publicité
Accueil du site > Actu > Société > Bouddhisme : le vert est dans le lotus
Article Abonné
29-06-2011
Mots clés
Religions
Monde
Inde

Bouddhisme : le vert est dans le lotus

Taille texte
Bouddhisme : le vert est dans le lotus
(Crédit photo : Dolmang/Flickr)
 
Bouddha, un écolo avant l’heure ? Oui, carrément !
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 27 - juillet-août 2011

Les stars sauveront-elles la planète ?

C’est sous un pipal, un figuier asiatique, que Bouddha aurait trouvé « l’illumination ». Et le terme dharma désigne à la fois la doctrine enseignée par Siddhartha Gautama (au Ve siècle avant J.-C.), le vrai nom de Bouddha, et les lois naturelles qui régissent tout l’Univers. Dans le bouddhisme, l’idée qu’il existerait une hiérarchie entre d’un côté, disons, un ingénieur d’Areva et de l’autre, une baleine à bosse, un moucheron ou un brin d’herbe n’a aucun sens. Car la séparation entre les choses de l’Univers constitue, pour les disciples de Bouddha, une illusion forgée par nos esprits, un tronçonnage idiot de la réalité-en-soi (tathata).

Du 4x4 à l’ours polaire

Au fond, l’idée que tout est interdépendant, que tous les êtres participent du même tathata, que la souffrance des uns mérite d’être soulagée avec la même énergie que celle des autres – car il s’agit de la même – n’a jamais été autant d’actualité. Il suffit d’observer les ravages des 4x4 new-yorkais et des climatiseurs de Hong Kong sur le quotidien des ours polaires. Ou de réaliser que la disparition d’une obscure graminée à Bornéo peut signifier qu’un médicament génial ne verra jamais le jour. Tous dans le même bateau ici-bas, messieurs-dames…

Ceci explique que la chasse ou la vivisection soient franchement mal vues dans les contrées bouddhiques. De même, le végétarisme est partout encouragé, même si toutes les traditions ne l’imposent pas, contrairement à une idée reçue. Bouddha lui-même, disent certains textes, serait mort intoxiqué par de la viande avariée !

Ordination d’arbres

Et il n’est pas étonnant que certaines communautés bouddhistes fassent spontanément de l’activisme écolo. C’est le cas, par exemple, des « moines de l’écologie » en Thaïlande, qui ordonnent les arbres à tour de bras depuis la fin des années 1980. Dans la culture thaï en effet, un arbre ordonné devient un moine, autrement dit sacro-saint. Cet acte empêche ainsi la déforestation dramatique dans le pays et l’implantation de cultures d’exportation. Mais oui, nous sommes tous des manguiers thaïlandais ! —
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité