publicité
Accueil du site > Actu > En images > Lilypad, la cité flottante
En images

Lilypad, la cité flottante

Taille texte

Vivre sur l’eau au gré des courants sera peut-être envisageable vers 2100, grâce au projet architectural de Vincent Callebaut. Cette sorte de nénuphar urbanisé, appelé Lilypad, a été pensé pour répondre à la montée des eaux et recueillir les réfugiés climatiques. Pour dessiner la forme de cette cité, l’architecte s’est inspiré d’une plante de la famille des nymphes. Lylipad serait autonome en énergie et pourrait accueillir 50 000 personnes.

Suiv Suiv
5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • c’est trop cooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo ooooooooooooooooooolllllll le futur.

    11.02 à 18h22 - Répondre - Alerter
  • nn cest, pas un rub de luxai

    14.04 à 10h49 - Répondre - Alerter
  • Eh bien Claudy, quel vocabulaire fleurie et distingué ! Et quel phrasé fantastique, je suis définitivement fan ( sans sarcasme mal placé - vous deviez vraiment être inspiré en écrivant tout ça )

    Mais bon revenons-en au sujet... Mon avis ( et au grand dieu que les avis français sont d’une grande utilité ! ) est le même que Noé. Fusse-t-il possible actuellement de créer une lilypad, ce projet ( comme tout les projets avant-gardistes ) ne sera bien entendu accessible qu’aux plus offrants. C’est la loi de l’offre et la demande...

    Car si on y repense, les maisons écolos et tout le bazar du genre est à des prix exorbitants, alors une place dans tel complexe ne sera envisageable qu’en donnant une sacrée somme. C’est pourquoi je trouve que clamer " ce sera une ville pour les réfugiés climatiques " est franchement hypocrites puisqu’il manque LE mot qui fait la différence : " ce sera une ville pour réfugiés climatiques RICHISSIMES "
    En clair les quidams pourront aller passer le bonjour aux poissons de leur part, et se contenter d’espérer bêtement ( comme l’Humanité sait si bien le faire ) en attendant qu’un Messie vienne se casser le cul pour les sauver.

    C’est vrai après tout, pourquoi tenter de faire quelque chose de REALISABLE dans l’immédiat alors qu’on peut imaginer des projets pour le futur -lointain- tellement fantastiques et merveilleux qu’on en rirait presque tellement ça parait fou ?!
    Une logique qui m’échappera toujours...

    20.02 à 17h01 - Répondre - Alerter
  • Le concept est très intéressant, mais à qui s’adresse t-il vraiment ? Le prix d’une telle structure risque de dépasser largement le budget des états qui en auront besoin comme le Bangladesh, l’un des pays les plus pauvres du globe et les plus exposés aux problèmes liés à la montée du niveau des eaux. Ne s’agirait-il pas plutot d’un nouveau modèle de paradis fiscal flottant (a priori dans les eaux internationales, aucun état ne peut se prétendre propriétaire d’un tel lieu), avec résidences de luxe, etc... comme on en voit dans les bandes dessinnées de science fiction ?
    Ne serait il pas plus logique d’éviter la montée du niveau des eaux en arrêtant de polluer comme nous le faisons actuellement ?

    16.01 à 19h02 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité