publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Changement d’heure : pas si utile que ça
29-03-2010
Mots clés
Electricité
Monde

Changement d’heure : pas si utile que ça

Taille texte
Changement d'heure : pas si utile que ça
 
Le changement d'heure, ça fait râler. Surtout quand il faut se lever plus tôt. A l'origine, la manœuvre visait à réaliser des économies d'électricité. Intention louable, mais le passage à l'heure d'été est-il vraiment efficace et écologique ? Terra eco ressort sa calculette.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Et voilà. Ça n’a pas raté. Lundi matin, vous êtes arrivé au bureau, avec une heure de retard. Et vous avez été reçu. « Le changement d’heure, c’est pas fait pour les chiens », vous a (délicatement) glissé votre patron. Non, en effet, le changement d’heure c’est plutôt fait pour le portefeuille et – virage écolo oblige - pour la planète.

Décidé au lendemain du choc pétrolier de 1974, son objectif était d’économiser de l’énergie. Comment ? « En faisant correspondre au mieux les heures d’activité avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel », justifie encore aujourd’hui le site du ministère de l’Écologie. C’est simple. En hiver, un réveil plus tardif évite d’allumer les lampes en arrivant au bureau. En été, quitter la couette plus tôt permet de bénéficier du soleil jusqu’à une heure tardive. Convaincante, la mesure s’est généralisée à l’Europe en 1980 et fut synchronisée aux quatre coins de l’UE à partir de 1998.

Mais voilà. A Terra eco, on ne se contente pas de belles paroles. On veut des preuves ! Le changement d’heure permet-il vraiment de faire des économies d’énergie et donc d’épargner (un peu) la planète ? C’est le moment de ressortir notre bonne vieille calculette.

Effet minime sur la conso électrique...

L’économie réalisée, c’est un groupe de travail réunissant le ministère de l’Industrie, EDF et l’Ademe qui l’a mesurée. En 1995, elle s’élevait à 1,2 Twh – soit la consommation de la ville de Bordeaux à l’époque. En 2003, elle était revue très légèrement à la hausse : 1,3 Twh. Avec le changement d’heure en 2003, c’était donc 168 000 tonnes de CO2 épargnés à l’atmosphère grâce à une simple manip sur son radio-réveil.

Mais voilà, si les Français s’éclairent grosso modo autant qu’en 2003, leur consommation globale d’électricité a augmenté. Déjà minime, l’économie due au changement d’heure a donc proportionnellement rétréci. Je m’explique. En 2003, 1,3 Twh d’éclairage en moins représentait 0,29% de moins au compteur de la consommation d’électricité globale. Aujourd’hui le même chiffre ne pèserait plus que 0,27% sur la balance française.

Et entre temps, les ampoules basse consommation ont débarqué dans nos logis. A elles seules, celles là devraient permettre aux Français de consommer 8 Twh de moins par an à l’horizon 2016. C’est l’Ademe qui le dit. Nos 1,3 Twh économisés de départ font désormais pâle figure.

Les économies d’énergie réalisées par le passage à l’heure d’été sont donc dérisoires, pis, celui-ci pourrait faire carburer les compteurs. En 2008, le Bureau national de recherche économique américain a plongé dans les foyers de l’Indiana. Et noté que la petite modification bi-annuelle, conduit en fait à une augmentation des besoins en chauffage le matin au début du printemps et en climatisation les soirs d’été. Résultat : une surconsommation de 1%. Bigre. On n’est plus tout à faire sûr d’adhérer au changement d’heure.

... mais effets indésirables sur l’environnement

Surtout s’il a des effets directement néfastes sur l’environnement. Selon un rapport du Sénat, paru en 1995, « la pointe de circulation coïncidant avec les heures les plus chaudes de la journée augmente les concentrations d’ozone par phénomènes de photo-oxydation ». En clair, en prenant sa voiture à l’heure où le soleil tape encore, on empoisonnerait davantage l’atmosphère. Citant l’étude d’une agence pour la qualité de l’air réalisée en 1986, le Sénat précise que le passage à l’heure d’été entraîne une « augmentation de la concentration maximale en ozone, d’en moyenne 10% et plus pour la ville de Paris. » Et le rapport de souhaiter « l’abandon de ce dispositif artificiel » pour revenir à « un déroulement plus naturel du temps. »

Mais la Commission européenne n’est pas décidée à vous épargner les humiliations du lundi matin. Certes, « les économies effectivement réalisées sont difficiles à déterminer et, en tout cas, relativement limitées », soulignait-elle dans un rapport en 2007. Mais « le régime actuel ne constitue pas un sujet de préoccupation dans les États membres de l’UE ».

A lire aussi sur terraeco.net :
- Fournisseurs d’électricité verte : attention aux mirages
- E comme électricité
- La France du tout électrique est-elle viable ?

Sources de cet article

- Le site du ministère de l’Ecologie
- Les études sur l’économie d’énergie via un communiqué de l’Ademe
- Le rapport du Sénat
- L’étude de l’Indiana
- La consommation électrique en France en 2009. Dossier de presse de RTE
- La baisse d’électricité par l’adoption des ampoules à basse consommation sur le site de Paris.fr
- Le communiqué de la Commission européenne
- Photo : Pimoo

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

17 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,
    Je suis journaliste et je cherche des témoignages de personnes récalcitrantes au changement d’heure qui nous expliqueraient pourquoi. Merci de me contacter au 0141927983.

    19.03 à 13h22 - Répondre - Alerter
  • pour économies, faites vous des économies pour donner de bon exemple aux autres ?

    a chaque année changer l’heure, c’es nulle, et contrainte pour le société.

    30.03 à 17h09 - Répondre - Alerter
  • Bonjour je suis 100 % contre le changement d’heure, comme avant c’est très bien. Pour

    les factures sont bien plus cher que avant le changement ? il faut arrêter pour notre santé,

    pour les enfants, pour les économies, ça serve vraiment à rien de tout, merci de pas

    continuer le changement.

    30.03 à 14h50 - Répondre - Alerter
  • Changement d’heure franchement pourquoi faire, il faut pas continuer le changement d’horaire ? il faut faire une sondage, vous allez voir les part de gens sont contre ?

    30.03 à 14h36 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi et pour qui le changement d’heure : pour la mafia !

    Appel aux écologistes : Monsieur le sénateur Jean-Vincent Placé : quand enfin les
    écologistes élèveront leurs voix pour dire combien ces changements d’heures d’été
    et d’hiver sont néfastes pour l’équilibre neurologique de tous. Nous sommes donc
    vraiment manipulés et malgré les votes rien ne change !

    Pourquoi ne pas vivre selon la lumière du soleil sans aucun changement ?

    On peut bien faire des économies autrement : toutes les illuminations pourraient
    être réduites...

    9.11 à 10h10 - Répondre - Alerter
  • Et combien de bureau/ d’openspace avec les néons allumés toutes la journée...
    En tout cas en ce moment c’est super déprimant de voir la nuit tomber à 17h30 !

    5.11 à 12h33 - Répondre - Alerter
  • Si c’est vraiment une économie d’énergie qu’on cherche, il suffirait simplement d’arrêter d’éclairer tout les magasins (qui sont fermés) toute la nuit. Et l’éclairage public de beaucoup de communes aussi. Surtout les petites à la campagne qui n’éclairent que des trottoirs déserts.
    Là on pourrait en économiser des Twh !

    30.10 à 17h16 - Répondre - Alerter
  • J’ai vécu à l’heure solaire en Algérie : c’est la seule vraie solution à adopter.
    En effet, quel intérêt a-t-on de vivre à la même heure que celle de Kiev ??
    Le Portugal a supprimé cette pratique débile de changer d’heure, pour la simple raison que les écoliers sont perturbés. QUESTION DE BON SENS !
    Les soi-disant économies d’électricité ne peuvent se faire que sur l’éclairage qui représente à peine 4% de la consommation . Et c’est sans compter sur les pics d’ozone !
    QUESTION DE BON SENS !
    A la campagne, essayez donc de faire rentrer les animaux au changement d’heure en été : pas moyen.
    QUESTION DE BON SENS !
    Serions-nous tous devenu tels que les moutons de Panurge ???

    29.10 à 19h53 - Répondre - Alerter
  • Enfin, quelques résultats concrets de cette mesure qui soulève -de plus en plus - de multiples questions. Je me suis -naïvement sûrement- toujours demandé pourquoi on ne restait pas à l’heure solaire -pourquoi modifier le rythme circadien qui nous est naturel pour nous situer dans les jours et les nuits et qu’on ne modifiait pas tout simplement les horaires de "fonctionnement" de notre système en fonction des saisons. D’autre part, les rythmes de travail et de vie en général ont beaucoup évolué depuis cette décision : horaires variables pour les salariés, ouverture en nocturne des magasins ... etc... Avec quelques résistances de la part des humains, si on ne juge par les embouteillages des vendredis après midi après 16 heures dans toutes les grandes villes quelque soit la saison.
    Enfin avec un chômage massif et une population vieillissante les consommation en énergie ont dû aussi changer. Bref, ne serait il pas grand temps de travailler plutôt sur des "grandes masses" : combien nous ferait économiser à tous et GES et énergie, en diminuant fortement, voire en coupant l’éclairage des voiries partout en France ? En commençant par supprimer l’éclairage des grands boulevards urbains périphériques variés par exemple ?

    29.10 à 10h35 - Répondre - Alerter
  • Ok avec Joup. De +, les réelles économies consistent surtout à stopper le tout électrique, le consumérisme forcené de l’égoïsme, limiter les éclairages publics...etc...
    Des solutions si simples, mais qui dérangent la politique de la peur et de l’ignorance, le business du sécuritaire, dont sont complices les consommateurs/travailleurs/électeurs !
    Bosser avec son âme et conscience, c’est tellement + dur que de rester coincé(e)s dans les embouteillages, n’est-ce pas ?!

    29.10 à 10h21 - Répondre - Alerter
  • Si ça ne fait pas faire des économies, ça sert surement à vendre des médicaloperies, pour ceux qui vivent mal ces changements d’heures, sommeil perturbé, habitudes chamboulées, enfin n’importe quoi.
    Il y a longtemps, en visite en Bretagne profonde j’ai rencontré des paysans à l’ancienne qui avaient 2 réveils, un pour les gens, un pour les vaches, parce que même elles m’ont ils dit, elles ne s’adaptent que difficilement à ce changement, donc, ils avaient le réveil de la vie normal, à l’heure d’été, et un pour ne pas louper la messe, quand c’était l’heure d’hiver. Je précise que c’étaient des réveils mécaniques, donc aucune incidence sur leur consommation électrique.
    Moi je suis toujours bien contente de dormir une heure en plus, mais le retour à l’heure d’été est mortel ...
    Et je voudrai bien qu’on m’explique, le problème avec la production du CO2, quand on utilise le nucléaire n’est-ce pas sa seule qualité de n’en point produire, ne se foutrait-on pas de nos figures ?

    27.10 à 17h31 - Répondre - Alerter
  • 15 jours pour s’en remettre, ben voyons... Pour "encaisser" le décalage horaire, la règle c’est "un jour par heure" (6 heures de décalage horaire => 6 jours avant d’être totalement adapté), donc une heure de décalage, si au bout de 2 jours on est pas habitué c’est qu’on fait preuve de mauvaise volonté...

    La pertinence écologique de cette mesure peut se discuter (quoique, entendre des écologistes dire que finalement ce ne serait pas si grave si il y avait un surplus de consommation, puisque dans tous les cas notre consommation d’énergie augmente sans arrêt, ca me fait doucement marrer...), mais à mon avis cette mesure est bonne pour l’organisme. Aux alentours du solstice d’été, à nos latitudes (et avec l’heure d’été), la nuit coincide avec les heures de sommeil de la plupart des personnes, donc pourquoi se priver d’une heure de jour le soir et de dormir alors qu’il fait déjà jour le matin... Le mieux serait encore de passer à l’heure d’été toute l’année (GMT+2), ce serait d’ailleurs plus logique étant donné que nous sommes à l’extrème ouest de notre fuseau horaire... Et ça éviterait à beaucoup le coup de blues automnal (je voudrais bien savoir qui aime le fait de voir le jour se coucher subitement une heure plus tôt début novembre !!)

    25.03 à 00h57 - Répondre - Alerter
  • Je n’ai jamais vraiment compris en quoi on faisait des économies avec ce changement d’heure. L’hiver, le soleil se couche déjà plus tôt que l’été, mais en plus on décale d’une heure de sorte que le jour dure encore moins longtemps. Résultat il faut éclairer plus tôt et plus longtemps son chez soit le soir. Rester sur l’heure d’été permet de gagner une heure d’éclairage le soir en hiver...
    Certes en hiver, le soleil se lève aussi plus tôt. Mais à part une partie relativement minoritaire de la population qui ’travaille avec le jour’, c’est à dire se lève à 5h du matin et se couche à 21h, aujourd’hui la population urbaine (qui est majoritaire en France) a plutôt tendance à faire du 7h->23h. Donc il me semble plus pertinent de ’faire en sorte que le soleil se couche plus tard’, donc de rester sur l’heure d’été.

    31.03 à 23h24 - Répondre - Alerter
  • Le résultat global enTwh semble peu encourageant au regard de la préservation de notre bonne vieille Terre. Ceci est aisé à penser, puisque quelle que soit l’heure d’été ou d’hiver, nous n’allons pas errer dans l’obscurité et qu’il faut bien nous éclairer. Je n’ai pas fait de calculs mais je pense que l’intêrét est essentiellement pour les entreprises. Je parle évidemment d’intêrét financier. Travailler dans des périodes diurnes fait faire des économies aux entreprises qui n’ont pas besoin d’éclairer les bureaux. Or, ce qui se passe, c’est que le quidam que je suis va allumer la lumière chez lui le matin au lieu de l’allumer au bureau et va l’allumer le soir chez lui au lieu de l’allumer au bureau. Moralité : c’est le compteur privé du citoyen qui tourne en lieu et place du compteur électrique de l’entreprise. (les autres appareillages et machines outils fonctionneront de toute façon pendant que les salariés seront sur leur lieu de travail, de jour comme de nuit)
    C’est pour cette raison que le gain global est aussi faible. La différence est par quel porte monnaie la facture est payée. Qu’en pensez-vous ?

    31.03 à 11h22 - Répondre - Alerter
  • le masque : changement d’heure

    Quelle connerie changer d’heure pourquoi , faire plaisir à quelques petits sportifs qui veulent rester le soir à leur distraction favorite. Ou est l’économie ? Je m’est plus de 15 jours à me remettre de cette absurdité. Mais quel cerveau dérangé peut contraindre des millions de personne de vivre heure du temps solaire. Bravo les grands intellectuels vous montrez votre détermination à asservir les bas peuple.

    30.03 à 22h44 - Répondre - Alerter
  • Merci pour ce bel article qui ne recrache pas une vérité pré-mâchée mais cherche à décrypter la réalité.

    30.03 à 19h16 - Répondre - Alerter
  • Imaginez que vous êtes chasseur cueilleur, sans lien avec une société qui vous impose des horaires (ni objet donnant l’heure).
    L’été arrivant, vous allez prolonger votre période d’activité jusqu’au soleil couchant alors que le matin vous ne vous réveillerez éventuellement qu’après le levée du soleil si vous avez encore sommeil. Autrement dit, durant l’été, si la durée de la nuit est plus petite que votre besoin de sommeil, vous devez dormir une partie du jour et vous allez naturellement faire cela plutôt le matin.
    C’est exactement ce que permet l’heure d’été dans notre société contrainte par les horaires fixes de travail.
    Ce qui n’est pas naturel, c’est que le décalage continu que vous auriez progressivement adopté en tant que chasseur cueilleur, est aujourd’hui ni continu ni progressif.
    Contrairement aux apparences, vivre avec le soleil, comme on l’entend souvent, c’est vivre à l’heure d’été l’été.
    L’été, si l’on veut vivre avec le soleil, il faut donc accepter ce changement brusque et désagréable.

    30.03 à 09h02 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité