je pouvais y faire quelque chose.

Du coup j’ai un peu potassé le livre Les Placements solidaires, Editions Alternatives économiques.

N’étant pas du tout à l’aise dans ce domaine, j’ai un peu galéré à comprendre, mais j’essaie quand même de vous résumer quelques éléments pour ceux qui n’ont pas le courage de lire le livre (je reprends parfois texto des phrases du livre).

Il existe deux mécanismes de solidarité :
- l’investissement solidaire. L’argent sert à financer des entreprises solidaires ou des projets qui galèrent à trouver des financements classiques...Les produits d’investissement solidaires tels que les "comptes à terme" mettent de l’argent à disposition des financeurs solidaires qui vont donc aider ses entreprises ou ses projets. Ces sommes sont « prêtées » par les épargnants.
- l’épargne de partage qui soutient l’activité d’associations humanitaires ou environnementales. Dans ce cas le souscripteur renonce à tout ou partie des intérêts pour faire un don.

Mise en application au travers des produits financiers Principe de ces produits : « Leur encours est en partie investi dans des entreprises solidaires et / ou ce sont des produits dont il est possible de faire don des intérês. » Donc avec un produit on peut faire de l’investissement solidaire et / ou de l’épargne de partage.

Quels sont ces produits ? Certains compte chèques, livrets d’épargne, les bons de caisse, les fonds communs de placement, les assurances-vie.

Il est aussi question de l’Investissement socialement responsable (ISR) . Dans ce cas, l’argent est investit dans des entreprises « normales » mais qui sont quand même passées au crible de certains critères (par exemple les critères « Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance »). Il y a pour s’y retrouver le label Novethic, mais qui fait débat (pas assez restrictif selon Les Amis de la Terre). Des fonds communs de placement peuvent être labellisés ISR.

Lu aussi dans ce livre (je ne peux pas m’empêcher de le relever !) Des entreprises pas franchement réputées comme solidaire ou responsable se mettent à proposer des produits supposés solidaires, telle l’une d’entre elle qui propose qu’à chaque retrait automatique avec la carte bleue, 0,06 euros soient versés à une association, cet argent étant pris sur les frais de gestion de la banque. Sauf que....cette option est de 12 euros par an. Donc à moins de 200 retraits par an (ce qui paraît probable), c’est finalement une affaire rentable pour la banque. C’est un peu du Greenwashing appliqué à l’Argent solidaire.

Donc après cette introduction technique très incomplète (ne m’en veuillez pas !), place à la pratique.

Une fois décidé qu’on peut mieux faire, vers quels établissements financiers se tourner alors ?

La réponse qui vient tout de suite est la Nef et le Crédit coopératif, reconnus dans ce domaine. Le site www.financeresponsable.org des Amis de la Terre les place en tête, avec une préférence pour la Nef qui semble être totalement indépendante.

Je souhaite ici avoir un retour concret de souscripteurs de ces deux organismes, pour aller au-delà des analyses des journalistes et des associations. Avez-vous eu des désillusions ? La Nef n’est pas présente sur tout le territoire, est-ce facile de tout faire à distance ? Peut-on y ouvrir à la Nef un compte courant tout bête (vu que ce n’est pas une banque au sens strict ?) ?

Merci d’aider une novice à y voir plus clair.

Et vous, que faites-vous ?

COMMENTAIRES ( 8 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Je suis moi même sociétaire au Crédit Coop à Toulouse, et certes la qualité de service n’est pas optimale (beaucoup de temps au guichet), mais c’est aussi la conséquence de choix politiques et humains : c’est sûr qu’il y a au Crédit Coop plus de clients sous tutelle, et même SDF, bref "à problème", et que ça prend parfois plus longtemps pour leur expliquer pourquoi ils ne peuvent pas retirer 50€... Mais on a affaire à des conseillers humains, justement. Lors de quelques passages difficiles dans ma trésorerie (perso comme dans celle de mon asso), j’ai toujours reçu des réactions compréhensives et arrangeantes. et ça, c’est aussi une sacrée différence avec les autres banques.
    Quant à leur lien avec la Banque Pop., oui c’est pénible... mais c’est l’éternel conflit pragmatisme/idéalisme, qui ne trouve à mes yeux de réponse que dans la mesure...

    31.07 à 12h41 - Répondre - Alerter
  • Je viens d’appeler la NEF, ils m’ont confirmé de passer par le Crédit Coopératif pour ouvrir un compte NEF-Crédit coopératif et un livret NEF-Crédit Coopératif.
    Le FAQ de la NEF http://www.lanef.com/corporate/faq.php précise "Par convention, la Nef dispose de « droits de tirage » sur ces comptes [les comptes-joints dont je parle plus haut] : elle peut utiliser, pour son activité habituelle, 90% des sommes déposées sur les livrets et 75% des sommes déposées sur les comptes-chèques."
    Rendez-vous est donc pris avec le Crédit coopératif mardi !

    Je suis aussi allée sur le forum du site jechangedebanque.org
    Certains critiquent le Crédit coopératif :
    - car ils ont fait face à un service de mauvaise qualité, mais je me dis que ça peut arriver dans n’importe quelle banque
    - pour ses liens avec le Groupe Banque Populaire et NATEXIS. Je me dis qu’en effet, le Crédit coopératif n’est peut-être pas une banque assez alternative, mais que tout celà est un moindre mal, et que c’est toujours mieux que la banque où je suis actuellement. Sur Wikipedia, on peut lire "Le Crédit Coopératif est une banque coopérative à statut de banque populaire. Il détient 1 % du capital de BPCE qui est l’organe central du Crédit Coopératif. C’est donc BPCE qui représente le Crédit Coopératif vis–à-vis des pouvoirs publics, garantit sa solvabilité et sa liquidité en contrepartie d’une fonction de contrôle. Pour autant, le protocole d’entrée du Crédit Coopératif au sein des banques populaires garantit son autonomie de gestion et d’action." On va dire que je me contente de ces explications-là pour le moment !

    Mettre mon argent à la NEF via le Crédit Coopératif est donc mon choix.

    Et vous, quel est le votre ?

    27.07 à 11h50 - Répondre - Alerter
  • non, la NEF n’étant pas une banque autorisée, le compte courant ouvert est un compte Crédit Coopératif NEF, ce qui explique que certains conseillers Crédit Coop ne soient pas chauds chauds pour cela...C’est une grand ambiguité pour le moment et il est clair que cela limite le développement de la NEF.

    24.07 à 23h56 - Répondre - Alerter
  • Je connais bien ces deux établissements. Je suis sociétaire de la Nef, et j’ai un compte bancaire Nef et un livret Nef ouverts dans les comptes du Crédit Coopératif. J’ai également des produits d’épargne du Crédit Coopératif (livret Agir - livret de partage).

    Je n’ai aucune désillusion...bien au contraire ! En fait, plus les années passent, et plus j’ai la certitude de l’absolue nécessité de s’éloigner des autres banques.

    A lire la presse, les blogues, les forums..., j’ai l’impression que je ne suis pas le seul, n’est-ce pas ?!

    23.07 à 16h13 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Je ne vais pas vous aider, car j’en suis au même stade que vous, avec à peu près les mêmes questions. J’attends aussi les réponses ;)

    23.07 à 13h25 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

A PROPOS

Pas facile d’allier Ecologie et Vie de famille avec des enfants en bas âge (cf les couches, la logistique compliquée qui impose souvent la voiture...etc) Une famille en région toulousaine relève le défi et vous fait part de son expérience !!

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité