publicité
Accueil du site > Actu > Nature > L’emballage est une ordure
10-03-2005
Mots clés
Environnement
France

L’emballage est une ordure

Taille texte
 
Plastique, verre, papier, carton... Chaque année en France, plus de 100 milliards d'emballages - environ 8 millions de tonnes de déchets - sont utilisés et jetés par les ménages. Ils ont pris une telle place dans nos poubelles qu'aujourd'hui, celles-ci débordent. Menacés d'asphyxie, les élus locaux tapent du poing. Les industriels font la sourde oreille. Les pouvoirs publics tergiversent. Dans le même temps, 55 millions de Français trient sagement leurs déchets. Un geste citoyen en apparence, mais en pure perte ?
SUR LE MÊME SUJET

Chaque soir, c’est le même rituel. Françoise, prof, la cinquantaine, passe un à un sous le robinet les pots de yaourts engloutis dans la journée. Acte citoyen ? Oui. Mais geste inutile. Le pot de yaourt incarne les nombreuses limites du système de traitement des déchets à la française. Les ménages de l’Hexagone produisent chaque année plus de 26 millions de tonnes de déchets, l’équivalent d’une tonne et demie par an pour une famille de quatre personnes. Un tiers de ces déchets est constitué d’emballages. "C’est en volume, la moitié du contenu de nos poubelles, et le tiers en poids", précise Véronique Marie de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) de Bretagne. Or, malgré le développement du tri, seulement 15% des déchets sont recyclés, la majorité des ordures ménagères (dont une moitié d’emballages) est stockée et surtout éliminée. Comme nos pots de yaourts... Qu’ils soient aux fruits ou nature, consommés ou périmés, 7,642 milliards d’unités ont été jetées au cours de l’année 2000. Aucune filière de récupération ne s’est mise en place. Le plastique est difficilement recyclable, les emballages sont souillés, donc techniquement compliqués à traiter.

"C’est très simple, analyse Paul Deffontaine, viceprésident à la communauté urbaine de Lille et président du Cercle national des déchets, la France s’est aperçue au début des années 1990 qu’elle était assise sur un tas d’ordures dont elle ne savait que faire". Décharges à ciel ouvert, usines d’incinération très insuffisantes [1] (en nombre et en qualité), indifférence des consommateurs... Le bilan était catastrophique. "Aujourd’hui, poursuit l’élu, on peut considérer que le tri a fait ses preuves, même si bien entendu, il reste encore insuffisant et imparfait."

Le plastique c’est diabolique

Pour satisfaire à leurs obligations légales (et à leurs soucis d’économies) vis-à-vis de l’emballage, les industriels privilégient aujourd’hui - et avec réussite - la réduction des tonnages. Ils délaissent des matériaux lourds comme le verre pour des emballages de plus en plus légers... en plastique. "Nous avons baissé de 0,025 gramme le poids des pots de yaourts, ce qui est énorme si l’on considère la masse totale", se réjouit par exemple Olivier Manchon, de Eco-Emballages, la société privée agréée par l’Etat pour gérer les contributions des industriels au Point Vert (lire l’encadré Pervers Point Vert). Les sacs en plastique ont perdu les deux tiers de leur poids en 20 ans, les flacons de lessive près de 18% en un an !

Pour autant, la perte de poids à l’unité est loin d’enrayer la tendance. Le nombre d’emballages ne cesse de progresser (+1,8% par an entre 1994 et 2003), en raison essentiellement de l’essor du plastique (45 milliards d’emballages en 2000), la part des métaux et du verre tendant à diminuer. Eco-Emballages explique ce boom par les changements de mode de vie. "Aujourd’hui, les personnes seules représentent un foyer sur trois. L’offre des entreprises s’est donc adaptée à cette multitude de "micro-ménages" en développant des emballages plus petits", parts individuelles, plats à réchauffer.

Conséquence, en France, l’industrie de l’emballage pèse aussi lourd que l’aéronautique : 17,6 milliards d’euros en 2003. Mieux, s’enorgueillit Jean-François Stosser président du Comité de liaison des industries françaises de l’emballage (Clife) "l’emballage français avec ses 3000 établissements et ses 13000 salariés alimente près d’un tiers du chiffre d’affaires européen de la filière". Des arguments de poids face aux ONG environnementales.

Pot de fer contre pot de terre

Mais le Centre national d’information indépendante sur les déchets (CNIID) n’a que faire de l’argument de l’emploi. "Quand la grande distribution a fait son apparition en France, on ne s’est pas demandé combien d’emplois elle allait faire disparaître. Une industrie laisse la place à une autre, c’est la loi de l’économie", estime Florence Couraud qui dirige ces campagnes concernant l’emballage. Le CNIID organise ainsi des opérations "Dégage l’emballage", pendant lesquelles le consommateur est invité à laisser dans son supermarché tous les emballages inutiles. Des actions qui pourraient faire sourire en Allemagne (lire L’Allemagne ouvre la voie) où les pratiques sur ce terrain sont beaucoup plus avancées.

Le Point Vert constitue l’une des cibles des revendications. "En Allemagne, les industriels sont responsables à 100% des emballages qu’ils produisent, contre moins de la moitié pour la France, et c’est tout simplement intolérable", s’insurge Paul Deffontaine, réputé pour son franc-parler...

...Lire la suite de l’article

Lire les articles liés :
L’Allemagne ouvre la voie

Pervers Point Vert

[1] Un incinérateur émet des milliers de polluants. Parmi eux, la dioxine peut provoquer certaines malformations. Selon les chiffres du ministère de l’Ecologie, parmi les incinérateurs les plus "sales" de France en matière de pollution par les dioxines, on trouve Strasbourg, Saint-Ouen (à l’entrée de Paris) et Lyon, qui rejettent respectivement 8,75 grammes par an, 4,99 g. par an et 4,49 g. par an. Or la toxicité de la dioxine est avérée dès le millionième de millionième de gramme.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Président de l’association des Amis de Terra eco Ancien directeur de la rédaction de Terra eco

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité