publicité
Accueil du site > Actu > Nature > En Chine, le papier touche du bois
Article Abonné

En Chine, le papier touche du bois

Taille texte
À LIRE DANS LA MÊME RUBRIQUE
Article publié dans le

n°8 - novembre 2009

Maison toxique : comment s’en sortir

S’il y a un marché qui ne va pas rester sur la paille, c’est celui de la presse chinoise. Avec 107 millions de journaux vendus chaque jour, la Chine caracole en tête du classement mondial. Deux quotidiens, le Canaco Xiaoxi et le Quotidien du Peuple, franchissent la barre des 2 millions d’exemplaires par jour. Alerte rouge cependant : le papier. Dans un pays peu riche en forêts – 18 % du territoire –, l’industrie papetière nationale travaille essentiellement avec des pailles issues de l’agriculture. Face à une industrie papetière tenue pour responsable de 17 % de la pollution des cours d’eaux du pays, Huatai Paper Company Ltd., le numéro un du papier journal chinois, a mis en place une nouvelle stratégie : remplacer la pâte de paille par de la pâte de bois, issue d’espèces à croissance rapide.

Selon le Programme des Nations unies pour le développement, Huatai Paper permet aujourd’hui à 6 000 foyers de vivre des ressources forestières. En plantant 40 000 hectares d’espèces à croissance rapide, ces derniers assurent en outre un pompage du CO2 idéal pour le bilan carbone de l’entreprise. 

Photo : Pascal Aimar / Tendance floue

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité