publicité
Accueil du site > Actu > Ils changent le monde > Bataillon de nounous à domicile
Article Abonné
31-01-2008
Mots clés
France

Bataillon de nounous à domicile

Taille texte
 
Anne-Karine Stocchetti a créé un système de garde d’enfants à domicile pour les parents aux horaires de travail décalés.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le magazine
"Charbon superstar : la bombe écologique"
GIF - 43.8 ko
(Crédit : Samuel Bigot / Andia)

Avec elle, ça déménage. Anne- Karine Stocchetti, ancienne trader, aujourd’hui à la tête du réseau Gepetto et de la société Optimômes, vit à 200 %. Installée à Vannes (Morbihan), cette femme de 47 ans est mère de trois enfants. Il y a quelques années, contrainte de choisir entre vie professionnelle et équilibre personnel, elle met de côté sa vie parisienne et lance son projet depuis la Bretagne. L’idée est simple : « Combattre une injustice, celle de femmes contraintes de diriger leur carrière vers une voie de garage. »

Pour cela, Anne-Karine Stocchetti imagine un système original : un réseau de gardes d’enfants à domicile pour les salariés en horaires décalés. Sept jours sur sept, 24 h sur 24, avec des professionnels travaillant habituellement en crèche.

Bâton de pèlerin

La chef d’entreprise décroche une aide de l’Union européenne et étend sa toile. Aujourd’hui, près d’une dizaine d’antennes fonctionnent sur le territoire français et touchent plus d’un millier d’enfants. « Mais nous ne vendons pas des pizzas, nous parlons d’équilibre homme-femme et de l’avenir de nos enfants. Nous nous adressons donc à des entrepreneurs sociaux. Et je peux vous assurer qu’ils ne courent pas les rues, c’est dur de convaincre. » Alors Anne- Karine Stocchetti prend son bâton de pèlerin et défend l’idée d’une franchise « sociale ». « Chez nous, on est loin de la franchise banale qui est plutôt destinée à des cadres commerciaux. »

Lauréate de la fondation Schwab qui récompense les entrepreneurs sociaux, elle donnerait tout pour que fleurissent ses idées. D’après l’Insee, plus de 840 000 enfants de moins de 3 ans auraient des parents travaillant en horaires décalés. Conducteurs de train, infirmiers, vendeurs de croissants : ils se lèvent souvent plus tôt que les autres, histoire de gagner leur vie.

Sources de cet article

Le site de Gepetto

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Président de l’association des Amis de Terra eco Ancien directeur de la rédaction de Terra eco

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité