publicité
Accueil du site > Actu > L’objet > L’ampoule à LED
Article Abonné
27-04-2009

L’ampoule à LED

Taille texte
 
L’éclairage électronique a la réputation d’être économe en énergie, donc très propre. En réalité, les diodes peinent à endosser l’habit de lumière.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

n°3 - mai 2009

Changement climatique : vous n’avez encore rien vu

Première étape : travailler l’apparence

Au rayon éclairage, l’ampoule à LED joue à cache-cache. La loupiote à diodes électroluminescentes, jeunette sur le marché, n’a pas encore trouvé le culot de détrôner ses voisines. De fait, la petite dernière des ampoules basse consommation ne fait pas recette pour le moment : « Les ventes d’ampoules à LED pour l’éclairage domestique sont difficiles à mesurer, parce qu’elles sont très disparates, indique Pierre-Yves Monleau, de l’Association française de l’éclairage (AFE), mais il est certain que ce sont des broutilles sur les 250 millions d’ampoules vendues en France chaque année. »

Côté puissance d’éclairage, la LED rivaliserait… avec la veilleuse. Georges Zissis confirme : « Vous risquez d’être fortement déçue, explique ce chercheur spécialisé dans les sciences de la lumière à l’université de Toulouse. D’autant que ce type d’ampoule coûte trois à quatre fois plus cher qu’une fluocompacte. » Pourtant, sur le papier, les performances de l’ampoule à LED font pâlir de jalousie toutes ses voisines. Une durée de vie de 50 000 heures minimum, soit cinq fois plus qu’une fluocompacte. Côté efficacité énergétique, elle affiche un flatteur 40 % quand une ampoule à incandescence ne convertit en lumière que 5 % de l’énergie électrique qu’elle consomme.

Enfin, les LED possèdent un rendement lumineux supérieur à toutes les technologies existantes. Pour un seul watt consommé, les meilleures sur le marché fournissent un flux lumineux de 100 lumens (lm), et ce n’est qu’un début selon les fabricants. Les « fluos », elles, vivotent entre 60 lm/W et 100 lm/W. Quant aux antiques ampoules à incandescence, elles stagnent de 12 lm/W à 20 lm/W. Trop gourmandes en énergie, ces dernières sont d’ailleurs condamnées par Bruxelles à s’éteindre dès septembre 2009. Place donc aux éclairages écolos. Place aux fluos. Place aux LED ! 

Deuxième étape : muscler ses performances

Au vu de ses exceptionnelles qualités, imaginez les économies d’énergie que les ampoules à LED permettraient de réaliser. « Si les Etats-Unis remplaçaient la moitié de leurs ampoules actuelles par des LED, ils pourraient fermer 16 centrales nucléaires », s’enthousiasme un mensuel scientifique. « Mais le pays perdrait 70 % de sa luminosité. On ne le verrait même plus du ciel, remarque Georges Zissis. Pour garder le même niveau d’éclairage, il faudrait multiplier les LED. Au final, ce sont de nouvelles centrales qu’on devrait ouvrir… »

Pourtant, on nous avait fait miroiter que les ampoules à LED affichaient un meilleur rendement lumineux. Sur le papier, certes… mais en conditions réelles, elles ne tiennent pas toutes leurs promesses. « Une LED requiert une alimentation adaptée et de qualité, sans quoi ses performances sont fortement dégradées », lit-on sur le site spécialisé de Benjamin Monteil, un ingénieur accro aux LED. « Des 50 000 heures de durée de vie promises, on peut tomber à 2 000 lorsque le système est vraiment mal intégré », insiste Georges Zissis.

De plus, les LED apprécient la fraîcheur. Alors, à moins de conserver la lampe au frigo, le rendement lumineux « exceptionnel » dépassera rarement les 40 lm/W. Et comme ces diodes ne fonctionnent qu’à des puissances faibles, 7 W en moyenne, cela donne un flux lumineux de 280 lm contre 720 lm pour une ampoule à filament de 60 W. Au final, deux LED éclairent moins qu’une incandescente ! « Les LED constituent une très bonne technologie, mais elles ont encore du chemin à faire. Il ne faudrait pas que des fabricants peu scrupuleux lui barrent la route en décevant les consommateurs avec des produits médiocres », avertit Georges Zissis. 

Etape 3 : devenir toute propre

Si les LED font pâle figure à l’utilisation, elles virent au bleu pétrole en phase de production. Car ces diodes sont constituées de semi-conducteurs dont la production s’avère « plus gourmande en énergie que celle des lampes classiques », précise le chercheur toulousain. Et pour doper les performances du silicium, matière première de cette industrie, on y ajoute de l’indium, un métal dont les dérivés sont dangereux pour la santé des employés qui le manipulent. « J’ose espérer que les précautions nécessaires sont prises par les fabricants, indique-t-il, mais c’est vrai qu’il y a des amateurs, spécialement en Asie » où sont produits la majorité des systèmes d’éclairage.

Le secteur mène d’ailleurs des expérimentations sur des matériaux alternatifs, moins dangereux et moins polluants, tel que l’oxyde de zinc. Ces solutions ne seront cependant pas au point avant plusieurs années. En attendant, les industriels utilisent des métaux rares qui ne sont pas aisément récupérés au recyclage. 

Etape 4 : penser à la récupération

Soumises à la directive européenne sur les déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E), les ampoules à diodes doivent elles aussi être retraitées. « La collecte est organisée par la même filière que les lampes fluocompactes avec une écocontribution de 0,18 centime incluse dans le prix d’achat. Mais, à ce jour, les LED ne représentent qu’une infime partie des volumes récupérés, à peine quelques centaines de kilos en 2008 sur un total de 4 000 tonnes de lampes récoltées », détaille Anne Esnault, de Récylum, l’éco-organisme agréé pour l’élimination des lampes usagées. Normal, car les ampoules à LED, disponibles dans le commerce seulement depuis deux ou trois ans, ne sont pas encore grillées. Et si elles brillaient les 50 000 heures promises par les fabricants, on ne les verrait pas dans un bac de collecte avant cinquante ans (pour trois heures d’activité par jour en moyenne).

Mais à vrai dire, dans le cycle de vie, les phases de recyclage et de production additionnées ne représentent que 15 % de l’impact environnemental des LED, selon Georges Zissis. « En réalité, 90 % de l’énergie consommée par les lampes, tous types confondus, l’est pendant leur utilisation », explique-t-il. Alors, pour faire des économies d’énergie, le meilleur moyen est encore d’éteindre la lumière. 

SUR LE MEME THEME

L’OLED, l’éclairage d’après-demain
Sources de cet article

- L’Association française de l’éclairage

- Le site de Benjamin Monteil, une mine d’infos sur les LED, les OLED…

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
16 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Pour répondre à vos préoccupations sur les éventuels risques de santé des ampoules led, je vous invite à consulter les dernières informations. Je prends en exemple ce que dit l’office fédéral de la santé publique en Suisse http://www.bag.admin.ch/themen/stra.... Au final, les dispositifs d’éclairage comme ceux qu’on trouve sur http://www.prestaled.com/, appartenant tous au groupe « sans risque », ne présentent aucun danger pour la santé, même pour les plus fragiles d’entre nous.

    28.11 à 11h12 - Répondre - Alerter
  • "Mais le pays perdrait 70 % de sa luminosité. On ne le verrait même plus du ciel," Cette phrase me parait assez sidérante...1/’le pays pays perdrait 70% de sa luminosité’ : est-ce un drame ?? a titre perso j’en doute. 70% c’est peut être un peu beaucoup, mais perdre 30% en définissant des normes en fonction des besoins par exemple me paraitrait plutôt sensé. 2/ "On ne le verrait même plus du ciel". Ce scientifique à l’air de trouver ça dommage...Pas moi ; au contraire, c’est tant mieux, on verra les étoiles ! A quoi sert d’être vu du ciel ??? l’important n’est-il pas de simplement bien voir quand on est sur Terre. Et surtout quand on sait les dégradations sur les écosystèmes provoqués par l’éclairage public. Repenser notre rapport à l’énergie est fondamental et cela ne passe pas seulement par des technologies moins gourmandes, mais aussi par une rationalisation de l’utilisation de cette énergie.

    7.12 à 16h01 - Répondre - Alerter
  • Antoine : L’ampoule à LED

    Je crois qu’effectivement les ampoules LED que l’on retrouve en grande surface sont d’une piètre qualité lorsqu’il s’agit d’éclairer !!!
    Maintenant, en cherchant sur internet j’ai trouvé des modèles beaucoup plus évolués. J’en ai achetés pour chez moi et ces ampoules éclairent aussi bien que la bonne vieille ampoule incandescente (econergyworld pour ceux qui voudraient les tester).
    D’ailleurs, ils parlent aussi sur leur blog de la vidéo sur les dangers de l’ampoule fluocompacte : http://www.econergyworld.com/blog/ . Comme quoi petit à petit on apprend la vérité sur les produits que l’on nous encourage à acheter (merci beaucoup à nos chers politiques !).
    Pour finir, je crois vraiment que les grosses sociétés de l’éclairage (philips, osram, ...) n’ont vraiment pas d’intérêt à nous faire acheter des ampoules LED. Eux veulent que l’on change souvent nos ampoules !!!

    Voir en ligne : Blog des dangers de l’ampoule fluocompacte

    21.06 à 19h06 - Répondre - Alerter
  • Johnatan : L’ampoule à LED

    Les ampoules à basse consommation d’énergie sont a éviter de toute urgence du fait de leurs effets nocifs (champ magnétique, mercure).
    Le problème d’économie d’énergie ne doit pas se poser si on remplace un mal par tant de mauvais cotés.

    Les industriels sont de très très loin les plus grand assassins de notre planète et c’est encore nous qui devons payer le prix alors qu’ils ne veulent pas intégré de nouvelles recherches ou de nouvelles technologies respectueuses de l’environnement ou de notre santé dans leurs processus de fabrication de peur de perdre des millions sur leur milliard. Je rappel que le prix de vente ne va pas dans notre sens non plus.

    Le réchauffement de la planète, pour certain due à un phénomène cyclique, n’est rien à comparé de la pollution de l’eau, de l’air, de l’érosion des sols, de la réduction incroyable des terres arables sur terre et de la déforestation !

    Il aurait fallut réagir en manifestant contre l’arrêt de fabrication des ampoules à incandescence qui ne sont pas le vrai problème et les ampoules à LED une fausse solution. Bien au contraire un nouveau problème environnemental comme leur sœur les ampoules à basse consommation et un vrai plus pour les industries qui vont continuées a se gaver sur notre dos et sur le dos de la nature.

    Continuons à fermer les yeux sur les vrai problèmes et les vrai responsables et arrêtons de nous plaindre car nous ne faisons rien à part acheter des conneries pour continuer à enrichir les criminels.

    30.05 à 17h17 - Répondre - Alerter
    • Quel article étrange !!! On dirait qu’il sort d’un mauvais film... Les auteurs ont-ils pris la peine d’acheter une ampoule led de qualité, puis de l’allumer pour voir ce que ça donne ????? A la lecture, on peut plus que douter !
      J’ai des leds de couleur chaude dans les pièces de vie (salon), et blanches pour la cuisine. Non seulement ça éclaire très bien pour une conso électrique très faible, mais on peut lire avec (si si !).

      Ceux qui veulent remettre des ampoules à incandescence chez eux (5% de lumière pour 10% de chaleur), devraient aussi se poser la question de "comment est faite l’électricité que je consomme". Si vous croyez ces ampoules si inoffensives, allez demander aux mineurs du nigéria qui extraient l’uranium pour que nos centrales puissent amener de l’électricité jusqu’à nos maisons si la santé ça roule. Demandez aussi aux intérimaires qui bossent dans les centrales si leur cancer est toujours ok. Combien de personnes se ruinent la santé pour qu’on puisse con-sommer de l’électricité ? Et quand elle est pas à 82% nucléaire, comme en France, on la fait comment l’élec ? Avec du charbon, du gaz, du pétrole, rarement avec des énergies renouvelables. Alors économiser l’énergie devient une priorité pour qui s’intéresse et veut agir pour l’environnement.

      La politique du "propre chez moi, sale dehors" me dégoutte... les industriels ont rien à voir là dedans !

      6.06 à 00h49 - Répondre - Alerter
      • Johnatan : L’ampoule à LED

        Peux tu nous dire avec quel matériaux et de quel façon tes ampoules à LED sont fabriqué ?
        Et quel source d’énergie électrique utilisent elles ?
        Et que penses tu des personnes qui utilisent des ampoules à incandescences avec des énergie renouvelable ?
        Et la bougie ?
        Protégeons les industriels !!
        Rappelons que la plupart des appareils que nous utilisons comportent des transformateurs (220 volt c’est trop !!) et des redressements (l’alternatif c’est dans des cas précis).
        Qui nous a imposé le 220V 16 A ? Les vilains français irresponsables ?

        8.06 à 20h34 - Répondre - Alerter
        • Comme sur beaucoup de forums ça part en live.Les articles de départ sont en général interrèssants mais ça se dégrade vite.
          Quand Jonathan dit que 220v c’est trop,connait-il un peu les formules qui régissent le transport de l’électricité et notamment celle sur l’effet joule.

          11.07 à 10h01 - Répondre - Alerter
    • Francis : L’ampoule à LED

      La technologie à beaucoup progressée, les nouvelles ampoules n’ont plus du tout de mercure, en tout cas c’est ce qui est indiqué sur bon nombre de nouveaux modèles d’ampoules led qu’on peu trouver ici. Donc vraiment plus d’inquiétude à avoir sur ces produits.

      3.02 à 17h58 - Répondre - Alerter
  • lespolluriens : L’ampoule à LED

    tous les petits projecteurs halogène, que vont-ils devenir, je pense que les support de lampe les abat-jour, enfin tout ce qui tourne autour de l’ampoule est complètement à revoir il y a vraiment un très gros marché de ce coté là
    l’avantage des ampoules qui ne chauffe pas on repeint moins vite les plafonds
    mais par exemple dans une cuisine il doit être possible de faire un quadrillage du plafond pour y mettre des baguettes collées et de mettre des leds à chaque intersection pour faire une sorte de voie lactée si le particulier le fait lui même c’est assez simple et cela permettra d’en mettre beaucoup plus que concentré en un seul point
    puisque cela vivra autant que la maison
    si vous voulez des idées écologiques j’en trouve une par jour j’ai même créé l’association lespolluriens pour financer mes idées

    Voir en ligne : http://lespolluriens

    23.05 à 02h56 - Répondre - Alerter
  • Karen V. : L’ampoule à LED

    Je viens de découvrir votre revue avec joie.
    Je viens également de découvrir avec moins de joie que les ampoules à LED doivent être aussi présentées sous un autre angle : leur impact sur la santé.

    Ces ampoules émettent un champ magnétique loin d’être négligeable et maintenant nous savons que ces champs ont un "possible effet cancérigène", d’après des rapports tout à fait officiels. Elle contiennent aussi du mercure, métal hautement toxique pour l"environnement et nous. Il semblerait que ces ampoules ne soient pas règlementaires du tout quant leur émission de radio fréquences.
    C’est un film sur YouTube qui m’a mis la puce à l’oreille.

    Personnellement je vais changer toutes mes ampoules à LED et les remplacer par les ampoules à incandescence classiques. Je pense que le bilan général de ces ampoules à LED au vu de votre article et des informations concernant leur impact sur la santé est nettement négatif.

    Voir en ligne : http://http://www.youtube.com/watch...

    21.05 à 10h27 - Répondre - Alerter
    • Karen V. : L’ampoule à LED

      Depuis que j’ai posté, j’ai surfé un peu et ce sujet ne semble pas si simple. Il y aurait en effet des lampes basse consommation (y compris les lampes à LED) de qualité très variées. certaines émettant d’autres pas.

      Please, faites-nous un article qui fasse le point de tout cela et surtout en incorporant les réels dangers pour la santé.

      21.05 à 13h00 - Répondre - Alerter
      • bernardin : L’ampoule à LED

        l’ampoule basse consommation dangeureuse pour la sante,n’est pas un led,cela n’a rien rien a voir.

        29.05 à 18h16 - Répondre - Alerter
  • Gringez : L’ampoule à LED

    Je ne suis pas tout à fait d’accord. C’est vrai qu’il y a encore des progrés à faire mais j’étais au salon de l’habitat à Francfort l’année derniére (Je suppose donc que des améliorations ont été faites depuis), ce que j’ai vu est loin de ressemblé à ce qui est décrit dans cet article. Et si les prix et les gammes que l’on a en France ne sont pas terrible peut etre ne faut il pas se demander si certains grand fabricants d’ampoules classiques n’essairaient pas de freiner le marché. Tant que les ampoules classiques leurs rapportent de l’argent, pourquoi en changer ? Pour l’environement, et qui va penser aux actionnaires alors dans tout ca ???
    J’ai meme appris par Mr Phil Ipps qu’une grande entreprise, du luminaire aurait carremment racheté 30 pour cent du marché des leds mais continu quand même a tout misé sur sa vache à lait, l’ampoule classique.

    Voila si des personnes ont d’autres infos, je suis extrémement interréssé.
    Merci

    20.05 à 17h21 - Répondre - Alerter
  • Connerie sur connerie cette article ma maison est entièrement équipé et cela fonctionne a merveille il ne faut pas voir les leds comme celle d’il y a 2ans. Les ampoules a led high power avec les leds luxeon, seoul, optoedison et cree sont d’une trés bonne qualité et éclaire réelement. Bref très mauavais article....

    8.05 à 19h58 - Répondre - Alerter
    • Retour au bon sens : L’ampoule à LED

      Et pourtant je trouve cet article très très bien ! pour une fois on sort de la langue de bois à la mode concernant cet éclairage ! Si on regarde objectivement coté esthétique c’est extrèmement laid
      éclairage il ne faut pas aimer lire ! car la lecture devient vite fatigante et d’ailleurs plusieurs études montrent que cet éclairage a des conséquences sur la santé
      Prix hors de prix et Recyclage obligatoire ! amusant pour un outil dit écolo
      Par moment on se demande si tout cela n’est pas le fruit d’un lobby qui cherche à obliger le consommateur à remplacer tous ses éclairages et luminaires !
      coté consommation désolée de vous contredire mais les LED claquent comme les autres , le plus moyen de faire des économies est d’éteindre la lumière en sortant d’une pièce et d’éviter les mises en veille

      Le plu

      10.05 à 12h25 - Répondre - Alerter
    • HomoSapionce : L’ampoule à LED

      Maxime, si connerie il y a, elle ne se situe pas la ou vous semblez le penser, Tout le monde sait pour qui vous travaillez.

      7.08 à 09h58 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité