publicité
Accueil du site > Actu > Enquêtes > Google, un moteur à 7 grammes de CO2 ?
30-03-2009

Google, un moteur à 7 grammes de CO2 ?

Taille texte
 
Faire une requête sur un moteur de recherche rejette du gaz carbonique. Combien ? La question fait polémique. Pour trancher, « Terra eco » a dégainé sa calculette.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

n°2 - avril 2009

Sommes-nous prêts à consommer mieux ?

Combien dépensons-nous d’énergie à chaque question que nous posons sur le moteur de recherche Google ? La polémique a éclaté en janvier après la publication d’un article dans le Times. Le quotidien britannique prétendait citer les calculs d’un universitaire américain, Alex Wissner-Gross, qui a démenti depuis. Selon ce journal, chaque requête sur Google rejette en moyenne 7 grammes de gaz carbonique dans l’atmosphère, soit la moitié de ce que l’on émet, par exemple, pour chauffer l’eau d’une tasse de thé.

L’entreprise a répondu avec force sur son blog. Elle rejette ces chiffres et avance, elle, une valeur de 0,2 gramme de CO2 par interrogation, soit 35 fois moins. Qui a raison, qui a tort ? Nous avons sorti la calculette à gaz carbonique pour tenter d’éclaircir le mystère. Suivez le guide.

Une tasse de thé par recherche

Une estimation raisonnable de l’infrastructure de Google crédite l’entreprise d’un million de serveurs dans le monde. A 200 watts par machine (en comptant les deux processeurs, la mémoire et les disques de stockage), on arrive à une consommation annuelle de 1 750 GWh. Si l’on prend une intensité d’émission de CO2 de 0,7 gramme par wattheure d’électricité consommée – le ratio des Etats-Unis, qui est dans la moyenne mondiale, et qui est celui utilisé par Google pour ses calculs –, et si l’on fonde notre raisonnement sur un trafic de 200 milliards de visites par an (1), nous obtenons 6 grammes de gaz carbonique par recherche sur Google. Une valeur assez proche de ce qu’affirme le Times. Sans compter que ce calcul laisse de côté la dépense d’énergie pour climatiser les centres de serveurs, qui ajoute 20 % de plus à la facture climatique du mastodonte.

Mais ne tirons pas sur le pianiste. Car chez les internautes, un ordinateur bien équipé (grand écran, etc.) affiche une puissance de 300 watts. Pour une visite d’une minute, il émet 7 grammes de gaz carbonique, presque autant que chez Google. Au final, à 13 grammes (6 pour Google, 7 pour l’internaute), la visite représente les rejets d’une tasse de thé, mais les torts sont à moitié partagés !

(1) Calculé à partir de l’audience donnée, pour 2007, par la société d’études comScore.


Les « économiseurs de climat »

La quasi-totalité des grands constructeurs informatiques ont rejoint le groupement Climate Savers Computing, fondé en 2007 par Intel et Google avec le soutien du WWF. Objectif : éviter, d’ici à 2010, le rejet de 10 millions de tonnes de CO2, l’équivalent de ce qu’émettent 11 millions de voitures en une année. Comment ? En divisant par deux la consommation d’énergie des matériels informatiques personnels et professionnels. De son côté, Apple préfère travailler en solo à l’amélioration de ses produits.

Le Groupement Climate Savers Computing

A LIRE SUR LE MÊME THÈME

- Les géants du Net ont le feu aux câbles
- Google se prend pour une centrale à charbon
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
7 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Votre calcul considère que Google ne fait QUE moteur de recherche. Je pense que l’on peut trouver là la différence entre les chiffres avancés par l’entreprise et ceux issus de votre calcul. En effet les serveurs Google hébergent des services innombrables, dont le plus gourmand est peut-être GMail...

    D’autre part en lisant l’article je me suis posé une question bête : chauffer une tasse de thé, oui mais comment ?
    Au gaz, dans une bouilloire, ou encore au micro-onde ? Est-ce équivalent "carboniquement" parlant ?

    2.04 à 12h51 - Répondre - Alerter
    • "Pour trancher, « Terra eco » a dégainé sa calculette".
      Yeah, Terra Eco le journal bobo écolo. Un beau journal capitaliste vert qui tranche. Tout d’un coup je me dis que les autres calculs n’ont aucun sens, Terra Eco détient la vérité.
      Bon Clément soulève des points importants, mais là n’est pas le problème, Terra Eco a tranché avec sa calculette.

      13.08 à 09h40 - Répondre - Alerter
      • Qui sont ces mauvais coucheurs ? Ont-ils seulement lu l’article ? Sens d l’humour n’est pas incompatible avec rigueur de l’information. Sauf chez les gens pas drôles et peut-être extreme-gaucho-sectaro-décroissants-anti-tout ? Oh la mauvaise langue...

        13.08 à 15h41 - Répondre - Alerter
    • Franchement et vraiment on s’en fout !!
      Terra Eco ferait mieux d’investir ses recherches dans un moteur (de voiture) à 7 grammes de CO2 / KM !!

      13.08 à 09h59 - Répondre - Alerter
      • Apparement, certains lecteurs ne sont pas d’accord avec les articles de Terra Eco. Je me pose une question : pourquoi continuez-vous de le lire ?
        Au lieu de perdre votre temps, allez vers d’autres journaux qui sont plus dans votre registre.

        13.08 à 12h56 - Répondre - Alerter
    • Ces calculs ont déjà été faits pas le journal "la décroissance" avec des conclusions sensiblement équivalentes, hélas... Internet est une horreur, écologiquement parlant !!

      14.08 à 14h17 - Répondre - Alerter
      • Lu aussi l’article de la décroissance quelques temps après celui de Terra eco. Mention spéciale à la décroissance qui vomit sur internet mias se diffuse devinez où... sur internet Mon avis : les écolos tirent la tronchent quand ils ont du papier entre les mains parce que ça pollue et quand ils ont du web sous les yeux parce que ça pollue. Y’a toujours l’option de rester chez soi et ne rien faire.

        19.08 à 10h03 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité