publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Fukushima > Examen de la thyroïde pour 360 000 enfants à Fukushima
11-10-2011
Mots clés
Santé
Japon

Examen de la thyroïde pour 360 000 enfants à Fukushima

Taille texte
Examen de la thyroïde pour 360 000 enfants à Fukushima
(Crédit photo : mrhayata - flickr)
 
Irradiés, les enfants présents lors de la catastrophe nucléaire subissent depuis dimanche des tests médicaux pour vérifier leur taux de radioactivité et prévenir les effets à long terme.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Sept mois après la catastrophe de Fukushima, la préfecture de la ville a lancé depuis dimanche une série d’examens médicaux sur 360 000 enfants de moins de 18 ans.

Objectif : prévenir les effets à long terme des radiations et notamment les cancers de la thyroïde. Les familles japonaises étaient nombreuses à réclamer des examens suite aux nombreux dysfonctionnements de la glande thyroïde constatés chez les habitants des zones voisines de Tchernobyl après l’explosion en 1986. Ceux-ci ont entraîné, parfois cinq à dix ans plus tard, des cancers et maladies.

C’est pourquoi les autorités ont promis un suivi permanent – un premier examen avait été effectué en août dernier. Le constat officiel révélait que près de la moitié des enfants avaient un taux de radiation élevé. Par la suite, ils devront renouveler l’opération tous les deux ans jusqu’à leur vingtième anniversaire. Au-delà, ils ne retourneront chez le radiologue qu’une fois tous les cinq ans. Ils seront ainsi suivis régulièrement tout au long de leur vie.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Florence, une française mariée à un japonais, et qui vit à Sendaï, nous parle jour après jour des suites du tsunami : http://corgiflore.blogspot.com

    13.10 à 15h45 - Répondre - Alerter
  • c’est "drôle" cette différence de traitement, au japon 360 000 enfants suivis
    ici rien. Pis, non lieu général de la justice
    c’est scandaleux a même titre que la dès(la non)information des risques au lendemain du passage du nuage était scandaleuse.

    Vous écrivez de manière affirmative "suite aux nombreux dysfonctionnements de la glande thyroïde constatés après l’explosion de Tchernobyl en 1986. Ceux-ci ont entraîné, parfois cinq à dix ans plus tard, des cancers et maladies."
    non, il ne s’est rien passé c’est ce que toutes personnes (partie EST de la France, Corse comprise) touchées de près ou de loin par l’accident de 1986 est ’en droit" de penser d’après les conclusions éhontées de la cour

    11.10 à 17h37 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité