publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Bonne nouvelle, les instances musulmanes s’emparent de la question (...)
25-08-2015
Mots clés
Religions
Monde

Bonne nouvelle, les instances musulmanes s’emparent de la question climatique

Taille texte
Bonne nouvelle, les instances musulmanes s'emparent de la question climatique
(Crédit photo : thintruman - Flickr)
 
Et si, pour empêcher le climat de se détraquer, il fallait s'en remettre au ciel ? Après l'Eglise catholique, les représentants musulmans ont lancé à leur tour un appel à l'action. Un coup de pression salutaire à trois mois de la COP21.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Pas à pas, la foi devient l’alliée du climat. Après Rome, Istanbul. Après l’Encyclique catholique, le symposium islamique. La semaine passée, les instances religieuses musulmanes étaient réunies en Turquie pour se pencher sur le changement climatique. Premier du genre, ce congrès était organisé à l’initiative de la Fondation islamique pour l’écologie et les sciences environnementales et des organisations Greenfaith et Islamic Relief Worldwilde. A l’issue de deux jours de discussions, décideurs politiques, leaders religieux et universitaires venus de vingt pays musulmans ont adopté mardi 18 août la première déclaration islamique sur les changements climatiques. Le texte, signé par plusieurs grands muftis, comme ceux du Liban et d’Ouganda, condamne « la cupidité de l’être humain » vis-à-vis des ressources naturelles et rappelle son « obligation morale » de conservation du « parfait équilibre » de la nature. Cette prise de position est au moins aussi importante celle du pape François. Voici pourquoi.

  • Les pays pétroliers sous pression

    Arabie Saoudite, Iran, Irak, Koweit, Emirat Arabes Unis : sur les dix plus gros pays producteurs de pétrole au monde, cinq sont musulmans. Et aucun d’entre eux n’a encore rendu ses engagements de réduction des gaz à effet de serre en vue de la COP21. De quoi être pris d’un léger embarras à la lecture de la déclaration d’Istanbul. Le texte reconnaît que « notre utilisation déraisonnable et court-termiste des ressources fossiles entraîne la destruction des conditions mêmes qui ont rendu la vie sur terre possible ». Les pays cités sont explicitement dans le viseur. « Nous appelons tout particulièrement les nations riches et les pays pétroliers à ouvrir la voie à la suppression progressive des gaz à effet de serre, à apporter leur soutien technique et financier aux pays les moins riches, (…) à investir massivement dans une économie verte », clament les auteurs.

  • Gouvernements et multinationales pris à partie

    Les pays du Golfe n’ont pas fini de grimacer. Le texte appelle même à laisser « les deux tiers des ressources fossiles sous terre » pour se donner une chance d’atteindre l’objectif d’une hausse moyenne de la température mondiale limitée à 2°C, voire à 1,5 °C. Pour ce faire, la déclaration islamique invite les acteurs privés à détourner leurs investissements des économies reposant sur l’exploitation des ressources fossiles. Dans le même temps, elle exige de tous les gouvernements la signature d’un accord ambitieux à l’issue de la COP21.

  • 1,6 milliard de musulmans interpellés

    Au delà des pays pétroliers, multinationales et décideurs, la déclaration s’adresse à chaque musulman directement. Ses auteurs voient dans la « crise climatique » une « crise morale » et appellent chaque fidèle, qu’il soit prédicateur religieux, entrepreneur, activiste ou chef d’Etat, à jouer un rôle actif dans la lutte contre le changement climatique. A l’échelle mondiale, ce message s’adresse donc à 1,6 milliard de personnes. C’est plus que le milliard de fidèles que compte l’Eglise catholique, même si la portée de l’Encyclique du pape Français se veut universelle. Et l’injonction est plus que symbolique. Selon le philosophe islamique Seyyed Hossein Nasr, cité dans le magazine New Republic, « dans le monde islamique, la foi a plus de pouvoir que la politique ».

  • Les villes les plus polluées concernées

    Karachi, Doha, le Caire, Amman, Abou Dhabi… Sans détrôner Delhi, bon nombre de villes à prédominance musulmane figurent parmi les plus polluées de la planète. Selon les dernières données rassemblées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), toutes ces villes présentent même des taux de microparticules supérieurs à ceux relevés à Pékin. Selon une étude du Pew Research Center, ces pays sont également les moins enclins à sacrifier la croissance économique au profit de la préservation de l’environnement. En accusant la cupidité humaine « de mettre fin à la vie telle que nous la connaissons sur notre planète », les autorités religieuses pourraient les inciter à réviser leur jugement.

    A lire aussi sur Terraeco.net :
    - L’écologie enfin en odeur de sainteté
    - L’interview d’Odon Vallet : « Si le pape n’avait pas pondu cette encyclique, on aurait pu le lui reprocher »
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
16 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Les scientifiques qui mettent en doute le réchauffement climatique dû à l’activité humaine sont bien plus crédibles que ceux du GIEC, c’est mon opinion après avoir comparé les différents arguments.
    Moi je n’achète pas des doutes, j’écoute les uns et les autres, et je tire mes propres conclusions.
    Quant aux pétroliers, j’ai entendu aujourd’hui à la radio qu’ils participent au financement des grandes messes réchauffistes ! Cela ne m’étonne pas du tout, le marché du C02 est devenu très lucratif pour ces société.

    31.08 à 18h44 - Répondre - Alerter
  • Merci Philippe, vous m’avez parfaitement répondu en fournissant des références qui paraissent à priori sérieuses et fiables. Reste effectivement à se coltiner une fois de plus quelques heures de lecture pour se faire son opinion.
    Dans le cas contraire, c’est à dire sans ce travail studieux, reste à prier pour que vous et vos références aient raison et que l’on se soit inquiété pour rien, parce que, sinon, une fois non tranchée pendant plusieurs années et la décision restant au point mort d’un laisser faire malgré tout dangereux, il sera trop tard pour faire machine arrière...

    27.08 à 02h33 - Répondre - Alerter
  • On ne peut qu’être sceptique devant une initiative, certes méritoire, mais présentée par de petits pays et par des organisations dont les membres dirigeants sont pour la plupart des citoyens de pays d’Europe ou y vivant.
    De là à considérer que l’influence aura la même portée que celle du pape, c’est oublier lla capital de sympathie de ce pape, c’est oublier un peu vite les divisions du monde musulman et ses conflits entre les sectes à coup de pétrodollars et d’armes que ces fameux dollars qui viennent des pays occidentaux permettent d’acheter. Combien d’habitants musulmans vivent dans ces 40 pays : ils sont loin des 1.6 milliards. Or le silence des grands pays musulmans est assourdissant, tout comme leur silence vis à vis des violences de leur coreligionnaires.

    26.08 à 21h57 - Répondre - Alerter
  • c’est clair que l’écologie, c’est toujours bon pour la popularité, et ça ne mange pas de pain ..
    l’article parle de crise moral, à mon avis la crise moral, se trouve ailleurs ...
    les instances musulmanes, autrement dit selon moi, les autorités religieuses musulmanes seraient beaucoup plus inspirées à s’occuper des dérives des différentes lectures du coran,
    de condamner les crimes perpétrés en son nom, d’en réaffirmer, les messages positifs, d’arrêter cette guerre idéologique et réelle entre chiites, sunnites et consorts, et de réaffirmer auprès des musulmans habitants en France, que la France est une république Laïque, et qu’il est inconcevable en tant que musulman, par exemple de
    vouloir imposer sa vison religieuse ( je pense au musulman qui veulent imposer leur vision aux urgences, notamment ),
    La FRANCE EST UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AVEC LAQUELLE IL EST IMPOSSIBLE DE POUVOIR NÉGOCIER SUR LES PRINCIPES RÉPUBLICAINS.
    sinon il existe sur terre des républiques islamiques : autrement dit des États possédant une Constitution qui dispose que l’islam est la religion officielle du pays, qui à priori, sont à même d’accepter ce type de comportements.

    26.08 à 19h28 - Répondre - Alerter
  • Rassurez vous, je vais sur internet, et vous avez raison pour cette liberté par rapport à la censure médiatique. Le problème c’est que liberté ne signifie pas forcément pour autant rigueur et sincérité, et moins encore objectivité... En conséquence, sur internet, on trouve tout et n’importe quoi, une théorie et son contraire ; et bien malin qui peut prétendre avoir les connaissances nécessaires pour séparer le bon grain de l’ivraie.

    Ce que j’y vois ne me parait pas sérieux du tout contrairement à vous, à moins que vous n’ayez une adresse confondante à me fournir.

    De fait les arguments prétendument sérieux s’effondrent d’eux-mêmes devant les évidences du dérèglement climatique qui s’accélère de plus en plus.

    La question que je me pose c’est : "quelle preuve visible et non contestable faut-il encore fournir pour que les derniers climatosceptiques finissent par se rendre à l’évidence ?"

    Vous avez vu les fontes des glaciers sur la planète entière y compris sur le toit du monde dont on se demande s’il pourra encore fournir bien longtemps l’eau des rivières nécessaires pour la soif d’une immense population à ses pieds, que ce soit en Chine ou en Inde ? Vous avez vu la fonte des glaces de l’arctique ? Vous avez vu ce qui se passe en Antarctique ? Que vous faut-il encore ?

    En espérant que ce jour la il ne sera pas trop tard pour rattraper un peu ce qui pourra encore l’être, parce que, bien sur, le "désolé, je n’y croyais pas, je pensais que c’était une arnaque", ne suffira plus pour freiner la catastrophe...

    26.08 à 14h15 - Répondre - Alerter
    • Il n’y a pas de preuve formelle d’un réchauffement dû au CO2 émis par l’homme.
      Lequel CO2 ne participe que de 4% dans l’effet de serre, si ce dernier est réel ce qui est aussi contesté, le CO2 libéré par l’homme ne constitue aussi que 4% de ces 4%, ce qui est ridicule dans un cycle de C02 par ailleurs essentiel à la vie sur terre.
      Le faible réchauffement auquel on a assisté n’est qu’une variation naturelle, sachant qu’il y en a déjà eu par le passé. Ajouté à l’asymptote de la fin de réchauffement après la dernière période glacière.
      Des glaciers des Alpes recouvrent toujours des zones habitées au moyen âge.
      Les glaces de l’arctique ont retrouvé une stabilité depuis bon nombre d’années (on attend toujours que la voie maritime prédite depuis des années s’ouvre), et les glaces de l’antarctique sont dans une période d’expansion (sauf dans la partie volcanique, celle qu’on nous montre comme par hasard !)
      Et il y a de fortes chances qu’on retourne dans un cycle de refroidissement dans les prochaines décennies si l’on prolonge les fluctuations naturelles observées par le passé.
      Voir les liens que je donne par ailleurs.

      26.08 à 16h54 - Répondre - Alerter
      • Navré cher Philippe mais vos dénégations sont d’un autre âge. Les preuves formelles sont là. Vous êtes tellement approximatif que vous laissez entendre que l’effet de serre n’existerait pas. C’est pourtant ce phénomène parfaitement connu qui permet de maintenir sur Terre une température propice à la vie. Et l’accumulation elle aussi démontrée de gaz à effet de serre contribue au réchauffement.

        Ceux que les arguments fallacieux des "climato-deniers" séduisent peuvent consulter cet excellent graphique très documenté qui remet simplement les choses en place (je préviens c’est en anglais).

        http://www.bloomberg.com/graphics/2...

        28.08 à 22h51 - Répondre - Alerter
        • Il n’y a aucune preuve formelle que la faible augmentation de température qu’on a pu observer soit liée à l’activité humaine.
          Par contre ce genre d’évolution, souvent même plus importante a déjà été relevée dans le passé.
          Ce type de courbe sur le lien que vous donnez a déjà été largement critiqué et démonté sur les sites dont j’ai donné les liens par ailleurs.
          Alors, pas la peine de tout reprendre dans le détail, ça prendrait des pages et des heures !
          C’est à chacun de faire toutes ces lectures et comparaisons, et de constater que les médias officiels ne donnent qu’une version des choses, ne présentent qu’une partie des informations, ce qui est déjà un indice qui doit attirer la méfiance.
          Je suis régulièrement la progression des explications des uns et des autres depuis longtemps, les évolutions climatiques (facile avec internet) et au vu de toutes ces informations, il me paraît évident qu’il n’y a aucune relation entre la faible augmentation de température et la libération du CO2 dont le volume est de toute façon ridicule par rapport au C02 naturel et que les évolution ne collent pas du tout avec les prédiction catastrophiques qui ont été données ces dernières années.
          Alors à chacun de se faire sa propre opinion, mais à condition d’avoir correctement comparé ce que disent les différentes sources d’informations et les faits observés.

          Je suis à la retraite, j’étais ingénieur dans une grande entreprise. On m’a demandé une fois de faire un rapport technique avec une conclusion imposée d’avance. Je l’ai fait à comme cela devait être en réalité, et les conclusions étaient différentes de celles souhaitées. On m’a refusé ce rapport en me demandant de le refaire avec la bonne conclusion. Ce que j’ai fait, c’est très facile de truquer un rapport technique, mais en refusant de signer. Pas de problème, ils ont trouvé un autre signataire très facilement.
          Ensuite, ce rapport à servi (avec d’autres faits par des collègues) à faire de la communication qui allait dans le sens souhaité par l’entreprise. Ca les arrangeait. Je me demande ce qui serait arrivé à ceux qui auraient osé contester cette conclusion ... C’est si facile de dénigrer un contestataire, de le museler ...
          Et puis certains dans l’entreprise qui connaissaient la réalité des choses sont venus me demander de travailler dans le sens que j’avais initialement préconisé (fallait bien que cela fonctionne !), la hiérarchie a laissé faire, de toute manière la façade était déjà en place.
          Donc on avait un double jeu de certains qui montaient une communication trompeuse mais qui de l’autre laissaient travailler autrement.
          J’ai eu au cours de ma carrière d’autres exemples similaires.

          Pourquoi est-ce que je vous raconte cela ? parce que ce que j’ai vécu ressemble fort à ce que j’observe au sujet du réchauffement climatique.
          Des rapports avec des impasses, des trucages, des imprécisions évidents, des prédiction erronées, par des gens liés à des politiques et industriels, ces derniers faisant une communication intense sur "le dérèglement climatique", alors que par derrière ils agissent différemment, ce qui d’ailleurs est certainement la cause de l’échec toutes les grandes messes internationales sur ce sujet et de celle à venir de Paris (A se demander si Hollande a été mis dans la confidence ou s’il n’en fait pas un peu trop).
          Et puis il y a tous ces scientifiques qui petit à petit prennent leurs distances, et même contestent (surtout les retraités donc libres), avec très peu d’échos dans les médias, sauf pour les faire passer pour des gogols.

          Alors voilà, rien ne prouve que cela soit la réalité, mais pour moi cela ressemble beaucoup à du vécu. Je me trompe peut-être.

          Je ne dis pas tout cela pour vous convaincre, juste pour que vous restiez vigilant et surtout critique ! Des fois que ...

          28.08 à 23h50 - Répondre - Alerter
  • ils feraient mieux de dénoncer le comportement des jeunes français musulmans qui partent au djihad ou qui font des actes terroristes là on ne les entend pas .

    26.08 à 12h57 - Répondre - Alerter
  • Oui enfin l’Homme est redescendu sur terre

    <>

    26.08 à 11h10 - Répondre - Alerter
  • Il ne va bientôt plus avoir que la foi pour soutenir cette arnaque au CO2 !

    26.08 à 10h01 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité