publicité
Accueil du site > Actu > Politique > Européennes : s’il ne reste qu’une seule raison d’aller voter...
22-05-2014
Mots clés
Politique
Société
Europe
France
Edito

Européennes : s’il ne reste qu’une seule raison d’aller voter...

Taille texte
Européennes : s'il ne reste qu'une seule raison d'aller voter...
(Arrivée de migrants à Lampedusa. Crédit photo : vito manzari - flickr)
 
Les sondeurs promettent l'abstention massive pour les élections de ce dimanche. Les partis politiques fourbissent leurs arguments d'auto-défense. Et le résultat, nauséabond, semble écrit par avance. Pourquoi faudrait-il se déplacer ?
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Des raisons de ne pas se déplacer, les Français risquent de s’en trouver des dizaines. Du mode de scrutin découpé en France en huit circonscriptions inter-régionales, à l’identité des candidats souvent inconnue, en passant par le silence médiatique ou la méconnaissance du rôle des institutions, tout semble bon pour ne pas aller voter ce dimanche.

On peut ajouter à cela le décalage entre les citoyens et leurs représentants ou le poids ridicule de Bruxelles dans le règlement de la crise ukrainienne. Rien ne semble épargné à cette élection dont l’issue, hoquetée par les instituts de sondage, place de surcroît un parti d’extrême droite en tête des favoris.

L’Europe est pourtant un miracle. Qui plus est renouvelé tous les jours depuis soixante ans. Depuis que ses Pères fondateurs, Konrad Adenauer, Robert Schuman, ou Jean Monnet (1), ont fait le rêve d’un espace unifié par la Paix.

Il ne subsiste peut-être qu’une seule raison d’honorer l’invitation aux urnes qui nous est adressée à nous les 400 millions d’électeurs potentiels. On la touche du doigt à Lampedusa en Italie, à Ceuta ou Melilla, les enclaves espagnoles au Maroc. Et cette raison semble plus forte que tout : maintenir notre droit par tant d’individus sur Terre jalousé, de poursuivre ce rêve éveillé.

(1) Ajoutons à ces visionnaires Joseph Bech, Johan Willem Beyen, Alcide De Gasperi et Paul-Henri Spaak

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Président de l’association des Amis de Terra eco Ancien directeur de la rédaction de Terra eco

6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Nous sommes Dimanche. Je vais aller voter. Je voterais pour de nouvelles tendances ... les petits partis.

    Le problème est que dans notre commune, nous n’avons pas reçu les différentes professions de foi. Je suis donc tenu de prendre le temps, avant de déposer mon bulletin dans l’urne, de parcourir, sur place, les différentes déclarations des candidats.

    C’est la première fois que cela arrive, cela démontre clairement la désorganisation brutale de notre administration ... On doit s’appesantir sur ce dysfonctionnement regrettable, car c’est la première fois que les citoyens n’ont pas tous dans notre pays les moyens de faire "posément" leur choix. Que l’on nous parle pas d’économie, surtout, car je ne doute pas que je recevrais la "fabuleuse enveloppe" dans les jours qui suivront.

    Je me pose simplement la question de savoir si ce rebondissement n’est pas en lui même une raison d’annuler cette journée électorale.

    Qui peut répondre ?

    25.05 à 10h49 - Répondre - Alerter
  • Pour moi, celui, ou celle, qui s’abstient de voter ne devrait plus s’exprimer sur le sujet jusqu’aux prochaines élections. L’abstention ne démontre qu’une seule chose : que la personne n’est pas intéressée par le sujet et ses répercussions (la PAC, les droits des enfants, le chômage, etc).
    Que la personne dépose un bulletin "blanc" ou "nul", mais qu’elle vote. Qu’elle montre que l’objet de l’élection ne la laisse pas indifférente. Un vote "blanc" sanctionne, une abstention indiffère.
    Bon, je suis peut-être un doux rêveur

    23.05 à 10h27 - Répondre - Alerter
  • Je comprends la réaction de Gaulois, mais je ne veux pas laisser le pouvoir aux autres par une abstention. Donc j’irai voté et continué à me battre aux côtés de tous ceux qui veulent une démocratie plus citoyenne, des décisions politiques plus transparentes. Il ne faut pas laisser la colère nous aveugler

    23.05 à 08h32 - Répondre - Alerter
  • Évidemment que vous avez raison sur le fond - le droit de vote est une liberté - mais que devient cette liberté quand l’expression du peuple n’est plus entendue par les dirigeants qu’ils soient locaux (pays) ou européens ?

    Tous ceux qui vont se présenter et qui vont être élus, que vont ils faire ? comment font ils faire cesser les règlements débiles qui sortent de Bruxelles ? Comment vont ils lutter contre les lobby agroalimentaires, chimiques, pharmaceutiques ?

    Dernièrement, j’entendais une de nos "élites politiques" exprimer avec dédain le constat que vous faites et expliquer que les Français n’ont pas de raison d’être pessimistes en prenant pour exemple la négociation autour de TAFTA. Il fustigeait ceux qui refuse cet accord en argumentant sur le fait que c’est une négociation et que par exemple, en cas d’accord les entreprises Françaises auront accès au marchés Public américains. Alors la pardon, mais effectivement avec un argument comme celui ci je vais me précipiter pour voter et accepter que les US nous inondent de produits OGM, pour que nos PMEs aient accès aux marchés publics US - Sommes nous vraiment si stupides pour qu’un responsable politique balance de telles absurdités ? Que nos politiques commencent déjà par payer les artisans Français pour les marchés publics Français ...

    Les pires ennemis de l’Europe se sont nos dirigeants politiques - toutes tendances confondues - Ils se servent de l’Europe comme bouc émissaire quand cela les arrange et réclament plus d’Europe quand il faut s’y faire élire et toucher un joli pactole (Au total, un eurodéputé présent à la séance plénière mensuelle à Strasbourg et autre réunions de groupe ou de travail à Bruxelles, soit une vingtaine de jours par mois, peut coûter au Parlement européen, hors frais de transport et d’hébergement, près de 40 000 euros par mois !)

    Et d’où sort tout cet argent ? De nos impôts. Pour quel résultat ?

    Alors oui le droit de vote, oui l’Europe de la paix, mais ne ré-écrivons pas l’histoire, l’Europe a été faite pour des intérêts mercantiles (charbon et acier) et certainement pas dans une vision "bisounours" de paix Universelle

    22.05 à 23h53 - Répondre - Alerter
    • Les dirigeants que nous élisons ne nous écoutent pas, je suis bien d’accord avec vous Monsieur Gaulois sur ce point, comme la plupart des citoyens je pense. Qui dit rupture entre élus et citoyens, dit boycott des élections désormais jugées inutiles. Qui dit élections boycottées, dit personnes élues par un tout petit nombre de citoyens. Il est donc finalement logique de se retrouver avec des élus qui ne nous représentent absolument pas. Nous alimentons alors un cercle vicieux, en oubliant finalement le poids de notre droit de vote et le pouvoir de la démocratie.

      Par ailleurs, il y a deux types de votants selon moi :
      - les fervents défenseurs d’idées bien définies, une minorité
      - la majorité qui ne se passionne pas de politique et se dirige vers les grands partis généraux

      Et si, pour une fois, on essayait de voter autre chose que UMP ou PS ? Je ne parle pas forcément des partis extrémistes, mais il existe des petits partis qui proposent des idées qui sortent des chemins battus (et rebattus). Malheureusement, les gens considèrent qu’ils sont encore trop faibles pour être à la tête d’une Europe, ne votent pas pour eux, et ils finissent par rester dans l’oubli. Encore un cercle vicieux.

      Alors je dis qu’au lieu de continuer à voter toujours de la même façon, essayons un peu les idées fraiches. Nous voulons que les choses changent, alors faisons en sorte qu’elles changent au lieu de rester passifs. Alors certes, certains me diront que ne pas voter c’est déjà exprimer son désaccord avec le système. Soit, mais pour l’instant il n’est pas pris en compte alors jouons avec les cartes que nous avons en main.

      23.05 à 17h31 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité