publicité
Accueil du site > Actu > Politique > De 1971 à 2012, qui tenait les manettes de l’écologie ?
16-05-2012
Mots clés
Environnement
France
Diaporama

De 1971 à 2012, qui tenait les manettes de l’écologie ?

Taille texte
Suiv

Nathalie Kosciusko-Morizet

Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement de novembre 2010 à février 2012, NKM s’est engagée pour le maintien de l’interdiction de l’OGM Mon810, à l’encontre des décisions européennes. Crédit photo : Veni Markovski - flickr

Prec
Suiv

Chantal Jouanno

Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie de 2009 à 2010. Elle énonce les « principes d’une écologie de droite », à savoir la croissance, le progrès technologique et l’utilisation de l’énergie nucléaire. Crédit photo : Fondapol - flickr

Prec
Suiv

Jean-Louis Borloo

Il occupe de 2007 à 2010, le ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat. Il s’implique lors du Sommet de Copenhague en présentant un « plan justice-climat » basé sur la solidarité entre pays riches et pauvres. Il organise le Grenelle de l’environnement, largement contesté. Crédit photo : fondapol - flickr

Prec
Suiv

Alain Juppé

On l’aurait presque oublié, mais le maire de Bordeaux a occupé le poste de ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’aménagement durables pendant un mois en 2007. Crédit photo : Medef - flickr

Prec
Suiv

Nelly Olin

Ministre de l’Ecologie et du Développement durable sous la présidence de Jacques Chirac, de mai 2005 à mai 2007. Crédit photo : Sénat

Prec
Suiv

Serge Lepeltier

Le maire de Bourges a été ministre de l’Ecologie et du Développement durable de 2004 à 2005. Crédit photo : Mairie de Bourges

Prec
Suiv

Roselyne Bachelot

Ministre de l’Ecologie et du Développement durable de 2002 à 2004. Elle déclenche la colère des protecteurs de l’environnement, en déclarant que le nucléaire est « l’industrie la moins polluante ». Crédit photo : upindetv - flickr

Prec
Suiv

Yves Cochet

De 2001 à 2002, le Vert est ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire. Crédit photo : Guillaume Paumier - flickr

Prec
Suiv

Dominique Voynet

Issue des Verts, elle devient ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement de 1997 à 2001. Son passage est marqué par l’adoption du Protocole de Kyoto (décembre 1997). Mais lors de la marée noire de l’Erika (décembre 1999), on lui reprochera d’avoir déclaré qu’il ne s’agissait « pas de la catastrophe écologique du siècle ». Crédit photo : Manuel - flickr

Prec
Suiv

Corinne Lepage

Ministre de l’Environnement de 1995 à 1997. Elle rend obligatoire la surveillance de la qualité de l’air et renforce les mesures de limitation de la circulation en cas d’alerte. Mais elle est critiquée pour son silence quand le gouvernement Juppé reprend les essais nucléaires et redémarre le réacteur nucléaire Superphénix (abandonné en 1997). Crédit photo : Corinne Lepage - flickr

Prec
Suiv

Michel Barnier

Ministre de l’Environnement de 1993 à 1995, il se dit défenseur d’une écologie humaniste. Crédit photo : security and defense agenda - flickr

Prec
Suiv

Ségolène Royal

Ministre de l’Environnement de 1992 à 1993. Elle sera pour l’heure la seule personnalité politique issue du Parti socialiste en charge de ce porte-feuille. Crédit photo : Guillaume Paumier - flickr

Prec
Suiv

Brice Lalonde

Ministre de l’Environnement de 1988 à 1992. Militant écologiste, il rejoint les Amis de la Terre et fonde Génération écologie, en 1988. Lors de son mandat, il impose aux automobilistes le pot catalytiques pour limiter la nocivité des gaz d’échappement. Crédit photo : Génération écologie

Prec
Suiv

Alain Carignon

Ministre délégué auprès du ministre de l’Équipement, du Logement, de l’Aménagement du territoire et des Transports, chargé de l’Environnement de 1986 à 1988. Au sujet de la catastrophe de Tchernobyl (11 mai 1986), il déclare qu’en France, « les taux de radioactivité les plus élevés sont en dessous des seuils à partir desquels il y a danger. » Des propos vivement controversés. Crédit photo : blog Alain Carignon

Prec
Suiv

Huguette Bouchardeau

Ministre de l’Environnement de 1983 à 1986. Également écrivaine, elle est à l’origine de la loi qui porte son nom, sur la protection de l’environnement et la démocratisation des enquêtes publiques. Crédit photo : Assemblée nationale

Prec
Suiv

Michel Crépeau

Ministre de l’Environnement de 1981 à 1983. Il contribue au vote de la France pour la Charte mondiale de la nature aux Nations Unies. Pour la première fois, un texte « consacre l’importance, pour la survie de l’humanité, de la protection de la nature et des écosystèmes. » Et définit la notion de développement durable. Crédit photo : Assemblée nationale

Prec
Suiv

Michel d’Ornano

Ministre de l’Environnement et du cadre de vie de 1978 à 1981. Crédit photo : Assemblée nationale

Prec
Suiv

Vincent Ansquer

Ministre de la Qualité de la vie de 1976 à 1978. Alors que son mandat touche à sa fin, il affronte la marée noire de l’Amoco Cadiz sur les côtes bretonnes, considérée comme l’une des pires catastrophes écologiques de l’histoire. Crédit photo : Assemblée nationale

Prec
Suiv

André Fosset

Ministre de la Qualité de la vie de janvier à août 1976. Crédit photo : Assemblée nationale

Prec
Suiv

Gabriel Péronnet

Secrétaire d’État auprès du ministre de la Qualité de la vie, chargé de l’Environnement de 1974 à 1976. Crédit photo : Assemblée nationale

Prec
Suiv

Alain Peyrefitte

Écrivain et diplomate, il devient ministre des Affaires culturelles et de l’Environnement pendant trois mois, jusqu’à la mort de Georges Pompidou en 1974. Crédit photo : Sénat

Prec

Robert Poujade

L’ancien maire de Dijon devient ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Protection de la nature et de l’Environnement en janvier 1971. Il occupe la première version du poste de ministre de l’Écologie, jusqu’en 1974. Il affronte notamment le premier choc pétrolier en 1973. Crédit photo : Assemblée nationale

 
C'était il y a quarante ans. L'environnement entrait au gouvernement. Qui étaient les ministres de l'Ecologie et qu'ont-ils fait ? Défilé en images.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Née au bout de la Loire, un pied dans l’Atlantique, l’autre embourbé dans la terre, elle s’intéresse aux piafs et aux hortensias, observe ses voisins paysans et leurs élevages bovins. Elle enrage devant les marées noires. Licenciée en lettres, elle sort diplômée de l’Institut pratique du journalisme de Paris en avril 2012. Elle scrute les passerelles qui lient les hommes à leurs terres. Parce que raconter la planète, c’est écrire au-delà des pommes bio et du recyclage de papier.

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité