publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Enfants + Ecologie = joli défi > Mission n°16 : l’écologie expliquée à mon fils

Enfants + Ecologie = joli défi

Par Famille_toulousaine
9-11-2013

Mission n°16 : l’écologie expliquée à mon fils

La mission de ce mois-ci pose plusieurs questions, et notamment "Tentez-vous d’initier vos enfants à l’écologie ?"

Je parlerai donc dans ce billet des diverses façons que nous avons de familiariser notre fils aîné de 4.5 ans à l’écologie.

Ce qui est génial à cet âge, c’est leur grande soif de connaissance, leur insatiable curiosité. Donc pas très compliqué de les sensibiliser à ce qui nous semble important à nous parents.

Des explications simples nous ont permis de lui faire comprendre par exemple ce qu’est la pollution : regarde ce qui s’échappe de la voiture, c’est noir, ça ne sent pas bon, ça pollue. Des petites choses toutes bêtes. Comme tous les enfants il adore les animaux, donc facile aussi de lui apprendre à ne pas en avoir peur (araignée par exemple), ne pas en être dégoûté (ver de terre par exemple) et à lui faire comprendre qu’on forme un tout (ver de terre -> poule -> être humain -> ver de terre). Lui faire prendre conscience des conséquences de ses actes, par exemple pourquoi il ne faut pas jeter à la mer des bouteilles et des bouchons de plastiques, qui se retrouvent dans le ventre des animaux.

Etant des éponges et très observateurs, il suffit aussi au quotidien de faire devant lui quelques gestes pour que cela entraîne une discussion et pourquoi pas une « reproduction » ultérieure. Par exemple, quand j’ai des choses à mettre dans le composteur, je plaisante en disant que je vais lui « donner à manger ». Alors il m’accompagne. Un jour, il était tout fier (et moi aussi !) : il avait fabriqué à 3.5 ans son propre composteur, soit un verre avec dedans des feuilles et des peaux de fruits. Mon fils nous voit aussi régulièrement faire la cuisine, et parfois nous aide, par exemple à décortiquer les noix, il adore ça. Quand nous sommes en ballade, ça m’arrive de ramasser au sol un canette qui traîne pour la mettre à la poubelle. Maintenant cela arrive que ce soit lui que me fasse remarquer les éventuels détritus sur notre chemin.

Les sorties « nature » sont aussi très importantes. Le grand air les éveille, les fatigue (c’est bon pour la sieste, ça !) et est l’occasion de regarder la faune et la flore. Je l’ai déjà emmené avec moi à une sortie organisée par l’AMAP pour aider notre arboriculteur à faire le jus de pomme. Mon fils a bien sûr beaucoup aimé, et depuis il sait bien qui est Jean, que ses fruits sont sans produit chimique, et qu’au supermarché ce ne sont pas les même. Assez tôt, les enfants prennent plaisir écraser les insectes, j’ai toujours essayé de lui expliquer pourquoi c’est dommage. Mais petit ils aiment expérimenter leur toute-puissance....maintenant à 4.5 ans ça lui a passé, par contre il aime bien faire des expériences, comme mettre des fourmis dans un verre et les regarder. J’espère qu’il gardera toujours cette approche quasi scientifique et toujours émerveillée de tout ce qu’il voit.

Nous essayons de le préserver de la publicité. A la maison, c’est très rare qu’il soit amené à en voir. Par contre chez la nounou, cela est plus fréquent. Je lui ai dit un jour « c’est pénible la publicité, ils veulent qu’on achète tout plein de trucs alors qu’on n’en a même pas besoin ! » et là il m’a répondu « j’adore la publicité c’est trop drôle la publicité avec le gel pour les cheveux qui fait des trous dans les murs ! ». Pub : 1, Parents : 0 !

Concernant les jouets, nous nous étions promis avec mon mari de ne pas les lui laisser tous à disposition, mais d’essayer de « tourner » et d’en mettre dans les placards. Finalement ce tri dans les jouets se fait naturellement car il a ses « périodes ». En ce moment, il passe son temps à se déguiser. Et c’est son petit frère qui joue avec ses petites voitures. A chaque Noël, nous demandons à nos familles de limiter le nombre de cadeaux et de se tourner vers des jouets plutôt en bois / métal plutôt qu’en plastique, si possible fabriqué en France ou chiné. Nous participons aussi à la semaine de la solidarité dans notre ville, avec la collecte de jouets. L’année dernière mon fils était petit pour comprendre mais cette année je pense qu’il trouvera ça chouette de donner certains de ses jouets à des enfants moins chanceux que lui.

Je pense enfin que le plus important est de développer leur sens critique. Nous avons un livre « L’Agriculture », aux éditions Fleurus…qui en plus des belles images traditionnelles de la campagne (de beaux cochons, un beau soleil au-dessus de champs de blé…) ne cachent rien de la réalité des choses (mais avec des dessins adaptés aux enfants quand même) : une truie dans une cage de maternité, des poules en batterie, un avion qui balance du ciel des insecticides...C’est un bon support pour expliquer cette réalité et essayer de lui faire comprendre qu’on peut décider de faire les choses autrement. Par exemple, que Jean-Michel, notre volailler à l’AMAP, laisse ses poules gambader dehors.

COMMENTAIRES ( 3 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

A PROPOS

Pas facile d’allier Ecologie et Vie de famille avec des enfants en bas âge (cf les couches, la logistique compliquée qui impose souvent la voiture...etc) Une famille en région toulousaine relève le défi et vous fait part de son expérience !!

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité