publicité
Accueil du site > Actu > Santé > 3/3 Pollutions intérieures : 24 heures chrono
Article Abonné
26-10-2009
Mots clés
Société
Santé
Alimentation
France

3/3 Pollutions intérieures : 24 heures chrono

Taille texte
 
Après une journée bien remplie de pollutions invisibles diverses et variées, on a bien mérité un dîner entre amis pour se détendre. Au menu : un petit saumon qui a bioaccumulé. Puis direction le lit douillet, mais pas innocent. Pas de panique, des solutions et des astuces existent.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

n°8 - novembre 2009

Maison toxique : comment s’en sortir

20h00 J’ingurgite un poisson en papillottes de POP

Ce soir, je dîne chez des amis. Au menu, saumon en papillottes et aux produits organiques persistants (POP). Les POP, c’est un peu la lie de la terre des polluants. Une fois lâchés dans la nature, ils sont là pour très longtemps : les bactéries, l’eau, les rayons du soleil n’arrivent pas à les dégrader. Globe-trotters de la pollution, les POP sont rejetés dans les eaux usées, s’émancipent des objets, sont crachés dans le ciel par l’incinération des déchets. Ils s’évaporent, voyagent au gré du vent et de l’humidité sur de très longues distances et retombent à terre, intacts. Ils contaminent alors l’environnement et s’accumulent dans les tissus graisseux des êtres vivants – un phénomène appelé bioaccumulation.

Exemple avec les PCB, qu’on trouve notamment dans le Rhône et la Seine. Contaminé par l’eau, le plancton affiche une concentration de PCB qui atteint l’indice 250. Il est mangé par une crevette (indice 45 000) qui est avalée par un éperlan (835 000) qui est gobé par une truite (2 800 000) qui est happée par un goéland argenté (25 000 000). Le prédateur situé au sommet de la chaîne est le plus exposé, le plus plombé. Dans cette chaîne alimentaire, le plus grand prédateur est le goéland. Mais avec le saumon en papillotte, le sommet de la chaîne alimentaire, c’est moi. Vous et moi sommes les plus grands superprédateurs de la planète. Certains POP sont interdits par la convention de Stockholm qui, le 22 mai 2001, a dressé la liste des « 12 salopards » – la « sale douzaine » disent plus poliment les anglophones. De nombreux candidats

COMMENT Y REMÉDIER

Focus : femmes enceintes

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) a concocté pour toutes les futures et jeunes mamans un Guide nutrition pendant et après la grossesse, publié en novembre 2007. Dossier poissons, « il est recommandé de diversifier les espèces et d’en éviter certaines : marlin, espadon, siki, lesquels sont contaminées par du méthylmercure ». Alors quid des autres poissons empoisonnés ? Sur le site de l’Environmental Working Group, la liste des vertébrés aquatiques à bannir de son assiette lorsqu’on est enceinte est quatre fois plus longue. En 2006, l’Agence française de sécurité sanitaire (Afssa) a elle-même recommandé de « ne pas manger plus de 150 g de poissons prédateurs sauvages par semaine quand on est enceinte ou allaitante ». Le Danemark est allé plus loin en 2007. Il leur conseille également d’éviter les cosmétiques pendant la grossesse.

- Inpes

- Nesting du WECF

21h00 : J’inspecte une chambre flambant neuve

Je suis au regret de dire que ça sent fort, chez les copains. Le poisson n’y est pour rien. Ces petits inconscients viennent de transformer leur bureau en chambre pour l’enfant à venir. Les peintures sont flambant neuves. Et oui, quand j’enlève mes chaussures, mes pieds s’enfoncent dans une épaisse moquette rose. Pendant plusieurs mois, la chambre va dégager quantité de composés organiques volatils (COV), une famille de quelque 900 membres. En août 2009, Que Choisir ? publiait les résultats d’une enquête sur la question. Sur huit moquettes encollées, cinq dégageaient du formaldéhyde, du toluène et des éthers de glycol. Miam. Vingt-huit jours après la pose, certaines rejetaient 3200 μg /m3 de COV (comprenez microgrammes pour μg) alors que le « seuil de confort » est fixé à 200. Et que la valeur seuil est fixée en France à 10 μg/m3. Peintures, papiers peints, matériaux isolants, revêtements de sol etc. : les matériaux qui constituent et meublent les logements sont des sources majeures de COV.

Idem pour les panneaux de particules, lamellés-collés et autres contreplaqués : la colle qui est utilisée pour lier les matériaux entre eux contient de grandes quantités de formaldéhyde. Un panneau de particules et un meuble de bureau neufs peuvent ainsi dégager entre 300 et 400 μg de formaldéhyde par m2 de leur propre surface et par heure. Entre cinq et dix mois plus tard, ils continuent à hauteur de 80 à 140 μg/m2/heure. En multipliant la surface de cette adorable table à langer en panneaux de particules avec l’âge du capitaine, calculez la probabilité que l’enfant à venir développe de l’asthme avant 3 ans.trépignent sur la liste d’attente.

COMMENT Y REMÉDIER

Conseiller en air intérieur...

Le médecin peut prescrire la visite d’un conseiller médical en environnement intérieur (CMEI). Ce professionnel va traquer dans toutes les pièces de la maison les acariens, poussières, moisissures et autres sources possibles d’allergies. « Une fois l’audit établi, nous aidons les patients à aménager leur espace pour être entouré du moins d’allergènes possibles », explique Béatrice Caullet, qui exerce ce métier au Laboratoire d’hygiène de la ville de Paris. Ce travail de prévention doit permettre de réduire les traitements ou les hospitalisations d’urgence. Créés par le professeur Frédéric de Blay à Strasbourg, en 1991, les CMEI sont à peine une quarantaine à exercer en France pour 65 diplômés. « Beaucoup de médecins ignorent que nous existons. »

En septembre, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Chantal Jouanno, a annoncé qu’elle « réservait un budget d’un million d’euros au lancement d’un appel à projets régionaux » pour développer ces diagnostics. Le Réseau environnement santé (RSE) a regretté qu’« un budget aussi restreint soit consacré à un problème de santé publique (…) coûtant infiniment plus cher à la collectivité en arrêts de travail, remboursements de médicaments et soins divers ».

- Le conseiller médical en environnement intérieur

…et peintures certifiées

Bébé ne souffrira pas de saturnisme. En France, les peintures au plomb sont interdites depuis 1948. Mais cela ne signifie pas que celles du marché sont inoffensives. En cause, les solvants, des composés organiques volatils. Même les peintures à l’eau en dégagent. Au moins, le label NF environnement vous garantit que le produit en question n’en contient pas plus de 30 g par litre et moins de 0,1 % de substances dangereuses. Plus exigeant, l’écolabel européen – une fleur avec de petites étoiles pour pétales – exclut les substances toxiques et les métaux lourds. A privilégier.

On peut choisir les peintures dites naturelles, écologiques ou bio. C’est la même chose. En général, leur liant – aux qualités parfois modestes – est minéral, à base de chaux ou de silicate, ou végétal, à base d’huile (lin, ricin, romarin...) et les solvants sont remplacés par des essences de térébenthine ou d’agrumes. Elles sont micro-poreuses, ce qui signifie qu’elles permettent à vos murs de respirer. En revanche, elles n’ont pas de propriété anti-bulles. Obligation : touiller consciencieusement avant d’appliquer.

23h30 : Je continue de ruminer dans la voiture

J’ai jeté comme un froid en ramenant ma science. Marie a passé le dessert – une salade de fruits aux pesticides – à regarder des photos de tumeurs sur Internet, au bord des larmes, la main sur son ventre de sept mois. Dans la voiture, Isa me dit que j’y suis allée un peu fort. Quoi ? Il faudrait laisser les gens dans l’ignorance sous prétexte que tout cela est « anxiogène » ? Et toi, tu sais que ta voiture toute neuve est bourrée de retardateurs de flammes bromés (PBDE) ? Les sièges, le tapis, le tableau de bord en dégagent en moyenne 201 picogrammes par mètre cube. Davantage encore quand tu es en plein soleil et que tu branches la clim. Et puis tu vois cette petite lampe, là ? Bisphénol-A. Pareil pour le toit ouvrant, la vitre arrière et le plastique transparent du tableau de bord. Et ce petit sapin ridicule qui sent la camomille, pendu au rétro, il y a quoi dedans, hein ? J’aimerais bien le savoir. Bon, c’est sûr, si tu aères, tu te prends en plus les pots d’échappement. Isa me largue en bas de chez moi.

COMMENT Y REMÉDIER

Des voitures alternatives ?

Au volant d’Eco One, Isa ne respirerait pas de PBDE. Cette voiture en matériaux naturels, conçue par Ben Wood, un étudiant de l’université de Warwick, en Angleterre, freine avec des plaquettes en fibres de lin et de jute. Ses sièges sont en chanvre tressé, sa carrosserie en fibres végétales, ses rétroviseurs et son tableau de bord en bioplastiques. Ses huiles et lubrifiants sont issus d’esters d’huile végétale biodégradable, et ses pneus fabriqués à base de patates et d’amidon de maïs. Preuve qu’une autre voiture est possible. Mais bon, Eco One est un prototype. Et aucun constructeur ne s’en est pour le moment inspiré.

23h58 : Je m’endors avec tisane et retardateurs de flammes

J’ai laissé les fenêtres ouvertes pour que la petite famille de polluants que j’héberge en conscience – mais malgré moi – puisse prendre l’air. Il fait moins mille. Je me couche dans le grand lit froid avec une tisane verveine-pesticides et les retardateurs de flammes bromés de la télécommande, de la télé, du lecteur DVD, du décodeur. Et du matelas aussi. Oui, il y en a plein la literie. Bonne nuit.

COMMENT Y REMÉDIER

La literie bio

Oubliez les matelas « anti-acariens ». « En général, cela signifie qu’ils ont été traités avec des produits qui risquent d’être irritants. En plus, le traitement n’est efficace que durant quelques mois », prévient Béatrice Caullet, conseillère médicale en environnement intérieur. Une seule solution pour éviter ces sales petites bêtes : la housse en coton avec un tissage spécial qui les empêche de migrer vers leur proie. C’est-à-dire vous. Rayon literie écolo, on trouve des matelas exempts de métaux, de solvants, de matières synthétiques et plastiques et sans substance chimique. Ils sont fabriqués à partir de bois de hêtre, de fibre de coco, de laine vierge, de crin de cheval ou encore de latex naturel.

SUR LE MÊME THÈME

- Maison toxique : comment s’en sortir

- 1/3 Pollutions intérieures  : 24 heures chrono

- 2/3 Pollutions intérieures  : 24 heures chrono

- Comment la chimie a endormi l’Europe

- Les sources de l’enquête sur les pollutions de la maison

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité