publicité
Accueil du site > Actu > L’objet > Le dentifrice
Article Abonné
29-01-2009

Le dentifrice

Taille texte
 
Le tube de pâte à tartiner les dents se fait antitartre, anticarie voire antiâge. Mais sa triple action ne fait pas sourire la planète.
SUR LE MÊME SUJET

Quiz : après l’avoir aplati avec précaution et roulé avec minutie, où êtes-vous censé jeter votre tube de dentifrice ? A : avec les épluchures de carotte et les pots de yaourt. B : par la fenêtre. C : avec le carton et les bouteilles d’eau. Tic tac, tic tac… dring dring ! Tous ceux qui ont répondu B sont condamnés à trois mois de travaux d’intérêt écologique. Quant à ceux qui ont choisi C, ce sont des écolo-utopistes. Car le tube de dentifrice appartient à la famille des déchets ménagers. Si l’étui en carton se recycle, le tube, lui, finit sa course à l’incinérateur. Il est pourtant composé de plastique et d’aluminium, des matières a priori recyclables. « Mais ce n’est pas vrai pour tous les plastiques, explique Anne de Lander, de l’organisme Eco-Emballages. Seuls ceux des bouteilles et des flacons (1) bénéficient de filières de retraitement. Les produits comme le dentifrice ne représentent pas suffisamment de matière pour que leur recyclage.

Fluor ou pas fluor ?

En France, 190 millions de doses de dentifrices se sont vendus dans les grandes surfaces entre novembre 2007 et novembre 2008, pour un chiffre d’affaires de 353 millions d’euros, selon l’institut d’études statistiques Nielsen. Et les fabricants ont mille idées marketing pour remplir les rayons des supermarchés. La pâte aromatisée peut devenir « bien plus qu’un dentifrice » comme le scande la pub, en s’adaptant à tous les âges et s’attaquant à tous les problèmes buccodentaires  : antitartre, anticarie, gencives sensibles, blancheur, triple action et même antiâge. Ces différences de formulation sont-elles justifiées ? « Le plus important pour l’hygiène buccale, c’est le brossage. Lui seul permet réellement de lutter contre la plaque dentaire, répond la dentiste Charlotte Eurin, à Paris. Le dentifrice permet d’assainir l’haleine et d’apporter des éléments comme le fluor.

Mais attention, en excès, celui-ci peut être toxique. C’est pour cela qu’il se trouve en plus petite quantité dans les tubés destinés aux enfants qui avalent systématiquement le dentifrice.  » Fluor ou pas fluor ? La question fait débat dans le milieu dentaire. Néanmoins, la loi française ne l’autorise qu’à un taux maximum de 0,15 % dans le produit fini.Pourtant, ces substances sont à déconseiller car elles peuvent être irritantes indique la journaliste allemande Rita Steins, auteur de La vérité sur les cosmétiques : « La cavité buccale, ses muqueuses et la langue sont un milieu très sensible qu’il ne faut pas agresser sans raison sérieuse par des “ armes ” chimiques », alerte-t-elle.

Autre ingrédient controversé selon elle : le triclosan. Ce bactéricide pourrait engendrer des nitrosamines, lesquelles substances sont classées cancérigènes par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais pas seulement. Le triclosan passe des tuyaux de la salle de bains jusque dans les cours d’eau. Des scientifiques britanniques en ont ainsi retrouvé dans les rivières de Grande-Bretagne. Ses effets de perturbateur endocrinien ont été observés sur des amphibiens. De plus, il s’accumule dans le corps des poissons sans s’éliminer.

Pépins de pamplemousse

Pour garder l’haleine fraîche sans empoisonner le monde aquatique, il reste l’alternative écolo. En France, l’association professionnelle Cosmébio garantit la composition naturelle des produits cosmétiques tels que le dentifrice. Ils sont constitués à 95 % minimum d’ingrédients d’origine végétale issus de l’agriculture biologique pour le label Bio et à 50 % minimum pour le label Eco. « Nos dentifrices sont extra doux pour la bouche. Ils contiennent des huiles essentielles, des extraits de plantes, des poudres minérales naturelles et excluent tous les produits issus de la pétrochimie. Le thé vert ou les pépins de pamplemousse, par exemple, préviennent les infections et purifient la bouche », vante Amanda Chevilliat, responsable de la communication chez Melvita. La première marque française de cosmétique biologique propose 4 dentifrices, disponibles uniquement dans les enseignes biologiques, entre 5 et 6 euros pièce. Trop cher ? Il est encore possible de faire son dentifrice soi-même (lire ci-contre). Autre avantage  : l’emballage devient inutile et donc plus besoin de s’interroger sur la poubelle adéquate.


Recette de brossage maison

Voici comment réaliser votre propre dentifrice fraîcheur menthe verte.

Une recette testée par Terra Economica : équipez-vous d’un bol et armez vous d’un mini fouet. Remplissez le bol de 20 g de carbonate de calcium, ajoutez de 2 pointes de couteau de poudre de racine d’iris, 30 g d’argile blanche, 2 g de bicarbonate de soude et 0,8 g de poudre de chlorophylle. Reste à allonger avec de la menthe poivrée bio sous forme d’hydrolat (46 ml) et d’huile essentielle (6 gouttes) ainsi que 25 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse. Touillez le tout soigneusement afin d’obtenir un mélange homogène. Transférez dans un flacon. Tartinez votre brosse à dents avec parcimonie.

Cette recette a été réalisée avec des ingrédients Aroma-Zone sur une proposition de Sophie Macheteau, auteure de 90 recettes de beauté bio à faire soi-même


« La vérité sur les cosmétiques », le site de la journaliste Rita Steins

L’association professionnelle de cosmétique écologique et biologique Cosmebio

Ateliers de cosmétique biologique avec la société Bionessence

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
10 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Jeanne Range : Le dentifrice

    Rien de tel qu’un bon dentifrice solide, ça reste le mieux !

    9.03 à 18h06 - Répondre - Alerter
  • an-najm : Le dentifrice

    Bonjour, est ce que le siwak peut remplacer le dentifrice ?

    24.02 à 15h48 - Répondre - Alerter
  • Franck : Le dentifrice

    Bonjour connaissez-vous la marque de dentifrice miswak ?

    12.10 à 16h34 - Répondre - Alerter
  • carabas : Le dentifrice

    MERCI à tous pour ces avis et recettes.

    8.12 à 19h46 - Répondre - Alerter
  • carabosse : Le dentifrice

    Réaction qui n’a rien à voir avec le dentifrice mais avec le "petit A" des réponses possibles.
    Eh oui les épluchures de carottes ne vont pas au même endroit que les pots de yaourt mais plutôt au compost’ pour donner du bon terreau !!
    Voilà c’était juste une petite rectification qui méritait il me semble d’être signalée !

    11.05 à 17h33 - Répondre - Alerter
  • Anonyme : Le dentifrice

    Je fabrique mon dentifrice encore plus simplement : carbonate de calcium (argile trop abrasif), thym séché (désinfectant), sel gris (désinfectant) HE de menthe. Le tout bien réduit en poudre fine dans un moulin à café. On peut évidemment ajouter d’autres HE.

    24.02 à 15h42 - Répondre - Alerter
  • AmaCha : Le dentifrice

    Personnellement je combine plusieurs dentifrices suivant le moment de la journée (matin/midi/soir) en privilégiant les gencives, le brossage ou l’haleine.
    Mes préférés sont ceux de Melvita (thé vert/pamplemousse) ou la gamme Dentargile (argile verte/argile brune-romarin). Chaque tube est vendue autour de 4,5 euros dans mon magasin bio (merci SatoriZ pour ne pas les nommer...)

    Auparavant j’achetais mes dentifrices en pharmacie/parapharmacie (Elmex/Arthrodont) sur les conseils de mon dentiste ... dans une même gamme de prix (entre 4 et 5 euros) ... donc NON consommer BIO ne reviens pas forcément plus chère !

    12.02 à 11h28 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,

      Je vous recommande VICCO que vous pouvez acheter aussi bien en magasin bio et encore moins chère dans les magasins "indiens".

      Moi je combine Vicco, Melvita et weleda (le vert) caR alterné c’est mieux pour éviter les monopoles.

      bonne journée

      22.02 à 18h51 - Répondre - Alerter
      • A oui, j’oubliais le point très important, devenu naturel pour moi...

        (Je viens de parler de vicco)

        Arrêter le fluor car les effets néfastes sont aussi important que l’amiante...renseignez vous sérieusement vous verrez...

        Même chose pour les amalgames dentaires composé entre autre de MERCURE, j’ai été une victime jusqu’à la dépose de cette "merd*" toxique pour la nature donc pour l’homme...

        A moins que l’homme ne soit pas inclus comme naturel...voila ce que vous devez répondre à vos dentistes qui ne sont pas des dentistes holistiques...

        Pour les autres, vous devez savoir de quoi je parle ? ils sont fort les illuminati quand même...

        22.02 à 18h59 - Répondre - Alerter
  • audrey : Le dentifrice

    Bon article...une autre raison pour ne pas utiliser les dentifrices de supermarché : les grandes marques de dentifrice et tous les produits de Procter&Gamble entre autres continuent à être testés sur des animaux de faón éhontée, alros que l’on connaît depuis des dizaines d’années les effets de certains composant...
    Pour ma part, j’aime bien le dentifrice à l’anis de Weleda, sain et non.-testé sur animaux...

    29.01 à 13h44 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité