publicité
Accueil du site > Agir > Coach Bridget > Leçon numéro 3 : Arrêter la viande
24-04-2014
Mots clés
France

Leçon numéro 3 : Arrêter la viande

Taille texte
Leçon numéro 3 : Arrêter la viande
(Crédit illustration : julien couty pour « terra eco »)
 
Galettes de céréales, cuisine italienne… Avec les conseils de votre coach, biffer le bifteck de vos menus devient facile.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 57 - mai 2014

Tous au jardin !

Certains coachings vous inspirent plus que d’autres. Dès lors qu’on touche à l’assiette, vous êtes à donf ! Ce mois-ci, je vous aide à arrêter les côtelettes et les gigots du dimanche. Pour commencer, je vais répondre à la question de Clément Zad S. : « Pourquoi arrêter la viande ? Culturellement, c’est comme arrêter de boire du vin ! » Petit scarabée, tu mélanges tout. Le vin ne fait de mal à personne, c’est un don du Dieu Râ. En revanche, si tu vas te promener dans un abattoir, tu comprendras que la viande n’est qu’une vie devenue mort en un instant pour finir en barquette. Tu peux aussi revoir Soleil vert (1). S’il ne fallait qu’une raison, ce serait celle-ci : l’empathie.

Forza Italia !

« Comment faire quand on a un mari viandard ? », s’enquiert une maman de deux enfants en bas âge. Bah divorcer, tiens ! Mais nooooon, je plaisante, rôôôôh. D’abord, n’arrêtez pas du jour au lendemain, ce serait voué à l’échec. De zéro repas veggie par semaine, passez à un puis deux, décrétez un no steak day à la maison, rendez cela ludique et négociez : après tout, pourquoi le viandard aurait-il le pouvoir ? Avec de très jeunes enfants, c’est facile : leur goût est celui que vous leur transmettrez. Choisissez des galettes de céréales, de soja, d’épeautre. Il existe aussi les saucisses de soja ou le tofu fumé qui se rapprochent des saveurs carnées. Ensuite, j’essayerais des plats végétariens consistants, comme les lasagnes de légumes ou les aubergines à la parmigiana : un régal !

D’une manière générale, avec ses sauces, ses risottos et ses pâtes, la cuisine italienne est parfaite pour réduire la barbaque. Il ne faut pas hésiter non plus à essayer les protéines de soja texturées. On les fait tremper pour qu’elles gonflent, puis on les cuisine façon ragoût. Faites un test à l’aveugle avec le viandard, il n’y verra que du feu. Et puis parlez-lui de son cancer du côlon qui ne manquera pas de l’assaillir s’il continue à gober le fer héminique qu’on trouve dans la viande. Non mais ! Chaton Doudou flippe d’être « invité dans une famille qui ne sait cuisiner que de la viande ». Idem, mon doudou ! Alors tu envoies à tes hôtes des recettes par e-mail : quiches, currys… on a l’embarras du choix et des goûts !

Le problème du barbecue

Problème subsidiaire en cette période pré-estivale : le barbecue. Pour éviter de se prendre la honte avec vos courgettes grillées, tentez les saucisses végétales, les brochettes de légumes, les falafels. Et pour ripailler avec des omnivores, préférez les papillotes. Ainsi, vos ingrédients ne seront pas en contact avec les sucs de bidoche. Comme il s’agit d’arrêter d’ingurgiter des animaux morts, un petit rigolo m’a demandé s’il pouvait manger des huîtres. Je dirais que oui. D’abord, parce que j’adore ça et que ça m’arrange ! Ensuite, parce que c’est bon pour la santé. Dans le livre La vie des huîtres, préfacé par Jean Rostand (Gallimard, 1943), on apprend qu’elles ont les qualités nutritionnelles du lait maternel et qu’elles s’autodigèrent. Surtout, je crois (enfin, j’espère) qu’elles n’ont pas de psyché.

Carole B. a un problème avec les légumineuses qu’elle digère « assez mal ». En gros, ça flatule sec. Bon ben là, ça craint, ma chère Carole. Certes, on peut tout à fait se passer de protéines animales, mais pas de protéines tout court. Cela dit, pour mieux les digérer, voici mes astuces : il faut bien les faire tremper avant la cuisson, de préférence au froid. Ensuite, les cuire jusqu’à ce qu’elles s’écrasent à la fourchette, puis éviter le sucre au cours du même repas, car cela augmente la fermentation dans l’intestin. Et comme je ne suis pas chienne, je vous invite tous à consulter le site Vegetarisme.fr, où l’Association végétarienne de France a mis un guide de 60 pages à destination du débutant. —

(1) Film américain d’anticipation, réalisé par Richard Fleischer et sorti en 1973.


Cette rubrique vous appartient : vous avez des questions à poser à Bridget ? Un défi à lui lancer ? Ça se passe ici. Thème du mois prochain : vider sa maison !

agir@terraeco.net Sur Facebook Sur Twitter


 
Quiz / Sondage
Et vous, quel est votre rapport a la viande ?

5064 avis


A lire aussi sur Terraeco.net :

« Tout dans la société nous pousse à devenir végétalien »

« La question n’est pas de manger moins de viande, mais comment en manger mieux »

Pourquoi j’ai décidé de continuer à manger de la viande



Et notre dossier sur le végétarisme :

Végétariens : et s’ils avaient raison ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Bridget Kyoto est un double déjanté de Laure Noualhat, journaliste, qui offre chaque semaine une Minute nécessaire sur Internet.

Les liens de Bridget : page Facebook, Youtube

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Cet article est très bon, ça passe toujours mieux lorsque c’est écrit avec humour.
    Ensuite, je sais que cela parle d’arrêter la viande, mais j’ai trouvé le passage sur les huîtres assez moyen. Peu importe leurs qualités nutritionnelles, être végétarien signifie aussi ne rien consommer de ce qui vient de la mer.

    14.12 à 18h05 - Répondre - Alerter
  • Les flatulences survenant apres la consommation de choux ou de legumineuses sont tres souvent dues a un manque d’entrainement de la flore intestinale ! Une consommation plus reguliere de ces aliments permet la croissance et le maintien des bacteries facilitant la digestion. Plus de bacteries, moins de fermentation et colon en pleine sante. CQFD !

    2.05 à 15h08 - Répondre - Alerter
    • Libre à vous de croire les leçons d’athlètes bourrés de médicaments qui trouvent un bon argument marketing à un prétendu régime végan. Pour ma part, je l’ai expérimenté sur moi, en toute bonne foi, et avec de bonnes connaissances en diététique. Si ça ne vous suffit pas, à votre aise…

      5.05 à 09h28 - Répondre - Alerter
  • Oui, arrêter la viande, c’est un bon plan pour se brouiller avec tous ses amis qui mangent normalement… et puis, bonjour les problèmes intestinaux, les mauvaises odeurs et la consommation de papier toilette qui n’a plus rien d’écologique.

    Enfin, je garde le meilleur pour la faim, euh pour la fin : une perte de poids. Oui, mais… c’est du muscle que l’on perd, de la force, du tonus et ça va assez vite.

    Alors, c’est bien gentil de vouloir épargner les pauvres bêtes des abattoirs, mais demandez-vous ce que l’on en ferait si on ne les mangeait plus…
    On les abattrait ou on les relâcherait dans les rues ?

    28.04 à 17h35 - Répondre - Alerter
    • Aah, les habitudes et les idees recues ont la peau dure !
      Sachez petit girafon que l’hiver est passe et que se debarasser d’une petite couche de grassouillon est au gout du jour avec l’ete qui approche ! Jrigooole !
      Si c’est la fonte de vos biscottos qui vous retient d’arreter la barbaque, utilisez votre moteur de recherche prefere et regardez du cote de Frank Medrano ou encore Serena Williams, parmi d’autre. Eh oui, on peut etre la teniswoman No. 1 a l’ATP ou bodybuilder et etre vegan (!)
      Bon ap’ !

      2.05 à 15h02 - Répondre - Alerter
  • Une pincée de bicarbonate alimentaire ajoutée à l’eau de cuisson des légumineuses les rendrait bien plus digestes.

    Il n’y a plus qu’à essayer !

    25.04 à 11h34 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité