publicité
Accueil du site > Actu > Les dessous des multinationales > Altria : Fumer ou grossir, il faut choisir
26-10-2006
Mots clés
Multinationales
Monde

Altria : Fumer ou grossir, il faut choisir

Taille texte
 
Altria, c'est l'histoire du cow-boy Marlboro nourri aux confiseries Suchard. C'est aussi une machine à faire de l'argent, malgré la foule de procès intentés par les fumeurs.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le magazine
"Peut-on vivre avec moins ? - Terra Economica nouvelle formule, n°27"

Une multinationale répondant au nom de « Altria » ? Personne ne connaît, ou presque. Pourtant, les marques qui s’entassent dans l’escarcelle de cette entreprise peuplent les esprits de tous les consommateurs de la planète : cigarettes Marlboro, Benson & Hedges, Chesterfield et Philip Morris ; confiseries Oreo, Milka, Toblerone et Hollywood Chewing Gum ; café Grand’Mère, etc. Ce panier hétéroclyte reflète les métiers des deux principales filiales du conglomérat Altria : d’une part, le tabac (groupe Philip Morris) ; d’autre part, l’agroalimentaire avec Kraft Foods, dont Altria détient 87,2 % du capital. C’est en janvier 2003 que le conglomérat Philip Morris a souhaité se défaire de son image sulfureuse de cigarettier, véhiculée par sa branche "historique" Philip Morris, en se rebaptisant Altria.

A cette époque, les cinq principaux cigarettiers américains, au premier rang desquels Philip Morris USA, avaient déjà été "sonnés" par le "Multistate Master Settlement Agreement" (MSA) de 1998. Cet accord mettait fin aux poursuites de 46 des 50 Etats américains, moyennant le versement collectif d’une somme de 206 milliards de dollars sur 25 années, plus 40 milliards de dollars destinés aux 4 autres Etats. Mais, anciens fumeurs, Etats américains, Etat fédéral et avocats avaient pris goût au jeu de ces juteuses poursuites : tous continuaient de reprocher à l’industrie du tabac son rôle dans le développement de maladies respiratoires. Résultat, en 2003, les indemnités potentiellement réclamées à Philip Morris et à ses concurrents sur le sol américain totalisaient 405 milliards de dollars !

Pactole évanoui

Quatre ans plus tard, la menace est partie en fumée. Les anciens "accros" de Floride n’obtiendront pas les 145 milliards de dollars qu’ils réclamaient au titre de leur santé chancelante. Le Département de la justice ne verra pas la couleur des 245 milliards qu’il demandait aux cigarettiers en réparation de pratiques de "racket". Même l’amende de 10 milliards de dollars, infligée à Philip Morris pour tromperie sur la nocivité des cigarettes "light", a été annuée à la fin 2005. Sur ce dernier point, un juge fédéral a néanmoins estimé, en août 2006, que les cigarettiers ont menti pendant des années et cherché à dissimuler à la population les dangers de la consommation de tabac. Interdiction leur sera faite d’utiliser les mentions "light" » ou "ultra-light" » sur leurs paquets vendus aux Etats-Unis, dès 2007.

Couper la branche alimentaire

La menace de grands procès s’éloignant, Altria assume de nouveau son métier de cigarettier, et veut privilégier sa branche Philip Morris au détriment de Kraft Foods, dont elle annonce vouloir se débarrasser. Il est vrai que, hors des pays industrialisés, les lendemains s’annoncent chantants. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 10 millions de décès dans le monde seront attribuables à la cigarette en 2025 (dont 7 millions au Sud). Sombre perspective pour la santé publique, aubaine pour les marques d’Altria : ce sont des centaines de millions de consommateurs potentiels, en Egypte, en Serbie, en Chine, en Indonésie, en Colombie, où sa branche Philip Morris place des pions depuis quelques années.

Dans ce contexte, l’OMS accuse régulièrement Philip Morris de développer un marketing ciblé sur les adolescents : de jeunes russes, latino-américains, africains et asiatiques, se sont déjà vus proposer des cigarettes gratuites, pratique commerciale totalement proscrite dans de nombreux pays. En réponse à ces accusations, Philip Morris donne régulièrement des gages aux Etats-Unis, tout en reconnaissant ne pas toujours pouvoir contrôler les pratiques de ses filiales dans le monde.

Sources : Wall Street Journal, New York Times, Multinationales 2005, Walter Bouvais et David Garcia (éd. Danger Public). Altria


FICHE D’IDENTITE

Nationalité états-unienne

Créée en 1902

199 000 salariés environ (160 pays)

Principal dirigeant : Louis Camilieri

Rémunération annuelle 12,4 millions de dollars

Chiffre d’affaires 97,9 milliards de dollars (2005) Principal actionnaire Capital Research and Management Company (8,1 %)

Marques principales :Cigarettes Marlboro, L&M, Benson & Hedges, Chesterfield et Philip Morris. Maxwell House, Tang, Ritz, Milka, Toblerone, Kraft, Suchard Express, Grand’Mère, Côte d’Or, Hollywood Chewing Gum.

Principaux concurrents : British American Tobacco (BAT), Japan Tobacco, RJ Reynolds, Altadis ; Nestlé, Danone, Procter & Gamble, Cadburry Schweppes.


ACTIVITE

Altria Group est propriétaire de Philip Morris, n°1 mondial de la fabrication et de la vente de cigarettes. Il contrôle aussi Kraft Foods, spécialisé dans la fabrication et la vente de produits alimentaires et de boissons. Enfin, Altria Group détient une filiale financière : Philip Morris Capital Corporation. La multinationale réalise 64 % de son activité dans la cigarette, dans 160 pays. 35 % de son chiffre d’affaires provient de la branche alimentation (145 pays).

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Cofondateur et directeur de la publication du magazine Terra eco et du quotidien électronique Terraeco.net

- Suivez-moi sur twitter : @dobelioubi

- Mon blog Media Circus : Tant que dureront les médias jetables

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité